"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles." - Sénèque

A ce jour, 40% de la population en France est confrontée à une situation de handicap de façon temporaire ou permanente, soit plus de 24 millions de personnes.

Etre atteint d'un handicap moteur, sensoriel ou psychique demande des ajustements dans chacune des étapes de la vie courante.

Apprendre à conduire fait partie de ces processus qui demandent adaptation et réflexion quant à la possibilité de manier un véhicule en parfaite autonomie.

De nombreux aménagements et dispositifs qu'ils soient matériels, légaux ou sociétaux permettent aujourd'hui aux personnes handicapées de passer leur permis de conduire.

Superprof fait le point juste après sur les aménagements prévus pour la conduite lorsque l'on est en situation de handicap.

Les meilleurs professeurs de Conduite disponibles
Ronald
4,9
4,9 (33 avis)
Ronald
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Med
4,9
4,9 (72 avis)
Med
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Stephane
4,9
4,9 (26 avis)
Stephane
38€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Florian
4,9
4,9 (40 avis)
Florian
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Alex
4,8
4,8 (23 avis)
Alex
28€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Fouad
4,9
4,9 (67 avis)
Fouad
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Mhamed
5
5 (53 avis)
Mhamed
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ahmed
4,9
4,9 (60 avis)
Ahmed
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ronald
4,9
4,9 (33 avis)
Ronald
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Med
4,9
4,9 (72 avis)
Med
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Stephane
4,9
4,9 (26 avis)
Stephane
38€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Florian
4,9
4,9 (40 avis)
Florian
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Alex
4,8
4,8 (23 avis)
Alex
28€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Fouad
4,9
4,9 (67 avis)
Fouad
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Mhamed
5
5 (53 avis)
Mhamed
45€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Ahmed
4,9
4,9 (60 avis)
Ahmed
35€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Les aménagements prévus lors des épreuves du permis de conduire

Aujourd'hui, 12 millions de français souffrent d'un handicap permanent.

Existe t-il des auto-écoles pour personnes handicapées ?
J'ai fait toutes mes heures de conduite sur ce véhicule, je suis prête à en découdre avec le permis !

En fonction de leurs types de handicap et du degré de handicap, l'obtention du permis de conduire est tout à fait envisageable. En effet cela permet aux personnes en situation de handicap de :

  • Réduire la perte d'autonomie,
  • Une compensation du handicap,
  • Le maintien de la scolarisation ou le maintien dans l'emploi,
  • L'égalité des droits.

Le passage du permis de conduire ne déroge pas à la règlementation des droits des personnes handicapées et propose aujourd'hui différents aménagements et soutiens (humain ou technique) pour compenser le handicap de tous les élèves handicapés.

Une précision cependant : chaque élève en situation de handicap désireux de passer le permis de conduire doit se soumettre à un examen médical gratuit (pour les personnes handicapées dont le taux d’invalidité reconnu est égal ou supérieur à 50 %, dans le cas contraire l'examen coûte 36 €) afin de déterminer son aptitude à la conduite avant son inscription en auto-école.

Cet examen est réalisé par un médecin agrée par la préfecture de votre département de résidence.

Les personnes non-voyantes ou avec un handicap psychique lourd par exemple ne se verront pas accorder la possibilité de conduire un véhicule à moteur si il y a un risque de mise en danger de leur vie ou de la vie d'autrui.

Si l'examen médical est favorable à l'apprentissage de la conduite, différents aménagements sont prévus en fonction des différents handicaps lors des épreuves.

Pour les candidats sourds et malentendants

Les personnes atteintes d'un handicap auditif peuvent passer leur permis de conduire sans problème majeur.

L'épreuve théorique du code de la route est rallongée et dure 1h30 contre 1h pour les autres candidats.

Un interprète en langue des signes peut vous assister lors du passage de l'examen du code ou vous pouvez utiliser un dispositif de communication adapté de votre choix .

Des sessions spécialisées sont prévues au moins 2 fois par an pour passer les épreuves de l'examen du permis de conduire.

Un temps supplémentaire peut être accordé lors de l'épreuve pratique en cas de difficultés pour communiquer.

Comment trouver des cours de conduite ?

Pour les personnes à mobilité réduite

Lors du passage de l'épreuve pratique du permis de conduire, vous pouvez faire appel à un aidant (un accompagnateur ou un expert) pour vous assister.

Dans un souci de confort et de praticité, l'inspecteur peut vous proposer de démarrer l'épreuve par les  questions et les vérifications techniques portant sur l'extérieur du véhicule.

Une fois encore vous pouvez être aidé dans votre analyse et un temps supplémentaire peut vous être accordé en cas de difficultés de mobilité lors de l'installation au poste de conduite.

Si vous devez utiliser un véhicule adapté aux personnes handicapées, celui-ci doit impérativement remplir les conditions suivantes :

  • Avoir été mis en circulation depuis 10 ans maximum,
  • Disposer des équipements spécifiques : double-commande de freinage, rétroviseurs supplémentaires à l'extérieur et à l'intérieur (si le véhicule le permet), double-commande de direction (volant).

N'hésitez pas à vous renseigner auprès de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) de votre département pour obtenir de plus amples informations.

Quelles sont les conditions pour conduire une voiture quand on est malvoyant ?
Ce fauteuil n'est pas le seul bolide que je conduis au quotidien !

Pour les candidats dysphasiques, dyslexiques, dyspraxiques

Ces troubles du langage et de l'apprentissage vous autorisent à passer le code durant des séances spécifiques à condition de fournir l'un des 3 justificatifs suivants :

  • Reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH) ou reconnaissance de handicap obtenue auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) et un diagnostic de dyslexie et/ou de dysphasie et/ou de dyspraxie,
  • Reconnaissance d'aménagements aux épreuves nationales de l'éducation nationale pour troubles de l'apprentissage du langage écrit, du langage oral et/ou écrit et/ou de l'acquisition de la coordination,
  • Certificat médical délivré depuis moins de 6 mois attestant d'un trouble spécifique du langage et/ou de la lecture et/ou de l'acquisition de la coordination et nécessitant un aménagement des conditions de passage de l'épreuve théorique générale.

C'est la seule épreuve qui bénéficie d'aménagements spécifiques pour le moment, l'épreuve de conduite reste inchangée.

Apprendre à conduire avec des aménagements techniques

Selon la forme de votre handicap, vous devrez trouver une auto-école adaptée pour apprendre la conduite.

Dois-je porter des lentilles pour mes leçons de conduite ?
Les problèmes de vue les plus répandus (myopie, astigmatie etc.) n'empêchent pas d'apprendre à conduire.

Elle sont appelées auto-écoles Handiconduite.

En effet, si vous souffrez d'un handicap physique vous devrez apprendre à manier un véhicule adapté à vos besoins :

  • Cercle, boule ou levier accélérateur/frein au volant,
  • Boîte de vitesse automatique,
  • Clignotants occipitaux,
  • Rétroviseurs additionnels,
  • Emplacement pour ranger le fauteuil roulant,
  • Pédales inversées, etc.

Le CEREMH (Centre de Ressources et d'Innovation Mobilité Handicap) recense l'ensemble des auto-écoles du pays qui disposent de véhicules aménagés tout handicap.

Il existe aujourd'hui un peu plus de 200 centres de conduite adaptés aux personnes en situation de handicap physique.

A l'inverse, il existe une seule auto-école entièrement dédiée aux personnes malentendantes, l'auto-école associative spécialisée Aris à Paris.

Tout est fait en Langue des Signes Française (LSF), de l’inscription jusqu’aux examens en passant par les cours de code.

Ils disposent d’un personnel bilingue (interprètes pour l’entraînement au code, traducteurs pour l’examen de code, 2 formateurs pour les cours de code et de conduite).

Vous cherchez des cours code de la route ?

Les lois qui encadrent la conduite pour les personnes handicapées

Comme tous les candidats au permis de conduire, les personnes handicapées doivent avant toute chose être en âge légal de conduire (18 ans).

Comment faire valoir ma capacité à conduire ?
La loi sur le handicap permet de protéger et de préserver les libertés des personnes qui en ont besoin.

Comme mentionné plus haut, elles doivent également se soumettre à un examen médical d'aptitude.

L’article R.412-6 du code de la route stipule notamment que "Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent."

C’est pourquoi, en cas de pathologie ou de handicap, il est nécessaire de :

  • Confirmer son aptitude à conduire par un médecin agréé par la préfecture,
  • Aménager son véhicule en fonction de son handicap si cela s’avère indispensable à une conduite optimale.

Si le conducteur ne réalise pas correctement ces démarches, sa responsabilité civile et pénale pourra être engagée en cas d’accident.

Il est nécessaire d'indiquer votre handicap à votre compagnie d'assurance ainsi que les aménagements effectués sur votre véhicule afin qu'ils puissent être garantis en cas de dommage ou de vol.

En fonction du degré et de l'évolutivité de certains handicap dans le temps, le permis de conduire peut être délivré de façon temporaire (de 6 mois à 5 ans).

Chaque conducteur vivant avec un handicap devra donc faire renouveler son permis avant la fin de sa date de validité en passant à nouveau un examen d'aptitude de manière à évaluer si ledit handicap n'empêche pas la poursuite de la conduite.

Certains permis sont également soumis à restriction en fonction du handicap.

Si vous souffrez d'un handicap visuel qui porte sur une absence de vision nocturne, la conduite de nuit sera interdite et mentionnée sur votre permis de conduire sous la forme d'un code chiffré.

Depuis l’arrêté du 4 août 2014, les mentions additionnelles ou restrictives doivent être indiquées sur le titre de conduite sous forme codifiée :

  • 01. Dispositif de correction et/ou de protection de la vision,
  • 02. Prothèse auditive/aide à la communication,
  • 03. Prothèse(s)/orthèse(s) des membres,
  • 05. Usage restreint (indication du sous-code obligatoire, conduite soumise à restrictions pour raisons médicales) :
    • 05.01. Restreint aux trajets de jour (par exemple : une heure après le lever du soleil et une heure avant le coucher),
    • 05.02. Restreint aux trajets dans un rayon de ...km du lieu de résidence du titulaire ou uniquement à l’intérieur d’une ville/ d’une région,
    • 05.03. Conduite sans passagers.

Depuis le 1er janvier 2017, la carte mobilité inclusion (CMI) vous permet d’utiliser gratuitement et sans limitation de durée toutes les places de stationnement ouvertes au public.

Ce droit appartient aussi à la personne qui vous accompagne dans le véhicule. La durée de stationnement peut être limitée sur décision de la commune sans toutefois être inférieure à 12 heures (zones bleues par exemple).

N'hésitez pas à remplir le formulaire disponible en ligne auprès de la MDPH pour disposer de cette carte de stationnement.

 

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

5,00 (1 note(s))
Loading...

Caroline

Epicurienne dans l’âme, je suis passionnée par tout ce qui touche à la nutrition (de la gastronomie à la raw food), le bien-être et l’art de vivre sainement. J’aime également nourrir mon esprit d’arts modernes, de musique en tous genres et de voyages à travers le monde !