Ces registres correspond à des fonctions différentes du discours: le registre didactique vise àinstruire, à transmettre un savoir; le délibératif vise à debattre en vue d'une décision. Ils se rencontrent dans l'usage courant aussi bien que dans la littérature.

Le registre didactique

Qu'est-ce que le didactique?

-Le registre didactique consiste à exposer un thème comme un objet d'enseignement. Il vise à transmettre un savoir, soit théorique (système scientifique), soit pratique (méthodes, recettes). Il fournit au destinataire des explications, des éclaircissements, des conseils. -Le didactique fait apparaître le contenu de l'énoncé comme un savoir bien établi. Or on applique souvent ce registre au domaine des pinions (idées esthétiques, pensées philosophiques...). Il sert alors à renforcer la thèse, qui est presentée comme une vérité à enseigner et non comme une opinion discutable. -Beaucoup d'énoncés ordinaires recourent au didactique: leçons scolaires, ouvrages pédagogiques, dictionnaires, noyices explicatives, guides de voyage, articles scientifique...

Le didactique dans les genres

-Les genres argumentatifs comportent souvent une part d'enseignement: le traité philosophique, l'essai de vulgarisation scientifique, le dictionnaire philosophique ou scientifique (comme l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert) ... -L'épistolaire founit un moyen d'exposition efficace: une lettre reproduit aisément dans la relation locuteur-destinataire un rapport de maître à l'élève (Rilke, Lettres à un jeune poète). -Le roman contient des passages didatiques, soit dans la préface de l'auteur, soit dans les commentaires du narrateur qui interrompent la fiction, soit dans les dialogues entre les personnages qui se transmettent un enseignement. A travers la fiction, il arrive que le romancier cherche à instruire sur une réalité sociale (Zola) ou un savoir géographique (Jules Verne). -Le théâtre délègue des propos didactiques aux personnages, qu'il s'agisse d'exposer des idées sur le théâtre (Molière, Critique de l'école des femmes) ou de former la conscience du spectateur dans un théâtre "engagé" (avec Bertolt Brecht ou Jean-Paul Sartre au 20ème siècle). -La poésie elle-même peut servir à exposer des savoirs. C'était surtout le cas dans l'Antiquité: Virgile aborde dans les Géorgiques les savoirs de la vie paysanne. Cette alliance d'une forme poétique et d'un énoncé didactique se retrouve dans les morales des fables.

L'écriture didactique

-Comme l'énoncé scientifique, elle cherche la neutralité et l'objectivité: elle évite l'implication personnelle du locuteur, les marques de jugement et l'expression de l'émotion; elle recourt plutôt à des tournures impersonnelles généralisantes (il faut, on doit...). Son but est pédagogique: elle cherche à être claire et accessible en s'appuyant sur des exemples, des shémas, des tableaux. -Elle a pour but d'agir sur un destinataire, qu'il s'agit d'instruire. D'où l'emploi de la fonction injonctive du language: modes de l'injonction (impéeatif, subjonctif, infinitif) et marques de la deuxième personne.

Le registre délibératif

Qu'est-ce que le délibératif ?

-Le registre délibératif consiste à confronter des opinions en vue de parvenir à une conclusion. A la différence du didactique, qui s'appuie sur des certitudes, le délibératif part d'une situation d'incertitude qui incite au débat, on réfléchit sur le meilleur choix possible en fonction des circonstances. -Dans les énoncés de la vie courante et dans les débats d'une société démocratique, le délibératif caractérise toute discussion en vue d'une décision pratique, d'une actionà mener. Un conseil des ministres, un conseil d'administration, un jury d'assises ou un conseil de classe sont des instances délibératives. -Fondé sur l'échange d'arguments, le délibératif prend volontiers la forme du dialogue. Il caractérise aussi le raisonnement dialectique de l'argumentation, qui examine des arguments favorables et défavorables (la thèse et l'antithèse) pour chercher à dépasser les oppositions en une synthèse. L'exercice de la dissertation s'inscrit donc pleinement dans ce registre.

 Le délibératif dans les genres

-Le dialogue littéraire ou philosophique, tout comme le dialogue de la conservation courant, est particulièrement propice au délibératif. -L'essai recourt au délibératif quand il inclut l'expression de différents points de vue pour en discuter la validi té, préférant le débat à la leçon. -Le théâtre comprend de nombreux dialogues délibératifs (entre personnages qui discutent de l'action à mener), mais aussi des monologues délibératif (quand un seul personnage s'interroge sur ce qu'il va faire, en un débat intérieur). -Le roman inclut des passages délibératifs dans les propos et pensées attribués aux personnages: dialogues au discours direct, échanges de lettres dans le roman épistolaire, monologues intérieurs.

L'écriture délibérative

-L'échange d'arguments suppose de fortes articulations logiques. Les moments successifs de la discussion sont reliésentre eux par des liens explicites qui marquent notamment l'opposition, la cause et la conséquence. -Des phrases interrogatives et exclamatives soulignent les incertitudes du locuteur, en particulier dans le dialogue ou le monologue de théâtre. -Les champs lexicaux privilégiés sont ceux du jugement, du doute et de la décision, ou renvoient aux principes qui fondent l'argumentation (valeurs morales, politiques, esthétiques...).  

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (2,50/ 5 pour 2 votes)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide