Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Prendre soin de ses cordes vocales en chantant : comment ne pas se blesser ?

De Samuel, publié le 14/08/2019 Blog > Musique > Chant > Chant : Quels Risques pour Sa Voix ?

« La partition est une chose, le chant en est une autre. Ce qu’il faut, c’est avoir la musique en tête et la chanter avec le corps. » Luciano Pavarotti (1935-2007)

S’éviter l’extinction de voix, l’enrouement, les inflammations – inflammation du larynx, inflammation de la gorge – et d’autres troubles de la voix (résultant des voies respiratoires ou des muqueuses) nécessite de prendre soin de ses cordes vocales.

Quand on chante, même une affection bénigne peut être incapacitante ou invalidante.

Selon une orthophoniste à la MGEN, 25 % à 35 % des professionnels utilisent leur voix de manière excessive au travail : guides touristiques, avocats, enseignants, chanteurs, etc. 55 % des enseignants souffrent de troubles de la voix.

Et les femmes sont quatre fois plus nombreuses que les hommes à en pâtir.

Mais qu’en est-il lorsque l’on chante ? Quels sont les risques du chant sur la voix ? La rédac’ de Superprof s’est penchée sur la question.

Chant : les risques liés au surmenage vocal

Après un concert ou un cours de chant, les chanteurs souffrent parfois d’une perte de la voix, d’une sensation de voix éteinte ou d’irritations au niveau de la région du larynx et du pharynx.

Les artistes et leur voix : comment éviter le forçage vocal ? De nombreux chanteurs ont fumé toute leur vie. Ce fut le cas de Georges Brassens (1921-1981), compositeur, poète et chanteur.

Lorsque les chanteurs – ou toute autre personne usant de sa voix pour travailler – ont une mauvaise technique vocale ou de mauvaises conditions de vie, il arrive qu’ils/elles se retrouvent avec une voix cassée, ou une altération de leur timbre de voix.

Cela résulte d’un forçage vocal, ou surmenage vocal.

Ce n’est pas une pathologie mais un trouble résultant d’un mauvais comportement phonatoire se traduisant par une fatigue vocale, qui affaiblit la voix et empêche la bonne vibration des cordes vocales.

Le surmenage vocal est causé par une quantité pléthorique de facteurs : manque de sommeil, tabagisme, mauvaise alimentation, mauvaise respiration, stress, surmenage professionnel ou mauvaise posture corporelle en chantant.

S’opère une déperdition de l’air envoyé depuis les poumons, et la pression sous-glottique nécessaire à la vibration d’une corde vocale devient insuffisante : on a alors une sensation de voile couvrant la voix.

Bien que les cordes vocales puissent rester intactes, le chanteur force sur ses muscles vocaux pour continuer à chanter : la fatigue vocale s’aggrave alors, et des nodules sur une corde vocale ou les deux peuvent alors s’installer sournoisement.

Dans certains cas, le chanteur contracte une laryngite chronique, une inflammation persistante des cordes vocales qui a pour effet, entre autres, de décaler la voix vers les graves.

Le principal risque du chanteur est donc de continuer de chanter alors qu’il devrait s’offrir un repos vocal et consulter d’urgence un médecin phoniatre ou un spécialiste en oto rhino laryngologie (ORL).

Une rééducation orthophonique associée à des cours de chant peut donc être prescrite, afin de recouvrir sa phonation.

Sans cela, la personne risque la dysphonie ou l’aphonie.

On parvient aisément à faire comprendre à un sportif qu’il doit s’arrêter pour ne pas risquer de se blesser durablement.

Mais il est parfois difficile de convaincre une personne ayant juste un timbre de voix enroué à prendre des cours de chant pour éviter de se casser la voix.

Chant : les risques de la dysphonie

En dépit d’une utilisation excessive de la voix, la dysphonie affecte toutes les fonctions acoustiques de la voix.

Comment prendre soin de ses cordes vocales ? « On dit qu’il faut arrêter de fumer. Et bien j’ai 78 ans, je fume et je chante encore ! »

On parle de dysphonie lorsque l’on constate une modification de la voix sur trois niveaux :

  • La voix est altérée au niveau du timbre, qui devient enroué, cassé, voilé ou rauque,
  • La hauteur de la voix devient plus grave ou plus aiguë,
  • L’intensité de la voix devient plus faible et la voix se fatigue plus rapidement.

La dysphonie est un facteur à risque pour le chanteur car elle résulte d’une utilisation inappropriée et d’un forçage vocal qui s’est prolongé.

S’en suit la formation d’une lésion (ou plusieurs lésions) sur les cordes vocales, notamment le nodule, le ou les polypes, les kystes, l’ulcère (lié au stress et à un reflux gastrique), la paralysie du pli vocal, la laryngite aiguë, la laryngite chronique.

A trop forcer sur la voix, boire un litre d’eau par jour n’aidera plus à résorber le mal : il faudra consulter un phoniatre.

Ce trouble survient surtout chez les chanteurs débutants.

On s’explique.

Nous sommes nombreux à pousser la chansonnette dans la vie courante – en voiture, à la maison, entre amis, en famille – mais peu de chanteurs sont professionnels.

Or si l’on peut imiter un chanteur en reprenant une chanson, on ne sait que rarement comment placer sa voix à la bonne hauteur et comment le faire plusieurs fois de suite.

Les chanteurs professionnels et professeurs de chant, eux, ont bénéficié d’auditions, d’entraînements et de répétitions afin d’éviter une irritation de la muqueuse des cordes vocales, ou les troubles inflammatoires.

A l’inverse d’un chanteur amateur, ceux-ci ont su discerner à temps le symptôme d’une altération ou d’une fatigue vocale.

Résultat, sans cours de chant, on force trop sur la voix et c’est l’accident vocal : la dysphonie s’installe.

A noter qu’il faut se méfier de l’automédication : les remèdes naturels (infusions de thym, eau bouillante et cuillère de miel, pastilles à l’eucalyptus ou à la réglisse, inhalation à l’huile essentielle de thym, etc.) ne suffiront pas si la voix demeure enrouée plus d’une semaine.

Chant : les risques liés aux modes de vie

On lit souvent qu’avoir une bonne alimentation, ne pas fumer ni trop boire d’alcool et pratiquer une activité sportive régulière, forment un rempart solide contre les maladies chroniques.

L'hygiène de vie au quotidien : que prendre pour la voix ? Tous les soirs, une tisane de thym pour éviter la dysphonie !

Sachez aussi qu’une mauvaise hygiène de vie est un facteur à risque pour les chanteurs.

Les chanteurs fumeurs, par exemple : le tabac est dangereux pour l’appareil respiratoire et pour tout le reste de l’organisme.

Le tabac entraîne une infiltration inflammatoire des muqueuses des cordes vocales, ce qui modifie le geste phonatoire.

Quand on chante et que l’on fume, le forçage vocal peut survenir plus rapidement que chez une personne non-fumeuse.

Outre le tabagisme, il est nécessaire d’avoir une bonne hydratation, c’est-à-dire boire au moins un litre d’eau par jour afin que les cordes vocales ne s’assèchent pas et que les muqueuses soient suffisamment irriguées de sang.

Le manque d’hydratation fatiguera plus rapidement les cordes vocales.

Il est fondamental pour les chanteurs, quel que soit le niveau -, de prendre soin de leurs cordes vocales :

  • Dormir dans une pièce aérée, dépoussiérée,
  • Acheter un humidificateur pour humidifier l’air,
  • Éviter de crier,
  • Avoir de longs moments de silence,
  • Porter une écharpe,
  • Ingérer des pastilles (miel, citron, eucalyptus),
  • Boire du jus de citron.

Se protéger contre les variations de températures permettra d’éviter les maux de gorge résultant des refroidissements (climatisation l’été) ou d’un coup de froid hivernal (mal de gorge, fièvre, toux).

Sans non plus trop en faire, il faut bien se couvrir la gorge avec un foulard en été et une écharpe en inter-saison, notamment pour éviter de contracter une infection virale ou bactérienne telle que rhume, angine, bronchite, etc.

Privilégier les tisanes chaudes aux verres d’alcool, et pratiquer une activité sportive régulière afin de développer le souffle et l’endurance vocale.

A cela, on ajoute que l’alimentation ne doit pas être trop épicée, ni trop acide : il convient de limiter le reflux gastro-œsophagien vers le larynx, ce qui altère la voix.

Les chanteurs éviteront donc aussi les excès de boissons gazeuses (bières, champagne, sodas, etc.).

Outre les aliments que l’on ingère, la voix des chanteurs professionnels peut être durablement affectée par le rythme effréné que leur impose le monde du spectacle.

Un professionnel du spectacle passe souvent de longues heures dans les transports et le temps de repos est limité : tournées d’une ville à l’autre, d’un continent à l’autre, sessions d’enregistrements, maquillage et habillement, interviews, conférences de presse, etc., mènent la vie dure aux cordes vocales.

Les chanteurs professionnels doivent, en outre, pouvoir affronter tout cela tout en faisant reposer leur voix.

Autant dire que ce n’est pas facile !

Les autres troubles de la voix pour les chanteurs

Si l’on dit souvent qu’un peu de repos vocal suffit à résorber les troubles vocaux, il se peut que l’altération des cordes vocales se prolonge.

Que faire en cas d'aphonie ? Si l’on ne peut plus chanter, il faut consulter un phoniatre !

En l’absence de traitement, cela peut provoquer des lésions graves qu’il faut soigner immédiatement, car celles-ci proviennent peut-être d’affections plus graves (et parfois indolores).

C’est le cas du cancer de la corde vocale, du cancer du larynx ou du cancer de la gorge.

Dès que l’on est enroué, il faut consulter un phoniatre ou un spécialiste ORL car les tumeurs ne provoquent pas forcément de douleurs (décelée tôt, la tumeur aux cordes vocales est curable).

N’attendez donc pas d’être complètement aphone !

De toute façon, les chanteurs sauront qu’un diagnostic en ORL avec fibroscopie ou endoscopie s’impose dès que l’on souffre d’une altération de la voix pendant plus d’une semaine.

Le phoniatre traitera les troubles de l’appareil vocal, la déglutition, et les problèmes de phonation.

Un bilan, un traitement et, le cas échéant, une intervention chirurgicale pourraient être prescrits selon les cas.

Rassurez-vous : chanter n’est pas risqué. Il faut juste prendre des cours pour acquérir de la technique vocale !

Où ça ? Hé bien, avec nos professeurs de chant sur Superprof !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar