Recherches initiales

L’auteur

Albert Camus 1913-1960, famille modeste ; la mère ne savait ni lire ni écrire ; il ne connait pas son père, mort à la 2nd GM ; poussé pour avoir une bourse d’étude par son instituteur ; a la tuberculose et ne peut pas passer son agrégation de philosophie ; adhère au parti communiste : 1935-1937

1938 : journaliste ; 1942 : mvt de résistance ; publie des livres, ex : L’Etranger et Le Mythe de Sysiphe, bcp de succès ; 1945 : Caligula ; 1947 : La peste ; L’H révolté → critiqué par les surréalistes et les existentialistes ; 1949 : Les Justes ;  1956 : La chute

1957 : prix Nobel de littérature ; 1960 : mort dans un accident de voiture

L’œuvre : roman

Date de la première parution : 1942

Courant littéraire : absurde

Analyse de la structure de l’œuvre

Le titre : plusieurs significations :

- Meursault est un étranger car il est différent des autres hommes qui subissent leur existence sans se poser de questions.
- Il est étrange, déroutant pour le lecteur.
- Il est étranger à sa propre existence. Malgré la focalisation interne, le lecteur a bien du mal à comprendre les mobiles du héros. Meursault a du mal à reconnaître ses sentiments, il marque une certaine distance à leur égard ce qui lui donne cet aspect froid, détaché. En fait le lecteur n'a pas accès à l'affectivité de Meursault. Camus utilise volontairement une "écriture blanche".

La structure d’ensemble : 1e partie : 6 chapitres ; 2e : 5 chapitres

Cadre spatio-temporel : espace et temps où se déroulent les principales actions.

L’espace : Les principales actions se déroulent à Alger. Meursault habite à Belcourt, un quartier où Camus a passé son enfance. Au cœur de ce quartier il y a la rue de Lyon et le champ des manœuvres. D’autres espaces sont aussi évoqués comme la prison, le palais de justice où le sort de Meursault sera dramatiquement scellé, de même que l’asile de  Marengo où sa mère est internée. Mais l’espace le plus significatif c’est la plage située dans la banlieue d’Alger où tout a commencé, la véritable histoire du roman. C’est le lieu du crime, de l’absurdité de la vie. Il rappelle par l’éclat du soleil sur la grève la réalité du crime de Meursault.

Le temps : La première étape de l’histoire se déroule en 18 jours entre la réception, un jeudi, du télégramme qui annonce la mort de sa mère, et le dimanche du meurtre, probablement entre la fin du mois de juin et le début de juillet

La deuxième partie dure presque un an (de juillet à juin,), y compris le temps du procès et de la détention en prison.

Le temps du roman est progressif dans l’ensemble, le narrateur ne revient jamais sur un évènement passé, il les fait se succéder dans une linéarité télégraphique, même si dans les chap. 1 et 2 de la deuxième partie il semble se figer.

Les personnages

nombre limité des prs actifs :

Meursault (narrateur) un modeste employé de bureau, ordinaire et athée, sans opinions ni convictions particulières. Meursault est une sorte d’anti-héros, terne et sans couleur, confronté à l'absurdité de l’existence ; prs incohérente, refuse sa propre conscience, insensible, émotionnel, sens de l’honneur et de la responsabilité

Marie Cordona : amie de Meursault, veut se marier avec lui, sait que Meursault est bizarre, mais c'est pour cela qu'elle l'aime ; patiente face à l'indifférence de Mersault.

Raymond : ami de Mersault, de caractéristiques morales très douteuses ; essentiel dans le dvt de l'action, va défendre Meursault dans le jugement.

Salamano : voisin de palier ; relation amour haine avec son chien, et aussi sa solitude.

La mère de Mersault : Réfléxion sur les vieux et leurs vies.

Le directeur de l'asile : représente l'ordre, la hiérarchie doit être respectée dans tte institution.

Le concierge : le parfait subordonné qui fait semblant de respecter toutes les normes, mais qui profite de tout moment pour les éviter ; hypocrite : il dit ce qui est le plus convenable.

Les arabes : traités comme un groupe plutôt que comme des individus.

Le juge : attitude réceptive envers Meursault, mais abandonne très vite, quand il voit la pasivité de Meursault et adopte une position très professionnelle.

Le procureur : base son accusation sur le comportement de Mersault plutôt que sur les faits

L'avocat : Le manque de «collaboration» de Meursault le décourage et adopte une ligne de défense complètement inutile. Il est convaincu lui-même que l'image que Mersault projète est négative et il lui empêche quelques fois de parler.

L'aumônier : Meursault soutient avec lui la conversation la plus longue et la plus profonde de tout le récit. C'est la seule occasion où Meursault perd son calme et abandonne son indifférence pour crier et exposer ses idées et ses convictions.

L’action

L'étranger raconte comment Mersault enterre sa mère sans larmes, comment il vive jour après jour la même vie monotone et indifférente. Il a une copine, Marie, mais il ne l'aime pas, tous ses besoins sont physiques, il ne montre aucun sentiment d'amour pour elle. Ses voisins le fatiguent aves ses problèmes et la chaleur le trouble. Mais après la crime, après avoir tué un homme, il commence à prendre conscience de l'absurdité du monde et du rôle de chacun dans cette absurdité. Quand il est condemné à mort, il n'a pas peur, parce que si mourir était son rôle, il faut la faire bien.

La narration

Focalisation: iterne, celui de Meurtsault, chronologie respectée, il ne revient pas sur des

Événements passés; discours indirect

Enonciation: genre: roman

Registre: neutre

Thèmes abordés

Solitude, existentialisme, reflexion sur la peine de mort

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (3,83/ 5 pour 6 votes)
Loading...

Clément M

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide