Matin Brun ( Franck Pavloff )

(
Seconde – Intellego.fr )


 

« Matin
Brun » est une nouvelle de 11 pages, rédigé par Franck
Pavloff, publié en 1998 chez Cheyne.

I ) Le Contexte ( Historique, temporel, géographique, spatial & social )

L'histoire
se déroule approximativement dans les années 2000, au cours du 21e
siècle, dans une ville anonyme à priori moderne...

Les
personnages semblent être issues d'une classe relativement aisée,
toutefois, le comportement des scientifiques manipulés par l'état
nous témoigne une probable inflation de la monnaie, et
jouent visiblement sur le manque de nourriture et la surpopulation
des chats (trouvez un cour de francais) .

Les meilleurs professeurs de Français disponibles
1er cours offert !
Julie
5
5 (80 avis)
Julie
75€
/h
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (95 avis)
Albane
60€
/h
1er cours offert !
Cristèle
5
5 (52 avis)
Cristèle
45€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (39 avis)
Louis
45€
/h
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (42 avis)
Koffi felicien
20€
/h
1er cours offert !
Julien
4,9
4,9 (47 avis)
Julien
60€
/h
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (56 avis)
Jérémy
25€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (51 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (80 avis)
Julie
75€
/h
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (95 avis)
Albane
60€
/h
1er cours offert !
Cristèle
5
5 (52 avis)
Cristèle
45€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (39 avis)
Louis
45€
/h
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (42 avis)
Koffi felicien
20€
/h
1er cours offert !
Julien
4,9
4,9 (47 avis)
Julien
60€
/h
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (56 avis)
Jérémy
25€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (51 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert>

II ) Les Personnages ( Portrait, entrée en scène, liens entre les personnages, autres actants )

Dans
cette nouvelle, on dénombre majoritairement deux personnages :

  • Charlie qui se révèle être le meilleur ami du
    narrateur.
  • &
    le narrateur, omniprésent...

Comme
je l'ai dis précédemment, l'entrée des personnages débute dès
les premières lignes, allongés dans l'herbe, baillant aux
corneilles...

D'autres
actants surviennent également dans l'histoire, mais ceux-ci ne
joueront qu'un rôle loin d'être prépondérant...

  • Les
    chats et les chiens, qui sont les premiers à nous indiquer la thèse
    défendu par l'auteur...
  • Les
    milices de la ville, représentatifs de la politique menée par
    l'état...

III ) La Narration ( Point de vue adopté, ordre du récit, vitesse de narration, schéma narratif... )

Le point de
vue adopté par l'auteur est celui d'une focalisation interne, par le
biais du pronom personnel « je », qui nous indique bel et
bien que le personnage principal est le narrateur. Ce récit suit un
ordre de linéarité ( On ne distingue en aucun cas l'apparition
d'analepses, ni de prolepses ).

Le rythme
du récit est plutôt sommaire, comme beaucoup de nouvelles, La
narration condense en peu de lignes des actions qui prennent du
temps...

L'histoire
débute ainsi : Charlie et son ami, le narrateur, vivant
paisiblement, buvant tranquillement leur café tout en discutant de
tout et de rien, chamboulé par l'arrivée du mouvement extrémiste
Etat Brun, arrivé récemment au pouvoir... On assiste alors à
plusieurs changements dans leur vie quotidienne : Les chats, les
chiens de couleurs autres que brune sont éliminés, suite aux
découverte scientifique, vent ensuite le journal local pour avoir
osé critiquer les dernières mesures du gouvernement en place...
Tout s'enchaîne à une vitesse folle, sans que la population ne
réagisse.

Ainsi, il
n'est pas difficile de comprendre le sujet sur lequel on peut
réfléchir après avoir lu cette nouvelle : le totalitarisme.

On
voit ainsi, peu à peu l'engrenage se mettre en place, et la toile
d'araignée se refermer sur la population. Dans un premier temps, la
suppression des chats et des chiens sous de faux prétextes servis
par des scientifiques manipulés par l'État, puis l'abolition du
droit de s'exprimer librement par la suppression de la gazette locale
dénonçant les procédés éhontés du pouvoir en place. Toutes les
libertés ( d'expression, de choisir... ) sont par la suite
supprimées les unes après les autres, et tout cela sous le nez des
citoyens qui ne disent rien, et se rendent compte qu'il aurait fallu
réagir...

Et
c'est bien ça qui semble le plus aberrant dans toute cette histoire
: la réaction du narrateur, celle de son copain Charlie et de
tous... Ils en deviennent ridicule, car pour des arguments sans
valeurs à nos yeux, eux les acceptent sans broncher, et ce réfugient
derrière des arguments d'autorités, qui nous le savons bien, ne
vaut rien...

D'ailleurs,
les propos tenus par le narrateur rendent bien compte du fait qu'il
ne comprend pas vraiment quelle catastrophe est en train de se
produire... Par exemple, en parlant de son voisin qui a vu son petit
chien blanc tué, il ne trouve rien de mieux que de dire que ce n'est
pas comme si les chiens étaient interdits et qu'il pourra en choisir
un autre... Cependant, le terme « choisir » ne convient
pas, puisqu'ils n'ont plus le choix !

Ce
comportement peut être justifié par le fait que les gens se
plaisent tellement à être « normaux », à être
conforme au reste de la société et à rentrer dans le moule...
C'est ici que se situe le cœur du débat.

Volà donc les
mécanismes utilisés par Pavloff pour nous montrer le danger que
représente un pouvoir totalitaire, et tout cela avec une analyse
implacable et une simplicité quasi enfantine.

IV ) L'objet & Livre ( Mise en page... ).

Cette
nouvelle est structuré en une vingtaine de paragraphes, tenant sur
trois pages ( On note l'absence de chapitres ).

Au
niveau de la première de couverture, qui varie selon les éditions,
on constate une majorité de
couleurs foncés ( rouge, noir... ), dont le marron est
prédominant...

La Quatrième de couverture, quand à elle, est
composée d'un court paragraphe issue de la nouvelle, et d'une
biographie de l'auteur : Franck Pavloff. Le témoignage d'un
quotidien, nous connote également, le brio de l'écriture, et la
valeur de sa lecture.

VI ) Impressions de Lecture ( Vision de l'auteur, impressions générales... ).

Cette
nouvelle nous dénonce de manière ingénieuse, improbable dans le
réel, les faits d'un régime politique extrême, totalitaire...
Elle ouvre la voie à une certaine réflexion, voire à un débat,
bien que l'on puisse lui reprocher d'être vraiment très courte et
peut être d'aborder ce sujet de manière un peu trop simpliste...
Mais c'est au contraire l'un de ses grandes qualités, car cette
simplicité rend ce texte abordable à tous et à toutes... Ainsi,
cette nouvelle s'affirme comme un véritable antidote à
l'intolérance...

Cependant
cette nouvelle ferait-t-elle référence à ce phénomène de
persécution utilisé par le gouvernement Allemand Nazis, qui s'en
est suivit par l'extermination des Juifs... ?

Besoin d'un professeur de Français ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,14/5 - 71 vote(s)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !