Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Pour quelles raisons apprendre les humanités durant la scolarité ?

De Samuel, publié le 25/09/2017 Blog > Soutien scolaire > Latin > Pourquoi Étudier le Latin à l’École ?

« Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir. » Maréchal Foch (1851-1929)

Apprendre les langues anciennes – grec ancien et langue latine – est souvent considéré par les parents d’élèves comme un choix d’enseignement secondaire élitiste permettant de rejoindre les rangs des bons élèves et de se parer de commentaires élogieux lors des conseils de classe.

Pour tout élève ni helléniste ni latiniste, les cours de latin figurent souvent parmi les plus inutiles des cours de langue, l’option latin étant considérée comme l’étude d’une langue morte et désuète, qui ne servira pas dans le futur.

Pourtant, l’étude de la langue gréco-romaine permet d’amorcer une compréhension globale des racines de l’Histoire européenne via l’étude de la civilisation romaine, et de s’initier à la connaissance du monde antique.

Cet enseignement était proposé – jusqu’à la rentrée scolaire de 2016 – dès la classe de cinquième en option de langue, à hauteur de deux heures de cours par semaine depuis 1996.

Les élèves qui le souhaitaient pouvaient poursuivre leur apprentissage du latin jusqu’à la classe de terminale, à raison de trois heures hebdomadaires.

Selon un rapport de l’IGEN (l’Inspection générale de l’éducation nationale) – L’enseignement des langues et cultures de l’antiquité dans le second degré – paru en 2011, si 40 % des élèves Italiens suivaient un enseignement obligatoire de l’alphabet latin et du vocabulaire latin dans la filière littéraire du lycée, ils étaient 170 000 « petits » Français à opter pour l’enseignement des lettres classiques.

La réforme du collège entrée en vigueur en 2016 a prévu de remplacer l’enseignement des « langues et cultures de l’Antiquité » par des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI).

A ce titre, les enseignants de latin français craignent une marginalisation progressive, puis un délitement durable des connaissances en langues antiques, autrement dénommées « humanités« .

Quoi qu’il en soit, le débat contre ou en faveur de l’enseignement des langues anciennes demeure actif.

Superprof a cherché dans ce contexte les raisons pour lesquelles il serait bon d’apprendre le latin à l’école.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Faire du latin pour mieux comprendre la civilisation européenne

Tout d’abord, un peu d’histoire de la langue latine pour mieux comprendre l’intérêt d’étudier le latin dès le collège.

Le latin est une langue italique de la famille des langues indo-européennes. L’alphabet latin, lui, est un dérivé de l’alphabet étrusque et de l’alphabet grec.

Cette langue était usitée dès le IIème millénaire avant J-C par la population du Latium, au centre de l’Italie, aujourd’hui la deuxième région la plus peuplée d’Italie (avec Rome pour chef-lieu).

La langue latine, idiome officiel de toutes les possessions de l'Empire Romain. Fondée en 753 avant J-C, Rome allait dominer la Méditerranée pendant plus de mille ans.

Nous le savons toutes et tous, le latin était la langue de la civilisation romaine.

Ce que nous savons moins, c’est que cet idiome était subdivisé en plusieurs formes linguistiques :

  • Le latin archaïque (parlé jusqu’à -100),
  • Le latin classique (parlé à Rome), et
  • Le latin vulgaire (sorte de dialectes parlés par les peuples colonisés par Rome).

Langue officielle de la Rome antique – et langue du droit, de l’administration, de l’armée, des colonies romaines -, la latin classique se diffuse à travers tout le bassin méditerranéen à partir du 3ème siècle avant J-C.

Après la chute de l’Empire Romain d’Occident au 5ème siècle de notre ère, le latin, étant la langue maternelle des peuples méditerranéens colonisés, continue de s’étendre géographiquement et plusieurs langues dérivent du latin vulgaire.

Ce sont les langues romanes – ou lettres modernes -, dont la construction grammaticale est proche : portugais, catalan, castillan, français, occitan, franco-provençal, italien et roumain.

Par la suite, d’autres langues emprunteront de nombreux mots latins, à l’instar de l’albanais et de l’anglais.

En tant que langue savante, langue de l’enseignement en France jusqu’au 17ème siècle, langue liturgique officielle de l’Église catholique, langue de communication et de publication scientifique et littéraire, le latin était donc un idiome très influent à travers toute l’Europe, et ce jusqu’au 18ème siècle.

De fait, apprendre à lire, écrire et parler latin apparaît comme la traduction littéraire la plus appropriée pour comprendre l’histoire de la littérature, des sciences et des arts européens. C’est toute l’Histoire de la civilisation européenne ayant précédé notre époque contemporaine, qui s’ouvre au latiniste.

Faire du latin au collège ne se limite donc pas à apprendre chaque déclinaison latine par cœur, à réciter les sept cas de la grammaire latine – nominatif, vocatif, accusatif, génitif, datif, ablatif, locatif -, ni à savoir traduire un texte latin.

C’est une porte ouverte sur la pensée de l’Antiquité – véhiculée par des écrivains tels que Cicéron, Ovide, Pline le Jeune, Pline l’Ancien, Sénèque, Jules César, ou encore Horace -, toujours prégnante, et dont on a hérité.

Étudier le latin pour maîtriser mieux le français

En tant que francophones, nous utilisons tous les jours l’alphabet latin. De surcroît, étudier le latin aide à comprendre l’étymologie des mots français.

La langue française est en effet en grande partie issue du latin parlé.

L'étymologie de nos mots provient majoritairement des Romains. Mieux connaître sa langue maternelle grâce aux cours de langue latine, c’est pas mal non ?

En témoignent l’infinité de mots issus du lexique latin que nous employons tous les jours (ou très souvent) :

  • A priori, alinéa, alter ego, amen,
  • Bis, bravo,
  • Corpus, corum,
  • Desiderata, décorum,
  • Et cetera,
  • Gratis,
  • Impromptu, incognito, in fine, idem,
  • Libido,
  • Maximum, minimum,
  • Quiproquo,
  • Récépissé (recepisse), recto,
  • Summum,
  • Ultimatum,
  • Verso, visa, etc.

Apprendre le latin aide donc les collégiens à mieux saisir le sens des mots français, à étendre leur vocabulaire, à mieux comprendre grammaire et conjugaison françaises, et ainsi à progresser en orthographe.

Soit dit en passant, le niveau décline en orthographe depuis trois décennies en France : et si l’on faisait prendre plus de cours de latin à nos enfants ?

On dit que la lecture dès le jeune âge, aide à perfectionner le niveau de langue française. C’est vrai, mais c’est encore mieux si l’enfant ou l’élève connaît la racine latine de chaque mot.

Apprendre le latin améliore les résultats scolaires

Choisir l’EPI « Langues et cultures de l’Antiquité » permet à l’apprenant de mieux aborder son apprentissage des autres langues vivantes.

Un meilleur apprentissage des langues vivantes

Nous sommes en effet favorisés pour apprendre l’espagnol et l’italien en tant que Français.

Ces trois langues étant d’origine latine, il est plus aisé d’apprendre le castillan ou le catalan que d’apprendre à déchiffrer une phrase en cours de chinois ou d’apprendre le japonais.

A ce titre, on dit que le portugais, l’espagnol, le français et l’italien, sont des langues latines.

Ajoutons le roumain à cette liste, qui représente un îlot de latinité dans un océan slave, et l’anglais, dont 70 % des mots sont empruntés au latin…

On comprend donc aisément qu’étudier le latin classique confère une aide drastique pour apprendre à parler d’autres langues vivantes.

Savoir parler les langues anciennes, un atout. Que le latin m’apporte une mention assez bien du baccalauréat, j’étais loin de m’en douter !

Améliorer ses résultats scolaires

La lecture de textes latins pourra aussi améliorer les résultats scolaires de son enfant dans d’autres matières linguistiques, et même scientifiques.

Vraiment ?

Oui, car la terminaison des mots scientifiques est souvent latine : c’est le cas en médecine, biologie, mathématiques, physique chimie, économie ou sociologie (pour la section ES).

Par ailleurs, l’élève en classe de troisième peut obtenir une mention au diplôme national du brevet grâce au latin s’il a bien travaillé ses cours.

L’enseignant de latin peut en effet lui octroyer 10 points supplémentaires s’il/elle a atteint les objectifs des nouveaux programmes officiels, et 20 points de supplément si ceux-ci ont été dépassés.

S’il/elle poursuit au lycée, ce ne sera que bénéfique pour glaner des points bonus, décrocher une mention ou combler d’éventuels manquements, ou encore si l’inspiration a pris la clé des champs en ce jour de juin, devant sa copie de bac.

Pour un élève dépourvu d’esprit scientifique qui est plutôt moyen en maths ou en SVT, le latin ou le grec apparaissent donc comme un atout non négligeable pour le brevet comme pour le baccalauréat.

Apprendre le latin, pour accélérer ses dispositions cognitives

On le sait, apprendre une langue permet de stimuler ses capacités réflexives.

On ne devient pas nécessairement plus intelligent, mais on apprend plus vite que les autres.

Comprendre le fonctionnement grammatical du latin implique de traduire sa version latine avec méthode, rigueur et organisation. Cet exercice va littéralement insuffler le raisonnement logique et la vivacité de l’esprit de l’apprenant.

Parler latin : un atout pour sa carrière professionnelle

Faire du latin au collège et au lycée, à quoi ça sert, sinon à rajouter du travail à l’âge où l’on a déjà beaucoup de travail à faire sur soi-même, ne serait-ce que pour trouver son identité, son tempérament et ses ambitions personnelles ?

Quelles études et quel métier faire après un cursus de sciences ou de lettres classiques ? Botaniste, meilleur métier du monde : on travaille dehors, avec les plantes. Mais il faut connaître les termes vernaculaires en langue latine des espèces végétales.

Voici le témoignage de Sophie sur son expérience du latin au collège :

Lorsque j’étais en classe de cinquième, mes parents avaient décidé de m’inscrire aux cours de latin en option facultative. Personnellement, mes résultats n’étaient pas mauvais, ayant toujours été attirée par les langues. Mais je doutais, comme pour les maths, de l’utilité pour ma vie future d’apprendre cette langue abstraite et inusitée.

Il est indéniable que mon année d’apprentissage du latin m’a aidé à progresser en orthographe, en syntaxe, en vocabulaire français ainsi que dans l’apprentissage des autres langues (espagnol et anglais). Aujourd’hui, je suis écrivaine, rédactrice et traductrice : pur hasard, ou lien de cause à effet ?

Apprendre une langue – comme toutes les autres matières ou instruments de musique – produit des effets d’hystérésis (un mot issu du grec ancien), c’est-à-dire lorsqu’une situation passée continue à produire ses effets même dans un futur proche ou lointain.

Qu’elle soit littéraire ou scientifique, la carrière peut en effet être stimulée par un cursus de langue latine suivi dès l’enseignement secondaire.

La langue latine est restée très présente dans les matières scientifiques et dans les sciences sociales : physique, chimie, astronomie, médecine, pharmacie, botanique, biologie, sciences de la terre, archéologie, histoire, histoire de l’art, sciences juridiques.

Maîtriser le latin peut par ailleurs être un pré-requis pour intégrer un master d’archéologie ou de lettres classiques à l’université : c’est un passeport pour une carrière professionnelle épanouie !

On récapitule. Étudier le latin à l’école permet :

  • D’étendre sa culture générale,
  • De mieux connaître la civilisation romaine, berceau de l’Europe,
  • De perfectionner son niveau en langue française,
  • D’améliorer ses résultats scolaires,
  • De faciliter l’apprentissage d’autres langues vivantes,
  • D’acquérir de la vivacité d’esprit,
  • De stimuler son sens logique,
  • D’accéder à certaines hautes études supérieures.

Cela vaut le coup de s’y mettre, non ?

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar