Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment devenir caricaturiste ?

De Julie, publié le 30/01/2017 Blog > Art et Loisirs > Dessin > Qu’Est-ce Que le Dessin Caricature ?

L’art d’exagérer, de forcer les traits pour ridiculiser, dénoncer, critiquer ou simplement faire rire… Les hommes se sont très tôt amusés à pratiquer la caricature.

Le dessin est une des manières de s’adonner à la caricature, mais ce n’est pas la seule.

Molière est un des maîtres du pastiche et de la satire à travers ses nombreuses pièces de théâtre. Tartuffe, la pièce qui dénonçait l’hypocrisie de la religion au XVIIème siècle et ridiculisait le clergé fut d’ailleurs censurée par Anne d’Autriche, alors régente.

L’histoire de la caricature, cette forme de dessin toute en exagération, est fascinante. Comme l’a dit Frédéric Pajak, dessinateur et écrivain :

« La caricature existe dès l’Antiquité et traverse les siècles. Le dessin d’humour est plus récent, il apparaît au début du XXème siècle. »

 

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Qu’est-ce qu’une caricature ?

Le Larousse donne cette définition de la caricature :

« Représentation grotesque, en dessin, en peinture, etc., obtenue par l’exagération et la déformation des traits caractéristiques du visage ou des proportions du corps, dans une intention satirique. »

 

C’est un bon résumé de ce que nous allons détailler ici !

La caricature appliquée au dessin. Si la caricature peut être pratiquée dans de nombreux domaines (dessin, peinture, littérature, théâtre…), un point commun subsiste : l’exagération !

Le mot même de caricature est très significatif. Issu de l’italien « caricatura », on peut le traduire de manière littérale par « charger d’une façon exagérée ». Une caricature c’est ça. Observer et trouver le détail que l’on peut sur-dimensionner pour décrédibiliser son sujet.

La grande histoire de la caricature

Vaste histoire que celle de la caricature… Dès l’Antiquité, les hommes s’adonnaient à cet art, notamment dans les sociétés grecques et romaines.

La caricature a souvent fait l'objet de censure. Napoléon III représenté en vautour par Paul Hadol dans « La ménagerie impériale ».

Au Moyen-Age, la caricature est surtout présente dans les sculptures, notamment des églises et cathédrales. Elles comptent nombre de personnages grotesques et animaux fantastiques. A cette époque, beauté et laideur sont assimilés au bien et au mal.

A la Renaissance, les dessins satiriques commencent à apparaître, grâce au développement de l’imprimerie. A partir du XVIIIème siècle, la lithographie va alors permettre une diffusion de masse. La Révolution Française et la reconnaissance de la liberté d’expression sont un tournant dans l’essor de la caricature. Les journaux satiriques apparaissent et dénoncent les abus grâce aux dessins. Ils font la satire de la société et du monde politique.

A la Révolution, les représentations caricaturales mettent particulièrement en avant le système des trois ordres : le tiers état, la noblesse et le clergé. Bref, à partir de ce moment, les dessins satiriques sont un moyen de se moquer et de dénoncer un système injuste.

A partir de 1830, la presse satirique se développe autour des dessins caricaturaux. Au-delà de leur côté humoristique, ce sont essentiellement des dessins d’opinion. On ne se moque pas simplement pour rire, mais pour ridiculiser. Parmi les journaux satiriques marquants de cette époque, on trouve le Charivari ou encore la Caricature. Les dessinateurs de renom, Daumier, Gavarni, Granville, Cham ou encore Doré étaient des maîtres de la caricature politique.

Malgré tout, la censure reste présente, à des degrés plus ou moins forts, et les caricaturistes doivent répondre devant la justice de leurs dessins. Daumier devra d’ailleurs de la prison pour avoir ridiculisé Louis-Philippe. L’arrivée au pouvoir de Napoléon 1er rend impossible la publication de ces caricatures politiques. La satire s’oriente alors vers la caricature sociale.

Paul Hadol, célèbre caricaturiste de l’époque doit attendre 1870 et la fin du Second Empire pour publier son ouvrage « La Ménagerie Impériale » dans lequel il ridiculise les membres de la famille de Napoléon III et les grands dignitaires en leur donnant la forme d’animaux. Napoléon III apparaît en vautour sanguinaire, tenant dans ses serres une France éviscérée.

C’est donc finalement en 1881, que la loi sur la liberté de la presse permet un réel développement de la caricature. Le nombre de titres de presse devient impressionnant au début du XXème siècle (L’Assiette au beurre, le Crapouillot, la Baïonnette, le Canard Enchaîné…). Pendant les guerres, la caricature devient un outil de propagande. Un essor qui ne se dément pas jusqu’à la 2nde guerre mondiale. Par la suite, la presse satirique et le dessin humoristiques, concurrencés par la photo, la radio et la télé vont commencer à décliner.

Mais la caricature ne disparaît pas, elle se renouvelle. Un nouveau genre de caricature apparaît. A la télé, les marionnettes font leur entrée avec le Bébête Show, supplanté par la suite par les Guignols de l’Info. La caricature est également toujours présente dans notre quotidien, à travers notamment les dessins de presse, mais aussi la bande-dessinée.

Relisez attentivement vos albums d’Astérix : de nombreux personnages sont des caricatures de personnalités célèbres. De Bernard Blier à Sean Connery en passant par Raimu, Lino Ventura et même Annie Cordy, ils sont nombreux à avoir été croqués par Uderzo.

Les personnages de BD sont aussi des caricatures. Dans « L’Odyssée d’Astérix », on retrouve Bernard Blier et Sean Connery.

Comment dessiner la caricature d’une personne ?

Vous avez un bon coup de crayon, vous aimez rire de tout et vous vouez une passion au dessin humoristique ? Passons à la pratique…

Comment apprendre à dessiner une caricature ?

Quelles techniques de dessin utiliser pour faire une bonne caricature ?

La première chose est de savoir dessiner. Une évidence, et pourtant certains penseront qu’il est plus facile de faire une caricature qu’un portrait. Ce qui est faux, au contraire. L’art de la caricature est tout sauf simple. Il faut avant tout être un bon portraitiste.

Les 3 étapes pour dessiner une caricature

Avant de vous lancer dans la caricature, vérifiez que vous êtes capable de :

  1. Dessiner un portrait ressemblant : si ce n’est pas le cas, il sera impossible de reconnaître la personne que vous caricaturez. Dessiner un visage s’apprend et nécessite une bonne technique. Par la suite, on peut commencer à réaliser des caricatures,
  2. Observer : chaque détail compte dans la caricature. Votre sens de l’observation est au cœur de la démarche. Il faut un œil exercé pour voir au premier coup d’œil les traits à forcer. On peut d’ailleurs retrouver tout cela dans le dessin d’observation,
  3. Respecter les caractéristiques du modèle : même si les traits sont exagérés, il est important de respecter le lien entre les différentes caractéristiques d’un visage pour conserver une certaine harmonie et surtout une ressemblance évidente.

Avant de passer à la caricature, il est important de maîtriser la technique du portrait. Le dessin caricatural s’apprend et nécessite de la pratique !

Il est possible de s’amuser à faire des dessins humoristiques même en tant qu’amateur. A partir d’une photo ou face à un modèle, la caricature peut être réalisée de différentes manières.

Elle peut être réaliste, comme un véritable portrait en jouant avec les ombres ou au contraire plus stylisée, à la manière d’un personnage de manga. Et pour débuter, vous pouvez dans un premier temps vous exercer à dessiner des profils.

Dans tous les cas, prenez le temps de réfléchir et d’observer les éléments que vous souhaitez caricaturer. Comme dans tout dessin, il faut savoir où l’on veut aller avant de donner le premier coup de crayon. Que ce soit le nez, le menton, le front ou les oreilles… Vous devrez exagérer leurs traits pour réussir votre caricature. Commencez par réaliser un croquis général avant de continuer en dessinant les détails.

3 astuces pour une caricature réussie

Parmi les points que vous pouvez travailler pour faire passer un message dans une caricature, voici quelques exemples qui renforceront le côté humoristique :

  1. Ajouter du texte : faire parler le personnage renforce le message de la parodie (Un tic verbal, une expression…),
  2. Ajouter des éléments significatifs : un accessoire va également mettre en avant la personnalité de la personne ainsi caricaturée (Votre modèle porte toujours une cravate ? Exagérez-la aussi…),
  3. Créer une situation : dans les satires, les personnes caricaturées sont souvent placées dans un contexte humoristique (Il adore le vélo ? Dessinez-le sur un vélo minuscule…).

Pour résumer, mettez toutes vos connaissances de bases en dessin dans la réalisation d’un portrait en forçant les traits. Mais pensez à laisser parler votre imagination pour exprimer votre sens de l’humour !

Développez votre culture générale, suivez des cours de dessin en ligne et entraînez-vous à faire la caricature d’homme politique ou du dessin d’actualité

4 métiers auxquels la caricature peut mener !

Suivre les traces de Wolinski, Plantu, Cabu, Charb, Pancho, Kiro… Et devenir un des grands noms des dessinateurs de presse, voilà un bel objectif !

Les perspectives des métiers de la caricature vous semblent trop restreintes ? 

Comment vivre de la caricature ? Les caricaturistes de rue ont un sens de l’observation développé pour trouver le détail à accentuer !

Faisons le point sur les possibilités professionnelles que votre don pour la caricature va vous offrir. Votre attirance pour le dessin permet d’envisager différentes carrières artistiques :

  1. Dessinateur de presse : c’est un métier où la caricature est omniprésente. Les journaux satiriques étant maintenant peu nombreux, le journaliste dessinateur doit généralement être polyvalent et travailler pour différents supports,
  2. Caricaturiste indépendant : il est possible de se lancer pour proposer ses services. Les caricaturistes de rue sont nombreux dans les lieux touristiques. Il est aussi envisageable de travailler différemment en proposant vos services pour des événements. Mariages, événements professionnels, anniversaires… Les caricatures sont très appréciées,
  3. Dessinateur de bandes dessinées : avec une âme créative, un sens du scénario et des idées plein la tête, c’est également une option à envisager,
  4. Illustrateur : l’illustration est un domaine très large qui offre également de belles perspectives que ce soit dans l’édition, en agence ou dans la presse. Découvrez le témoignage d’un caricaturiste illustrateur sur son métier.

Evidemment, chaque métier nécessite des compétences spécifiques, au-delà de la maîtrise des bases du dessin et de la caricature. De nombreuses formations existent. Apprendre le dessin pour exercer un métier artistique est un choix qui vous permettra de vous épanouir professionnellement à travers votre passion pour le dessin.

Découvrez également ce qu’est le dessin industriel

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz