*          Acte : Grande division d'une pièce, en fonction du déroulement de l'action, du lieu, des personnages.

*          Aparté : Mot ou parole que l'acteur dit à part et qui, selon les conventions théâtrales, n'est entendu que des spectateurs.

*          Bienséance : Respect des convenances morales et esthétiques.

*          Burlesque : Comique où l'on attribue un style bas à des sujets ou personnages sérieux. Comique outré.

*          Chœur : groupe de personnages qui interviennent collectivement, sous la forme de danse ou de chant.

*         Comique : Ensemble des éléments qui provoquent le rire. Comique de geste, de mots, de situation, de caractère.

*          Confident : Personnage de la tragédie théâtrale qui reçoit les confidences d'un des personnages.

Exemple : Œnone, confidente de Phèdre, dans Phèdre de Racine ; Isménie, confidente de Mérope, dans Mérope de Voltaire.

*          Dénouement : élément de résolution de l'intrigue.

*          Dialogue : Ensemble des paroles qu'échangent les personnages d'une pièce de théâtre.

*          Didascalie : Indication scénique (souvent mise en italiques) qui est donnée par l'auteur, et qui peut concerner les entrées ou sorties des personnages, le ton d'une réplique, les gestes à accomplir, les mimiques etc. La liste des personnages au début de la pièce, les indications d'actes et de scènes, le nom des personnages devant chaque réplique, font également partie des didascalies.

Exemple :

LE VICOMTE Maraud, faquin, butor de pied plat ridicule ! CYRANO, ôtant son chapeau et saluant comme si le vicomte venait de se présenter. Ah ?... Et moi, Cyrano-Savinien-Hercule De Bergerac. Rires.

Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand

*          Dramaturge : personne écrivant des drames, des pièces de théâtre.

Exemple : Corneille, Molière, Racine ...

*          Grotesque : comique caricatural, qui déforme la réalité.

*          Hors-scène : Espace où se déroulent ou sont censés se dérouler des événements qui sont en dehors du champ de perception du public.

*          Intrigue : ensemble des événements qui constituent le déroulement de la pièce et qui permettent les rebondissements.

*          Jeu : manière qu'ont les acteurs de représenter la pièce.

*         Mime : imitation d'une action effectuée seulement au moyen de gestes.

*         Mise en scène : Façon de faire jouer une pièce, par le choix des acteurs, des décors, de la façon de dire les répliques...

*          Monologue : Scène parlée par un personnage, discours apparemment adressé à soi-même.

*         Nœud : Problème qui existe après l'exposition de la situation initiale.

*         Péripétie : Changement subit de situation.

*         Prologue : dans l'Antiquité, présentation du sujet avant l'entrée du chœur.

*         Quiproquo : malentendu, fait de prendre quelqu'un pour un autre ou une chose pour une autre, etc.

*         Règle des trois unités : règle du théâtre classique qui, en plus de la vraisemblance, impose une seule action (unité d'action), sur un laps de 24h (unité de temps), et en un seul lieu (unité de lieu).

*         Réplique : texte énoncé par un personnage au cours d'un dialogue théâtrale.

*         Satire : ouvrage, souvent en vers, où sont tournés en ridicule les travers ou les vices des contemporains, d'un individu ou d'un groupe

*         Saynète : petite pièce comique.

*         Scène :

1) endroit du théâtre où jouent les acteurs

2) découpage d'une action théâtrale, en général toute action partielle ayant une unité (aucun changement de personnage…)

*         Scène d'exposition : Scène qui présente les personnages, la situation d'énonciation et expose l'intrigue.

*         Soliloque : discours de quelqu'un qui parle tout le temps même en compagnie. (Environ monologue)

*         Stichomythie : moment d'une tragédie où les interlocuteurs se répondent vers par vers

*         Tirade : Longue suite de phrases récitées sans interruption par un personnage.

 Exemple : Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand (Acte I, scène IV)

*         Tragédie : pièce dramatique mettant en scène de fortes passions et inspirant l'héroïsme ou l'exaltation, la pitié ou la peur...

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (3,71/ 5 pour 14 votes)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide