Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment réussir son séjour en Océanie ?

De Hélène, publié le 20/11/2018 Blog > Langues > Anglais > Les Conseils Utiles Pour Voyager En Australie !

 « Qui lance un boomerang prend le risque de se le prendre dans la tête », Proverbe australien

Que vous soyez des backpakers dans l’âme ou bien de grands touristes, un voyage en Australie fait rêver bien des gens… Mais des vacances en Australie, ça se prépare, et pas seulement parce qu’il s’agit du 6ème plus grand pays au monde, non. Simplement parce que l’organisme Tourism Research Australia a rappelé qu’en 2016, le pays avait accueilli pas moins de 7,6 millions de touristes étrangers, et rien que 800 000 en décembre, moment idéal pour visiter la grande barrière de corails.

Voici donc quelques conseils utiles pour voyager en Australie et préparer votre séjour anglophone sereinement ! Prêts ? C’est parti !

Nos conseils pour partir et séjourner en Australie

Où aller en Australie ? L’Australie regorge de lieux uniques à visiter, mais commencez par Sydney !

Ah, l’Australie : un voyage lointain, étranger, de nouvelles découvertes… Avec sa grande barrière de corails, ses koalas et ses kangourous (pour ne reprendre que les clichés), l’Australie fait beaucoup rêver ! À tel point que près de 100 000 Français s’y rendent chaque année pour le tourisme (chiffres du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, 2016).

Alors, avant de sauter dans le prochain avion pour aller en Australie, il est important de savoir le type de séjour touristique recherché :

  • Une formule PVT – Programme Vacances Travail, destinée aux jeunes de 18 à 30 ans qui viennent pour chercher des petits boulots et découvrir le pays,
  • Une formule « road trip », incluant par exemple du wwofing, pour visiter l’Australie en toute liberté,
  • Une formule 100% touriste, pour visiter les parcs nationaux et autres beautés australiennes.

De même, il est important de savoir avec qui vous partez : entre amis, en couple ou en famille, vous n’aurez pas la même destination en Australie. En effet, on distingue trois grandes possibilités de séjour touristique :

  • L’Outback, généralement privilégié pour les road trip, avec Adélaïde comme ville principale,
  • Le New South Wales, réputée pour avoir les plus belles plages, aux abords de Sydney et pour donner sur la Tasmanie,
  • Le Queensland, au nord de l’Australie, où se trouve notamment la Grande Barrière de corail.

Sans oublier, bien sûr, l’État de Victoria, où se trouvent Melbourne et la Great Ocean Road, ainsi que le Territoire du Nord, où se trouve le Centre rouge 

En fonction de la ville de destination, du type de voyage que vous recherchez (nature, détente, découvertes), les prix varieront énormément. Vous pourrez alors choisir :

  • De passer par une agence pour obtenir des tarifs négociés et des voyages sur mesure, tout inclus : comptez à partir de 1,000$ la semaine, par personne,
  • De réaliser votre séjour par vous-même, en dénichant les bons plans grâce au couchsurfing ou bien des sites de réservation entre particuliers.

Prévoyez toujours de la crème solaire, car même en hiver, les températures peuvent être très élevées 

Par ailleurs, l’Australian way of life inclut nécessairement un détour par des cours de surf, quelle que soit la ville de destination : c’est une activité incontournable si vous allez visiter les côtes australiennes ! Cependant, attention à la couche d’ozone… On vous donne maintenant quelques petits trucs à savoir sur les Australiens (et leur mode de vie) avant de partir !

Vous pourriez aussi partir aux Etats-Unis.

Les petits trucs à savoir sur les Australiens

Que savoir avant de partir pour un séjour australien ? Il y a quelques coutumes et quelques astuces à connaître pour profiter pleinement d’un séjour en Océanie

Ce n’est pas un cliché : vous risquez fortement de voir des koalas trop mignons et des kangourous boxeurs si vous vous promenez dans les principaux refuges de Sydney, Perth ou encore, Brisbane. Et ça, cela fait partie du folklore australien, bien que d’autres choses méritent votre attention. Mais avant de passer aux activités emblématiques, parlons d’abord coutumes et modes de vie, pour préparer son voyage australien !

La première chose à savoir, si l’on se réfère aux conseils voyageurs de l’ambassade française en Australie, c’est que les fuseaux horaires sont différents (ah bon ?). En effet, on décompte de +7h (Perth) à +10h (Sydney, Melbourne) par rapport à la France. C’est énorme ! Et surtout, il faut bien y penser si vous comptez faire un road trip, et si vous avez des lieux de rendez-vous.

Entre l’Australie et la France, l’écart est d’une journée : quand on se couche en Australie, on entame sa journée en France ! 

D’autres petits faits marquants : si vous vous rendez dans l’Outback (+9h, région d’Adélaïde), sachez qu’il n’est pas toujours possible de capter, ni la radio, ni les communications téléphoniques. Un bon moyen de s’isoler du reste du monde, pour le meilleur comme pour le pire… Veillez donc à bien prévenir des tierces personnes, à commencer par les gardes, et n’allez jamais en forêt tropicale (comme la Daintree Rainforest) sans avoir alerté qui que ce soit !

Côté coûts de la vie, pourboires et restaurant, il faut savoir que les Australiens ont un système particulier lorsqu’ils vont au restaurant, que nous n’avons pas en France, le BYO « Bring Your Own », pour la boisson (alcoolisée ou non). Cela signifie que vous payez un droit de bouteille sur ce que vous ramenez, mais que vous êtes libre de le faire.

Cela peut coûter moins cher d’acheter d’abord votre bière et de payer un droit de bouteille que de la consommer directement au restaurant (les prix sont très élevés)… À vérifier !

En faisant de nouvelles rencontres en Australie, on vous demandera sans doute de goûter la fameuse pâte à tartiner australienne Vegemite… Pas terrible, mais ne refusez pas une invitation ! 

Autre chose également, propre à ce grand pays : beaucoup d’Australiens vous diront que les « bêbêtes traînent dans le coin« , mais quand il s’agit de cafards, d’araignées mygales ou encore de requins, mieux vaut être prévenu que la faune et la flore sont un peu plus dangereuses !

C’est pourquoi nous allons maintenant parler des démarches inhérentes à tout séjour en Australie.

Plus près de la France, vous pouvez organiser un voyage au Royaume-Uni.

Les démarches administratives pour partir en Australie

Comment partir en Australie ? Road trip ou voyage en agence en Océanie ? En fonction de la nature de votre séjour, il faudra faire certaines démarches

S’il faudra vous armer de bien plus qu’un vaccin pour combattre un requin, faire votre rappel DPT (diphtérie, polio, tétanos) pourra s’avérer utile, surtout si vous prévoyez des balades dans les forêts tropicales. Il ne s’agit cependant pas d’une démarche obligatoire pour venir visiter l’Australie.

Ce qui obligatoire, en revanche, c’est l’obtention d’un visa de tourisme. Et c’est là que les procédures s’annoncent longues… Lorsque vous venez faire du tourisme, il faut faire la demande du visa Subclass sous-catégorie 601. Il faut faire la demande en ligne, comme suit :

Il est indiqué que 90% des visas sont traités dans les 24h après la demande. Même si les délais de traitement sont rapides, il est recommandé de procéder à la demande au plus vite en cas de difficulté.

Attention : contrairement à ce que l’on pourrait croire dans les présentations, le visa eVisitor sous-catégorie 651 n’est pas proposé aux ressortissants disposant d’un passeport européen (donc, les Français inclus) 

Mais ce n’est pas tout : en effet, il est assez rare de faire son voyage d’une seule traite, les vols directs entre Paris et Sydney étant plutôt (très très) rares…

En moyenne, il faut 23h de voyage en avion au départ de Paris… Un véritable périple pour atteindre la Grande Île !

Par conséquent, 99% des vols sont proposés avec une escale en Asie. Il faut donc penser à vous acquitter, souvent en avance, de visas de transit :

  • Pour la Russie et la Chine, ils sont indispensables et doivent être demandés entre 6 et 9 semaines avant la date du transit,
  • Pour les autres pays, le délai est réduit à quelques jours.

Petite anecdote : le premier vol direct entre l’Australie et l’Europe a eu lieu en mars 2018 ! Il a fallu 17h30 à l’avion de la compagnie Qantas pour relier la « route des Kangourous », de Londres à Perth

Enfin, lorsque vous aurez fait ces démarches administratives et que votre séjour sur place sera booké, il ne restera que quatre choses à faire :

  • Vérifier la validité (ou faire la demande) d’un permis international, si vous voulez louer des véhicules sur place,
  • Commander une assurance voyage internationale,
  • Changer vos euros en dollars australiens,
  • Planifier vos journées !

Avez-vous déjà pensé à voyager au Canada ?

Anticiper financièrement son voyage australien

Comment profiter d'un séjour en Australie ? Il est important de bien réfléchir et budgeter votre départ en Océanie

En parlant d’argent, sachez que la plupart des banques facturent des commissions énormes pour les retraits dans des pays comme l’Australie ou la Nouvelle-Zélande. Nous vous conseillons donc de faire un point avec votre conseiller avant le départ, et d’emporter une certaine somme en cash avec vous, en cas d’imprévu (impossibilité de retrait, premiers frais).

À noter : il n’est pas possible de venir sur le territoire australien avec plus de 10,000$ en liquide. Dans le cas contraire, il faut faire une déclaration auprès de l’AUSTRAC 

Voici un récapitulatif des prix moyens observés en fonction des typologies de séjour :

  • Un voyage de 15 jours en couple : 2,600$,
  • Un voyage de 20 jours en famille, à 4 : 4,100$,
  • Un road trip entre amis de 25 jours : 3,250$.

Bien entendu, ce sont des prix tout compris par personne… D’où l’importance d’anticiper son voyage le plus tôt possible !

À savoir : le niveau de vie est globalement beaucoup plus élevé en Australie. Un paquet de cigarettes vous coûtera par exemple entre 17 et 25$… Une bonne occasion pour limiter votre consommation ! 

Ce n’est pas en Australie que vous pourrez faire des emplettes à moindre coût : il faut compter environ 35% de taxes sur le ticket final… Finalement, vous n’allez pas repartir si chargés que cela ! Pensez à bien vérifier, d’ailleurs, votre franchise de bagages pour le retour, qui peut varier par rapport à l’aller.

Alors, prêts à voyager à l’autre bout du monde ? 

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar