Repère littéraires et culturels

le XIX siècle

Des écrivains du XIX siècle

  • Emile Zola La bête Humaine

  • Gustave Flaubert Madame Bovary

  • Prosper Mérimé La Vénus D'ille

  • Honoré de Balzac Le père Gloriot

  • Victor Hugo Les Misérables

  • Guy de Maupassant La Parure

Des peintres du XIX siècle

  • Claude Monet

  • Gustave Caillebotte

  • Gustave Courbet

  • Auguste Renoir

  • David

  • Camille Pissaro

Les meilleurs professeurs de Français disponibles
1er cours offert !
Julie
5
5 (79 avis)
Julie
75€
/h
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (94 avis)
Albane
60€
/h
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (41 avis)
Koffi felicien
20€
/h
1er cours offert !
Julien
4,9
4,9 (46 avis)
Julien
60€
/h
1er cours offert !
Cristèle
5
5 (52 avis)
Cristèle
45€
/h
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (56 avis)
Jérémy
25€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (50 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (35 avis)
Louis
45€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (79 avis)
Julie
75€
/h
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (94 avis)
Albane
60€
/h
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (41 avis)
Koffi felicien
20€
/h
1er cours offert !
Julien
4,9
4,9 (46 avis)
Julien
60€
/h
1er cours offert !
Cristèle
5
5 (52 avis)
Cristèle
45€
/h
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (56 avis)
Jérémy
25€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (50 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (35 avis)
Louis
45€
/h
1er cours offert>

Extrait n°1 La parure

L'auteur est Guy de Maupassant ( 1850 – 1893 ). Le narrateur ne fait pas parti de l'histoire.il raconte à la troisième personne du singulier ( « elle » ou « il » ). Le point de vue adopter par le narrateur est le point de vue omniscient. Le narrateur sait tout du personnage : son passé ; ses sentiments ; ses pensées ; …

L'histoire est racontée au passé simple et à l'imparfait.

Être / Passé simple : Je fus

Tu fus

Il fut

Nous fûmes

Vous furent

Ils furent

Danser / Passé simple : Je dansai

Tu dansas

Il dansa

Nous dansâmes

Vous dansâtes

Ils dansèrent

Avoir / Imparfait : J'avais

Tu avais

Il avait

Nous avions

Vous aviez

Ils avaient

Faire / Imparfait : Je faisais

Tu faisais

Il faisait

Nous faisions

Vous faisiez

Ils faisaient

Emploi de l'imparfait

  • Description

  • Habitude, répétition

  • Action Longue

  • 2ème Plan

Emploi du passé simple

  • Action brève

  • 1er Plan

L'histoire se déroule à Paris, au XIX siècle. Le personnage principale est Mathilde Loisel, cette femme appartient au milieu sociale des employés : elle est marier à un commis de l'Instruction publique ( l. 4 – 5 ). Elle souffre d'être pauvre.

Extrait n°2 La parure

Madame Loisel emprunte à « son amie » ( l. 19 ) « une rivière de diamants. » ( l. 30 )

La soirée, pour Mathilde, se déroule très bien. En effet, « tous les hommes la regardait » ( l. 40 ), elle était « dans une sorte de nuage de bonheur. » ( l. 45 )

En rentrant, elle s'aperçoit qu'elle n'a « plus la rivière de madame Forestier. ». ( l. 72 )

Les termes qui traduisent le bonheur de Mathilde sont :

« succès » ( l. 38), « folle de joie » ( l. 39 ), « ivresse » ( l. 43 ), « emportement » ( l. 43 ), « plaisir » ( l. 43 ), « triomphe » ( l. 44 ), « bonheur » ( l. 46 ), et « victoire » ( l. 46 ).

Le champ lexicale du bonheur est bien représenté.

Mot récurrent : mot répété

Champ lexicale : comprends tous les mots qui concernent un même thème.

Énumération : suite de mots de même nature

Mais son mari ne partage pas son enthousiasme, en effet il dormait

Lors de la perte du bijou, M. Loisel fait preuve de persévérance et de générosité.

  • « Il cherche toute la nuit » ( l. 96 )

  • « Il promet une récompense » ( l. 98 )

  • « Il dicte une lettre à sa femme » ( l. 105 )

  • « Il pense à remplacer le bijou » ( l. 110 )

  • « Il sacrifie son héritage » ( l. 123 )

  • « Il emprunta le reste » ( l. 124 )

Extrait n°2 La parure

Depuis la perte du bijou, les Loisel mènent une vie de misère : « on renvoya la bonne » ( l. 4 – 5 ) ; ils vivent « dans une mansarde » ( l. 6 ). Mathilde exécute de multiple travaux ( l. 7 à 16 ) et son mari travaille même « la nuit » ( l. 19 ). Cette vie dure « dix ans ».

Par hasard, Mathilde rencontre madame Forestier Cette dernière lui révèle que le collier était faux et valait pas plus de « cinq cents francs ». ( l. 165 – 166 ).

La révélation finale produit un effet de surprise car aucun indice ne laissait prévoir cette fin.

Une nouvelle réaliste

Une nouvelle est un court récit, centré sur un événement est comportant peu de personnages. Elle est construite à partir du schéma narratif. On dit qu'une nouvelle est réaliste lorsqu'elle présente des personnages, des lieux ou des époques que l'on peut trouver dans la réalité.

Comment accorder le verbe ?

Le verbe s'accorde en nombre et en personne avec le sujet.

ATTENTION :

  • Plusieurs verbes peuvent être accordés avec le même sujet.

    Les enfants jouent et rient

    s v v

    Un verbe s'accorde au pluriel quand il y a plusieurs sujet

Paul et Marcel jouent.

s v

  • Un sujet peut être INVERSE

Dans la cour jouent les enfants.

v s

  • Attention : toi et moi : nous sommes

toi et lui : vous êtes

  • Qui sujet

    C'est moi qui suis

s

Toi qui est

  • s

    • On – tout – rien – aucun – chacun + verbe = 3 personne du singulier

      On chante – Rien ne va

  • Beaucoup – la plupart – peu – certains + verbe = 3 personne du pluriel

    Beaucoup chantent

  • Nom collectif : une foule – une multitude + verbe = 3 personne du pluriel ou du sing.

    Une foule de gens chante

    • Une foule de gens chantent

Récitation

« Spleen »

Tout m'ennuie aujourd'hui. J'écarte mon rideau,
En haut ciel gris rayé d'une éternelle pluie,
En bas la rue où dans une brume de suie
Des ombres vont, glissant parmi les flaques d'eau.

Je regarde sans voir fouillant mon vieux cerveau, Et machinalement sur la vitre ternie Je fais du bout du doigt de la calligraphie. Bah ! Sortons, je verrai peut-être du nouveau.

Pas de livres parus. Passants bêtes. Personne. Des fiacres, de la boue et l'averse toujours ... Puis le soir et le gaz et je rentre à pas lourds …

Je mange, et bâille, et lis, rien ne me passionne … Bah ! Couchons-nous. - Minuit. Une heure. Ah ! Chacun dort ! Seul, je ne puis dormir et m'ennuie encor.

Jules Laforgue

Besoin d'un professeur de Français ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 3,67/5 - 3 vote(s)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !