Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment devenir chanteur d’opéra ?

De Philippe, publié le 26/07/2017 Blog > Musique > Chant > Comment Apprendre le Chant Lyrique ?

« J’ai commencé par être chanteur, mais j’ai été plus honnête que ceux qui ont continué : moi j’ai arrêté. » Coluche

S’il y a bien un monde fascinant entre tous, c’est celui des arts, et en son sein la famille du chant lyrique.

Les émissions grand public telles que la Nouvelle Star, The Voice et la Star Academy, dans la droite lignée de la peopolisation télévisuelle, mettent en avant des chanteurs modernes…

Mais les adeptes de qualité musicale, les esprits exigeants en termes de mélodie et d’harmonique, se tourneront plus volontiers vers la musique traditionnelle.

Quand on écoute un Roberto Alagna ou, jadis, un Luciano Pavarotti, on ne peut qu’avoir envie de marcher sur leurs pas et d’atteindre les extrêmes limites de la voix humaine, de même que Maria Callas et Natalie Dessay pour les voix de femmes…

Avoir une belle voix est un préalable pour devenir chanteur : selon votre tessiture – mezzo-soprano, baryton-basse, contralto, contre-ténor… – vous aurez toutes les chances de votre côté pour vous faire un nom sur scène.

Explorons ensemble les horizons qui s’ouvriront devant vous après quelques cours de chant !

Travailler sa voix pour devenir ténor

Vous avez le potentiel d’un ténor et souhaitez le développer ? Alors vous avez frappé à la bonne porte ! Et pas forcément en cours de chant gospel par exemple.

… Mais commençons par le commencement, en repartant des fondamentaux.

Les musicologues ont l’habitude de classifier les voix humaines et les instruments de musique en fonction de leur tessiture, c’est-à-dire selon l’ambitus qu’ils sont naturellement capables de jouer, délimité par les notes extrêmes pouvant être émises.

Chez les voix masculines, le ténor occupe les sommets des fréquences sonores, au-dessus des basses et des barytons.

Seuls les contre-ténors et autres castrats peuvent prétendre à des notes plus aiguës.

Autant dire que le chant lyrique en général et l’opéra italien en particulier depuis la première moitié du XIXe siècle comptent à fond sur les ténors célèbres.

Grâce au perfectionnement de la technique de chant ténor et l’engouement des publics vis-à-vis de cette tessiture, les personnages de ténor sont souvent les héros des grands opéras des siècles derniers, y compris en France.

Votre voix pourra facilement prendre place dans un chœur après un passage en école de musique et du coaching vocal. Ténors célèbres | Roberto Alagna dans un rôle-titre de Puccini | source : i.vimeocdn.com

La technique vocale de ces registres aigus a lentement évolué d’une voix de fausset – ou voix de tête – à l’époque baroque puis classique, vers une voix de poitrine devenue incontournable à partir des années 1840.

C’est d’ailleurs un chanteur français qui a le premier démocratisé le fameux « contre-ut » de poitrine, dans une pièce de Rossini !

Et c’est là tout ce qu’enseigne un bon coach vocal à son élève ténor : chanter petit à petit de plus en plus d’aigus en voix de poitrine, après les avoir assimilés en voix de tête.

Ce travail est de longue haleine, se jouant au jour le jour ; il n’est possible que si les graves sont parfaitement maîtrisés et les médiums bien en place.

Sans cela, le ténor néophyte risque de conserver à tout jamais des cordes vocales instables et une tessiture voire une colorature qui bouge sans cesse…

Nous ne l’avons pas encore précisé, mais c’est de l’ordre de l’évidence : votre ambitus sera en grande partie déterminé par des éléments innés.

Si un baryton « léger » peut prétendre se faire ténor héroïque, une basse ne devrait pas même y penser…

N’oubliez jamais que le mot ténor recouvre en fait une réalité des plus larges : cette grande catégorie admet plusieurs sous-rubriques, plus ou moins basses, plus ou moins hautes.

Ainsi, sauf exception (Alagna, Pavarotti…), un chanteur réputé ténor ne pourra pas interpréter tous les rôles ténors, certains étant éminemment spécifiques – songez aux ténors « Verdi ».

Patience, sérieux, assiduité et travail acharné seront les quatre mamelles de votre succès en tant que ténor !

Regardez du côté des cours de chant en ligne pour progresser plus rapidement.

Comment devenir baryton ?

Dans la classification des voix d’hommes, les barytons occupent le milieu de tableau entre les basses graves et les ténors plus aigus : si vous excellez dans les médiums, le chant baryton sera votre horizon.

En chant lyrique, romantique encore plus, il n’est sans doute pas un seul morceau qui puisse se passer d’un ou plusieurs rôles de baryton.

C’est un point d’appui essentiel chez la plupart des grands compositeurs, de Verdi à Bizet en passant par Wagner, chez qui le registre héroïque sombre met à l’honneur les graves et les notes moyennes.

C’est en fin de compte la tessiture masculine la plus courante et la plus naturelle, promettant donc un nombre de mélodies différentes très important.

Dans une perspective professionnelle, c’est de quoi enchaîner les contrats sans trop de mal, pourvu qu’un minimum de talent soit au rendez-vous…

L'orchestre symphonique sans chef d'orchestre laisserait les instrumentistes dans l'anarchie et l'improvisation la plus totale : ce serait la cacophonie sur France Musique ! Ensemble vocal | Chanter juste requiert de mettre à contribution ses résonateurs | source : commons.wikimedia.org

Sur un clavier de piano, le baryton est grosso-modo parfaitement dans son élément du la1 au la3.

Souvent, en vieillissant, les ténors glissent vers le baryton, d’où l’importance de se préparer au plus tôt à de telles partitions et à gagner sans attendre des sonorités plus graves en élargissant son ambitus.

Ce dernier point doit être l’objectif premier du baryton (outre le fait de chanter parfaitement juste bien sûr), ce qui sera facilité par l’aide d’un professeur en école de musique.

Cerise sur le gâteau, il est presque toujours plus facile d’assimiler des graves que des aigus… Avis aux amateurs, vos progrès ne s’en ressentiront que plus rapidement !

Là comme ailleurs, ce sera la pratique qui fera la différence, avec des exercices quotidiens.

Plus vous maîtriserez de tablatures, plus vous aurez de chances de percer puis de vous maintenir au plus haut niveau de la renommée.

Essayez de prendre des cours de chant besançon.

Comment avoir une voix d’opéra ?

Qui n’a de sa vie chanté un petit peu, que ce soit en privé sous la douche ou en public devant des amis ?

Mais avoir une voix faite pour l’opéra est une autre paire de manches.

On n’a généralement aucun mal à fredonner les airs des comptines de notre enfance ou des hits de l’été : la mélodie reste relativement simple, et la virtuosité vocale nécessaire peu élevée pour faire vibrer son auditoire.

Il faut bien avouer que des chanteurs à succès tels que Francis Cabrel et Jimi Hendrix, aussi agréables à écouter soient-ils, n’ont pas le même organe qu’un chanteur d’opéra à proprement dit.

Le chant lyrique renvoie en effet à une puissance et une vaillance sans commune mesure avec la musique de variétés…

Un Plácido Domingo éclaterait sans doute de rire à l’idée de se voir présenter un micro pour faire une improvisation sur scène.

Oratorio de Haendel, opérette de Poulence ou musique symphonique plus grave de Wagner : tout cela plaît à l'opéra Bastille. Ludwig von Beethoven | Comme tous les grands compositeurs (Mozart, Rossini, Bizet…), il est joué à l’opéra de Paris | source : visualhunt.com

Si vous voulez de votre côté atteindre un vibrato digne de ce nom et devenir un maître ou une experte ès vocalises, il vous faut surtout de l’entraînement.

Avoir une belle voix, avec de la couleur et de la chaleur, est avant tout un don du ciel. Pour le reste, c’est la persévérance qui fait la différence : il faut s’échauffer et s’entraîner – presque – tous les jours pour perfectionner sa bonne technique de chant.

Tous les muscles de l’organisme, et plus particulièrement les tissus de la zone buccale, doivent être sollicités et optimisés pour gagner en volume et en qualité sonore.

C’est aussi un travail de tous les instants pour déterminer puis repousser les limites de sa tessiture.

Enfin, une voix d’opéra se distingue par son objet : les airs interprétés. L’écriture musicale des œuvres lyriques, forte d’une histoire longue de plusieurs siècles déjà, est très particulière et pleine de caractère.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle requiert un genre d’initiation, comme on ne peut en recevoir qu’auprès d’une école de chant renommé.

L’exemple de Luciano Pavarotti, parfait autodidacte, n’est aussi célèbre que parce qu’il sort de la normalité.

Pour percer dans le métier, sachez vous entourer d’un bon coach vocal puis avoir un mental de fer afin de remporter des concours de chant.

Et si vous préférez, choisissez un cours de chant collectif paris.

Comment chanter mezzo-soprano

Après avoir accordé une part si importante aux hommes, passons enfin aux voix de femmes – veuillez pardonner notre impolitesse !

La répartition des voix féminines est en miroir de celles des Messieurs : on trouve là aussi plusieurs registres, du grave (alto) vers l’aigu (soprano).

Pour faire le lien entre les deux, nous trouvons logiquement le mezzo-soprano, dont toute la spécificité est bien rendue par l’adjectif italien mezzo, « moyen » – non pas au sens de médiocre, mais de médiums.

De très nombreux personnages d’opéra féminins reposent sur cet ambitus, très courant chez Mesdames.

La colorature est aussi importante dans la musique de chambre sous la direction d'un chef d'orchestre que dans les musiques actuelles déployant une technique de chant plus moderne. La Callas | Une technique vocale sans faille et un ambitus exceptionnel | source : Wikimedia Commons

Les meilleures mezzo-sopranos peuvent sans surprise se montrer polyvalentes, grappillant des demi-tons d’un côté ou de l’autre de leur ambitus.

La façon de travailler une voix mezzo-soprano ne diffère en rien de ce qu’il en est pour toutes les autres tessitures.

Devenir mezzo-soprano est chose facile pour la très grande majorité des femmes, à moins d’être dotée de cordes vocales exceptionnellement aiguës ou graves empêchant la diva de sortir d’un registre soprano ou contralto.

N’oubliez jamais que la confiance en soi et l’aisance font souvent la différence entre celles et ceux qui s’arrêtent – rapidement – en cours de route et ceux qui persévèrent jusqu’à décrocher la palme de la célébrité !

Carmen reste le rôle phare des mezzo-sopranos, alors autant l’apprendre par cœur si vous êtes concernée par cette tessiture.

Et c’est l’opéra le plus joué de la planète, de langue française qui plus est, ce qui n’est vraiment pas pour déplaire : tout semble vous faciliter la tâche !

Alors lancez-vous en prenant des cours de chant reims.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,50 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar