"Un langage de programmation est bas-niveau quand son programme nécessite de faire attention à ce qui n'est pas pertinent." Alan Jay Perlis (1922-1990).

Devenir programmeur, développeur informatique, savoir coder dans de nombreux langages ou juste comprendre les bases de la programmation (par exemple, pour mieux référencer un site en tant que rédacteur ou consultant SEO), sont des compétences de plus en plus demandées sur le marché de l'emploi.

Selon le célèbre site dédié au développement web Stackoverflow, en 2017, en France, le salaire des développeurs web, en moyenne annuelle, est de 42 073 €.

Les revenus des métiers du web peuvent même atteindre 50 000 € en France pour les spécialistes, comme les webdesigners (48 978 €) ou les spécialistes DevOps (49699 €).

Vous souhaiteriez être capable de programmer des applications ou des interfaces-utilisateurs ?

Voici notre mini-guide pour tout savoir sur les techniques de programmation !

Quelle est l'origine de la programmation informatique ?

Le saviez-vous ?

La toute première ébauche d'un modèle de programmation date de l'année 1842 et a été développé par une femme.

Qui est l'inventeur de la programmation ?
Ada Lovelace : une éminente femme à l'origine des algorithmes informatiques !

L'histoire de l'informatique est antérieure à l'ère du numérique et résulte d'un travail colossal fourni par les femmes, des savantes de l'ombre oubliées par la mémoire collective !

Il s'agit d'Ada Lovelace (1814-1852). Elle parvint à réunir en une seule opération exécutée, un grand nombre d'itérations successives.

Elle nomme ce procédé "algorithme", en hommage au scientifique Syrien Al Khawarizmi (780-850), lequel avait introduit l'algèbre en Europe et classifié les algorithmes selon leur terminaison.

Ada Lovelace réussit à détailler une méthode consistant à calculer les nombres de Bernoulli sur un système de cartes perforées sur lequel un grand nombre de données se trouvent encodées.

C'est le tout premier programme informatique du monde.

Il faudra attendre les années 1940 pour que les premiers ordinateurs soient créés, avec l'ENIAC, un acronyme anglais pour Electronie Numerical Integrator and Computer.

Mais à cette époque, les scientifiques devaient encore écrire des programmes et le langage-machine à la main. On vous laisse imaginer la longueur des pages de calculs et des lignes de code informatique écrites sur papier !

Les langages de programmation sont donc nés au cours de la seconde moitié du XXe siècle.

Les premières machines ont été créées pour résoudre rapidement les problèmes de calcul que le cerveau humain ne pouvait appréhender.

Les langages informatiques sont nés avec l'écriture du langage Fortran (Formula Translator), à l'aune des années 1950 : le Fortran est le premier langage de haut-niveau, utilisé par IBM pour le calcul scientifique.

Le deuxième langage ayant le plus marqué l'origine de l'informatique, est le COBOL, mis au point pour développer des applications de gestion.

Fortan et Cobol ont dominé les progrès de l'informatique et étaient les langages des premiers ordinateurs à transistors.

Les années 1960 à 1980 voient l'émergence de nombreux codes informatiques, notamment :

  • Simula 67 (1967),
  • Le langage C (1969-1973),
  • Pascal (1970),
  • Le SQL (1974),
  • Le langage C++ (1983),
  • L'Objective-C (programmation orientée-objet).

Puis viendront les langages Dbase, Eiffel, Mathematica, Perl, Tcl/Tk.

En 1990, alors que les langages de programmation se développent ou améliorent les possibilités de programmation, nous ne sommes pourtant qu'au "néolithique de l'informatique".

La décennie 1990 voit l'apparition d'un outil révolutionnaire, mis au point notamment pour rendre gratuite et accessible l'information à toutes et à tous : internet.

L'apparition des serveurs web est suivie de l'écriture de nouveaux langages web, alors que l'économie réelle et certains penseurs de l'époque (économistes, philosophes, etc.) émettent leurs doutes et ne voient pas encore le potentiel du numérique pour la société.

Le langage compilé s'améliore peu à peu, d'autres scripts sont créés, notamment codés pour être intégrés dans les pages web et pour fonctionner sur des programmes simples et de petite taille :

  • Python est inventé en 1991,
  • PHP, JavaScript et Java sont rédigés en 1995,
  • Ruby est inventé en 1993,
  • C# est écrit en 2000.

Aujourd'hui, en 2020, les langages Python, PHP, Java et JavaScript figurent parmi les langages utilisés les plus répandus.

Le JavaScript, par exemple, est actuellement le langage le plus utilisé au monde ! Cela, alors qu'il a 25 ans d'existence et que le web existait à peine à l'époque !

L'histoire du code de programmation, c'est un peu comme si les hommes de l'Empire romain avaient créé les technologies permettant l'extraction du pétrole et du gaz en suspectant qu'elles allaient devenir les ressources les plus utilisées aux XXe et XXIe siècles !

Pourquoi apprendre la programmation informatique ?

De nos jours, les programmeurs sont un peu les rois du marché du travail : apprendre à coder et connaître le langage informatique permet de se hisser au top 10 des métiers les mieux rémunérés dans le monde.

Pourquoi et comment devenir codeur ?
Le métier de développeur web incite à sans cesse renouveler ses savoir-faire !

Pourquoi apprendre à coder quand on a déjà du mal à écrire en français sans faute d'orthographe... ?

Que cela soit pour développer une interface-utilisateur, programmer des jeux-vidéo, créer des applications web et mobiles ou programmer la machine à commande numérique d'une entreprise, apprendre le code est de plus en plus nécessaire.

Ce métier implique de connaître divers langages (chacun d'entre eux ayant ses spécificités) et de suivre un long cursus d'études supérieures (bac +4 au moins).

De plus en plus de bien et de services sont créés à l'aide des algorithmes, que l'on appelle également "intelligence artificielle".

Du coup, l'apprentissage du code est vu comme un outil puissant pour se doter d'une bonne insertion professionnelle. 

Le salaire mensuel moyen des développeurs informatiques débutants varie entre 2 100 € et 2 916 € bruts, et les professionnels ayant davantage d'expérience "raflent" jusqu'à 50 000 € par an !

Les chiffres des meilleurs programmeurs sont encore plus impressionnants aux États-Unis, au Japon ou en Australie... Pour les meilleurs, le chiffre d'affaires d'une année peut atteindre six chiffres !

Ce domaine est l'un des rares où l'on peut passer gratuitement du niveau débutant (à suivre des cours de codage avec des tutoriels) à un niveau d'expert en programmation.

Et oui ! Les plus motivé(e)s peuvent s'autoformer gratuitement en ligne, en s'entraînant, en codant eux-mêmes pour perfectionner leur apprentissage de la programmation !

Que ce soit en HTML et CSS, en programmation C ou en langage Python (réputé facile à apprendre), en JavaScript ou en langage Java, programmez grâce aux nombreuses bibliothèques disponibles en ligne !

Apprendre un langage de programmation permet de comprendre l'environnement numérique du web : le but est de pouvoir écrire un code développé pour l'utilisateur et pour le petit robot des serveurs web qui viendra indexer vos pages web.

La programmation sert à décrire les opérations que l'ordinateur va devoir exécuter : il faut donc créer un langage-machine, interprétable par la machine, et transposé depuis le langage humain.

Apprendre à programmer peut ouvrir les portes de plusieurs autres métiers du web : content manager et rédacteur SEO (requiert des notions de programmation en HTML et CSS), consultant SEO (implique de connaître les bases du développement web), chercheur ou ingénieur (qui impliquera souvent d'apprendre Python).

Le choix du langage permet de programmer différents outils : JavaScript pour développer des sites web, C++ pour programmer un jeu-vidéo, Java pour une application mobile sous Android, Swift ou Objective-C pour une application iOS, C# pour Windows Mobile, etc.

Vous l'aurez compris : le codage informatique n'est pas du charabia, mais une traduction adaptée pour la machine du langage humain.

Et cela permet d'ouvrir de nombreuses opportunités !

Quels sont les différents types de programmation informatique ?

Mais alors, comment choisir un langage de programmation adapté à vos objectifs ?

S'il existe plus de 7 000 langages de programmation, il ne suffit que de maîtriser les langages les plus répandus pour faire une programmation de qualité.

Quel langage choisir pour programmer ?
Codez en JavaScript pour être sûr(e) de trouver des missions très bien rémunérées !

Le type de programmation choisi induit des systèmes de programmation différents, et permet d'apporter (logiquement) des solutions différentes aux utilisateurs.

Si vous souhaitez vous initier ou perfectionner vos compétences en programmation, il est souvent recommandé de commencer à partir du code HTML.

Les balises sont simples à appréhender et surtout, le langage HTML est le langage de base, on le retrouve partout !

Créé en complément de ce dernier, le CSS (pour Cascading Style Sheets) permet d'indiquer à la machine quel comportement la page web doit-elle avoir (le style, les couleurs, la taille des caractères, la typographie, l'emplacement des images, etc.).

Il est donc incontournable pour tout développeur web !

Si vous envisagez d'apprendre le développement d'applications, vous devrez plutôt vous former sur Java.

Java permet de de programmer des applications mobiles natives sous Android : il est réputé pour être difficile à programmer mais il domine le monde du numérique.

L'autre langage le plus utilisé au monde est le JavaScript : il offre une programmation de grande qualité en permettant de programmer des interfaces-utilisateurs.

Il décrit le comportement global du site web, s'active côté-client et est utilisé pour optimiser l'expérience utilisateur (UX).

Ce langage interpréteur est utile pour développer des sites web et pour le référencement naturel (SEO) orienté expérience-utilisateur (SXO).

Les autres langages les plus répandus sont les suivants :

  • PHP, pour créer des sites notamment sous WordPress,
  • C, langage de bas-niveau pour le jeu-vidéo,
  • Python,
  • SQL, pour les bases de données.

Rappelez-vous toujours que pour aborder la programmation, il faut surtout être très motivé(e) !

Quelles sont les phases d'une programmation informatique ?

Vous avez un projet web et vous souhaitez savoir dans quel ordre procéder ?

Vous n'avez personne pour vous aider à programmer votre logiciel ? Vous êtes développeur freelance, et vous cherchez comment gérer la relation-client ?

Dans quel ordre procéder pour coder un site web ?
La phase de test : une étape essentielle pour gérer les bugs dans le code !

Il faut d'abord, et logiquement, connaître les phases de la programmation informatique !

Vous allez devoir élaborer un cahier des charges, en décrivant, en français, le projet de A à Z (l'usage, le mode de fonctionnement, la présentation, la finalité, la nature, l'objectif).

Cette phrase de cadrage servira de trame pour définir les relations entre les données et l'utilisateur.

Il faudra donc choisir un type d'hébergement, une configuration réseau et des protocoles (HTTP ou HTTPS).

Au cours du développement du programme, vous allez d'abord rédiger le code source : ce sont les textes à encoder sur un éditeur de texte (type Sublime Text).

Vous allez donc devoir utiliser un langage ou un autre : le langage choisi, rappelez-vous, permet de développer un type d'outil en particulier.

Ensuite, le code source rédigé doit être compilé pour former le code exécutable.

L'assembleur réunit toutes les données en les regroupant par segments de même nature (code, liens, etc.).

Quelle que soit la solution programmée, il faut toujours procéder à une phase de test, pour déboguer et résoudre les problèmes !

Cette étape est essentielle en développement web pour tester des bugs dans le code, pour enquêter sur les dysfonctionnements.

Vous pourrez toujours chercher les meilleurs cours gratuits du web avant de commencer à programmer !

Besoin d'un professeur de Programmation ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Samuel

Passionné d'écriture, de voyages et de musique, j'aime découvrir et apprendre de nouvelles choses. Rédacteur SEO, j'essaie d'écrire pour vous, lectrices et lecteurs, avant de rédiger pour les moteurs de recherche. Littéraire, j'aime aussi jongler avec les mots et boxer avec les phrases.