Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

De quelle manière accompagner son fils ou sa fille dans ses choix professionnels ?

De Alexia, publié le 16/07/2019 Blog > Soutien scolaire > Orientation Scolaire > Comment Aider son Enfant à Choisir son Orientation Scolaire ?

« Toute personne qui réussit avait un rêve et l’a poursuivi jusqu’au bout. » Anthony Robbins

L’orientation scolaire post bac dépend grandement de la filière du lycéen et de son académie d’origine selon une étude du ministère de l’enseignement supérieur de janvier 2018.

D’où l’importance d’accompagner ses enfants dans leurs choix le plus tôt possible.

L’orientation pose des questions pour 86 % des parents qui se trouvent souvent démunis à l’aune des choix importants : après la troisième, en seconde et en terminale (source : Matelem). Il faut savoir que l’orientation se discute tôt avec ses enfants afin de les accompagner au mieux tout au long de leur scolarité.

Découvrez comment accompagner votre enfant en tant que parent dans son orientation scolaire.

Aider son enfant dans son orientation scolaire en anticipant

Comment savoir quel métier choisir ? Il n’est jamais trop tôt pour faire découvrir le marché de l’emploi à son enfant.

L’adolescence est un passage compliqué pour les jeunes. Entre construction de leur identité, posture sociale à adopter et rapport aux autres, elle constitue une phase difficile entre l’enfance et le monde adulte.

Et pourtant, au lieu de les laisser se construire tranquillement et de vivre l’instant présent, on demande aussi aux adolescents de penser au futur, à leur avenir professionnel.

Comment peut-on décider du métier qu’on souhaite exercer dix ans plus tard alors que de nouveaux métiers apparaissent quotidiennement et de plus en plus nombreux à l’ère du numérique ?

Le rôle du parent est primordial pour accompagner l’enfant afin qu’il puisse se projeter sereinement vers l’avenir. Le parent doit être un guide non intrusif et anticiper l’orientation scolaire.

Ce n’est pas une fois en terminale, au moment de faire ses voeux sur Parcoursup qu’il faut se réveiller et se demander si l’on souhaite partir en BTS, en études supérieures longues à l’université ou tenter les écoles d’ingénieurs.

« Trop souvent, on ne commence à parler d’orientation qu’en troisième ou en terminale, quand vient l’heure des choix. Or c’est bien en amont qu’il faut éveiller l’intérêt des jeunes pour les métiers« , explique Martine Carré, responsable du service Information et conseil aux familles (ICF) de l’Apel nationale.

L’orientation se réfléchit dès l’entrée au collège puisque le premier choix se fait dès la fin de la troisième (voire en quatrième si votre enfant choisit l’apprentissage). En troisième, un stage d’observation peut permettre à l’enfant de se plonger dans la réalité d’un métier qui l’attire.

Encore faut-il qu’un métier l’attire… Et pour cela, il faut en discuter en amont, l’orienter vers de la documentation. Ouvrir les yeux sur le monde de l’emploi dès l’arrivée en sixième permet de mûrir son choix. L’idée est avant tout de planter des graines qui germeront dans l’esprit de votre enfant afin de l’aider à prendre une décision le moment venu de créer son projet professionnel.

Accompagner son fils ou sa fille en dialoguant

Comment aider son enfant à s'orienter ? Vous pouvez aussi lui faire faire un exercice à l’écrit pour l’aider à y voir plus clair.

Le dialogue est l’élément essentiel dans l’orientation de votre enfant. C’est une manière de prendre en compte le point de vue de votre enfant mais aussi de repérer ses points forts pour l’aider à s’orienter.

Les résultats scolaires ne sont pas le seul critère sur lequel baser une orientation et il est important de le faire comprendre aux enfants qui pensent souvent que c’est la seule chose qui compte pour ses parents.

Les discussions ouvrent la porte sur les compétences et les goûts de l’enfant pour l’aider à choisir son stage de troisième, l’accompagner aux forums métiers, lui proposer une rencontre avec des proches passionnés par leur métier, mettre l’accent sur ses réalisations scolaires ou extra-scolaires…

Si vous ne savez pas par où commencer, voici quelques questions simples pour ouvrir le dialogue sur l’orientation :

  • Où est-ce que tu te vois plus tard ?
  • Qu’es-tu sûr de ne pas vouloir faire dans ta vie professionnelle ?
  • Qu’est-ce que tu aimes faire quand tu n’es pas à l’école ?
  • Quelles sont tes matières préférées ?
  • Dans quels domaines es-tu doué ?
  • Quels sont les sujets qui te passionnent ?
  • Quels sont les sujets de conversion avec tes amis ?
  • As-tu envie de faire des études longues ou courtes ?
  • Veux-tu entrer dans le monde professionnel rapidement ?
  • Si tu penses à un métier, comment le vois-tu ?

Même si l’enfant répond « je ne sais pas » à certains questions, ce n’est pas grave. En lui posant ces questions, vous lui permettez d’y réfléchir même s’il n’a pas la réponse immédiate ou s’il pense que ce n’est pas ce que vous voulez entendre.

Partager son expérience de parent pour aider son enfant

Dans ces moments de dialogue, n’hésitez pas à partager votre propre expérience. Peu importe le métier que vous exercez, expliquez à votre enfant comment se déroule votre journée, avec qui vous travaillez, comment est votre bureau, les missions que vous préférez…

Pourquoi ne pas lui faire visiter votre lieu de travail et lui expliquer concrètement ce que vous faites ?

Comment accompagner sa progéniture dans ses choix professionnels ? Incitez vos enfants à se rendre sur votre lieu de travail et celui de vos proches.

En partageant votre expérience, cela vous permet de revenir sur votre propre histoire d’orientation scolaire.

  • Comment s’est passée votre orientation ?
  • Avez-vous été influencé par vos parents ?
  • Etaient-ils désengagés ou trop impliqués ?
  • Avez-vous aimé vos études ?
  • Aimez-vous votre travail ?

En « balayant devant votre porte », vous prenez du recul et pouvez réfléchir à la meilleure attitude à adopter auprès de vos enfants. Racontez-lui vos peurs, vos frustrations, vos échecs afin de lui montrer qu’il n’est pas seul dans cette aventure, que vous êtes également passé par là. Mais racontez-lui aussi vos réussites pour lui montrer que vous vous en êtes sorti, que vous avez trouvé quoi faire même si cela peut parfois prendre du temps.

C’est une manière de créer un rapport horizontal dans votre relation afin de vous poser en tant que conseiller et non comme un parent imposant sa volonté.

C’est aussi un moyen de faire baisser la pression. L’orientation n’est pas immuable, les choix ne sont pas définitifs. Aujourd’hui, on ne reste pas toute sa vie dans une même entreprise et on ne fait même pas le même métier toute sa vie.

85 % des métiers de 2030 (source : Pôle Emploi) n’existent pas encore et beaucoup auront sans doute disparu d’ici là. Ni vos enfants ni vous ne pouvez savoir de quoi demain sera fait.

Respecter les choix d’orientation de son enfant

Juliette Abadie, auteure du livre Au secours, mon ado s’oriente, parle de « porter des lunettes générationnelles ». Cela signifie qu’il est nécessaire de se placer en fonction de son époque dans le rapport au travail. Si les générations précédentes sont arrivées sur un marché du travail en ayant des opportunités nombreuses, ce n’est pas le cas des générations suivantes.

La crise économique étant passée par là, il ne suffit plus de faire de longues études pour décrocher un CDI dans une boîte et y rester jusqu’à la retraite. N’oubliez pas cet aspect lorsque vous accompagnez votre enfant dans son orientation.

Ainsi, les parents ont un rôle complexe dans l’orientation professionnelle de leur enfant car ils ne doivent pas influencer leur enfant selon leurs propres envies. En effet, ce que vous souhaitez pour votre enfant ne sera pas forcément ce vers quoi il veut s’orienter.

Votre enfant ne doit pas réaliser vos rêves à vous mais ses rêves à lui. Faites en sorte de respecter ses choix et soyez simplement de bons conseils en le mettant en garde sur les débouchés peu nombreux, les études longues, la compétition ou encore la difficulté à vivre d’un métier.

Comment accompagner concrètement son enfant dans son orientation ?

A quoi sert un coach scolaire ? Vous pouvez demander de l’aide extérieure.

Le parent n’est ni coach, ni psychologue, ni conseiller d’orientation.

Vous devez expliquer à votre enfant que vous avez confiance en ses aptitudes et en sa capacité à choisir une voie professionnelle. Attention à ne pas lui faire part de votre stress quant à son orientation : il est déjà lui-même nerveux pour son avenir, pas besoin d’en rajouter !

Uns fois les bases posées, il faut passer à l’action le plus tôt possible en se rendant sur le terrain. Faites découvrir le monde du travail à votre progéniture avec ses horaires, ses contraintes, le fonctionnement d’une entreprise, le rapport à la hiérarchie, les collègues…

Aidez-le dans la recherche de son stage d’observation. Montrez-lui comment faire des recherches au sujet d’un métier en se rendant sur le site de l’ONISEP par exemple ou dans un centre d’information jeunesse (CIO).

Faites intervenir vos proches pour lui faire découvrir d’autres métiers et manières de travailler différentes. Votre soeur travaille en freelance ? Demandez-lui d’expliquer son métier et son fonctionnement à votre enfant. Un parent d’élève possède une entreprise ? Une autre façon de travailler à découvrir !

Cette phase d’investigation est essentielle pour construire la réflexion de votre enfant et l’aider à bâtir son projet d’orientation avant et après le bac.

Il pourra également rencontrer un conseiller d’orientation psychologue. Faire appel à du coaching scolaire va permettre à votre enfant de mieux se connaître à travers un bilan de compétences, un bilan d’orientation ou un test de personnalité.

Le tout est de rendre le processus d’orientation scolaire concret afin d’éliminer les zones de flou et l’impression lointaine liées à cela.

Alors prêt à aider votre enfant dans son orientation scolaire ? N’hésitez pas à vous faire accompagner dans cette démarche en trouvant un coach scolaire sur Superprof. 

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar