Savoir argumenter est une compétence non seulement utile durant ses études en cours de francais pour obtenir son bac mais elle vous servira également toute votre vie. La plupart des discussions que l'on peut avoir au cours de sa vie avec des amis, des proches ou des inconnus impliquent la défense de son point de vue grâce à l'emploi d'arguments. Autant apprendre le plus rapidement possible à utiliser des arguments dans un dialogue.

Qu'est-ce que le dialogue argumentatif ?

Comment rédiger une argumentation cohérente ? Vous devrez défendre votre point de vue par des arguments toute votre vie !

En cour de francais, le dialogue argumentatif fait partie de la rhétorique, c'est-à-dire les règles de l'art de la parole et de l'argumentation. Vous pouvez alors faire face à trois cas de figures et les utiliser le cas échéant :

  • Un dialogue épidictique : éloge d'un côté et blâme de l'autre,
  • Un dialogue judiciaire : l'un accuse, l'autre défend devant un tribunal (typiquement ce que font les avocats),
  • Un dialogue délibératif : exposition d'arguments contradictoires devant une assemblée dans l'objectif d'une prise de décision. Délibérer, c'est discuter d'une problématique où notre avis n'est pas encore totalement arrêté. C'est une étape pour se forger son opinion personnelle avant de prendre une décision. Il peut s'agir d'un dialogue mais également d'un monologue intérieur comme c'est le cas de Rodrigue dans Le Cid.

La plupart du temps, le dialogue argumentatif s'établit dans le discours épidictique : deux thèses s'opposent. Vous le retrouverez en littérature dans le théâtre, le récit, l'épistolaire mais aussi en philosophie notamment chez Platon et dans la vie quotidienne dans le débat politique par exemple. Il peut prendre différentes formes :

  • Le dialogue didactique : sous la forme d'un apprentissage donné à une personne n'ayant pas le savoir. Exemple : Le racisme expliqué à ma fille de Tahar Ben Jelloun,
  • Le dialogue dialectique : les protagonistes discutent afin de trouver une solution ensemble à un problème commun,
  • Le dialogue polémique : deux points de vue divergents s'opposent (notamment sur les sujets importants comme la peine de mort, l'avortement ou l'euthanasie). Exemple : La controverse de Valladolid de Jean-Claude Carrière.

Il va donc falloir procéder en trois temps :

  1. Identifier dans un premier temps les deux thèses à développer,
  2. Trouver les arguments,
  3. Se plier aux exigences du dialogue.

Identifiez les deux thèses à développer

Comment écrire une discussion argumentative ? Préparez bien votre brouillon avant de vous lancer dans la rédaction du dialogue.

Avant de commencer, il est nécessaire de bien lire la consigne et de bien la comprendre pour ne pas commettre d'impair. L'écriture d'un dialogue argumentatif est fréquente dans le sujet d'invention du bac de français. Les deux thèses sont clairement présentes dans la consigne. Il suffit de les trouver.

Par exemple :

Deux amis parlent de leur passion commune : le théâtre. Cependant, le premier préfère le théâtre contemporain alors que le second soutient que le théâtre ancien est le meilleur. Rédigez leur dialogue. Les deux personnages donneront chacun au moins deux arguments accompagnés de deux exemples.

Au brouillon, prenez le temps de décortiquer la consigne en reprenant :

  • Les verbes "parlent" et "dialogue" indiquent clairement la forme que va prendre le texte à produire : le dialogue,
  • Le thème du texte : le théâtre,
  • Le type du texte : "préfère", "soutient que" et "arguments" indiquent qu'il faut rédiger un dialogue argumentatif,
  • Les thèses soutenues : "le théâtre contemporain est plus intéressant" et par opposition "le théâtre ancien est le meilleur",
  • La situation d'énonciation : vous répondez à la question qui ? Deux amis passionnés par le théâtre,
  • Le niveau de langue attendu : courant ou soutenu. Il s'agit d'un dialogue donc le niveau courant est préconisé mais les deux personnes sont relativement cultivées pour discuter du théâtre contemporain et ancien. Le niveau de langue soutenu est de fait autorisé,
  • Le registre : il n'est pas précisé, vous avez donc le choix. Cependant, dans le cadre d'un dialogue argumentatif, le registre polémique s'applique plutôt bien.

A vous de jouer ! Faites le même exercice en trouvant le thème et le type du texte, les thèses soutenues, la situation d'énonciation, le niveau de langue attendu et le registre à utiliser pour le sujet suivant (éléments de réponse en fin d'article) :  "Deux lecteurs discutent : le premier affirme que les personnages les plus intéressants sont ceux qui réussissent, le second n'est pas d'accord avec lui. Écrivez le dialogue, dans lequel les protagonistes utiliseront des références romanesques précises pour appuyer leurs arguments."

Trouvez les arguments de chaque protagoniste

Comment produire un dialogue intéressant ? Les protagonistes présentent chacun leur point de vue en argumentant.

Avant de se lancer dans la rédaction à proprement parler, l'élève doit faire des choix :

  • Les interlocuteurs : dressez une fiche d'identité rapide des deux protagonistes pour les présenter (âge, sexe, personnalité),
  • Les arguments de chacun.

Chaque personnage défend une thèse et pour chaque thèse demandée dans la consigne, vous devez :

  • Trouver des arguments : deux ou trois généralement,
  • Trouver des exemples appuyant vos arguments (au même nombre que vos arguments),
  • Penser à l'ordre de présentation des arguments : du plus simple au plus complexe.

En réalité, le dialogue argumentatif est très proche de la dissertation dans sa construction (partie I : une thèse, partie II : une autre thèse). Pour mieux vous y retrouver, travaillez bien votre brouillon. Divisez votre feuille en deux colonnes avec une thèse dans la colonne de gauche et l'autre thèse dans la colonne de droite. A l'intérieur de chaque colonne, divisez de nouveau en deux colonnes pour inscrire les arguments le plus à gauche de la colonne principale et en face l'exemple accompagnant chaque argument. Laissez de l'espace afin de pouvoir classer ensuite les arguments par ordre d'importance et par ordre logique de réplique d'un personnage à l'autre (cours de français en ligne).

Les particularités du dialogue

Même si l'exercice ressemble à celui de la dissertation, on ne vous demande pas de rédiger un plan aussi rigide. Vos arguments doivent se présenter naturellement sous la forme d'un dialogue et d'une succession de répliques. Nul besoin d'utiliser le vocabulaire littéraire de la dissertation : restez sur une forme plutôt orale même si le niveau de langue est soutenu. Il faudra reprendre l'introduction générale en présentant rapidement la situation et les personnages qui vont défendre les différentes thèses. Si la consigne ne précise rien, vous aurez le choix entre deux types de dialogue : théâtral et dans un récit. Chacun possède des caractéristiques à ne pas mélanger.

Le dialogue théâtral

Au théâtre, le prénom de chaque personnage est indiqué avant sa réplique et les guillemets ne doivent jamais être utilisés. Vous pouvez utiliser les didascalies pour renseigner le lecteur sur l'attitude des personnages. Mettez-les entre parenthèses pour une lecture plus fluide sur votre devoir). Exemple : Marie : Je ne comprends vraiment pas ta façon de penser ! Paul : (furieux) Marie, ne me parle pas comme ça ! Marie : (d'un air hautain) Je n'ai aucune leçon à recevoir de quelqu'un qui pense que...

Comment terminer un dialogue argumentatif ? A la fin, les deux protagonistes peuvent se mettre d'accord ou rester sur leurs positions.

Le dialogue dans le récit

Dans un récit, un dialogue s'ouvre avec des guillemets et ne se referment que si vous comptez écrire un passage narratif long. S'il s'agit uniquement d'indication de type "répliqua-t-il, l'air énervé", les guillemets ne sont pas refermés. Le changement de répliques est indiqué par un retour à la ligne et un tiret. Les noms des personnages sont directement insérés grâce à des verbes de parole comme "répondit-elle" ou "riposta Paul". Exemple : "Paul, je t'offre ma pièce de théâtre préférée On ne badine pas avec l'amour d'Alfred de Musset. - Ta pièce de théâtre préférée ? Hé bien, tu es bon public ! répliqua Paul, d'un air dédaigneux...

Quelques conseils pour écrire un dialogue efficace et intéressant

Oubliez les répliques inintéressantes : le lecteur doit être accroché directement. Exemple de dialogue à bannir : "Salut, ça va ? - Oui et toi ? - Oui, avec la chaleur !" Chaque réplique que vous écrivez doit avoir une utilité et faire avancer l'argumentation. Evitez le langage familier, vos personnages doivent s'exprimer dans un langage courant voire soutenu. oubliez le verlan ("chelou"), l'argot ("bagnole", "godasses"), les grossièretés ou les abréviations ("tkt", "mdr", "cqfd") même si vos personnages sont jeunes. Si l'on souhaite que vous utilisiez ce genre de langage, la consigne le précisera (mais c'est très rare). Rendez votre dialogue dynamique grâce à plusieurs astuces :

  • Faites reprendre un mot de la réplique précédente par le second protagoniste pour fluidifier le dialogue,
  • Faites poser des questions à vos personnages,
  • Ne mettez pas vos personnages d'accord tout de suite, ils doivent s'opposer sur un conflit de valeur et proposer des arguments contrastés,
  • Variez la longueur des phrases,
  • Utilisez des interjections,
  • Servez-vous de la ponctuation pour rendre votre dialogue vivant (points d'exclamation, points d'interrogation, points de suspension, etc.),
  • Variez les verbes introducteurs : répliquer, répondre, insister, rétorquer, demander, expliquer, se moquer, s'exclamer, maugréer...
  • Entrecoupez votre dialogue de phrases narratives ou descriptives pour expliquer la gestuelle de vos personnages et leur attitude face aux arguments de leur opposant : il eut un mouvement de recul, elle faisait les cent pas, elle fit une moue dédaigneuse, il prit un air hautain...

A la fin du dialogue, n'oubliez pas de terminer par une conclusion. Les protagonistes peuvent s'être mis d'accord ou repartir sur les mêmes principes. Corrigé de l'exercice "identification des deux thèses" :

Mots indiquant la forme du texte (ici le dialogue)"Discutent", "dialogue"
Thème du texteLes personnages de roman
Type du texte"Affirme que", "n'est pas d'accord", on est sur du dialogue argumentatif
Thèses soutenues"Le personnage de roman est plus intéressant s'il réussit" et par opposition "le personnage de roman est aussi intéressant s'il échoue (voire plus)"
Situation d'énonciationQui ? Deux lecteurs de roman
Niveau de langue attenduCourant à soutenu
RegistreNon précisé mais plutôt polémique dans ce cas.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (4,03/ 5 pour 32 votes)
Loading...

Alexia

Passionnée de danse, de musique et de voyages, je suis curieuse et j'aime apprendre et découvrir sans cesse de nouvelles choses.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide