Situation

Victor Hugo 1802-1885, poète, romancier, auteur de pièces de théâtre. Il ne respecte pas les règles du théâtre, ce qui ne plait pas

Retour à la Monarchie en 1815 avec Louis XVIII, le peuple souffre et est malheureux

1841 : élue à l’académie française

1843 : mort de sa fille, il commence alors une carrière politique contre la monarchie.

1848 : député à l’assemblée nationale

2eRépublique en 1848 avec le président Louis Napoléon Bonaparte (neveu de Napoléon Ier) aidé par Victor Hugo. Louis Napoléon fait un coup d’Etat le 2 déc. 1851 ce qui lui permit de devenir Empereur le 2dec. 1852, et se fait nommé Napoléon III. Alors Victor Hugo est doublement furieux : Napoléon III a pris le pouvoir et Victor Hugo a l’impression d’avoir été manipulé par Louis Napoléon. V.H. est obligé de s’exiler dans les îles Jersey Guernesey.

V.H . fait édité des romans contre Napoléon III, comme Les Châtiments. Il les publie à l’étranger et clandestinement en France.

1862 : édite Les Misérables

1870 : V.H. revient en France et est reconnu comme un écrivain sauveur.

C’est extrait « Fable ou Histoire » est la seule fable dans Les Châtiments.

Courant littéraire : romantisme (contre les règles)

Vocabulaire

Un entre : repaire d’une bête sauvage

Le carnage : le massacre

Les rapines : vols, pillages

Un belluaire : gladiateur dans les jeux à Rome

La Fable

Pastiche de La Fontaine

Les animaux représentent des personnes importantes de l’époque

L’intrigue / l’histoire

V.H. dénonce la violence du régime de Louis Napoléon Bonaparte, qui maintient son pouvoir par l’épouvante, et démasque l’imposteur.

Analyse de chaque partie

Les animaux représentent des personnes importantes de l’époque :

Le singe (imite l’Homme ; animal glorieux, malin, rusé, malfaisant) → Louis Napoléon Bonaparte

Le tigre (féroce, puissant, cruel) → Napoléon III

V.H. admire Napoleon Ier. V.H. utilise le tigre et non le lion pour montrer que L.N.B. n’a pas le “pouvoir absolu” sur tout le monde.

Les bêtes : la foule, les passants

Chacun, tout : pronom indéfini qui montre la totalité du peuple ; peuple grégaire : qui fait rien pour changer les choses

Le belluaire : V.H., seul personne dans la fable, mis en valeur par la diérèse

Champs lex : vêtements

L’intrigue / l’histoire

Récit au passé simple : action brève, limitée dans le temps, soudaine, exceptionnelle

Imparfait : action longue, non limitée dans le temps, description, habituelle

«Se vêtit » →PS →action soudaine, Napoléon III prend le pouvoir

« Un belluaire vint » → PS →action soudaine

v.11 « Il vivait » → imp → installation du pouvoir de Napoléon III

LNB prend le pouvoir par la violence et la force, montré par l’accumulation v. 7-8-9

Il fait semblant d’être fort, mais à l’origine c’est un singe qui fait semblant d’être un tigre, c’est un imposteur.

LNB utilise la parole pour dire qu’il est fort, comme par ex : « s’écriait »v.13 ; alors que normalement les personnes qui sont fortes n’en n’ont pas besoin !!!

Intrigue brutalement interrompue par le « belluaire » v.18, qui va le démasquer → nv accumulation de verbes aux PS.

Le belluaire arrive comme un sauveur et résout la situation. Il ramène le tigre à ce qu’il est réellement : un singe, ce qui nous ramène au 1ervers.

Vers en alexandrins, rimes suivies, alternance entre les rimes féminines et masculines, qui met en place la scène, l‘action…

Rythme, qui met en scène l’action, ternaire (alexandrin en 3 parties) v. 7 ; rythme binaire v. 9

Accumulation d’actions v.8 ; intrigue brève et rapide

V.H. dénonce la violence du régime de LNB

Champs lex de la violence : « l’horreur » v.8 ; « le meurtre » v.8 ; « les rapines » v.8 ; « égorgea » v.9 ; « carnage » v.11

Champs lex de la méchanceté : « méchant »v.3, « atroce »v.3, « féroce »v.4 ; « grincer des dents »v.5

« Ossement » → métonymie : personnes que Napoléon a tué

« Le roi sombre des nuits » v.6 → prise du pouvoir de Napoléon III dans la nuit

Image de Napoléon III → V.H. le montre comme un brigand, qui agit et eu son pouvoir la nuit

LNB maintient son pouvoir par l’épouvante

v.15 → tout le monde y crois et le pouvoir est accepté

Allitération en « t » → violence ; enjambement

v.17 → rythme binaire : réaction du peuple français

→ Allusion au fait que V.H. était déçu parce que le peuple ne s’était pas soulevé et révolté quand LNB a installé son pouvoir

→ Pop abusée par le travestissement (le singe en tigre)

V.H. démasque l’imposteur

« Le belluaire vint… » v.18 → verbes au PS → action du belluaire pour démasquer l’imposteur et rendre la véritable image

Forme « ne que » v.20 → tournure restrictive ; V.H. remet LNB à sa place

Comparaison v.19 → facilité de le démasquer

Variété

Versification : alexandrins, rimes suivies, alternance entre les rimes féminines et masculines, rythme ternaire et binaire

Discours : direct

Niveau de langue : courant

Figures de rhétorique : comparaison v.19

Conclusion : une fable représentative de l’Histoire, à l’époque de LNB

Pastiche : référence à La Fontaine

Double lecture du texte donnée par le titre, une petite fable, un moment particulier de l’Histoire

Rôle du poète : imp, il guide le peuple, vois les choses…

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Clément M

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide