Dans ce cours, nous parlons de la périphrase comme figure de style.

Car attention ! La périphrase existe aussi en grammaire : il s'agit alors de la périphrase verbale.

Définition

Une périphrase est une figure de style qui consiste à dire en beaucoup de mots ce que l'on aurait pu dire en peu de mots. D'après Pierre Fontanier, grammairien français auteur des Figures du discours :

La périphrase consiste à exprimer d’une manière détournée, étendue, et ordinairement fastueuse, une pensée qui pourrait être rendue d’une manière directe et en même temps plus simple et plus courte

Généralement, la périphrase remplace un mot en lui donnant un caractère imagé. 

Elle fait partie des figures de substitution, comme la métonymie et la synecdoque.

Les meilleurs professeurs de Français disponibles
Cristèle
4,9
4,9 (67 avis)
Cristèle
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Julie
5
5 (84 avis)
Julie
75€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (111 avis)
Albane
65€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Valentine
5
5 (38 avis)
Valentine
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (54 avis)
Koffi felicien
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Laura
5
5 (37 avis)
Laura
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (162 avis)
Chrys & chris
96€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (75 avis)
Jérémy
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Cristèle
4,9
4,9 (67 avis)
Cristèle
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Julie
5
5 (84 avis)
Julie
75€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (111 avis)
Albane
65€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Valentine
5
5 (38 avis)
Valentine
40€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (54 avis)
Koffi felicien
20€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Laura
5
5 (37 avis)
Laura
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chrys & chris
5
5 (162 avis)
Chrys & chris
96€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (75 avis)
Jérémy
30€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Usages et valeurs

La périphrase sert à deux choses en particulier :

  • éviter les répétitions
  • mettre en valeur une ou plusieurs caractéristiques de la chose évoquée

La périphrase peut en outre avoir des effets stylistiques et rhétoriques.

Elle peut par exemple créer un effet euphémique ; c'est-à-dire qu'elle atténue, elle minimise la violence des mots. Par exemple :

  • « passer l'arme à gauche » pour « mourir »
  • « les personnes du troisième âge » pour désigner les « vieux »
  • « les demandeurs d'emploi » pour les « chômeurs »

Au contraire, elle peut avoir un effet mélioratif, voire hyperbolique : Baudelaire désigne ainsi l'albatros, dans le poème du même nom, par la périphrase « ces rois de l'azur ».

Comment lire le poème L'Albatros de Baudelaire ?
Le texte de L'Albatros est assez court mais il a une grande signification !

Elle peut aussi avoir un effet ironique. Voltaire, dans son conte philosophique Candide (1759), écrit ainsi :

Candide, qui tremblait comme un philosophe, se cacha du mieux qu'il put pendant cette boucherie héroïque.

Ici, la « boucherie héroïque » est une périphrase pour désigner la guerre.

Enfin, la périphrase peut être utilisée par politesse : « aller faire ses besoins » passe peut-être mieux en société qu'« aller aux toilettes ».

Exemples

On peut d'abord trouver des périphrases dans des expressions issues de la langue française, que vous connaissez assurément :

PériphraseChose désignée
Le roi des animauxLe lion
La langue de GoetheL'allemand
Le pays des droits de l'hommeLa France
La fille ainée de l'EgliseLa France
La langue de MolièreLe français
Le pays du soleil levantLe Japon
Le toit du mondeL'Himalaya
La Dame au flambeauLa Statue de la Liberté
Les miroirs de l'âmeLes yeux
Les billets vertsLe dollar

Mais la littérature regorge évidemment de périphrases. Dans L'Odyssée, écrite par le poète Homère, on en trouve pléthore :

  • « le fils de Laërte » désigne Ulysse
  • « fille du matin » désigne l'aurore
  • « la nymphe aux cheveux bouclés » désigne Calypso
  • « le découvreur des détroits » désigne (encore) Ulysse
  • « la déesse au clair regard » désigne Athéna
  • « meneur de char » désigne Pélée

Jean de la Fontaine, dans ses fables, en utilise également de nombreuses.

  • Dans « Le chêne et le roseau »,

Celui de qui la tête au ciel était voisine
Et dont les pieds touchaient à l'empire des Morts

  • Dans « Le Lion et le Rat »,

Entre les pattes d'un Lion
Un Rat sortit de terre assez à l'étourdie.
Le Roi des animaux, en cette occasion,
Montra ce qu'il était, et lui donna la vie.

  • Dans « La Besace »,

Le Fabricateur souverain

Nous créa Besaciers tous de même manière,

Tant ceux du temps passé que du temps d'aujourd'hui :

Il fit pour nos défauts la poche de derrière,

Et celle de devant pour les défauts d'autrui.

  • Dans « Le Meunier, son fils, et l'Âne »,

Autrefois à Racan Malherbe l'a conté.

Ces deux rivaux d'Horace, héritiers de sa Lyre,

Disciples d'Apollon, nos Maîtres, pour mieux dire,

Se rencontrant un jour tout seuls et sans témoins

(Comme ils se confiaient leurs pensers et leurs soins),

Qu raconte la fable « Les obsèques de la Lionne » ?
Les Fables de La Fontaine, dessins originaux de Grandville (1837-1838)

On en trouve évidemment chez d'autres poètes, comme Victor Hugo :

  • Dans « Booz endormi »,

Ruth songeait et Booz dormait ; l'herbe était noire ;
Les grelots des troupeaux palpitaient vaguement ;
Une immense bonté tombait du firmament ;
C’était l’heure tranquille où les lions vont boire

  • Dans « Le crapaud »,

Le crapaud, sans effroi, sans honte, sans colère,
Doux, regardait la grande auréole solaire ;

Mais la périphrase s'immisce dans tous les genres littéraires ! Prenons comme dernier exemple un polar de Georges Simenon, Maigret, Lognon et les Gansters :

— Rien à me dire ?
Pour toute réponse, il reçut une des injures les plus crues de la langue anglaise faisant allusion à la façon dont sa mère l’avait conçu.
— Qu’est-ce qu’il dit ? questionna Torrence.
— Il fait une discrète allusion à mes origines.

Exercices

Pour découvrir les réponses à ces exercices, sélectionnez les espaces blancs en-dessous des énoncés !

1 - Retrouver les choses désignées par ces périphrases :

  • l'or noir :
  • l'astre de la nuit :
  • les forces de l'ordre :
  • le septième art :
  • la langue de Shakespeare :
  • la siècle des Lumières :
  • le pays du fromage :
  • la cité phocéenne :
  • la ville éternelle :
  • le beau sexe :
  • le plus vieux métier du monde :
  • l'or noir : le pétrole
  • l'astre de la nuit : la lune
  • les forces de l'ordre : la police
  • le septième art : le cinéma
  • la langue de Shakespeare : l'anglais
  • la siècle des Lumières : le dix-huitième siècle
  • le pays du fromage : la France
  • la cité phocéenne : Marseille
  • la ville éternelle : Rome
  • le beau sexe : les femmes
  • le plus vieux métier du monde : la prostitution
Pourquoi comparer Le spleen de Paris avec L'invitation au voyage ?
La Madeleine à Paris, tableau de Pierre Saez, peint vers 1900. Source : www.pierre-saez.fr

2 - Retrouver les périphrases consacrées pour les choses suivantes :

  • la bande dessinée :
  • Paris :
  • Toulouse :
  • Lyon :
  • l'Italie :
  • les pompiers :
  • la télévision :
  • Margaret Tatcher :
  • l'équipe d'Angleterre de rugby :
  • la coccinelle :
  • la Corse :
  • la bande dessinée : le neuvième art
  • Paris : la Ville Lumière
  • Toulouse : la ville rose
  • Lyon : la capitale des Gaules
  • l'Italie : la botte
  • les pompiers : les soldats du feu
  • la télévision : le petit écran
  • Margaret Tatcher : la dame de fer
  • l'équipe d'Angleterre de rugby : le quinze de la rose
  • la coccinelle : la bête à bon dieu
  • la Corse : l'île de Beauté

3 - Dans la fable suivante, trouver toutes les périphrases et indiquer la chose que chacune désigne :

« Va-t'en, chétif insecte, excrément de la terre! »

C'est en ces mots que le Lion

Parlait un jour au Moucheron.

L'autre lui déclara la guerre.

« Penses-tu, lui dit-il, que ton titre de Roi

Me fasse peur ni me soucie ?

Un bœuf est plus puissant que toi :

Je le mène à ma fantaisie. »

A peine il achevait ces mots

Que lui-même il sonna la charge,

Fut le Trompette et le Héros.

Dans l'abord il se met au large ;

Puis prend son temps, fond sur le cou

Du Lion, qu'il rend presque fou.

Le quadrupède écume, et son oeil étincelle ;

Il rugit ; on se cache, on tremble à l'environ ;

Et cette alarme universelle

Est l'ouvrage d'un Moucheron.

Un avorton de Mouche en cent lieux le harcelle :

Tantôt pique l'échine, et tantôt le museau,

Tantôt entre au fond du naseau.

La rage alors se trouve à son faîte montée.

L'invisible ennemi triomphe, et rit de voir

Qu'il n'est griffe ni dent en la bête irritée

Qui de la mettre en sang ne fasse son devoir.

Le malheureux Lion se déchire lui-même,

Fait résonner sa queue à l'entour de ses flancs,

Bat l'air, qui n'en peut mais ; et sa fureur extrême

Le fatigue, l'abat : le voilà sur les dents.

L'insecte du combat se retire avec gloire :

Comme il sonna la charge, il sonne la victoire,

Va partout l'annoncer, et rencontre en chemin

L'embuscade d'une araignée ;

Il y rencontre aussi sa fin.

Quelle chose par là nous peut être enseignée ?

J'en vois deux, dont l'une est qu'entre nos ennemis

Les plus à craindre sont souvent les plus petits ;

L'autre, qu'aux grands périls tel a pu se soustraire,

Qui périt pour la moindre affaire.

« Le lion et le Moucheron », Fables, Jean de la Fontaine

  • « L'autre » désigne « le Moucheron »
  • « le Trompette et le Héros » désigne « le Moucheron »
  • « le quadrupède » désigne « le Lion »
  • « Un avorton de Mouche » désigne « le Moucheron »
  • « L'invisible ennemi » désigne « le Moucheron »
  • « la bête irritée » désigne « le Lion »
  • « l'insecte » désigne « le Moucheron »
Comment La Fontaine présente-t-il le combat ?
Illustration de Grandville

4 - Trouver, dans cet extrait de Madame Bovary (Gustave Flaubert, 1857), la périphrase animalière. En donner la valeur et les effets, d'après le cours ci-dessus.

M. Lieuvain venait de s’essuyer la bouche avec son mouchoir de poche. Il reprit :

« Et qu’aurais-je à faire, messieurs, de vous démontrer ici l’utilité de l’agriculture ? Qui donc pourvoit à nos besoins ? qui donc fournit à notre subsistance ? N’est-ce pas l’agriculteur ? L’agriculteur, messieurs, qui, ensemençant d’une main laborieuse les sillons féconds des campagnes, fait naître le blé, lequel broyé est mis en poudre au moyen d’ingénieux appareils, en sort sous le nom de farine, et, de là, transporté dans les cités, est bientôt rendu chez le boulanger, qui en confectionne un aliment pour le pauvre comme pour le riche. N’est-ce pas l’agriculteur encore qui engraisse, pour nos vêtements, ses abondants troupeaux dans les pâturages ? Car comment nous vêtirions-nous, car comment nous nourririons-nous sans l’agriculteur ? Et même, messieurs, est-il besoin d’aller si loin chercher des exemples ? Qui n’a souvent réfléchi à toute l’importance que l’on retire de ce modeste animal, ornement de nos basses-cours, qui fournit à la fois un oreiller moelleux pour nos couches, sa chair succulente pour nos tables, et des œufs ? Mais je n’en finirais pas, s’il fallait énumérer les uns après les autres les différents produits que la terre bien cultivée, telle qu’une mère généreuse, prodigue à ses enfants. Ici, c’est la vigne ; ailleurs, ce sont les pommiers à cidre ; là, le colza ; plus loin, les fromages ; et le lin ; messieurs, n’oublions pas le lin ! qui a pris dans ces dernières années un accroissement considérable et sur lequel j’appellerai plus particulièrement votre attention. »

Réponse :

La périphrase est la suivante : « ce modeste animal, ornement de nos basses-cours, qui fournit à la fois un oreiller moelleux pour nos couches, sa chair succulente pour nos tables, et des œufs », et elle désigne la poule (« basses-cours », « œufs »). 

Le locuteur cherche à souligner tous les bienfaits qu'apporte une poule, en rallongeant la périphrase autant que possible. La figure de style a donc ici un effet mélioratif et hyperbolique. 

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,60 (10 note(s))
Loading...

Nathan

Ancien étudiant de classe préparatoire b/l (que je recommande à tous les élèves avides de savoir, qui nous lisent ici) et passionné par la littérature, me voilà maintenant auto-entrepreneur pour mêler des activités professionnelles concrètes au sein du monde de l'entreprise, et étudiant en Master de Littératures Comparées pour garder les pieds dans le rêve des mots.