Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les mots clés incontournables pour jouer du clavier

De Thomas, publié le 05/12/2017 Blog > Musique > Piano > Lexique et Vocabulaire du Piano

Quand on joue du piano, du synthétiseur, du clavier électronique ou toute sorte d’instrument nécessitant les deux mains, un pied et des touches blanches et noires il y a des notions, des mots, des expressions, un véritable lexique à connaitre.

Maitriser toutes ces expressions ou notions est quasiment impossible tellement il y en a. Et tellement elles sont nombreuses.

Mais en connaissant la base, celles qui sont incontournables, vous progressez.

Peut-être pas techniquement c’est vrai.

Connaître tous ces mots et toutes ces expressions ne vous fera pas forcément mieux jouer. Balader vos mains plus rapidement sur le clavier.

Mais quand on est un passionné, qu’on aime ce qu’on fait et la pratique du piano en général c’est important de savoir le maximum de choses sur cette fameuse pratique.

Ce lexique est là pour vous donner une base théorique, des définitions précises pour mieux comprendre.

Mieux comprendre que le piano, le jeu pianistique est bien plus complexe qu’il n’y parait.

Et d’ailleurs quelque soit la passion que vous avez (musicale, culturelle ou sportive) il faut que vous vous intéressiez à celle-ci.

C’est la base de n’importe quelle pratique. Et le piano est une pratique qui mérite que l’on en sache un maximum.

Alors à vos mémoires, et à vos blocs notes.

Le lexique en rapport avec le clavier sur lequel vos mains se posent au quotidien

C’est important dans la vie de se poser des questions.

Donnez plus de sens à vos leçons de piano. Lire les notes et les partitions et comprendre le lexique du piano pour progresser plus vite !

Et quand on fait du piano depuis peu de temps ou alors depuis plusieurs années c’est la base.

La base pour comprendre ce que l’on est en train de faire. Car c’est de là que vient la progression aussi. La compréhension. Et le savoir des mots importants.

La composition d’un piano classique, ou comment comprendre le squelette pour mieux percevoir la finalité du son

Si on prend l’exemple des pianos les plus répandus (pianos droits, ou pianos à queue. On exclut les pianos électronique qui sont composés… d’électronique) la structure est importante. Chaque pièce compte pour que l’ensemble fonctionne. Et c’est souvent les parties invisibles qui sont les plus importantes. les voici:

  • Attrape : elle bloque le marteau pour éviter un phénomène de rebond.Bâton d’échappement : il assure la propulsion entre la touche et le marteau.
  • Cadre : le cadre métallique apparaît aux Etats-Unis à la fin du XIXème siècle. Le cadre est en fonte coulée en un seul bloc. Il est percé 220 fois pour permettre le passage des chevilles fixées dans le sommier.
  • Châssis : il est constitué par l’ensemble des poutres de bois du barrage. Il sert de support à la table d’harmonie. On parle aussi de  » Châssis de Clavier  » : il s’agit dans ce cas du support d’ensemble sur lequel sont posées les touches du piano.
  • Chevalet : pièce essentielle de la mécanique du piano, intermédiaire entre la touche et le marteau.
  • Clavier : c’est l’ensemble des touches du piano.
  • Corde : il y a 220 cordes dans les pianos actuels pour une tension globale de 15 à 20 tonnes. Chaque corde est caractérisée par sa longueur, son diamètre, sa densité, sa tension pour assurer la hauteur du son. Les cordes basses sont filées avec du fil de cuivre et les autres sont en acier.
  • Marteau : il est constitué d’un manche et d’une tête garnie de feutre pressé en plusieurs épaisseurs. A chaque piano, son modèle de marteau avec sa qualité, sa forme, sa densité, son traitement.
  • Mécanique : partie motrice du piano. Elle est adaptée à chaque modèle de piano. Elle est différente dans sa conception selon qu’il s’agisse d’un piano à queue ou d’un piano droit. Elle prend place sous les cordes dans un piano à queue et devant les cordes pour un piano droit.La touche enfoncée va lever par le bout le chevalet et le bâton d’échappement va propulser le marteau sur le cadre et se dégager vers l’arrière pour laisser le marteau poursuivre son élan. En même temps, l’étouffoir est dégagé (ou levé) pour permettre à la corde de vibrer.
  • Touches : au nombre de 88 pour un piano actuel, blanches ou noires, elles sont fabriquées en tenant compte du plan des cordes. Evidées pour le balancier et l’enfoncement, garnis de feutres, de marteaux, alourdies par des plombs sertis, elles font l’objet d’étude précise d’équilibrage. L’ébène et l’ivoire ne sont plus utilisés aujourd’hui.

Les accessoires nécessaires à la pratique du piano

Ils ne sont pas forcément très nombreux, mais ils peuvent s’avérer être très importants pour réussir et pour progresser rapidement.

Ce sont les accessoires.

Les voici donc, en quelques mots et quelques définitions.

  • Métronome: instrument pourvu d’un balancier servant à battre la mesure selon un rythme donné.
  • Diapason: instrument qui émet la note la lorsqu’on fait vibrer sa lame d’acier.
  • Pupitre: lutrin servant à recevoir les partitions de musique.
  • Livre de partitions: le support le plus fréquent pour les futurs pianistes. Pour tous niveaux, toutes expériences. La base donc.

Rendez-vous le piano facile en comprenant vos leçons de solfège. Tous ces accessoires sont là en complément. Ils ne sont pas obligatoires.

Mais attention, ne pas les avoir vous fera forcément perdre du temps.

Alors pour des prix raisonnables cela vaut le coup quand même.

Le lexique spécial pour les partitions de piano. Ou comment composer une partition pour mieux la comprendre

Une partition de partition de piano est composée de plusieurs éléments.

Des éléments nécessaires à comprendre dans un premier temps, mais aussi à maîtriser par la suite.

Certains, vous les connaissez.

Les autres vous allez les découvrir.

Les types de notes, à différencier selon les rythmiques

Il existe évidemment plusieurs styles de notes, qui se différencient par la rythmique, et donc la vitesse. le tempo donc.

  • Les rondes: Les notes les plus faciles à reconnaitre car … toutes rondes. Typiques pour les débutants avec un tempo de quatre temps. La base quoi
  • Les blanches: Des notes plus communes lorsque le niveau augmente. Avec un tempo de deux temps, elles sont déjà un peu plus rapides.
  • Les noires: Les notes passe partout. Un seul temps au niveau de la rythmique. Et donc déjà d’un niveau pas mal. Permettent de dynamiser le morceau.
  • Les croches Assemblage de deux noires, avec un ensemble qui prend donc un demi temps. Déclinable à l’infini (double croches, triples croches, etc) avec un quart de temps qui se soustrait à chaque fois. Faciles à repérer, mais difficile à jouer si vous êtes en apprentissage du piano. Du moins les premières fois.
  • Les accords: Que ce soit à deux, trois, quatre ou cinq notes, et ce quelque soit la main les accords restent un assemblage de notes. Ils peuvent durer un, deux, trois ou quatre temps (sauf si ils sont en croches aussi). Évidemment le son est plus joli, et techniquement c’est plus difficile. Un très bon révélateur de votre niveau.

Les autres signes, symboles que vous allez rencontrer sur une partition de piano, et qu’il vaut mieux maîtriser (ou au moins connaître)

Sur une partition de piano, il n’y a pas que des notes. pleins d’autres symboles sont là, et on forcément un rôle à jouer.

Parfois un rôle secondaire, mais souvent un rôle important à ne pas négliger.

Travaillez votre vocabulaire au clavecin avec votre professeur de piano. Ne serait-ce que pour votre enrichissement personnel de futur virtuose (il faut toujours espérer).

  • Les clés (de sol et de Fa): Elles sont en tout début de ligne d’accord, et vous donne une indication au niveau de la lecture des notes. Sur l’espace du haut, ce sera la clé de sol (ce fameux signe très difficile à faire à main levée) pour diriger la main droite.Sur l’espace du bas, ce sera la clé de fa. Ui dirige la main gauche. Ce qui a son importance car une note va être différente selon les deux clés. Un do en clé de sol va devenir un mi en clé de fa, le ré devient un fa, etc
  • Les symboles de tempo: Les soupirs, les silences et les deux points de répétition en fin de partition qui vous obligent à repartir au début font partie de ces symboles qui habillent une musique et une partition de piano.Ils vous font changer de tempo, vous font vous arrêter temporairement ou alors alterner entre la main droite et la main gauche. Votre professeur particulier de piano est là pour vous les enseigner, et vous expliquer leur rôle. Et de la même façon le solfège est idéal pour comprendre l’utilité de tous ces « dessins ».

D’où l’utilité de tout étudier en même temps, et de ne pas négliger le solfège au profit du clavier, ou inversement.

C’est le tout qui fera de vous un pianiste complet, voire même un futur virtuose qui sait.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar