Présentation générale

Le livre

Titre : Miss Marple au club du mardi en France et The Tuesday club Murders en Amérique
Edition : Librairies des Champs-Elysées (éditeur original : Collins)
Collection : Club des masques
Date de parution originale : 1932 sous le titre The Thirteen Problems
Date d'impression du volume française : 1966
Nombre de pages : 187

L'auteur

Nom :CHRISTIE,Agatha
Biographie: Agatha Christie naît le 15 septembre 1890 à Torquay. Son père est américain, et sa mère britannique. Agatha vit une enfance heureuse et confortable avec son chien et ses parents jusqu'au décès de son père. Mais sa mère reste présente et l'encourage dans ses projets d'écriture. En 1914, elle épouse le colonel Archibal Christie, un aviateur. Quand celui-ci est appelé au front, elle s'inscrit en tant qu'infirmière au dispensaire de Torquay. Durant la guerre elle se familiarise avec les poisons et les drogues qui apparaîtront dans ses romans. Pendant son temps libre, elle écrit son premier roman policier, né d'un pari avec sa sœur : celui-ci ne sera jamais publié. Dans ses œuvres, Agatha Christie crée : Miss Marple- détective amateur- et Hercule Poirot- détective professionnel- qui sont devenus des personnages types. En 1926, elle obtient des records mondiaux de tirage et devient une des figures majeures du roman policier. En décembre, malgré son succès elle disparaît. En effet, elle ne va pas bien à cause du décès de sa mère, du roman en chantier qu'elle n'arrive pas à terminer ainsi que de l'infidélité avouée de son mari. Elle est retrouvée une dizaine de jours plus tard dans un hôtel sous le nom de la maîtresse de ce dernier. Deux ans après son divorce, elle épouse Max Mallowan, un archéologue de quinze ans son cadet, qu'elle a rencontré à Bagdad. Le 12 janvier 1976, elle meurt âgée de 86 ans à Wallingford. Elle laisse à ses héritiers la charge de publier son autobiographie et un roman dans lequel disparaît après elle le plus célèbre de ses détectives ( Hercule Poirot). La romancière écrivait sous un autre nom: Mary Westmacott, sous lequel sont parus ses écrits les plus personnels. Diffusées à travers le monde à plus de deux milliards d’exemplaires, ses œuvres policières sont traduites dans une vingtaine de langues. Elle est l'auteur le plus lu chez les Anglo-saxons après Shakespeare. Elle a publié 86 romans, 154 nouvelles et 20 pièces de théâtre.

Bibliographie succincte

1920 : La Mystérieuse affaire de Styles (premier roman publié)

1924 : Les Enquêtes d'Hercule Poirot

1926 : Le Meurtre de Roger Ackroyd

1928 : Le train Bleu

1929 : Les Sept Cadrans

Associés contre le crime

1934 : Le Crime de l'Orient-Express

Mr Parker Pyne professeur de bonheur

1939 : Dix petits nègres

1975 : Hercule Poirot quitte la scène
1976 : La dernière énigme (écrit en 1940)

Repères clés

Narrateur: Le narrateur principal est extérieur aux événements, les autres narrateurs sont Miss Jane Marple : une vieille demoiselle, son neveu : Raymond West, un jeune écrivain, Joyce Lemprière  une jeune artiste comédienne aux yeux gris-vert et aux cheveux noir et bouclés, Sir Henry Clithening : ancien comissaire de Scotland Yard à la retraite, le Docteur Pender : un vieux desservant de paroisse, Madame Dolly Bantry et la jeune et belle actrice Jane Hélier d'un caractère égocentrique.
Temps : Comme il est écrit dans le titre, les réunions ont lieu tous les mardi, Joyce Lemprière l'invente au début du livre. A chaque mardi des personnes du « club » viennent ou partent, les personnes ne viennent pas toutes régulièrement. Dans les récits nous n'avons la date que dans la troisième (« il y a deux ans, pendant le week-end de pentecôte ») et la sixième ( « Il y'a environ cinq ans ») histoire.
Lieu : La narration des histoires se passe dans le salon de Miss Marple, celui-ci est rempli de vieux meubles et chez Sir Henry Clithening . Dans les récits nous connaissons tous les lieux sauf pour la première histoire. La seconde se passe dans une grande maison à Dartmoor, la troisième : sur la côte ouest de Cornouailles à Polperran dans un vieux château : Pol House, la quatrième : dans une station thermale, à l'Hôtel des Bains de Keston Spa, la cinquième : à Clodderhouse Court, la sixième : en Cornouailles dans un petit village de pêcheurs appelé Rathole, et la dernière : dans une ville côtière, pas loin de Londres.

Personnages

Personnages principaux

Les narrateurs : voir ci-dessus, mais principalement le narrateur externe au livre et Miss Marple : détective amateur qui élucide les énigmes grâce à son sens de l'observation et à sa connaissance de la nature humaine.

Personnages secondaires

Les amis des narrateurs : Mr Petherick, un avoué petit de taille mais non d'esprit. Le colonel Bantry possédant un certain esprit critique et le vieux docteur Lloyd. Ceux-ci ne racontent pas une de leurs histoires vécues, mais essaient avec application de résoudre les énigmes posées.
Première histoire : Mr Jones, un homme jovial et débonnaire ayant une cinquantaine d'années était représentant en produits chimiques. Mrs Jones, sa femme était plutôt quelconque et avait environ cinquante-cinq ans. Miss Clarck, une grosse femme rubiconde avait une soixantaine d'années et était la dame de compagnie de Mrs Jones. Gladys, une jeune cuisinière.

Seconde histoire: Richard Haydon, un très bon ami du conteur, son cousin Elliot Haydon, Lady Mannering et sa fille Violet, deux personnes assez insignifiantes, le capitaine Roger et sa femme, qui ne vivaient que pour les chevaux et la chasse ( des personnes très agitées), Symonds un jeune et beau médecin, et pour finir, Miss Diana Ashley, une personne jeune et d'une grande beauté

Troisième histoire : John Newman, une personne intelligente, c'est chez lui que se passe l'histoire, l'inspecteur Badgoworth, personne parfaitement intègre(une connaissance agréable du conteur), Bill Higgins, un plongeur sous-marin taciturne, Kelvin, le patron du bar les Trois Ancres, ancien scaphandrier, homme noir aux yeux fuyants injectés de sang ayant une très mauvaise réputation, un jardinier plantant trois rosiers, Elisabeth, une des deux sœurs de Newman venant prendre soin de son frère.

Quatrième histoire : Mr Anders, homme vil, qui n'hésite pas tant que cela lui rapporte quelque chose, Mrs Anders, jeune femme , mariée depuis peu, innocente des vilenies de la société. Un conducteur de bus, jeune homme musclé. Un vieux portier du nom de George. Une des nombreuses femmes de chambre, s'appelant Mary, assez jeune. Miss Trollope, femme assez sotte, qui ne se contrôle pas lors des moments graves. Mrs Carpenter, une vieille femme ayant une longue expérience. Un inspecteur de police sachant très bien son métier et possédant un bon sens de déduction. Les Mortimer, des amis de Mrs Anders avec qui elle joue au bridge. Le docteur Coles, un homme qui vient soigner Mary. Le Directeur est l'homme responsable des sources thermales et de l'hôtel rattaché à celles-ci.

La cinquième histoire : Sir Ambroise, un homme distingué, d'une soixantaine d'année, mais fragile car malade. Sylvia Keene, la jeune pupille de Sir Ambroise, une jolie fille. Maud Wye, une jeune fille brune et plutôt laide, une amie de Sylvia. Mr Curle, homme cultivé venant parler d'écrits avec Sir Ambroise. Jery Lorimer, un voisin et le fiancé de Sylvia. Mrs Carpenter, qui était comme la dame de compagnie de Sylvia. La cuisinière, très forte dans son domaine, mais idiote.

La sixième histoire : Mrs Margery Dacre est une femme assez palote et sans grand intérêt. Denis Dacre, un homme chaleureux, parlant aisément. Carol, une amie de Mrs Dacre, toujours très maquillée. Un pêcheur du village au type espagnol très bavard.

La septième histoire : Miss Helman (en réalité c'est la narratrice : voir dans les personnages principaux).
Leslie Faulkener, un beau jeune homme roux, écrivain de pièce de théâtre. Sir Herman Cohen, propriétaire d'un petit cottage. Une femme se faisant passer pour l'actrice et sa domestique. Miss Mary Keer est la femme pour laquelle Sir Cohen avait acheté la maison, la femme de celui-ci n'était évidemment pas au courant. Mr Claude Leason, mari de Miss Keer. La bonne de Miss Keer. Une femme se faisant passer pour Miss Keer.

Contenu

Thème : Formation d'un club ou l'on raconte des histoires vraies et dont les énigmes sont surprenantes et où il faut essayer de deviner le fin mot de l'histoire.
Genre : Roman policier.
Résumé : L'histoire de ce livre se passe au XXème siècle. Miss Marple -détective amateur- fait partie du club du mardi dont la création a lieu au début du livre. Elle est entourée de ses amis, des personnes diverses et variées, celles-ci racontent des extraits de leur vie qui leur semblent inexplicables mais dont elles connaissent la réponse. Ils se posent ainsi mutuellement des énigmes et ils essayent chacun leur tour de trouver la solution.
La première histoire est présentée par Sir Henry Clithening, étant un ancien commissaire du Yard, c’est lui qui est jugé le plus apte à commencer, il raconte une de ses affaires : Mrs Jones meurt, après avoir mangé du homard en boîte. Les rumeurs disaient qu'il y avait un meurtrier et que celui-ci était Mr Jones car l'héritage n'était pas à dédaigner. Mais à cause de son alibi, il était au dessus de tout soupçon. L'histoire se finit ainsi, après quelques instants de réflexion de la part de chacun, Sir Clithening dévoila le reste de l'histoire. C'était effectivement Mr Jones le commanditaire, il força Gladys à mettre le poison sur la charlotte qu'ils ont mangée le même soir que le homard. Il lui aurait promit de l'épouser, ce qu'il n'a pas fait. En effet, il lui fit un enfant et l'abandonna. C'est pourquoi, lorsqu'elle accoucha, elle avoua son délit, elle en eut le temps malgré le fait qu'elle décéda avec son enfant peu après.
La seconde histoire est racontée par le vieux docteur Pender. A ce moment, il est chez un ami, Richard. Celui-ci est amoureux d'une femme (Diana Ashley), dont son cousin Elliot est également épris. Sur la volonté de Miss Ashley, on organise une soirée déguisée en un endroit de la propriété appelé le « sanctuaire d'Astarté », où l'atmosphère est lourde et oppressante. C'est la qu’eut lieu le meurtre de leur hôte alors qu'il tombait brusquement. La responsable semblait être Diana, déguisée en Astarté et ayant l'air en transe, elle lança sur lui un poignard. Le lendemain on retrouva le cousin de l'assassiné avec un poignard dans l'épaule... Le fin fond de l'histoire est surprenant, c'est Elliot, qui a commis le meurtre. Lorsque Richard tombe, Elliot se jette sur lui et le tue avec son couteau (qu'il portait sur lui à cause de son déguisement). Il l'a fait car si son cousin n'était plus là, Diana Ashley lui accorderait toute son attention. Sir Clithening est cependant formel, le crime n'était pas prémédité.
La troisième histoire est racontée par Raymond West ; L'histoire se passe chez une de ses récentes connaissances très attirée par les trésors sous-marins, il a un esprit romanesque d'après le narrateur, c'est pour cela qu'il avait coulé aux abords de sa nouvelle propriété. Mr West rencontra l'inspecteur Badgoworth qu'il connaissait déjà, Badgoworth va au même endroit que West, en effet, un bateau a coulé alors qu'il contenait des lingots d'or que personne n'a retrouvés. Peu après son arrivée dans le village, Newman (son ami) disparut... On le retrouva dix-huit heures après sa disparition dans un fossé faisant partie de sa propriété. On soupçonna plusieurs personnes, mais aucune preuve solide ne fut retrouvée. Les voleurs d'or et les kidnappeurs seraient en fait les mêmes personnes, d'après Newman. Après une pause, Raymond West exposa les faits : c'est en fait Newman qui a volé l'or du bateau et organisé son propre enlèvement, il n'était pas celui qu'il prétendait être. Il ne se fit pas prendre lors de ce vol, mais plus tard, dans une autre affaire.
La quatrième histoire est exposée par Miss Marple. Le récit se passe alors dans une station thermale. Miss Marple est persuadée que Mr Sanders (un compagnon de voyage de la narratrice) veut tuer sa femme mais elle ne se repose sur aucune preuve, à part son intuition. Elle ne fait donc part à personne de son intuition et sauve Mrs Anders plusieurs fois. Malheureusement cela ne suffit pas, la jeune mariée meurt quelques temps après un portier et d'une femme de chambre. Seul Miss Marple soupçonne le mari. Et pourtant, c'était bien lui ! Elle put le prouver, car elle démontra qu'il avait installé la femme de chambre à la place de sa femme peu avant qu'il tue celle-ci, il habilla la femme de chambre (Mary) avec des vêtements de sa femme. Mais l'armoire à chapeaux étant fermée, il utilisa un des chapeaux de Mary. C'est lorsqu'il voulut mettre le corps de sa femme à la place de la petite bonne qu'il se rendit compte que sa femme avait une plus grosse tête que la femme de chambre. Il déposa donc le chapeau à côté de Mrs Anders en pensant que cela passerait inaperçu. Ce qui ne fut pas le cas, malheureusement pour lui.
La cinquième histoire a été narrée par Mrs Dolly Bantry. Elle et son mari sont chez un ami -Sir Ambroise- et un jour, la cuisinière mélangea des feuilles de digitale (n'est un poison qu'en très grande quantité) à de la sauge. Toutes les personnes ayant mangé du plat en sont tombées malades, mais seule la pupille de l'hôte succomba. Évidemment, personne ne pouvait deviner (ou presque) que quelqu'un avait fait ça, de plus la personne concernée était insoupçonnable. Sir Ambroise est le coupable, la raison est qu'il était tombé amoureux d'elle, et de ce fait, ne voulait pas qu'elle se marie avec son fiancé, il préféra l'empoisonner plutôt que de la laisser à un autre homme. La digitaline est aussi un médicament pour les personnes cardiaques, Sir Ambroise l'étant, il pouvait faire absorber le médicament à sa pupille dans un verre de jus ou autre, le même jour que celui ou l'on servit aux invités les plats en contenant (autre source).
La sixième histoire est énoncée par Joyce Lemprière. Elle était dans une auberge pour faire des peintures, dessins, croquis, quand elle vit arriver un couple (Mr et Mrs Dacre) qui lui cacha la vue, peu de temps après, elle vit arriver une amie de l'homme (Carol), elle entendit qu'il l'invitait à se baigner avec lui et son épouse. Plus tard, alors qu'elle parlait avec un homme du pays, elle vit soudain une flaque sur le sol, rouge... Elle croit à une hallucination, et pourtant, la flaque est bien là. Quelque temps après elle voit le couple repartir, malgré la vive inquiétude qu'il semblait porter à l'absence de leur amie. Quelque semaines après, elle apprit que Mrs Dacre a été retrouvée noyée. Très louche mais inexplicable... Plus tard, elle sut que Mr Dacre et Carol étaient en réalité mari et femme. Lui grugeait les femmes en leur promettant une situation stable, et de se marier avec elles. Puis il les tuait avec la complicité de Carol et amassait ainsi leur héritage et assurance. La flaque que Miss Lemprière avait vue, était en fait le sang qui avait giclé sur la robe de Mrs Dacre (Carol revêtait ses vêtements après le meurtre), robe que Carol avait étendue au soleil. Joyce découvrit la supercherie, lorsque dans un autre village côtier, elle vit la même scène se dérouler devant ses yeux, avec presque les mêmes personnages.
La septième histoire est racontée par Jane Hélier. Lorsqu'elle la raconte, elle fait comme si ce n'était pas à elle qu'était arrivée l'aventure mais se démasque elle même. Un jour, alors qu'elle est en tournée, elle est convoquée dans un commissariat de police, où elle est soupçonnée d'avoir drogué un jeune homme (Faulkener) et ensuite de l'avoir abandonné dans un fossé. Mais lors de leur rencontre, il déclare ne l'avoir jamais vue. De fait, il est scénariste, et veut lui faire découvrir certains de ses scénario, lui en envoie un. Ayant reçu une réponse positive et une adresse où se rendre, il y va immédiatement ! En vérité le petit cottage où il s'est rendu appartient à une femme entretenue. Celle-ci (Mary Keer) aurait appelé le commissariat pour déclarer qu'il y avait eu un cambriolage, tout en donnant une description très précise du « voleur », description qui s'avère être celle De Faulkener. Lorsqu'ils font une perquisition au cottage, ils retrouvent effectivement la maison sens dessus-dessous. Lorsque Miss Keer revient, on découvre qu'elle est totalement innocente ! Apparemment, elle et sa bonne auraient été attirées hors de la maison pour une raison quelconque. Miss Hélier ne sait pas ce qui s'est passé. Et compte donc sur ses amis pour lui donner la fin de l'histoire, en effet, rien de ce qu'elle a raconté n'est vrai, elle voulait mettre ce plan à exécution, car un de ses anciens maris, est trompé par sa nouvelle femme et aurait aimé le lui montrer grâce à sa doublure d'elle même. Miss Hélier fit en réalité semblant d'être une mauvaise actrice et décida de ne pas appliquer son plan.

Comme avec toutes les autres énigmes, Miss Marple devina le fin mot de l'histoire.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Clément M

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide