Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Petit guide pour l’apprentissage de l’arabe classique

De Samuel, publié le 16/09/2016 Blog > Langues > Arabe > Comment Prononcer et Écrire l’Arabe Classique ?

Vous avez toujours eu l’envie d’apprendre la langue arabe classique mais vous manquiez de temps. Maintenant, c’est décidé, vous allez prendre des cours de langue arabe.

En vous renseignant afin de choisir votre formule de cours adaptés à vos ambitions – formation linguistique en école de langue, à l’université, cours intensifs ou cours particuliers à domicile, cours d’arabe en ligne -, vous vous perdez dans le vocabulaire.

Arabe classique, arabe standard moderne, arabe littéral, arabe littéraire, arabe dialectal, arabe coranique… Pas de panique ! Nous allons voir cela plus tard dans l’article. En ce qui nous concerne, l’arabe classique est à proprement parler, la langue d’Allah, celle de la civilisation arabo-musulmane.

Si vous en arrivez à prendre des cours d’arabe, vous vous doutez bien qu’il va falloir apprendre l’alphabet arabe, puis à apprendre à lire l’arabe et enfin, connaître la prononciation et l’écriture de la langue.

Superprof vous livre donc ici quelques méthodes pour apprendre l’arabe classique.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Qu’est-ce que l’arabe classique ?

Premièrement, commençons par évoquer que l’arabe est une langue-toit : en linguistique, cela signifie qu’elle sert de langue standard commune pour tous les dialectes.

Les pays ayant des dialectes différents et trop éloignés géographiquement pour se comprendre utilisent donc la langue-toit pour communiquer.

Apprendre à parler l'arabe classique peut se faire dans les édifices religieux. Comme le toit des mosquées, l’arabe est une langue-toit, le langage sacré de l’Islam.

L’arabe ne déroge pas à ce concept linguistique : cet idiome est tellement ancien que tous les pays n’ont pas muté de manière homogène. Nous nous retrouvons donc avec une opposition arabe littéraire et arable dialectal.

Or pour qu’un Tchadien puisse comprendre un Égyptien ou pour qu’une personne Marocaine puisse parler avec un Syrien, ils vont utiliser l’arabe standard moderne.

C’est celui qui sera compris par tous dans tous les pays arabophones. Par opposition à l’arabe littéral, on trouve l’arabe dialectal, celui qui recouvre tous les dialectes arabophones du Monde Arabe.

L’arabe classique est en fait un arabe littéraire ancien, que l’on retrouve dans toutes les traces écrites de l’Histoire : livre sacré (Coran), manuels, littérature, etc.

C’est tout simplement la racine de la langue arabe telle qu’elle prédominait avant sa modernisation par la création de l’arabe standard moderne, au 19ème siècle.

C’est un peu comme le français ancien et le français moyen avant de parler le français moderne.

Pour certains, l’arabe classique serait le vrai, l’authentique langage des peuples Arabes et la distinction arabe classique/arabe moderne n’aurait aucun sens. Pour d’autres, c’est le langage ancien non adapté à la vie du 21ème siècle. C’est un débat dont évidemment, nous n’avons la solution.

Selon une étude de Ralph Stehly, professeur d’histoire des religions à l’université de Strasbourg, seulement 20 % à 25 % des musulmans sur la planète sont Arabes.

Il ne faut pas confondre Arabe et Islam, car les arabophones peuvent aussi être chrétiens ou juifs. Arabe est musulman ne sont pas indissociables, il y a aussi des musulmans Indonésiens, Indiens, Chinois, Bangladais, Turcs, Bosniaques, Kosovars, Albanais, qui ne parlent pas l’arabe.

La prononciation et l’écriture de l’arabe ne concerne donc que 20 % à 25 % des musulmans de la planète.

Autre distinction : on parlera d’arabe classique pré-coranique, d’arabe classique coranique et d’arabe classique post-coranique. D’un point de vue historique, notons que la plus vieille trace d’arabe classique pré-coranique date de l’an 328 de notre ère.

L’arabe classique coranique concerne le registre de l’arabe ancien, tel qu’il était parlé au 7ème siècle de notre ère. Enfin, l’arabe classique post-coranique est celui qui était utilisé au Moyen-Âge pendant le califat Omeyyade et Abasside.

Néanmoins, la racine reste la même et c’est le vocabulaire arabe qui a été impacté par la modernisation de l’idiome.

Pour apprendre la langue arabe, vous allez devoir apprendre la phonétique et l’écriture.

Comment améliorer sa prononciation de l’arabe ?

Vous avez passé le cap de l’apprentissage des 28 lettres de l’alphabet arabe. Bravo !

Seulement voilà, sachant que chaque lettre arabe comporte trois formes selon sa place dans le mot (début, milieu, et fin de phrase), il faut vous entraîner car en tout et pour tout, vous avez 112 graphèmes à mémoriser.

La première des méthodes, et l’une des plus fiables, est celles de commander plus d’heures de cours à son professeur d’arabe afin de perfectionner votre expression orale.

Les spécificité du système phonétique de la langue arabe

La phonologie de la langue arabe peut sembler compliquée. Apprendre une langue est toujours énergivore. Celle-ci se compose d’un consonantisme riche, et d’un vocalisme pauvre.

 

 

 

En effet, il existe plusieurs types de consonnes pour lesquelles il s’agit d’effectuer une gymnastique vocale et buccale afin de bien les prononcer :

  • sept consonnes occlusives
  • quatre consonnes emphatiques
  • onze consonnes fricatives
  • deux consonnes nasales
  • deux consonnes dites liquides
  • deux consonnes glides (semi-voyelles)

Les consonnes sont particulièrement difficiles à prononcer car simultanément au phonème, il faut avancer ou rétracter la base de sa langue pour produire la sonorité voulue et ne pas dénaturer le sens des mots arabes.

Le système vocalique de l’arabe est quant à lui, beaucoup plus simple.

Travailler la prononciation arabe avec son professeur

Lorsqu’on prend des cours d’arabe pour débutant, l’on a le sentiment d’être placé devant une barrière trop importante pour être franchie.

C’est une fausse idée. Cela m’est arrivé durant mes cours d’arabe à l’université.

A force de s’entraîner, de répéter pour apprendre par cœur chaque graphie pour chaque lettre arabe, l’effort de mémorisation se réalise et c’est là que l’on commence à apprécier les bénéfices du cours : car dès lors cette étape rébarbative passée, l’on peut lire l’arabe, et s’initier à parler.

Pendant la leçon d’arabe, répétez  à voix haute chaque syllabe avec votre professeur. De cette manière, vous allez assimiler les voyelles et les consonnes.

Durant la leçon d’arabe, votre professeur peut vous fournir divers supports et adapter sa méthode à votre rythme d’apprentissage. Que vous soyez en cours particulier ou bien en cours d’arabe en école de langue, votre enseignant vous donnera sûrement des documents écrits à lire.

En classe au lycée, l’usage du rétroprojecteur sera particulièrement apprécié, tant par les élèves que par choix de supports didactiques permettant un apprentissage optimisé, efficace, et rapide.

Une bonne technique consiste à faire répéter l’élève chaque graphie pour chaque lettre (au nombre de trois).

D’abord l’enseignant – natif d’un pays arabe ou bilingue français et arabe langue maternelle – prononce le phonème, de manière à ce que l’apprenant puisse reproduire le son entendu et le mémoriser.

Le séjour linguistique dans un pays arabe

Enfin, le meilleur moyen à nos yeux pour améliorer sa prononciation de l’arabe reste, comme pour toutes les langues vivantes, le séjour linguistique dans un pays arabe.

Partez à la découverte des bibliothèques arabes, des mosquées, des lieux de culte marocains et égyptiens afin d’en apprendre davantage sur l’arabe littéraire post-coranique qui était usité au Moyen-Âge.

Prenez des cours intensifs d’arabe pour vous plonger en immersion linguistique et culturelle au sein d’une école de langue en Égypte, en Tunisie ou au Maroc.

Vous balbutiez quelques mots ? Il va maintenant falloir vous initier à les écrire.

Découvrez aussi toute l’histoire de l’arabe

Comment apprendre à écrire l’arabe classique ?

Lors de vos cours d’arabe, vous vous rendrez compte qu’outre l’apprentissage de l’alphabet arabe, des voyelles et des consonnes, il faut presque avoir des talents de dessinateur !

On exagère quelque peu, mais l’écriture de l’arabe vous formera à la calligraphie.

S'exercer en calligraphie orientale pour rédiger votre nouvelle langue. Il vous faudra beaucoup d’entraînement pour apprendre à écrire l’arabe traditionnel.

Écrire l’arabe impose un changement de sens de lecture par rapport à notre alphabet latin moderne : on écrit de droite à gauche.

Pour apprendre à écrire les lettres arabes et les mots arabes, de nombreux support existent :

  • le cours d’arabe à domicile
  • les leçons d’arabe en école de langue
  • les cours d’arabe en ligne
  • les tutoriels et vidéos Youtube
  • cours arabe paris
  • les sites pour apprendre l’arabe débutant
  • les applications smartphone
  • motivation et détermination : travailler seul est la clé d’un apprentissage rapide

Votre professeur privé d’arabe sera derrière vos stylos pour corriger aussitôt les lettres mal écrites. Ainsi, vous ne prendrez pas de mauvaises habitudes. La lettre arabe alif, ba, ta, fa, lam, mim, la hamza etc., n’auront plus de secret pour vous.

Lorsque je suivais des cours d’arabe à un semestre de l’université, mon professeur mobilisait deux méthodes : il nous faisait remplir des petits dialogues simples (du style : « Bonjour, comment est-ce que tu vas ? » « Je vais bien, merci », « Je m’appelle …. »  » Je suis Égyptien, et toi ? » « Je suis Française. »).

Cet exercice sollicite la compréhension des mots arabes en même temps que le cerveau travaille à la précision que requiert l’écriture des graphèmes arabes.

Secondement, notre enseignant nous faisait reproduire sur papier un texte court projeté au tableau de la salle de classe. Cet exercice, plus scolaire, mobilise la faculté de reconnaissance des lettres et stimule donc aussi la mémorisation.

Grâce à Internet et à l’ère du web 2.0, de nombreux supports numériques pour perfectionner votre niveau en arabe littéraire ont vu le jour. Apprendre le clavier arabe, les chiffres arabes, la grammaire, l’écriture arabe et même la prononciation ne sont plus des disciplines réservées aux élèves en cursus de langue.

Désormais, il est possible de prendre des cours d’arabe en ligne – par exemple, avec Maqsoud – et parfois, d’apprendre gratuitement !

Car les sites web sont très bien optimisés de façon à apprendre par des exercices ludiques et progressifs.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz