Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment rédiger une présentation de prof d’accompagnement pédagogique ?

De Alexia, publié le 07/05/2019 Blog > Cours particuliers > Soutien Scolaire > Soutien Scolaire : Ce Qu’il Faut Faire et Eviter sur sa Petite Annonce !

« La vie est un processus continuel d’ajustement et de réajustement. » Faber et Mazlish

Avec 40 millions d’heures de cours chaque année, les Français sont les plus gros consommateurs européens de soutien scolaire et cours particuliers selon l’institut Xerfi.

Sur ce marché très concurrentiel, donner des cours particuliers peut s’avérer compliqué pour un professeur à domicile.

Pourtant, pour trouver des élèves en cours de soutien scolaire, la petite annonce a fait ses preuves.

A condition, bien évidemment de la rédiger de manière optimale.

Alors, à vos compétences marketing, on vous montre comment vendre vos talents de prof particulier !

Rédiger son annonce de soutien scolaire : se démarquer !

Comment trouver des élèves en tant que prof particulier ? Inspirez-vous des présentations d’autres professeurs.

En tant que professeur, vous n’êtes certainement pas habitué aux techniques commerciales, marketing et de communication pour vous vendre.

Pourtant, le principal objectif, dans la perspective de remplir son emploi du temps, est de se démarquer parmi les autres profils concurrents.

On comprend aisément que devenir prof à domicile, c’est porter plusieurs casquettes :

  • Professeur particulier, bien sûr, spécialisé en soutien scolaire,
  • Commercial, pour être ambassadeur de sa propre activité,
  • Rédacteur, pour rédiger une annonce qui incitera tous les élèves à vous appeler,
  • Secrétaire, pour prendre les appels, on vous le souhaite, nombreux,
  • Comptable, si vous êtes à votre compte…

Ainsi, devenir prof pour donner des cours de soutien à domicile demande de multiples compétences et pas seulement celles de savoir enseigner.

Mais ne vous découragez pas trop vite.

Comme lorsque vous avez dû rédiger votre premier CV pour un job alimentaire dans un fast food ou dans une enseigne de la grande distribution, il faut prouver à ses lecteurs qu’on est une personne compétente pour satisfaire leur demande.

En substance, il s’agit de transformer le lecteur de l’annonce en futur élève !

Pour bien rédiger votre annonce, cherchez des exemples !

Vu que la concurrence est rude, vous allez pouvoir trouver une multitude d’annonces de cours en ligne rédigées par des professeurs particuliers toutes et tous meilleurs que les autres.

Le Bon Coin, Vivastreet, Superprof, Kelprof… Les plateformes ne manquent pas pour vous inspirer.

Attention, prendre exemple ne veut pas dire faire un copier-coller de l’annonce qui vous plaît le plus. Il faut l’adapter à vous, à votre expérience, vos compétences et votre savoir.

Cela peut-être le ton du texte, l’ordonnancement des paragraphes, par exemple.

Se démarquer de la concurrence ne signifie pas proposer une offre différente dans l’espoir que les appels téléphoniques surviennent.

Si on vise des élèves de Terminale S et que l’on se propose d’aider à réviser le bac de français, alors on sera littéralement « à côté de la plaque », hors marché.

Une bonne annonce de soutien scolaire – même s’il n’y a pas de recette miracle – doit correspondre aux attentes des élèves en difficulté.

Ainsi doit-elle comporter, entre autres, un détail rapide des expériences du prof, ses diplômes, son parcours, son public et le niveau d’enseignement auquel il s’adresse, sa pédagogie et ses méthodes de travail, son tarif.

Certains adoptent un ton formel, d’autres choisissent des approches un peu plus fantaisistes, moins consensuelles : à vous de voir !

Se montrer pédagogue dans son annonce de cours

Comment se présenter en tant que prof se soutien ? Montrez à l’élève ou à ses parents que vous avez la solution à son problème !

Que vous posiez une annonce de soutien scolaire à domicile dans les commerces près de chez vous ou en ligne, il y a plusieurs choses à faire.

Bien sûr, une annonce en ligne pourra et devra être plus longue qu’une annonce déposée chez votre commerçant du coin.

Quand un parent cherche un prof de soutien scolaire pour son enfant, c’est qu’il a un problème :

  • Les notes de son enfant ne sont pas bonnes,
  • Il n’arrive pas à suivre en cours,
  • Les élèves ne font pas leurs devoirs,
  • L’enfant demeure rétif à apprendre et indiscipliné,
  • Il n’écoute pas ses parents,
  • Il a perdu confiance en lui,
  • Les parents manquent de temps pour suivre l’aide aux devoirs de leurs enfants,
  • Il est bon en français, mais nécessite des cours de maths, physique chimie (ou inversement).

Les raisons sont multiples mais dans tous les cas : l’enfant a besoin d’aide, d’un coup de pouce, face à des parents démunis.

La première chose à faire est de montrer que vous comprenez le problème et que vous pouvez le régler.

Soyons honnête, il faut reconnaître que si l’on est professeur particulier à domicile, on trouvera faible le niveau d’enseignement dans sa matière au collège lycée.

Partant, le plus difficile sera de faire comprendre l’élève dans son accompagnement scolaire.

C’est la raison pour laquelle un parent cherchera un prof pédagogue, qui maîtrise les programmes scolaires.

Prenez exemple sur l’annonce de Damien, coach scolaire à Bordeaux. Dès les premières lignes de son annonce, l’accent est mis sur les difficultés et les solutions mises en oeuvre pour y remédier :

« De nombreux élèves présentent des difficultés scolaires dans certaines matières (ou dans toutes) qui ne sont pas liées à des problèmes de compréhension ou d’habileté dans ces matières. Ils souffrent d’un manque de confiance, d’une difficulté à faire face au stress des contrôles et examens, ou de problèmes relationnels à l’école ou en famille.

Je vous propose d’accompagner votre enfant dans son cheminement, de l’aider à se découvrir, à identifier ses ressources et talents et à s’y connecter, pour avancer plus sereinement, de manière plus assurée. Je lui apporterai aussi des outils, des pratiques, qui pourront lui permettre d’améliorer sa concentration, sa mémorisation, sa compréhension à la fois des cours et des situations auxquelles il se trouve confronté. »

Annonce de cours : se montrer polyvalent, sympa et accessible

Une bonne partie du choix d’un professeur se fait sur le feeling avec la personne. Cela commence dès votre petite annonce.

Comment rédiger un annonce de soutien scolaire ? Ayez l’air détendu et accessible, même dans votre annonce. (source : Illuminate – University of Alabama)

Si votre annonce respire la sympathie, l’humour et l’accessibilité, il y a plus de chances que vous receviez des appels.

N’hésitez pas à dévoiler des traits de votre personnalité, à raconter votre histoire pour donner confiance aux parents et donner envie de vous contacter.

Sébastien, prof de méthodologie à Toulouse met l’accent sur son capital sympathie :

« Empathie naturelle avec les adolescents. Je n’oublie pas que j’ai été un élève ce qui facilite l’approche des problèmes rencontrés dans cette discipline. »

L’adaptation à chaque élève et la personnalisation du cours est également un point à mettre en avant dans son annonce afin de se positionner en véritable coach scolaire et pas seulement en enseignant qui dispense une leçon.

Détailler ses expériences dans l’enseignement

Des élèves du primaire, collégiens et lycéens, en études supérieures, des élèves en classes préparatoires, des apprenants dans la vie active…

Le niveau d’étude de vos élèves a son importance.

Savoir se vendre n'est pas souvent l'atout majeur des profs : il faut pourtant y passer ! Comment détailler son CV en restant concis ? La dure épreuve pour capter des élèves !

Il faut au maximum cibler votre public. Si vous êtes plus à l’aise avec les adolescents, mettez en avant votre travail avec eux et mentionnez les classes concernées.

Tout élève et tout prospect préférera logiquement un profil avec des expériences et des références plutôt qu’un curriculum vitae vide ou peu rempli.

En effet, vaut-il mieux un enseignant qui propose des cours de mathématiques pour la première fois, ou un prof de maths qui a déjà mené des dizaines d’élèves vers la « réussite scolaire » ?

Damien s’occupe principalement d’adultes :

« J’accompagne entrepreneurs en démarrage, élèves, personnes en questionnement, depuis plusieurs années, et plus particulièrement depuis ma formation en coaching en 2015.

Une bonne partie de mes élèves étaient des surdoués, que ce soit en cours particulier ou en cours collectifs. Ayant vécu les difficultés scolaires inhérentes à cette condition, il m’est plus facile d’intervenir auprès d’eux. »

Vous pouvez également dans votre annonce, donner un exemple concret d’un étudiant que vous avez suivi.

Romain, coach scolaire à Paris mentionne le cas de Karim :

« Un exemple : Karim, seconde générale (voir l’avis de Gwenn en bas).
Avant le coaching : 12,6 de moyenne générale, gros manque de confiance en lui, très stressé, peu autonome (bosse encore beaucoup avec sa mère), désespère d’atteindre un jour ses objectifs. 

Après le coaching (10 séances) : 17 de moyenne générale, les félicitations, beaucoup plus confiant, tranquille et autonome (transformé à vrai dire). Et le coaching s’est arrêté au début du trimestre en question, donc il a obtenu ses résultats véritablement sans moi. »

Les petits plus d’une belle annonce de cours particuliers

En sus des fondamentaux d’une annonce bien rédigées – traits de personnalité, pédagogie, méthodes de travail, cursus et diplômes universitaires -, on peut également soigner l’apparence, l’emballage de son annonce.

Faire bonne impression avec la photo de soi : à vos appareils ! Voici typiquement la photo de profil à éviter : on ne voit pas le visage, le costume-cravate est contre-indiqué et le poing serré, fait agressif.

Un professeur agrégé de SVT ou un professeur certifié d’histoire-géographie seront tous deux compétents pour dispenser des cours dans leurs matières respectives.

Seulement si l’annonce n’est pas « aguicheuse », les élèves risquent fort bien de se détourner vers d’autres profils.

Voici quelques astuces pour éviter cet écueil.

Choisir une belle accroche

Ici, on parlera « d’angoisse de la page blanche ». Comment trouver les bons mots, qui vont donner envie de lire l’annonce ?

Pour donner envie de lire, il faut s’intéresser sur les mots-clés d’une annonce percutante.

Par exemple, « prof agrégé de maths, propose des cours de remise à niveau dans les matières scientifiques », vaudra mieux que « prof de mathématiques, donne cours de maths tous niveaux ».

Autre type d’accroche qui peut faire mouche (on rappelle que là, on se rapproche du marketing) : « Vous ne souhaitez plus être relégué(e) aux derniers rangs de la classe ? Vous en avez marre de bloquer sur le vocabulaire anglais ? Fort de mes expériences, je mets toutes mes compétences linguistiques au service de votre réussite scolaire. Mes cours d’anglais, sur toute l’année scolaire, se destinent pour tous niveaux ».

Choisir une jolie photo

Une photo permet de mettre un visage sur le professeur avant même de l’avoir rencontré. Cela booste le capital sympathie de votre annonce.

Bien sûr, veillez à choisir une photo de profil sérieuse mais pas trop.

On évite la photo de passeport ou de carte d’identité (personne n’y est à son avantage, on est d’accord). On évite aussi la photo en soirée, un verre ou une canette de bière à la main.

Privilégiez une photo avec un fond neutre, où vous souriez, et où vous êtes bien apprêté(e).

Inclure le déroulement des cours

Pour donner confiance, vous pouvez également inclure le déroulement du cours à votre petite annonce.

Mettez vos disponibilités : en stage intensif, pendant les vacances scolaires, le samedi…

Le cours à domicile est un moment privilégié au cours duquel chaque élève a l’occasion, par un suivi personnalisé, de travailler sur ses lacunes.

Il sera bénéfique de le préciser : que l’on prend le temps de repasser sur les points de blocage ensemble.

Il peut être bon, à ce titre, de mentionner que les cours à domicile seront organisés en 2, 3 ou 4 parties, par exemple :

  • Rappels des cours précédents,
  • Correction des exercices donnés à faire à la maison,
  • Rappels de cours,
  • Entraînements sur des contrôles pour améliorer les résultats scolaires.

Tout doit être fait pour que l’élève ait le plus d’informations possibles à sa disposition afin qu’il ait l’impression de vous connaître.

« Lorsque je donnais des cours particuliers de sciences économiques et sociales (SES), je mentionnais toujours dans mon annonce que, outre ma connaissance des programmes scolaires et mes diplômes en sciences sociales, j’agrémentais mes cours avec de la culture générale. »

En cours de français, dispensé à un(e) élève de série littéraire par exemple, il peut être bon de lui suggérer des œuvres à lire, des biographies d’auteurs de référence (A. de Vigny, A. Camus, V. Hugo, E. Zola, G. Flaubert, J. Giono, etc.).

Une bonne annonce pourrait préciser par exemple que l’aide scolaire n’est pas uniquement apprendre par cœur ses cours, mais aussi pouvoir prendre du recul pour étayer ses propos.

Au lieu d’apprendre par coeur l’analyse d’un texte, s’intéresser plus largement aux auteurs contemporains d’un texte, rattaché à tel ou tel mouvement littéraire donné – romantisme, naturalisme, surréalisme, etc. – va enrichir sa préparation au bac de littérature (par exemple).

Fixer son taux horaire en fonction du marché

Il ne sert à rien de proposer un tarif horaire à 50 € si la moyenne dans votre zone géographique est davantage proche de 20 €.

Le montant horaire "de marché" : difficile à trouver ? Proposer un tarif horaire ni trop haut, ni trop bas : comment attirer les familles pour ses cours ?

Le marché des cours particuliers à domicile n’est pas réglementé par la loi et les tarifs ne sont pas conventionnés par l’État.

Cependant, il existe un prix relatif de marché auquel les demandeurs (parents d’élèves) acceptent d’acheter le service des offreurs (les professeurs particuliers).

En France, ce prix d’équilibre de la loi de l’offre et de la demande se situe autour de 36,50 €/h en moyenne, compte tenu du paiement des cotisations sociales (ce qui ramène souvent le tarif horaire moyen à 20 €).

Alors, question se pose : faut-il créer une entreprise de soutien scolaire (ce sera une microentreprise bien souvent), avec un numéro de SIRET et des paiement par factures ou bien faut-il être professeur salarié des particuliers-employeurs (famille), rémunéré par chèque emploi service universel (CESU) ?

La fixation du prix de l’heure de cours dépend logiquement du statut du prof. 

S’il est auto-entrepreneur, il devra verser 22,2 % de ses bénéfices non-commerciaux à l’URSSAF au titre du paiement des cotisations sociales : il devra donc calculer son tarif brut en fonction du revenu net qu’il souhaite obtenir.

L’annonce devra donc logiquement mentionner clairement le mode de rémunération : CESU ou règlement sur factures (exonérées de T.V.A).

Autre variable d’ajustement : seul le recours au paiement par CESU donne droit à l’avantage fiscal de 50 % des sommes engagées pour la famille.

Cela permet d’être déclaré, d’avoir une fiche de paie, et d’ouvrir des droits au chômage et à la retraite. Mettez en avant la réduction fiscale – ou la déduction fiscale – de 50 % si vos élèves vous paient de cette manière.

Voilà des paramètres qui vont soit faire fuir les parents d’élèves, soit les attirer dans votre vivier !

Bien sûr, le tarif répond à d’autres critères, à l’instar de la zone géographique mais aussi du niveau d’études du professeur, du niveau d’études de l’élève, des frais de déplacement ou encore du matériel utilisé.

Un cours de soutien d’une heure à Paris coûte en moyenne 21 € alors qu’il coûte 16 € en moyenne à Bordeaux.

Savoir diversifier son offre de cours de soutien scolaire

Autre élément qui peut faire la différence, surtout pour maximiser ses chances d’avoir de plus en plus d’élèves : élargir son offre.

Proposer des matières connexes aux plus jeunes : pour facturer davantage ! Se diversifier est un outil pour trouver des élèves : pourquoi ne pas enseigner la géographie si on est prof de SES ?

En effet, un professeur pourra souvent dispenser des cours dans une matière connexe, même si celle-ci n’est pas sa discipline de prédilection.

Par exemple, un professeur de physique chimie peut aussi enseigner la biologie et les mathématiques.

Un enseignant de français peut proposer des cours de l’option Langues et Cultures de l’Antiquité (LCA), des cours de latin, des cours d’anglais, des cours d’italien ou des cours d’espagnol (sous réserve d’en avoir, bien sûr, de connaître la langue seconde).

Un enseignant de sciences économiques et sociales donne des cours d’économie, de sociologie et de science politique. Mais il peut également se diversifier et proposer ses connaissances en histoire-géographie et en mathématiques.

Les matières du système scolaire sont souvent générales, et les professeurs ont souvent une double compétence permettant d’enseigner dans un domaine connexe.

On peut à la fois enseigner les mathématiques au niveau Bac S et proposer des cours de SVT en classe de 5ème, ou de la physique chimie de niveau 4ème.

On peut aussi être prof d’économie (SES) pour la filière ES et s’adapter à la série STMG, s’ouvrir aux collégiens en cours d’histoire-géographie, etc.

Pourquoi ?

Simplement parce que cela permet de trouver davantage d’élèves.

De surcroît, faire de l’aide aux devoirs à des élèves de niveaux d’études inférieurs est abordable pour un prof expérimenté et/ou diplômé.

« Après avoir validé un CAPES de Sciences Economiques et Sociales dans l’Académie de Lille, Pierre, 30 ans, a choisi de démissionner pour donner des cours particuliers de SES au lycée pour le bac ES, en indépendant. Mais il dispense également des cours de maths, d’histoire-géographie et de français aux collégiens. »

Les choses à éviter dans une annonce de soutien scolaire

Comment faire la différence sur une annonce de soutien scolaire ? Montrez votre capacité à vous adapter à l’élève !

Il y a bien entendu quelques écueils à éviter lorsqu’on rédige son annonce de soutien scolaire.

Les fautes d’orthographe

Pour un professeur, cela donne franchement une mauvaise impression…

Que ce soit faute d’orthographe ou langage argotique, ils sont à proscrire dans une petite annonce. Vous pouvez faire de l’humour mais gardez un niveau de langue correct.

Vous allez être lu par des parents qui veulent vous confier leur enfant.

Or il arrive que les parents eux-mêmes soient issus d’une catégorie socio-professionnelle aisée (cadres et professions libérales et intellectuelles supérieures) : ils ne transigeront pas sur une annonce truffée de fautes d’orthographe.

Et on les comprend : qui recruterait un professeur de langues ne sachant pas écrire français correctement ? Cela décrédibilise le professeur.

La maîtrise de l’orthographe devient, on peut le déplorer, une compétence rare : c’est désormais un moyen de légitimation de ses atouts.

Vous devez faire une très bonne impression !

Proposer une annonce trop courte

Ce conseil s’applique principalement à l’annonce en ligne. Évitez de rédiger une annonce du type :

« Donne cours de soutien à des élèves de la primaire à la terminale. 15 € de l’heure. »

Ce type d’annonce n’est même pas valable pour aller dans la vitrine de votre boucher ! Il faut personnaliser et détailler vos expériences, comme présenté dans la partie précédente.

Faire un texte trop long et en un bloc

Au contraire, proposer un texte trop long, avec des phrases interminables, sans séparer les idées par des paragraphes est également contre-productif.

Il faut aérer son texte et donner une idée par paragraphe :

  • Un paragraphe sur votre parcours,
  • Un paragraphe sur votre méthodologie,
  • Un paragraphe sur vos élèves…

L’enjeu, c’est d’arriver à faire passer toutes ses informations tout en restant synthétique et concis.

Cela peut être difficile car parfois, de détailler son parcours, ses trajectoires et expériences en un texte percutant.

Se dévaloriser ou au contraire être prétentieux

Se dévaloriser montre un manque de confiance en vous et si vous ne croyez pas en vous, qui le fera ?

Se montrer prétentieux implique que vous pourriez mépriser vos élèves : « quoi, tu ne sais pas ça ?? » A éviter…

Là est toute la subtilité pour réussir à vendre ses services. Les deux extrêmes ne donneront pas confiance et vous ne serez pas choisi comme professeur de soutien.

Alors, prêt à rédiger votre annonce de soutien scolaire avec tous ces précieux conseils ? 

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar