« La musique donne une âme à nos coeurs et des ailes à la pensée. » Platon

Chanter est une activité apaisante qui développe l’estime de soi. En trouvant sa voie, chaque chanteur s’affirme et ose s’exprimer d’une voix forte et puissante. Mais pour que les chanteurs puissent donner de la voix, il est essentiel de connaître les techniques de respiration.

Sans respiration, le chant deviendrait compliqué. Mais alors comment bien respirer quand on chante ? Voici quelques astuces pour se perfectionner en techniques vocales et respiration.

Utiliser le diaphragme pour améliorer la respiration

Chanter est avant tout une histoire de respiration. Sans une bonne respiration, il est compliqué de tenir une note de musique ou bien de gérer le rythme d’une chanson. Mais la principale erreur que font les chanteurs débutants est de penser qu’il faille chanter en forçant sur les cordes vocales.

Comment ne pas s'abîmer la voix ?
Forcer sur la voix est inutile en cours de chant. Il est plus important de savoir utiliser le diaphragme.

La véritable bonne façon de chanter, sans s’abîmer la gorge, est d’utiliser le diaphragme pour gérer la respiration et ainsi propulser l’air des poumons. De cette manière, le son est amplifié et le chanteur n’a pas eu besoin de forcer sa voix.

Le diaphragme est donc un muscle important pour la pratique du chant.

Situé en bas de la cage thoracique, il se contracte à l’inspiration et se détend à l’expiration.

Comprendre où se situe le diaphragme et comment il fonctionne est un premier pas important pour réussir à gérer la respiration en chantant.

Réaliser régulièrement les exercices de respiration

Pour gagner en techniques, rien ne vaut des exercices de respiration réguliers. Et cela même quand vous n’êtes pas en cours de chant. Tout d’abord pour prendre de bonnes habitudes de respiration, mais aussi pour muscler le diaphragme.

Il existe notamment l’exercice dit du « milk-shake ». Pour cela, faites semblant d’aspirer avec une paille tout en gardant les épaules droites. Vous devriez sentir votre ventre se rentrer.

Vous pouvez également souffler comme un petit chien pour travailler votre souffle.

Un autre exercice peut être utile : celui des bulles.

Remplissez un verre d’eau et utilisez une paille pour souffler dedans afin de faire des bulles. Lors de l’expiration pour réaliser des bulles, faites vibrer vos cordes vocales en sortant un son au début, puis continuez ensuite à souffler sans faire de bruit. Le débit d’air envoyé doit être le même. Pour vérifier cela, les bulles doivent être au même nombre du début à la fin.

Ce dernier exercice vous permettra de faire travailler votre pharynx et d’assouplir vos cordes vocales. Et dans l’ensemble, tous ces exercices vous aideront à mieux respirer et à entraîner votre diaphragme.

Pour vérifier vos progrès, il existe une astuce : respirez profondément, puis lors de l’expiration comptez à voix haute tout en soufflant. Vous remarquerez qu’avec de l’entraînement vous tiendrez de plus en plus longtemps.

Se mettre dans une bonne posture pour mieux respirer en chantant

Tout comme le diaphragme, la posture est aussi essentielle pour réussir à respirer correctement. Essayez par vous-même en essayant de respirer profondément de manière courbée et ensuite en vous tenant bien droit. Le fait de garder une posture droite permet d’inspirer beaucoup plus d’air et donc d’être plus endurant en chantant. En restant droit, vous facilitez alors le chemin de l’air.

Pour bien se placer, le dos doit être bien droit, les épaules détendues et en arrière. Le torse doit alors être bombé, mais naturellement, n’exagérez pas trop.

L’idéal est de chanter debout, même si cela est possible assis. En se mettant debout, tout le corps est aligné, de la tête aux pieds. Il est alors plus facile de se tenir droit. Une position qui donne également confiance en soi et facilite l’apprentissage du chant.

Chanter avec la gorge ouverte pour faciliter la respiration

Impossible de faire circuler l’air avec une bouche fermée. Plus la bouche sera ouverte et plus l’air pourra circuler librement. Chaque chanteur doit donc chanter en ouvrant le plus possible la bouche, tout en restant naturel.

Le processus s’apparente au phénomène du bâillement. La bouche doit donc être ouverte au maximum mais de façon tout à fait détendue. Vous ne devez pas forcer sur les muscles.

Pour vous aider à chanter avec la gorge et bouche ouvertes, entraînez-vous en faisant des vocalises et en imaginant qu’une balle est coincée dans votre gorge. Vous pouvez notamment réaliser vos gammes d’entraînement de cette façon (sans utiliser de balle réelle bien sûr ! ).

Comment chanter plus fort ?
Le souffle a besoin d'espace pour faire résonner la voix.

Travailler le passage des deux voix

Dans le chant, il y a des passages plus techniques que d’autres. C’est notamment le cas lorsque le chanteur doit passer de la voix de poitrine (les notes les plus graves) à la voix de tête (les notes les plus hautes qu’il puisse réaliser. La respiration doit notamment être très bien maîtrisée afin de réussir ce passage.

C’est pourquoi il est essentiel de s’entraîner à passer d’une voix à l’autre tout en continuant à respirer correctement pour ne pas être à bout de souffle. Pour cela, il est fortement conseiller de travailler les intervalles tout en s’entraînant à respirer correctement avec le diaphragme.

Ces entraînements doivent se faire régulièrement, notamment au moment de l’échauffement de la voix.

Apprendre à articuler pour mieux respirer

Tout comme pour le fait de chanter la bouche grande ouverte, articuler vous aidera à faire circuler l’air plus facilement et votre voix sera mieux portée. Les mots doivent être tous compréhensibles lorsque vous chantez.

Pour s’entraîner, l’idéal est de lire le texte sans chanter dans un premier temps, et à voix haute. N’hésitez pas à exagérer, cela fera également travailler les muscles de la mâchoire. Cette étape peut notamment se faire lorsque vous préparez une chanson et que vous la découvrez.

Cet exercice vous aidera aussi à bien retenir le texte.

Faites particulièrement attention aux consonnes qui ont tendance à être coupées lorsque l’on chante. Cela ne veut pas dire qu’il faille insister sur la consomme, mais dans le cas inverse, cela pourrait vite se transformer en yaourt.

Apprendre à se relaxer pour mieux respirer

Comme,t se relaxer avant de chanter ?
Être zen est important pour bien chanter. L'état de relaxation permet de mieux faire passer l'air.

Pour bien chanter il faut bien se reposer. C’est un conseil que n’importe quel professionnel du chant vous donnera. Non seulement pour reposer la voix, mais aussi pour chanter en étant détendu. Si les chanteurs sont stressés, cela se répercute automatiquement sur le chant, notamment à cause des muscles contractés et de la mauvaise position.

Dans ce cas, la respiration est plus courte, comme coupée. Impossible de sortir de bonnes notes dans ces conditions !

Heureusement, les exercices de respiration sont aussi des exercices de relaxation. En effet le diaphragme joue sur le stress et permet de l’atténuer. Pour cela, il suffit de prendre une bonne inspiration, de bloquer sa respiration quelques secondes, puis d’expirer doucement.

Cette technique est notamment utilisée pour calmer les tous petits quand ils sont agités.

Une fois déstressé, il sera plus facile de faire circuler l’air de bas en haut.

Pour vous détendre, tous les moyens sont bons. Vous pouvez vous plonger dans votre bulle en écoutant des morceaux de Mozart, Bach ou Beethoven, ou bien faire une légère sieste.

Économiser son air pour mieux chanter

Bien gérer sa respiration pendant le chant signifie avoir le contrôle sur son débit d’air : une situation loin d’être naturelle. La respiration est un processus qui se réalise sans qu’on y pense. Devoir contrôler sa respiration est donc un exercice tant mental que physique.

Pourtant contrôler sa respiration permet aussi d’économiser son oxygène pour ne pas avoir à en manquer en plein milieu d’une phrase.

Pour vous aider à économiser votre air, voici un petit exercice :

Commencez par inspirer durant 4 secondes, puis expirez ensuite durant 4 secondes en prononçant la lettre « S ». Jusqu’ici tout va bien. Cela se complique en répétant l’opération des 4 secondes d’inspiration, mais cette fois en expirant sur 10 secondes. Au fur et à mesure, rallongez le temps d’expiration tout en réduisant le temps d’inspiration.

Vous finirez par prendre l’habitude d’économiser votre souffle pour durer le plus longtemps possible.

Comment retenir l'air en chantant ?
Vous êtes à bout de souffle ?

Échauffer sa voix pour être plus endurant au chant

Cela peut paraître évident mais l’une des premières choses à faire est bien sûr d’échauffer sa voix correctement en faisant des gammes par exemple. Échauffer sa voix permet de tenir une note plus longtemps et donc d’avoir le bon rythme en chantant.

Que risque-t-on en perdant le rythme ?

Si votre voix trébuche sur une note, cela risque de vous déstabiliser. Vous allez alors reprendre votre respiration et perdrez le fil de votre respiration.

Lors de l’échauffement de la voix, profitez-en également pour caler quelques exercices de respiration afin d’être au point sur tous les domaines. Ce moment d’échauffement pourra aussi être le bon moment pour se relaxer.

Vous voilà désormais prêt à chanter à plein poumons !

Besoin d'un professeur de Chant ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Isaline

Journaliste voyageuse et ethnologue de formation, je me passionne pour tout ce qui m'entoure. Des initiatives solidaires aux comportements animaliers, en passant par la musique, la photographie et les sciences.