Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quels habillement et costumes prévoir pour un cabinet de recrutement ?

De Samuel, publié le 11/04/2019 Blog > Développement Professionnel > Comment s’Habiller pour un Entretien d’Embauche ?

« L’habillement est une conception de soi que l’on porte sur soi. » Henri Michaux (1899-1984)

Chercher un emploi, rédiger une lettre de motivation, faire un CV, et préparer un entretien d’embauche ne sont jamais des parties de plaisir. Au contraire, préparer son entretien est angoissant et stressant.

C’est une échéance devant laquelle on aimerait reculer.

Selon une enquête nationale sur le recrutement par RégionJobs, 52 % des employeurs passent moins d’une minute sur un CV,

56 % des recruteurs reçoivent, en ressources humaines, 4 à 6 candidats en entretien individuel pour un seul poste. Et dans 64 % des cas, les candidats passent deux entretiens.

Bien préparer son entretien revêt donc une importance cruciale !

Voici comment se vêtir lors de son entretien professionnel.

Pourquoi un « dress code » pour trouver un job ?

Comment réussir son entretien d’embauche si l’on se rend au cabinet de recrutement en short, en baskets et en T-shirt bariolé ?

Bien s'habiller permet d'être légitime pour un poste. « Regardez, on tient un champion ! » La chemise hawaïenne d’un candidat aura bien fait rigoler l’équipe…

La culture d’entreprise a pénétré tous les modes de vie et la sphère sociale : il est devenu logique et normal de soigner son apparence devant un supérieur hiérarchique.

Pour n’importe quel poste proposé, chaque candidat doit s’habiller pour un entretien.

C’est une tradition formelle qui induit une tenue vestimentaire impeccable, notamment parce que l’habillement est un reflet de votre personnalité.

On dit que l’habit ne fait pas le moine. Pourtant, une tenue négligée va assurément empêcher de faire bonne impression, malgré toutes les compétences que l’on peut avoir.

Le « dress code » fait partie de la communication non verbale : elle diffuse plus de 90 % du message que l’on veut faire passer dans l’échange.

Donc outre la poignée de main franche et vigoureuse, le sourire, les bonnes questions posées, cet élément-clé du langage non verbal devrait être soigné au maximum.

S’habiller pour un entretien peut faire la différence parmi d’autres candidats (qui eux aussi, seront tirés aux quatre épingles pour l’événement).

Le recrutement est souvent concurrentiel pour un même type de poste proposé : en résultante, la tenue vestimentaire est un point important qui permet de se démarquer.

La personnalité et le savoir-être impactent pour 82 % dans la sélection des candidats selon RégionJobs.

Il en résulte qu’il faut aussi avoir l’air bien dans ses souliers et être à l’aise ses plus beaux habits. Mais pour autant, on ne se présente pas en costume cravate à un entretien professionnel pour être plagiste, secouriste ou maître-nageur (par exemple).

Partant, on induit l’idée qu’il faut adapter sa tenue vestimentaire à l’environnement et à la vie de l’entreprise.

Alors, pourquoi s’habiller ?

Tout simplement pour marquer des points dès les premières secondes.

On pourrait avoir la propension à négliger l’habillement pour un entretien par visioconférence : la webcam bien fixée sur la chemise blanche finement repassée, « sourire Colgate » et cheveux soignés, cependant que les jambes sont nues…

Pour vous-même, ce débraillement et cette négligence empêcheront sans doute de rebondir sur des questions déstabilisantes, à moins d’avoir une très bonne confiance en vous.

Alors, quelle tenue pour quel poste à pourvoir ?

Choisir sa tenue selon le type de poste visé

Les secteurs qui recrutent, de nos jours, ne requièrent pas forcément le port d’un costume cravate ou d’une tenue vestimentaire stricte : le monde change et entraîne avec lui des changement dans les mœurs.

Il faut adapter son style vestimentaire selon l'emploi à pourvoir. Juriste, avocat, banquier d’affaire, expert d’assurés : de nombreux métiers requièrent le port de la cravate !

Selon les domaines, un jean bien coupé, une chemise blanche et éventuellement un blazer de couleur sombre peuvent faire l’affaire, notamment dans les métiers de l’informatique et de la communication (IT).

On ne vient pas encravaté pour passer un entretien sur un poste de Consultant SEO, Community Manager ou Webdesigner. En revanche, le costume-cravate sera de rigueur dans les métiers de la finance, en banques et assurances ou par exemple dans les secteurs juridiques.

Le juridique est une branche qui recrute, mais cela reste un domaine très formel, normatif et déroger aux codes du métier suffira à vous faire déstabiliser ou disqualifier.

Dans la finance, le droit ou dans les ressources humaines, votre interlocuteur/trice se montrera sans doute très sérieux.

Si le mur de Berlin était encore debout quand le DRH a eu un fou rire pour la dernière fois, c’est qu’il faudra se draper dans une tenue irréprochable.

On s’adapte donc en fonction du poste convoité, mais il faut également rester authentique, naturel et sobre.

Il n’y a rien de pire qu’une personne mal à l’aise dans ses vêtements : une chemise trop cintrée qui boudine, un costume trop ample, un jean mal ajusté et hop, c’est la Bérézina assurée.

Vous avez préparé et répété votre discours dans une simulation d’entretien à domicile, imaginé votre entrée dans le salon de recrutement ? La prochaine étape est le choix de l’habillement.

Il faut se renseigner sur l’entreprise en amont pour savoir comme s’habiller.

Consulter le site web, les pages Facebook, les profils LinkedIn des insiders, permettront de savoir comment les autres sont-ils vêtus, et cela évitera de vous retrouver en décalage.

Les métiers de commercial, dirigeant d’entreprise, adjoint en ressources humaines, agent immobilier, conseiller bancaire, expert d’assurés, etc. induisent un contact permanent avec les clients et/ou les partenaires de l’entreprise, tandis qu’un graphiste, développeur web ou un enseignant peuvent se permettre d’avoir une tenue plus décontractée.

Du même coup, on déduit qu’une chemise et un jean suffiront pour décrocher un job dans les métiers du web, mais il faudra un style classe (mais sobre) pour un poste d’employé de pompes funèbres, de commercial ou de vendeur automobile.

C’est bête, mais la tenue vestimentaire traduit aussi les qualités humaines, or c’est un critère incontournable qui supplante les compétences professionnelles.

Embauche : conseils pour choisir ses vêtements

Pour susciter une première impression positive lors d’un entretien de recrutement, le style vestimentaire peut donc être rédhibitoire.

La première impression coordonne souvent l'embauche : soignez votre apparence ! Faire bonne impression avec les chasseurs de têtes : comment les séduire par l’habillement ?

Voici quelques conseils pour savoir comme s’habiller.

Les critères pour s’habiller

Rester naturel et authentique : les vêtements qui restreignent la gestuelle sont à proscrire.

Certaines entreprises demandant un code vestimentaire élaboré ne seront peut-être pas traumatisées sans le port d’un costume noir agrémenté de sa cravate…

Si vous souriez et que vous posez des questions, sans trop agacer non plus, ni sans être arrogant, vous marquerez des points : le savoir-vivre est une forme d’argumentation.

Le choix des couleurs : il est recommandé de choisir des tons neutres (beige, gris, noir, blanc, bleu marine, anthracite) car elle ne choqueront pas l’intersubjectivité des goûts.

Le haut – tailleur ou chemise – est souvent de couleur claire, couvert d’une veste de costume bleu marine, par exemple.

Il est important de s’habiller en fonction de sa morphologie : poignets et nuque dégagés, vêtements cintrés pour candidats minces, tenus unies pour les rondeurs, etc.

Conseils pour la tenue de femme

Il est conseillé pour les femmes de porter des tenues classiques et sobres. Les coupes moulantes, jupes trop courtes et couleurs trop voyantes sont donc à proscrire.

Préférer à cela un tailleur pantalon sombres, un chemisier écru, évidemment bien repassés.

La première chose à penser est que les couleurs claires renvoient l’image d’un tempérament gai et joyeux tandis qu’à l’inverse, les couleurs sombres suscitent la fermeté, l’austérité et la rigueur.

Les couleurs dépendent donc du type d’emploi convoité et des signaux d’employabilité que l’on souhaite adresser au recruteur.

Conseils pour la tenue d’homme

Pour les hommes, le style vestimentaire idéal est moins diversifié, la gent masculine a bien moins de choix que les femmes.

La tenue classique, composée d’un pantalon, d’une veste sombre et d’une chemise claire, font office de passe-partout. Parfois, on ajoutera le port de la cravate (vérifier par mimétisme si les autres candidats en portent une ou non, pour voir si on la garde ou non pour l’entretien).

Savoir se différencier et marquer la distinction de classe est apprécié dans le milieu professionnel, sauf lorsque c’est pratiqué à outrance !

Repassez ses vêtements la veille et cirer les chaussures (de couleur claire si le pantalon est sombre et inversement) la veille sont des fondamentaux si évidents qu’on oublierait presque de les signaler.

Dans tous les cas, et cela prévaut aussi pour les femmes, il faudra être ponctuel, souriant, propre sur soi – ne faites pas une arrivée tonitruante en étant trempé de sueur ! -, et c’est encore mieux si vous savez assortir la sobriété sans stresser !

Les tenues à éviter en entretien professionnel !

Comment s'habiller pour rencontrer les recruteurs ? Les pièces à bannir. Voici typiquement ce qu’il faut éviter pour un recrutement : les vêtements trop amples les décolletés trop larges.

Il serait dommage de louper un poste à cause de vêtements mal choisis ou d’une tenue vestimentaire inadaptée aux codes de l’entreprise que l’on souhaite intégrer.

Voici le top des vêtements à éviter :

  • Les vêtements trop moulants,
  • Les jupes trop courtes,
  • Les jeans et joggings,
  • Les décolletés trop plongeants,
  • Les couleurs bariolées,
  • Les baskets,
  • Le T-shirt,
  • Le maquillage trop lourd,
  • Les talons hauts,
  • Les bijoux trop attirants.

Il vaut mieux éviter de s’orner de plus de trois couleurs différentes et de se parfumer tellement que l’on embaume le bureau : les DRH recherchent du personnel qualifié, pas un bâton d’encens !

Pareillement, on bannira les vêtements froissés : ils sont synonymes de négligence.

Il est conseillé de bien s’habiller, mais dans des tissus confortables, de manière à demeurer détendu dans sa gestuelle.

Autre conseil : tout dépend du poste visé là encore, mais on peut venir avec un sac à main (pour les femmes) et une sacoche professionnelle pour les hommes.

Cela, afin d’avoir avec soi tous les documents nécessaires pour agrémenter et réussir un entretien : un PC, un agenda, un petit carnet pour la prise de notes, des exemples de CV, des stylos…

Voilà ! Il ne reste plus qu’à travailler sur vos points faibles pour devenir le candidat idéal !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar