Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Être suivi(e) par un médecin de la voix pour mieux chanter : pour quelles raisons ?

De Samuel, publié le 12/08/2019 Blog > Musique > Chant > Chant : Pourquoi et Comment Consulter un Phoniatre ?

« Pourquoi philosopher alors qu’on peut chanter ? » Georges Brassens (1921-1981)

Les troubles de la voix – extinction de voix, enrouement, éraillement, toux, mal de gorge, irritation ou inflammation du larynx, pharyngite, etc. – sont la bête noire de tous les chanteurs.

Selon l’INSEE, on dénombre 62 600 artistes et chanteurs de spectacles en 2012, soit trois fois plus qu’en 1982, mais les emplois culturels n’ont pas cru aussi rapidement que les vocations.

En d’autres termes, les chanteurs et artistes gagnent de moins en moins d’argent issu de leur passion : plus nombreux, les artistes enchaînent les contrats en intermittence, ce qui précarise leur profession.

Quand on est chanteur, soigner ses cordes vocales revêt un enjeu majeur : ORL et phoniatres sont là pour vous éviter la perte de voix.

Voici l’essentiel à savoir sur le phoniatre et son utilité dans le domaine du chant.

Qu’est-ce qu’un phoniatre ?

Le phoniatre, dites-vous ?

Un phoniatre : quel est son rôle, son métier ? Pour rééduquer la voix de mes patients, il faut bien pouvoir observer leurs cordes vocales !

Un phoniatre est un médecin spécialiste, traitant les troubles de la parole, du langage, de la communication, du développement et du mouvement.

En tant que professionnel des pathologies de la communication, il s’occupe de la voix, de la parole, du langage, de l’audition et des problèmes de déglutition.

Son titre de médecin lui procure la compétence pour ausculter les patients, émettre des diagnostics, proposer des traitements adaptés, dont la rééducation vocale, et évaluer l’efficacité du traitement proposé.

Il se distingue des orthophonistes car ces derniers sont des intervenants paramédicaux : le phoniatre peut exercer sans prescription médicale, requérir des examens complémentaires et les interpréter, délivrer des ordonnances et des certificats médicaux.

Souvent, le phoniatre est un praticien qui s’est spécialisé en oto rhino laryngologie (ORL) : sa qualification d’otorhinolaryngologiste lui donne la capacité de traiter les troubles du nez, de la gorge, de l’oreille, de la tête et du cou.

Il peut donc être amené à réaliser une intervention chirurgicale, notamment pour faire une opération sur les cordes vocales de son patient.

En tant que médecin ORL, il est spécialiste de l’étude du larynx et du fonctionnement des cordes vocales.

En profession libérale ou en milieu hospitalier, le phoniatre intervient donc sur de nombreux symptômes :

  • Fatigue vocale,
  • Allergies,
  • Aphonie et dysphonie,
  • Enrouement durant plus d’une semaine,
  • Troubles vocaux,
  • Patient(e) ayant perdu la voix,
  • Gorge douloureuse, cancer de la gorge, cancer du larynx,
  • Altération des cordes vocales,
  • Toux chronique et voix cassée.

Selon le degré de gravité, il peut donc ordonner des séances d’orthophonie, prescrire des antibiotiques, des médicaments anti-inflammatoires et corticoïdes, ou encore des traitements à la cortisone.

Si la pathologie est bénigne, il peut donner des conseils en automédication, notamment par des soins homéopathiques ou des produits naturels (pastilles, eucalyptus, jus de citron, tisanes, inhalation à l’huile essentielle, etc.).

A quel moment consulter un phoniatre ?

Les personnes qui sont victimes d’un surmenage vocal, de troubles des voies respiratoires et qui, entre autres multiples causes, utilisent leurs voix de façon excessive, ont intérêt à consulter un phoniatre.

Quand doit-on faire surveiller ses cordes vocales ? « Après un concert, ma voix est souvent enrouée » : faut-il aller chez le médecin ?

Par exemple, la responsabilité d’un professeur de chant est d’inciter ses élèves à consulter ce spécialiste, ne serait-ce que pour qu’ils connaissent l’état de leurs cordes vocales.

On n’y pense pas forcément, mais on peut souffrir d’une inflammation des muqueuses, avoir des maux de gorge à répétition sans imaginer que cela peut être résolu par des séances de rééducation vocale.

De nombreux maux peuvent entacher la phonation, qu’un diagnostic aidera à mieux chanter : les problèmes de santé ne se règlent pas toujours tout seuls.

Alors qui doit consulter un phoniatre ?

Et bien, les chanteurs, les comédiens, les enseignants, les conférenciers et toute personne utilisant sa voix intensivement dans l’exercice de son activité professionnelle.

Ceux-ci mettent leur voix à rude épreuve, or voir l’état de leurs cordes vocales par fibroscopie peut aider à mettre une explication sur divers problèmes qu’ils n’auraient auparavant pas identifiés.

On devrait donc consulter un phoniatre dans les cas suivants :

  • Fatigue vocale,
  • Perte de voix,
  • Difficulté à élever sa voix,
  • Difficulté à monter dans les aigus,
  • Douleur laryngée ou laryngite chronique,
  • Sensation de gonflement dans la gorge,
  • Picotements gênants,
  • Éraillement,
  • Inflammation de la gorge ou irritation de la gorge,
  • Altération de son timbre de voix.

Les fumeurs, surtout s’ils chantent, ont également intérêt à consulter un phoniatre.

Ils pourront se faire aider à arrêter de fumer et se faire rappeler les risques que fait porter le tabagisme sur l’appareil respiratoire et sur la gorge.

Quiconque souffre d’aphonie de façon prolongée, durant au moins une semaine, où de façon répétée, doit aller voir un phoniatre.

Quel symptôme nécessite un traitement en phoniatrie ?

Quand on s’intéresse aux maladies de la gorge et du larynx, ou à tout trouble faisant obstruction des poumons à la bouche pour chanter, on trouve une quantité pléthorique de symptômes nécessitant autant de diagnostics selon les cas.

Quels sont les troubles qui nécessitent de consulter ? Parfois, les maux sont bien plus graves qu’un simple éraillement…

On retient que lorsqu’un enrouement de la voix dure pendant plus de 7 jours, c’est qu’une consultation chez un médecin ORL s’impose.

La laryngoscopie permet au médecin d’observer les cordes vocales du patient, en portant une source lumineuse sur le front et en introduisant un « laryngien » au fond de la gorge.

Les meilleurs remèdes contre une éventuelle dysphonie sont l’arrêt du tabac et la baisse de consommation d’alcool.

L’idée d’un repos vocal peut être par ailleurs soumise au patient.

Mais comment faire lorsque l’on travaille avec sa voix, comme c’est le cas pour les chanteurs et professeurs de chant ?

Voici quelques astuces divulguées par les médecins :

  • Faire des exercices de respiration abdominale pour contrôler le stress,
  • Humidifier l’air (avec un humidificateur) de son logement pour éviter tout dessèchement de la gorge,
  • Ne plus crier.

Ces conseils de médecin s’appliquent en cas de surmenage vocal.

Mais que faire lorsqu’une pathologie bien plus grave nous est diagnostiquée ?

On pense par exemple à une tumeur bénigne des cordes vocales (nodules, polypes, granulome), menant à la dysphonie : les nodules des cordes vocales se traitent par une rééducation orthophonique, parfois suffisante pour faire disparaître la lésion.

Dans ce cas, le phoniatre pourra réaliser l’opération d’ablation des nodules par microchirurgie.

D’autres peuvent souffrir de paralysie vocale.

La rééducation en phoniatrie peut viser à corriger la voix, à faire des inhalations, et à augmenter l’efficacité de la toux (dont le rôle est de protéger les voies aériennes lorsque des gaz irritants ont été inhalés).

La consultation chez le phoniatre : comment ça marche ?

Pour trouver la cause du problème de son patient, le phoniatre va utiliser un certain nombre d’outils, et mobiliser son meilleur atout : l’oreille, pour être à l’écoute des maux de sa patientèle.

Les instruments de travail du phoniatre : comment voir le larynx ? Un scalpel ? Mais suis-je bien chez un médecin ORL ?

Les outils du phoniatre

Parmi son panel d’instruments spécialisés, le phoniatre utilise :

  • Le laryngoscope,
  • L’endoscope :
    • Le naso-fibroscope souple,
    • L’épi-pharyngoscope,
  • Un ordinateur.

Le laryngoscope est une sorte de miroir incliné qui permet d’observer le fond de la gorge à l’œil nu.

L’endoscope est une caméra qui permet de filmer l’intérieur du corps humain, notamment la gorge et le larynx.

Le naso-fibroscope souple est un fil que le praticien enfonce dans une narine, et qui descend jusqu’au larynx : sensations désagréables garanties !

L’épi-pharyngoscope, lui, enregistre depuis la bouche, les mouvements des cordes vocales.

La consultation du phoniatre

Le médecin établit dès lors son diagnostic grâce à l’examen clinique et visuel des cordes vocales, et évalue ensuite les vibrations de ces cordes vocales.

Une seule consultation suffit à recevoir un diagnostic. Un bilan est facturé 38,43 € chez un spécialiste conventionné en secteur 1, et ce montant est remboursé à 70 % par la Sécurité Sociale dans le cadre du parcours de soin coordonné.

Lorsqu’il y a plusieurs consultations, notamment pour suivre une rééducation vocale, le prix des consultations oscille entre 26 € et 60 €.

On dénombre environ 200 phoniatres en France : c’est bien peu.

Pour trouver un praticien, on cherchera du côté de la Société Française de Phoniatrie ou sur le site de la Société Française d’ORL.

A titre de comparaison, on trouve environ 19 000 orthophonistes en France.

Attention : ne pas confondre les deux professions. L’orthophoniste intervient sur prescription d’un phoniatre.

Si vous avez besoin, en tant que chanteur, de rééduquer votre voix, de faire des exercices de respiration, de relaxation ou de posture pour agir sur la voix chantée, il faudra certainement passer par un phoniatre pour avoir un premier diagnostic, puis ensuite suivre les séances de rééducation vocale auprès d’un orthophoniste.

Sachez que sans aller voir un phoniatre, vous pouvez demander conseil à votre professeur de chant.

Les professeurs de chant connaissent en effet désormais l’anatomie du larynx et de la gorge. 

Pour améliorer la technique vocale de leurs élèves, ils doivent en effet connaître quels groupes musculaires solliciter pour le chant (le ventre et les abdominaux, par exemple, favorisent la respiration et le chant).

Selon le Docteur Elizabeth Fresnel (phoniatre). les professeurs de chant sont à ce titre un peu orthophonistes.

Demandez donc à nos professeurs de chant sur Superprof s’ils peuvent vous aider à faire de la rééducation vocale : en plus d’apprendre à chanter, vous ferez d’une pierre deux coups !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar