Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

La rééducation de son timbre de voix pour chanter : nos techniques et astuces pour bien se mettre au chant !

De Samuel, publié le 09/08/2019 Blog > Musique > Chant > Chant : Comment Rééduquer Sa Voix ?

« Le plus beau chant est celui qui contient le plus grand silence. » Marie Noël (1883-1967)

La voix humaine est un instrument de musique particulier, qui se fatigue et s’altère : en donnant trop de cours de chant – par exemple -, ou par le tabagisme, suite à une irritation ou une inflammation, la fatigue vocale peut vraiment empêcher toute vibration de ses cordes vocales.

Pour y remédier, une rééducation de la voix peut s’imposer.

Selon un sondage sur la pratique de la musique en France en 2019, 83 % des personnes interrogées déclarent chanter occasionnellement, 19 % disent fredonner dans leur véhicule et 6 % chantent en faisant la fête entre amis.

Mais comment lutter contre la perte de la voix et de la phonation ? Voici quelques techniques pour rééduquer sa voix !

Fatigue vocale et perte de la voix : quelles sont les causes ?

Tout d’abord, les causes de modification de la voix ou de perte de la voix sont multifactorielles. 

Pourquoi les conséquences du tabac sont lourdes quand on chante ? Arrêter de fumer est pour les fumeurs, le meilleur des remèdes pour mieux chanter !

La voix humaine produit des sons par frottement de l’air des poumons sur les replis du larynx de l’être humain : elle inclut le langage, le cri et le chant.

Elle est produite grâce aux poumons, aux abdominaux, au diaphragme, aux cordes vocales et grâce à la cavité buccale : les poumons produisent un flux permettant la vibration des cordes vocales lors du passage de l’air, tandis que les muscles du larynx ajustent la hauteur du son produit.

Au cours de la vie d’un individu, les cordes vocales sont soumises à différentes transformations – naturelles ou non -, ce qui provoque une altération et une fatigue vocale.

Logiquement, il arrive que l’on ne parvienne plus à maîtriser une grande variété de fréquences : dès lors, il convient de s’entraîner pour améliorer sa technique vocale.

Les troubles de la voix peuvent être causés par un ensemble de plusieurs facteurs :

  • Une inflammation virale ou bactérienne des muqueuses laryngées : en raison de forts écarts de température, notamment,
  • Un surmenage de l’appareil vocal,
  • Une mauvaise hygiène vocale : tabagisme, air intérieur trop sec, climatisation, pollution urbaine, atmosphère enfumée, etc.

Le tabagisme est un des agents responsables des enrouements et de l’extinction de voix.

Pourquoi ?

Parce que la nicotine diminue l’élasticité des cordes vocales, ce qui contribue à donner aux chanteurs qui fument, ce fameux timbre de voix « caverneuse ».

La voix est également modifiée lorsque la respiration devient mauvaise : le sport permet de libérer la respiration abdominale et l’appareil respiratoire (les voies respiratoires en général), ce qui va lutter contre l’altération de sa voix.

En cas de troubles inflammatoires – inflammation du larynx, bronchite, inflammation des voies nasales, coup de froid et toux concomitante, asthme, etc. – de tumeurs bénignes ou non, la voix se trouvera indubitablement modifiée.

Selon les cas, de nombreux exercices existent pour préserver sa voix. En voici quelques-uns.

La technique de la paille pour étirer les cordes vocales

En cas de fatigue des cordes vocales, d’enrouement et d’extinction de voix, les chanteurs pensent qu’il n’y a qu’une chose à faire : faire un repos vocal d’au moins 48 heures.

Comment s'entraîner à chanter avec une paille ? Certes, cela fera bizarre de faire ses vocalises au bar, mais le ridicule ne tue pas !

Mais cela n’est pas forcément possible lorsque l’on donne des cours de chant ou que l’on se produit en concert régulièrement.

On peut tenter mille-et-un stratagèmes d’automédication, à l’instar de l’eau et des tisanes de thym, miel et citron, ou les traitements homéopathiques.

Si cela ne marche pas, tentez l’exercice de la paille.

Mentionné en 1902 pour la première fois dans un article allemand relatif à la voix, cet exercice fut théorisé dans les années 1960 en Finlande.

L’exercice consiste à prendre une petite paille de faible diamètre et à chanter dedans.

Faire des glissades vers le haut et vers le bas de sa voix, et produire des notes dans une tessiture convenable, en maintenant un volume plutôt élevé.

Continuer ainsi pendant 3 à 5 minutes, tenter de parler, puis chanter à nouveau.

Normalement, le chanteur ressentira davantage d’aisance, avec parfois l’impression que sa gorge est dégagée.

Le jeu de la paille étire les cordes vocales, réduit la compression s’exerçant entre elles et renforce leurs vibrations. En corollaire, il permet de réduire l’effort nécessaire pour émettre un son.

Avec la fatigue, les cordes vocales peuvent enfler. Partant, le chanteur serre sa gorge pour chanter, ce qui fait enfler davantage les cordes, et ainsi de suite. Or la paille est un atout-maître pour lutter contre la voix cassée ou l’extinction de voix.

Deux exercices pour renforcer les vibrations de la voix humaine

Ma voix n’est plus harmonieuse comme avant ?

On ne va pas de suite consulter un phoniatre ou un oto-rhino-laryngologiste (ORL) ! N’écoutez surtout pas les forums sur internet qui vous diront sûrement que vous avez une tumeur, des nodules ou une paralysie vocale…

Voici deux exercices repêchés sur le web pour améliorer les sonorité d’une corde vocale.

Comment mieux faire vibrer son larynx ? Comment lutter contre le dysfonctionnement des cordes vocales ?

Les fricatives voisées

Inventé au Danemark dans les années 1930, cet exercice est une technique de rééducation vocale permettant de réduire la force d’accolement des cordes vocales, et de renforcer leur vibration.

Dire « V » et maintenir le son, avec énergie.

L’apprenant chanteur ressentira des vibrations entre les dents et autour de la lèvre inférieure.

Faire des glissades sur votre tessiture de voix, en maintenant une sonorité facile à un volume moyen. Un travail musculaire devrait s’opérer au niveau de la ceinture abdominale, notamment à l’expiration.

Relâcher la tension musculaire lors de l’inspiration.

Il ne suffit pas de chanter des choses compliquées pour ressentir une amélioration : des mélodies simples en « V » permettent de retrouver de la légèreté et de la facilité à chanter.

L’exercice du « M »

Cette technique est issue d’un protocole de rééducation vocale intitulée « Resonant Voice Therapy », développée durant les années 2000.

Il s’agit de dire « M » en tenant la note, en essayent de sentir les vibrations autour du nez pendant l’exercice.

Dire ensuite « i » et tenir la note : les vibrations se ressentent derrière les dents de la mâchoire supérieure.

Enfin, dire « ou » pour ressentir les vibrations au niveau des lèvres.

Il convient ensuite de chanter des notes avec ces trois sons, l’un après l’autre, en trouvant une hauteur de note confortable.

On se focalisera sur la sensation de vibration aux endroits décrits, en faisant des glissades de haut en bas. Cela devrait permettre d’identifier l’étendue de votre voix.

Exercices de gymnastique vocale pour retrouver sa voix

Tous les exercices de rééducation vocale ne conviendront pas à chaque profil ou chaque trouble de la voix : comme souvent, il faut choisir parmi une pléthore de techniques.

Voici quelques petits travaux vocaux à réaliser selon les cas.

Comment améliorer sa technique vocale ? Saurez-vous chanter aussi bien qu’une cigale ?

Si la voix se coince dans la gorge

Chaque jour, faire de la gymnastique faciale.

L’objectif est de libérer la gorge en prenant appui sur les lèvres et sur le ventre pour mieux chanter.

Dire « kiou-ixe », en exagérant l’articulation : « kiou » avec les lèvres parfaitement rondes, et « ixe » dans un sourire très large, à répéter au moins 30 fois.

Se mettre à chanter de simples mélodies ensuite pour constater les bénéfices.

Les cordes vocales fatiguent moins car les muscles des lèvres obéiront mieux au mouvement commandé.

Si la voix ne porte pas assez

Lire un texte à voix haute, 5 à 10 fois par jour, en supprimant les consonnes.

Cela, pour prendre conscience de leur importance.

On s’aperçoit qu’en supprimant les consonnes, un texte lu permet de faire vibrer davantage la voix, ce qui permet de gagner en intensité sans se fatiguer.

« Je m’entraîne pour libérer ma voix » devient « e-e-a-i-e-u-i-e-e-a-oi ».

On relira le même texte ensuite en martelant les consonnes.

Si la voix est trop douce

Placer ses deux mains sur le nombril en pensant à un événement qui vous met en colère.

Lire n’importe quel texte en appuyant les mains pour faire remonter les sons depuis le ventre.

Marteler les consonnes et ouvrir la bouche en grand, en exprimant toutes ses émotions rencontrées (colère, tristesse, joie) depuis le ventre.

Consulter un professionnel de la rééducation vocale

En quoi un ORL peut-il aider à mieux maîtriser le chant ? Le diagnostic est sans appel : vous souffrez d’un dysfonctionnement de la thyroïde, vous empêchant de chanter juste !

Ces techniques d’entraînement et de rééducation vocale n’ont pas suffit à retrouver de belles vocalises ?

Il faut peut-être envisager de consulter un médecin ORL.

Par prévention, ce spécialiste pourra photographier les cordes vocales, notamment par laryngoscopie afin de constater l’état de santé de la voix : laryngite, aphonie, lésion de la glotte, symptôme et remèdes éventuels.

Une prise en charge rapide suite à une perte de voix peut en effet éviter une intervention chirurgicale lourde et/ou douloureuse.

En rééducation, le professionnelle fera pratiquer des vocalises pour résoudre les troubles de la voix chantée :

  • Fatigue vocale,
  • Voix trop basse et perte de registre,
  • Souffle dans le son, voix instable,
  • Manque de souplesse,
  • Difficultés postopératoires, nodules, kystes, polypes, thyroïdectomie, etc.

Le diagnostic d’un orthophoniste ou un ORL va permettre d’évaluer la dysphonie dont souffre éventuellement le patient.

Ce professionnel du soin orthophonique travaillera avec son patient-chanteur sur des exercices de relâchement, de tonification, et de gestion de l’effort vocal.

Pour mieux gérer sa voix, consulter un phoniatre peut être également nécessaire.

Le phoniatre a le titre de médecin. Il est chargé de diagnostiquer les troubles de la voix, en proposant des solutions rééducatives, médicamenteuses ou chirurgicales.

Il est un professionnel de la rééducation vocale.

C’est donc un interlocuteur privilégié si vous souffrez de troubles vocaux et si vous ne parvenez plus à chanter correctement !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar