Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Parler Couramment Anglais Demande du Temps et du Travail

De Simon, publié le 05/12/2016 Blog > Langues > Anglais > Est-ce Long de Devenir Bilingue en Anglais ?

Devenir bilingue Anglais est le rêve de bon nombre de personnes que ce soit pour une utilisation professionnelle ou un simple enrichissement personnel.

Seulement voilà, comme chacun le sait, Rome ne s’est pas construite en un jour… L’apprentissage d’une langue étrangère, ici la langue de Shakespeare, demande du temps, de la patience et surtout de l’endurance.

Il ne suffit pas de se payer un programme garantissant le bilinguisme au terme de la validation de tous les modules si l’apprenant n’est pas animé par l’envie irrépressible de parler anglais aussi bien que Clémence Poesy (si, la jolie blonde qui joue Fleur Delacour dans Harry Potter).

Mais concrètement, combien de temps cela prend-il de parler Anglais couramment ? Quand apprendre l’anglais ?

A fortiori, est-ce long d’apprendre anglais ?

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Devenir bilingue anglais, ça veut dire quoi au juste ?

La notion de bilinguisme est souvent utilisée à tort et à travers. Il ne suffit pas de demander le prix d’un produit a marché de Noël à Londres et de connaître par cœur les paroles de toutes les chansons du groupe Pink Floyd pour être bilingue Anglais.

Cela prend combien de temps pour devenir bilingue en anglais ? Bilingue en anglais !

Pour être clair, bilingue Anglais signifie que :

  • Vous comprenez votre interlocuteur anglophone (même s’il parle en chewing gum) en live, au téléphone, et par Skype sans difficulté.
  • Vous êtes capable de suivre une conversation et d’y participer sans chercher vos mots pendant 3 heures. (Il faut mieux si vous êtes en pleine négociation !)
  • Vous avez du vocabulaire. (Eh oui, pour parler une langue il faut connaître des mots, un peu comme il faut des ingrédients pour réaliser une recette de cuisine.)
  • Vous pouvez lire et comprendre des e-mails et y répondre dans un Anglais correct en incluant des expressions idiomatiques ou idioms.
  • Vous êtes capable d’assimiler facilement n’importe quelle documentation en Anglais (de la recommandation stratégique appelée « Reco » en passant par un rétro-planning de distribution de paniers de légumes en Anglais – pourquoi pas ?).
  • Vous ne vous faites jamais prendre par les faux amis ! Allez, un petit exemple en cadeau : eventually signifie finalement et non éventuellement.

En étant bilingue Anglais vous pourrez postuler à de nombreux jobs saisonniers mais aussi à des postes durables (un long CDD voire même un CDI !).

Combien de temps pour devenir bilingue en Anglais ? Vous êtes bilingue en Anglais ?

Il n’y a pas de doute, les profils qui parlent Anglais valent plus que les autres sur le marché du travail, ne l’oubliez pas ! À vous les contrats d’assistante commerciale, chargé de projet web, trader junior, etc.

Devenir bilingue en anglais  en 2 mois : une utopie.

On vous arrête tout de suite, on ne devient pas bilingue Anglais en partant 2 mois en Australie jouer au fermier ou récolter des fruits (Fruit Picking) avec un Working Holiday Visa.

Si vous viviez probablement en colocation ou chez l’habitation, ce qui vous fera rentrer en contact avec la langue Anglaise du matin au soir, vous aurez plus souvent la tête dans un panier que face à quelqu’un pour vous exercer.

Il n’est jamais trop tard pour apprendre l’anglais ! Mais vous ne vous mettrez pas à rêver en anglais dans les premiers mois d’apprentissage.

Votre anglais brillera peu être en soirée…Mais les bénéfices sur le long terme seront assez minces.

Comment devenir bilingue en soirée ? Bilingue sur la piste de danse ?

Oubliez également les séjours linguistiques express « 2 weeks to speak english », c’est du marketing. Au mieux vous vous ferez des potes, au pire vous aurez repris la grammaire depuis la classe de 6ème dans une salle qui sent le moisi. Apprendre l’anglais à l’étranger prend du temps….

Par contre, il est évident que l’immersion est un excellent moyen de se jeter dans le bain, de travailler son oreille, de se familiariser avec l’accent tout en jouant le jeu ! Apprendre à parler Anglais, et à plus forte raison devenir bilingue Anglais, se compte en mois voire en années. On ne veut pas du tout vous décourager mais souligner la réalité suivante : apprendre l’Anglais rime avec du bachotage mais surtout avec de la pratique, du «training » en somme.

L’été est le meilleur moment pour apprendre l’anglais.

Les formations façon Wall Street Institute : plutôt intox ou réalité ?

« Devenez bilingue Anglais en un an avec Wall Street Institute ». Une catch phrase qui fait rêver, mais qu’en est-il des faits ?

Combien de temps pour apprendre l'anglais ? Les méthodes pas toujours conseillées….

De nombreux témoignages sur la toile tendent à prouver que les promesses de l’Institut ne sont pas toujours tenues. Pourquoi les élèves se heurtent-ils à un mur ? Parce que l’apprentissage de l’Anglais à base de cours n’est pas associé au plaisir !

Bon à savoir : les professeurs qui dispensent des cours anglais n’ont pas forcément de diplômes d’enseignant (voire pas du tout) et les devis sont très salés. Comptez une formation de 4 mois pour l’obtention de 2 niveaux à plus de 1500 euros TTC.

Or, il est évident qu’on ne peut envisager une langue par le biais de modules, et encore moins sous l’angle de la durée seulement, il faut poursuivre l’apprentissage et l’entrainement après, vivre la langue en un mot.

Qu’on se le dise, non, on ne devient pas bilingue à raison de quelques cours anglais par semaine sur 16 semaines. La méthode se fonde sur la répétition en boucle de phrases types qui pourront être réutilisées dans la vie professionnelle notamment, entre nous, c’est un peu mécanique.

En revanche, le point positif est qu’on retrouve des « social classes » qui permettent d’échanger avec d’autres élèves et donc de PRA-TI-QUER. Ah enfin. Si vous avez un porte-monnaie peu garni, optez pour une autre méthode à l’instar de Gymglish ou Babel.

Quelques clés utiles pour devenir bilingue en peu de temps (une année + / -)

Avant toute chose, cette partie ne contient aucun scoop ou méthode miracle pour réduire le temps qui vous mènera au bilinguisme. Snif. Toutefois, vous allez retrouver de précieux conseils à appliquer quotidiennement.

Si vous vous y tenez (5 jours sur 7, ça peut passer), on vous promet que vous pourrez très bientôt échanger en soirée, en voyage, et surtout oser parler Anglais au bureau (apprendre l’anglais professionnel) !

Devenir bilingue en anglais en parlant anglais au travail. Parlez anglais au travail !

D’abord, assurez-vous que vous êtes réellement motivé pour devenir bilingue Anglais. Si au bout de 2 semaines vous en avez déjà ras la casquette, vous pouvez être certain que vous n’atteindrez pas votre objectif en cours d’anglais.

Choisissez des activités qui vous amusent pour ne pas voir cet apprentissage comme une corvée (que vous soyez au collègue, au lycée, en école ou déjà en activité !).

Voici donc un récapitulatif des bonnes pratiques pour devenir bilingue rapidement :

  • Finis les films en VF, on se motive et on regarde les meilleurs films en anglais  VO (déjà parce que les voix des acteurs sont toujours mieux que celles du doublage) et avec les sous-titres en Anglais (parce que c’est un excellent moyen d’associer un mot entendu à son orthographe). De ce fait, vous travaillez à la fois la mémoire auditive et la mémoire photographique. C’est pas beau ?
  • On ose lire très régulièrement les sites d’actu en Anglais, si l’actualité économique et politique ne vous botte pas plus que ça, rien ne vous empêche de vous abonner à des blogs anglophones sur le cinéma, la beauté, la protection animale ou encore la cuisine ! Bon, si vous choisissez une niche, gardez à l’esprit que ça ne vous aidera pas forcément à développer un large vocabulaire dans la vie de tous les jours. 😉 Toutefois, c’est un excellent début. N’hésitez pas à consulter notre sélection des meilleurs sites pour apprendre l’anglais.
  • On sort dans les English Pubs un soir de match de foot ou de rugby pour rencontrer des anglophones. Y aller un peu en avance peut aider, parce qu’après le match et les pintes, pas sûrs que vos interlocuteurs soient en état de converser avec une grammaire irréprochable. Enfin, c’est vous qui voyez.

Quelques clés utiles pour devenir bilingue en peu de temps. Speak english !

  • Si l’occasion se présente au cours de votre cursus (pour ceux qui sont encore en étude et cours d’anglais), le voyage à l’étranger sur 6 mois ou mieux l’année de césure vous feront le plus grand bien. C’est une occasion formidable d’entendre et parler, de capter les expressions en vogue, de se familiariser avec la construction syntaxique des phrases, etc.
  • Si jamais vous flashez sur une fille ou un garçon anglophone, vous pouvez bénir cette rencontre. À ce jour, on n’a pas connu mieux qu’une relation amoureuse avec une personne parlant Anglais pour maîtriser cette langue ! À condition bien entendu que ça dure quelque mois, cela va de soi…
  • On accepte que l’Anglais se construise autrement que le Français. Inutile donc de vouloir calquer les phrases, il faut apprendre à penser en Anglais quand on souhaite s’exprimer dans cette langue.
  • On parle Anglais, on chante Anglais, on écrit Anglais, on respire Anglais (et on peut même passer le toeic).

Vous l’aurez compris, la durée d’apprentissage de l’Anglais et le temps que l’on peut mettre à devenir bilingue Anglais est propre à chacun.

Avec de véritables efforts pour faire de l’Anglais un des ingrédients de votre journée, vous pouvez être sûr qu’en 12 à 18 mois vous serez bilingue Anglais ou en passe de le devenir.

On ne peut pas vraiment répondre à la question…Combien de temps pour apprendre l’anglais ?

Si pour vous dompter la langue de Shakespeare est un plaisir alors vous pourrez tout bientôt ajouter une ligne qui vaut de l’or sur votre CV !

A partir de quand est-on réellement bilingue ? Devenez bilingue !

Et surtout, n’oubliez pas de rester honnête pour éviter la crise de sidération si on vous propose un entretien en Anglais et que vous avez dit maîtriser l’Anglais à l’oral aussi bien qu’à l’écrit.

Devenir bilingue en anglais, c’est aussi travailler phonétique et anglais des affaires !

Parler anglais couramment, c’est une chose.

Mais à terme, pour viser le bilinguisme anglais complet, il nous semble que deux aspects de la langue de Shakespeare doivent être lus, vus et sus : la phonétique anglais et l’anglais des affaires !

Sans ça, point de salut aux yeux des sujets de la Reine… Et oui, l’heure est grave. Donc on se retrousse les manche et on parcourt les derniers mètres qui nous sépare de l’objectif final (souvent les plus durs !).

Comment apprendre l’anglais ? Pour répondre à cette question, de nombreux étudiants se disent qu’en répétant les cours de conversation anglaise, la résultat ne devrait pas être trop mauvais… Le tout, saupoudré d’un peu de grammaire anglais (exercices de grammaire, mots anglais…).

Pourtant, apprendre une langue étrangère avec l’ambition de l’assimiler totalement, c’est aussi s’attarder sur les détails !

Comment apprendre l'anglais rapidement ? She is watching you… Very carefully.

Et en matière de langue, le détail, c’est la phonétique ! Votre niveau d’anglais en dépend !

La prononciation anglaise n’est pas quelque chose d’acquis d’avance pour un francophone. Exemples :

  • les voyelles brèves (« bed« ) et les voyelles longues (« beach« ).
  • les diphtongues (soit la prononciation en anglais de deux voyelles en une syllabe) : « yeah« , « bike », « plate« …
  • la prononciation du « th« , nécessitant que la langue se place entre les dents de devant pour un son sec (ex : « the« ), presque claqué, ou plus long et glissé (ex : « thanks« ).
  • le « s » devenant un « g » dans certains mots anglais : « television« , « vision« …
  • le fameux « h » aspiré qui donne de maux de tête aux Français !
  • le « r » anglais qui, contrairement au français, plus guttural, se prononce avec la langue recourbée vers le palais.

Autant de détails qui se travaillent à l’oral et en exercice d’anglais, avec un professeur ou du matériel pour s’enregistrer. Jusqu’à ce que le son soit parfait et que l’on croit que l’anglais est votre langue maternelle.

Enfin, l’anglais des affaires n’est pas une mince affaire non plus… Votre statut de « fluent » en dépend !

On assimile d’ailleurs bien souvent « anglais des affaires » et « anglais professionnel ». Et si l’anglais des affaires est une matière proposant ça et là des notions juridiques britanniques, américaines ou autres, le but commun est : savoir s’exprimer dans un langage parfaitement soutenu et adapté au monde du travail.

Cela inclut donc la connaissance et l’utilisation d’expressions et phrases en anglais que l’on n’utiliserait pas forcément dans le langage courant. Tournures que l’on emploierait principalement entre collègues, clients, fournisseurs ou vis-à-vis d’un supérieur hiérarchique. Quelques exemples :

  • « I am really looking forward to + ING » : « Je suis impatient de…« 
  • « Best regards » : « Cordialement« .
  • L’emploi de mots de liaisons rarement utilisés en expression orale, mais indispensable à l’écrit : « Besides« / »Furthermore« / »Moreover » (De plus, en outre), « In order de to » (afin de), « Although » (bien que), « Despite » (malgré), « Otherwise » (sinon), « Instead of » (au lieu de)…

Des expressions anglaises qui s’apprennent, il faut bien l’avouer, en stage à l’étranger, avec un emploi international ou en séjour linguistique. Au plus proche de la population anglophone !

Découvrez également comment apprendre l’anglais quand on est malentendant

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,42 sur 5 pour 36 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
Ordre:   Les plus récents | Les plus anciens | Les plus populaires
Thilloux B
Invité
Thilloux B

j’adore l’article ! Cela me motive et me rassure de me dire que : Oui c’est possible même après les études !

val
Invité
val

Mon gros problème est le manque de vocabulaire. Est ce que vous auriez une astuce pour ça autre que les films en VO ? une application peut-être ?

Johanna
Invité
Johanna

Très bon article. Merci pour vos précieux conseils! Johanna

Alexandre Robert
Admin
Alexandre Robert

Avec plaisir Johanna ! Merci pour votre retour 🙂

David
Invité
David

Super article ! Que de bons conseils ! Merci ! 😉

Je suis parti 4 mois en Angleterre, je vous confirme qu’il faut attendre au moins 8-12 mois pour commencer à bien parler/comprendre l’anglais (aucune garantie) arrêtons de rêver avec les « 2 mois = bilingue »

Un conseil que je peux peut être donner de ma petite expérience, c’est de commencer à revoir les règles de base en France. (Conjugaison des verbes en priorité). Cela ne prend pas beaucoup de temps, et vous fera gagner énormément en compréhension orale/écrite.

En tout cas félicitation pour cet article complet et vrai 😉

Alexandre Robert
Admin
Alexandre Robert

Merci beaucoup David pour ce commentaire 🙂

manina
Invité
manina

Merci pour cet article !
Par contre pour ceux qui ne peuvent pas partir à l’étranger c’est un peu démoralisant.. que pensez vous des applications et d’échanges réguliers sur skype avec des correspondants?

Annie
Invité
Annie

Merci super article, contente de voir que je peux y arriver même si je n’ai plus 20 ans !! Faut seulement être déterminée et travailler pour réussir. Par contre existe t-il des groupes de discussion fiable pour pratiquer car au quotidien, dans notre entourage francophone c’est un peu difficile a trouver. Merci.
Annie

Alexandre Robert
Admin
Alexandre Robert

Bonjour Annie et merci pour votre témoignage.
Sachez qu’il existe un peu partout en France des associations ou groupes de discussion en anglais. Que cela soit à travers des centres de langue ou votre mairie. Renseignez-vous dans votre ville, vous pourriez bien trouver LA solution !

Rivière
Invité
Rivière

Excellent article ! Un bémol cependant à la fin: en anglais, il ne s’agit pas de h « aspiré », mais bien au contraire: de h EXpiré (erreur que tout le monde fait constamment): lorsqu’on prononce le h en anglais, on expire, on n’aspire pas d’air!

Eléa
Invité
Eléa
Bonjour ! J’ai 17 ans et je suis à la fac. J’ai déjà un très bon niveau en anglais, mais j’aimerais devenir complètement bilingue. La motivation, je n’en manque pas ! Mon rêve est de partir faire ma vie en Angleterre, et j’adore la langue anglaise. Je regarde mes séries et films seulement en VO, je regarde beaucoup de vidéos des talkshows sur YouTube (genre Ellen Degeneres, Jimmy Fallon, Jimmy Kimmel, et James Corden, je sais pas si vous connaissez) mais aussi des Youtubeurs anglais et américains. Je lis également des livres anglais, vais sur des sites de « news » anglaises,… Read more »
Alexandre Robert
Admin
Alexandre Robert

Bonjour Eléa et merci pour ce témoignage 🙂
Il me semble que vous en faites déjà beaucoup et que vous êtes sur la bonne voie. Etant à la fac, un séjour Erasmus devrait déjà vous permettre de passer un cap. Pour ce qui est des lectures, à votre niveau évitez les manuels d’apprentissage et passez directement aux romans (si ce n’est pas encore le cas). Pourquoi ne pas relire en anglais des livres lus et aimés en français ? Ou, si vous pensez avoir le niveau suffisant, des romans que vous n’avez jamais lus !

Bruno
Invité
Bruno

J’ai deux mois pour apprendre l anglais je n aurais pas du lire votre article

wpDiscuz