Qui était Pierre Corneille ?
Derrière cet air sérieux, Pierre Corneille cache l'une des plumes les plus aiguisées du 17ème siècle. Roi du genre tragique, petit prince du genre comique, il s'essaye à tout et prend plaisir à casser les codes dramatiques classiques.

Pierre Corneille est un auteur et un dramaturge prolifique. Il s'est essayé à plusieurs genres, avec toujours la même envie de faire vivre les mots sur scène. Cette passion pour le théâtre lui causa d'ailleurs parfois des problèmes : controverse, sujets jugés trop immoraux... L'auteur ne craint pas la critique mais a conscience que toutes ses pièces ne seront pas jouées. Quoi qu'il en soit, il a toujours défendu ses écrits et a bien fait : aujourd'hui ils sont - et resteront - inscrits dans le patrimoine de la littérature française. Petit tour d'horizon des oeuvres du célèbre Pierre Corneille...

 

Lexique théâtral pour comprendre les oeuvres de Pierre Corneille

Comédie La comédie est généralement en vers ou en prose, en cinq actes et s'intéresse aux thématiques de la vie quotidienne. Son dénouement est le plus souvent heureux.
Tragédie Pièce de théâtre composée en vers, généralement en cinq actes et s'inspirant de l'Histoire ou de la mythologie. On retrouve sur scène des personnages illustres (héros, guerriers, etc.) et le dénouement est généralement malheureux.
TragicomédieLa tragicomédie met le plus souvent en scène des personnages issus de la noblesse. L'idée est de casser les règles du théâtre classique (pas de respect des unités). Le dénouement est heureux.
Comédie héroïquePièce qui présente des personnages souvent caricaturés et moqués mais nobles et vaillants. On prend à partie les moeurs et on les critique satiriquement. Le dénouement est heureux.
Poème dramatique Pièce de théâtre écrite en vers.
Les meilleurs professeurs de Français disponibles
1er cours offert !
Julie
5
5 (79 avis)
Julie
75€
/h
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (94 avis)
Albane
60€
/h
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (41 avis)
Koffi felicien
20€
/h
1er cours offert !
Julien
4,9
4,9 (46 avis)
Julien
60€
/h
1er cours offert !
Cristèle
5
5 (52 avis)
Cristèle
45€
/h
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (56 avis)
Jérémy
25€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (50 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (35 avis)
Louis
45€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (79 avis)
Julie
75€
/h
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (94 avis)
Albane
60€
/h
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (41 avis)
Koffi felicien
20€
/h
1er cours offert !
Julien
4,9
4,9 (46 avis)
Julien
60€
/h
1er cours offert !
Cristèle
5
5 (52 avis)
Cristèle
45€
/h
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (56 avis)
Jérémy
25€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (50 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (35 avis)
Louis
45€
/h
1er cours offert>

Comédies

Mélite (1629)

Mélite ou Les Fausses Lettres est une comédie en cinq actes dans laquelle l'action se déroule à Paris. Eraste, amoureux de Mélite, décide de présenter sa chère et tendre à son ami Tircis. Hélas Mélite tombe amoureuse de Tircis, rendant fou de jalousie Eraste. S'en suit un jeu de confusions autour d'échanges épistolaires impliquant Philandre, Cloris, Lisis, Tircis et Mélite. Eraste, constatant les dégâts qu'il a provoqué, devient complètement fou... En apprenant que Mélite et Tircis sont toujours vivants, il est pris de remords et se confondra en excuses devant les deux amants.

La Galerie du Palais (1632 - 1633)

Comédie en cinq actes et en vers, La Galerie du Palais ou l'Amie Rivale raconte l'histoire de Célidée et de Lysandre. Ce dernier est amoureux de Célidée et espère pouvoir l'épouser. Célidée, en revanche, n'est pas aussi amoureuse. Toutefois sa meilleure amie Hippolyte est folle de Lysandre. Elle monte alors un stratagème pour éloigner Célidée de Lysandre : elle séduit Dorimant sachant qu'il plaît à Célidée. Jalouse, Célidée tente désespérément de se rapprocher d'un Dorimant qui n'est visiblement pas intéressé. Ce quatuor amoureux est si complexe qu'il pousse les deux jeunes hommes, Lysandre et Dorimant, à la confrontation...

La Place Royale (1633 - 1634)

Jugée immorale à l'époque, La Place Royale est une pièce peu jouée mais qui rencontre un certain succès. Alidor, profondément amoureux d'Angélique, est tiraillé : bien qu'Angélique soit superbe, il ne souhaite pas l'épouser par peur de perdre sa liberté. Il décide de la faire tomber amoureuse de son ami Cléandre... Mais Angélique préfère se rapprocher de Doraste. Alidor met en place un plan pour faire enlever Angélique par Cléandre : mais son plan échoue et Angélique découvre qu'Alidor s'est joué d'elle. Elle décide, finalement, d'entrer au couvent pour ne plus jamais avoir affaire à lui !

L'Illusion comique (1635 - 1636)

Parce qu'il n'a plus de nouvelles de son fils Clindor, Pridamant décide d'aller voir un grand magicien nommé Alcandre. Alcandre décide de montrer à Primadant toute la vie de son fils durant ces dix dernières années. Derrière un rideau, des comédiens jouent la vie de Clindor, allant de péripéties en péripéties... Mais Alcandre ne se doute pas que tout cela n'est qu'une représentation et que Clindor est en réalité présent face à lui, jouant lui-même son propre rôle.

Tragi-comédie

Le Cid (1637)

L’action de la tragicomédie Le Cid se passe à Séville au Moyen Âge. Rodrigue et Chimène s'aiment et vont se marier malgré la rivalité de leurs pères respectifs : le comte de Gomès et Don Diègue. Lorsque Don Diègue est promu précepteur du prince par le roi, le comte Gormas est fou de jalousie. Il affronte alors Don Diègue lors d'un duel où il ressort vainqueur. Pour venger son honneur, Don Diègue demande à Rodrigue d'affronter le comte de Gomès. Problème : celui-ci se retrouve à devoir choisir entre venger son père ou préserver son union avec Chimène...

Tragédie

Horace (1640)

Tragédie politique qui s'inspire de l'histoire des origines de Rome. Rome et Albe sont en guerre. Sabine (Albins) a épousé un des trois Horaces (Romains) et Camille (Romains) a épousé un des trois Curiaces (Albins). Les deux camps adverses continuent à combattre pour défendre leur peuple et leur ville. Pour mettre un terme à cette querelle, les rois des deux villes décident de régler cela par un combat : les trois Horaces devront affronter les trois Curiaces. Rome remporte le combat, Camille est désespérée. Horace décide de la tuer tout en blâmant son fils de la mort de Camille : s'il n'avait pas gagné, elle ne serait pas morte.

Médée (1635)

Médée entend que Jason, le père de ses enfants et son amour de toujours, prévoit d'épouser la fille du roi Créon, Créuse. Pour que le mariage se fasse, il décide d'exiler Médée et les enfants. Mais Médée compte bien se venger : après une tentative d'enlèvement ratée, elle envoie à sa rivale une robe empoisonnée. Celle-ci meurt, tout comme son père Créon. Comme ultime vengeance, Médée tue ses enfants pour plonger Jason dans le remord et la tristesse à tout jamais. Jason décidera, alors, de se tuer...

Cinna (1642)

La tragédie Cinna s'inspire du traité de la Clémence écrit par le philosophe Sénèque. Emilie, recueillie par l'assassin de son père, souhaite venger son père. Elle promet à Cinna, petit-fils de Pompée, de l'épouser s'il parvient à tuer l'empereur Auguste. Mais Cinna hésite à tuer Auguste, voyant à quel point ce dernier est bon avec lui. Or l'empereur finit par être averti du complot et fait comparaître Cinna devant lui. Emilie avoue tout : elle est la seule à avoir eu l'idée de ce complot. Mais Auguste, dans sa grande bonté, décide de pardonner à tous.

Polyeucte (1643)

Polyeucte est une tragédie chrétienne qui raconte l'histoire de Polyeucte et de Pauline, la fille de Félix, gouverneur d'Arménie. Les deux jeunes gens se sont mariés, mais Pauline est toujours restée amoureuse de Sévère, un vieil amour qui, d'après les dires, aurait été tué sur le champ de bataille. Mais après avoir rêvé de lui vivant et triomphant, Pauline se pose des questions. Au même moment, des décrets de persécution contre les chrétiens sont publiés. Polyeucte ne peut se détourner de sa foi et est condamné par le gouverneur. Au final, Pauline et Félix finiront par se convertir, eux aussi, au christianisme.

Comédie mode espagnol

Le Menteur (1643)

Dorante est un jeune étudiant de Province venu continuer son cursus à Paris. Afin d'éblouir ses nouvelles amies, Clarice et Lucrèce, le jeune homme invite le récit romanesque de sa vie. Il tombe rapidement amoureux de Clarice, mais pense que c'est elle qui s'appelle Lucrèce. Il demande alors à son père l'autorisation d'épouser Lucrèce, croyant épouser Clarice ! Au final, il se rend compte que la vraie Lucrèce lui plaît encore plus...

Don Sanche d'Aragon (1650)

La comédie héroïque Don Sanche d'Aragon raconte l'histoire de Carlos, un guerrier incroyable mais inconnu de la cour. Les reines de Castille et de Navarre sont folles amoureuses de lui mais ne peuvent se résoudre à épouser quelqu'un d'un rang incertain. Isabelle de Castille décide de lui conférer des titres de noblesse et lui demande de l'aider à trouver un époux. Carlos, amoureux d'Isabelle, est très embarrassé par cette situation. D'autant plus qu'Isabelle est, elle aussi, amoureuse du valeureux guerrier. Mais les origines de Carlos sont encore trop incertaines... Et cela ne s'arrange pas lorsqu'un pêcheur vient trouver Carlos afin de lui annoncer qu'il est son père.

Découvrez les plus grands chefs d'oeuvre en cours de francais.

Divertissements de cour

Andromède (1650)

De quoi parle la pièce Andromède ?
Gravure de Giacomo Torelli pour la préface d'Andromède de Pierre Corneille. On y voit Melpomène volant dans le ciel et le Soleil surplombant la Terre depuis son chariot mythique...

Andromède est ce qu'on appelle une tragédie à machines : la mise en scène comporte beaucoup d'effets spéciaux afin de créer l'émerveillement chez le spectateur. L'histoire se déroule en Ethiopie : Persée, un héros grec, doit tuer la Méduse. Mais, problème : s'il croise le regard de celle-ci, il sera transformé en statue de pierre. Persée, en combattant expérimenté, parvient à tuer la Méduse et à ramener sa tête en Grèce.

Tragédie

La Mort de Pompée (1643)

L'action se déroule dans le palais de Ptolémée, l'actuel roi d'Egypte. Pompée trouve refuge en Egypte après sa défaite contre Jules César lors de la bataille de Pharsale. Autrefois, Pompée fut d'une grande aide pour Ptolémée XIII et Cléopâtre puisqu'il a longtemps été le protecteur de leur père : Ptolémée XII. Il pense donc trouver un asile chez Ptolémée et Cléopâtre... Or César suit son adversaire et compte bien venir le retrouver en Egypte. Pour éviter une telle catastrophe, Ptolémée suit les conseils de son ministre Photin : assassiner Pompée semble être la seule solution.

Rodogune (1644 - 1645)

Cléopâtre décide de tuer son mari, Démétrius Nicanor, qui envisageait de la répudier afin de pouvoir épouser Rodogune. Mais les deux fils de Cléopâtre, Séleucus et Antiochus, tombent à leur tour amoureux de la belle Rodogune. Leur mère propose d'offrir le trône à celui qui tuera Rodogune : effrayés par cette annonce, ils refusent catégoriquement. Cléopâtre décide alors de les tuer tous les deux : elle empoisonne Séleucus et envisage de faire la même chose avec Antiochus. Mais Antiochus décèle le projet de sa mère : il lui demande de boire la coupe devant lui. Cléopâtre, vaincue par son fils et Rodogune, se retire et meurt seule, le coeur empli de haine.

Nicomède (1651)

Nicomède et Attale sont deux frères ayant le même père mais des mères différentes. Arsionoé, la mère du plus jeune frère, Attale, souhaite que son fils accède au trône à la place de Nicomède. Elle fait faire Nicomède prisonnier, mais un jeune inconnu parvient à le libérer. Nicomède revient et reprend le pouvoir. L'homme mystérieux qui l'a libéré est en réalité son frère, Attale.

Pertharite (1651)

Le roi de Lombardie, Pertharite, a été vaincu et laissé pour mort lors d'une confrontation avec Grimoald. Ce dernier, bien que vainqueur, ne se sent pas encore légitime à prendre le pouvoir. Il essaye alors de convaincre Rodeline, la veuve du roi Pertharite, de se marier avec lui. Face à son refus, Grimoald la menace et jure de tuer son fils si elle se refuse à l'épouser. Mais Pertharite réapparaît et réclame le trône. Grimoald, qui l'a pourtant reconnu, déclare à qui veut bien l'entendre que cet homme n'est qu'un imposteur. Mais il finit par reconnaître son tort et rend le trône à Pertharite.

L'Imitation de Jésus-Christ (1651 - 1656)

L'Imitation de Jésus-Christ est une oeuvre que l'on attribue au mystique Thomas a Kempis. Corneille, religieux et très croyant, a traduit ce classique de la spiritualité chrétienne afin de pouvoir l'offrir au plus grand nombre. Cette traduction est particulièrement belle parce que profonde : Pierre Corneille a tâché de trouvé les mots justes pour rendre toute sa beauté au message religieux qui est porté dans cet ouvrage.

Examens et trois Discours (1660)

Dans cet ouvrage, Corneille revient sur ses réflexions au sujet du théâtre : il explique, ici, les procédés qu'il utilise pour concevoir ses pièces. L'ensemble est à la fois théorique et pratique, Corneille sait même parfois faire preuve d'une touche d'ironie. Mais l'idée essentielle est de parler de poétique, notamment des règles qui s'appliquent au poème dramatique. Corneille va alors reprendre la Poétique d'Aristote en la faisant sienne : s'il garde l'essentiel, il contredit aussi parfois les vues du philosophe au sujet de la création. Il revient notamment sur la règle des trois unités et sur la catharsis, une notion abordée en profondeur par le grec mais difficile à cerner pour Pierre Corneille.

Théâtre

Oedipe (1659)

Oedipe est le roi de Thèbes et l'époux de Jocaste. Il succède à Laïus, dont la fille Dircé (toujours vivante) s'estime être l'héritière légitime à la succession de son père. Alors que la peste commence à ravager Athènes, Oedipe croit entendre les paroles de Laïus : selon lui, seul un sacrifice permettra d'enrayer cette tragédie. Dircé propose de se sacrifier mais Thésée, amoureux de Dircé, entend bien se sacrifier à sa place en faisant croire à Jocaste qu'il est le fils de Laïus. Jocaste comprend qu'il n'en est rien et est informée qu'Oedipe est en réalité son fils. La tragédie se finit dans le sang : Jocaste se poignarde et Oedipe se crève les yeux.

Sertorius (1662)

Sertorius est le chef des partisans de Marius mais aime Viriate, la reine des Lusitaniens. Par intérêt politique, il demande la main d'Aristie, la jeune femme que Pompée répudia autrefois. Mais Pompée est en réalité toujours amoureux de sa première femme, il lui avoue que Sylla l'a obligé à épouser Emilie. Il demande alors à Aristie de refuser la demande de Sertorius. Viriate doit, quant à elle, épouser Perpenna, un des lieutenants de Sertorius. Mais elle n'arrive pas à oublier Sertorius et souhaiterait pouvoir l'épouser. Or une nouvelle vient bouleverser le cours des choses : Emilie est morte. Malgré le drame, Aristie et Pompée peuvent se retrouver. Sertorius et Viriate décident, eux aussi, de se marier. Mais Perpenna ne supporte pas cette idée et assassine Sertorius.

 

Sophonisbe (1663)

Sophonisbe est la fille d'Asdrubal : elle a épousé Syphax, le roi de Numidie. Mais ce dernier a été vaincu par les Romains et Massinisse. Sophonisbe est alors faite prisonnière et est contrainte d'épouser Massinisse. Parce qu'elle refuse une visite à Rome, Massinisse se voit obligé de la tuer. Elle meurt empoissonnée par son époux Massinisse qui ne tardera pas à mourir lui aussi...

Attila (1667)

Bien qu'il ait perdu la bataille dans les champs Catalauniques, Attila parvient à faire des alliances avec Valentinien III et Mérovée. Les deux hommes lui proposent d'épouser l'une de leurs soeurs, mais Attila ne parvient pas réellement à faire un choix. Il demande alors à ses conseillers, Ardaric et Valamir, de l'aider à choisir... Seulement les deux conseillers sont épris des deux jeunes femmes ! Ardaric aime Ildione, Valamir est charmé par Honorie, et les sentiments sont réciproques. Attila décide finalement d'épouser Ildione mais meurt avant qu'ils n'aient eu le temps de s'unir...
Qui était Attila, roi des Huns ?
Attila, roi des Huns, sous les pinceaux d'Eugène Delacroix (1847). Ce valeureux chef de guerre connaîtra un destin tragique après avoir vécu une existence majoritairement glorieuse...
Envie de découvrir les oeuvres de Pierre Corneille ? On vous conseille de commencer par des pièces plus faciles d'accès comme le Cid ou La Place Royale avant de vous tourner vers des ouvrages plus complexes comme Médée ou L'Illusion Comique. Maniant à merveille les codes comiques et tragiques, Corneille saura vous émouvoir... Et vous surprendre !
Besoin d'un professeur de Français ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 3,83/5 - 12 vote(s)
Loading...

Morane

Diplômée d'un Master en philosophie et d'une licence en Lettres modernes, je suis une passionnée de lecture et adore transmettre aux personnes désireuses d'en apprendre plus. Mon petit plaisir ? Les voyages ! Et parce que la vie est une aventure, j'entends bien me la jouer exploratrice encore longtemps 😉