La dissertation est une épreuve écrite a laquelle on peut être confronté lors d'une épreuve telle que le Bac Littéraire. Loin d'être le plus simple, cet exercice est exigeant et doit mobiliser toute la concentration de l'élève ou de l'étudiant.

Pour réussir une dissertation, on considère généralement qu'il faut avoir lu et étudié les œuvres du corpus, qu'il faut mobiliser les connaissances acquises au cours de votre scolarité (les mouvements, les genres littéraires, les auteurs) et savoir les retranscrire logiquement dans une argumentation construite et répondant à une question posée par le sujet ou auto-assignée.

Romans, pièces de théâtre, poèmes, œuvres musicales, picturales ou cinématographiques, tout peut servir de support à une dissertation !

Si vous ne savez pas de quoi il s'agit, que vous avez des doutes ou que vous avez besoin de réviser vos fondamentaux, Superprof est là pour vous éclairer. Entre problématique, plan, développement argumenté et conclusion qui claque, découvrez une méthodologie pour cet exercice de littérature !

Le point de départ du dissertant

Découvrez la méthodologie à retenir avant de vous lancer dans la rédaction d'un essai en français ! Dissertation : le mot fait peur, mais la bête n'est pas si effrayante.

Une dissertation : kezako

La dissertation est un exercice d'argumentation qui répond à des exigences précises et qui est différent selon chaque sujet proposé lors de l'épreuve. Il faut voir le fait de disserter comme un débat interne concernant la thématique abordée, où s’affrontent des thèses contraires ou similaires.

Évidemment, pour faire une dissertation, il est nécessaire d'avoir des connaissances littéraires :

"L'éducation est un lustre incandescent qui illumine notre aptitude de dissertation" - Boubker Ghazi

Le développement de l'argumentation doit servir à prouver une conviction de lecture et à confirmer ou infirmer une problématique qu'il faut soit même se poser.

Montrer ou démontrer demande qu'on prenne parti pour l'opinion donnée. Il s'agit alors de négliger certaines facettes du problème au profit d'autres. Montrer revient aussi à illustrer, se servir d'exemples. Justifier est comparable à démontrer mais on emploie plutôt ce terme pour une décision, comme "Justifiez la censure...".

Discuter d'un sujet, c'est au contraire envisager le pour et le contre. Après avoir développé les arguments, on est tenté de prendre position mais la "discussion" ne l'implique pas. On peut considérer qu' examiner est synonyme de discuter.

Les différences entre dissertation et commentaire

Concrètement, une dissertation et un commentaire de document, ce n'est pas du tout la même histoire !

La dissertation est une réflexion personnelle et organisée sur un sujet précis. Les exemples qui servent l'argumentation sont à choisir dans les œuvres étudiées au cours de l'année, dans les lectures personnelles, et, dans le cas d'un groupement de textes (dans un corpus) comme c'est bien souvent le cas au Bac, dans les textes proposés.

Le commentaire de document ou commentaire composé est un exercice qui peut prendre la même forme au niveau du plan mais qui va porter sur un seul texte que l'on demande d'expliquer. Il faut se poser les bonnes questions pour commenter l'œuvre : en quoi ce texte est-il intéressant/original/représentatif d'un mouvement ou d'une époque ?

Commenter offre une grande liberté et englobe les démarches précédentes. Un commentaire explique les différents aspects et les développe. Si le sujet s'y prête, on peut aussi discuter et finalement prendre position.

Nous avons donc d'un côté une réflexion de fond sur une thématique littéraire qu'il faut illustrer sois-même d'exemples et de l'autre une explication littéraire dans laquelle il faut rester près du texte.

Comprendre le sujet de la dissertation

Lorsque l'on rédige une dissertation, il est essentiel de prendre le temps de comprendre sans se précipiter. Se lancer à corps perdu dans l'analyse littéraire sans avoir cherché à définir les termes du sujet est une erreur que font beaucoup d'étudiants et élèves.

Définir les mots clés de l'énoncé

On conseille de relever les mots clés de l'énoncé, de s'assurer de leur sens, d'examiner ainsi le lexique choisi (niveau de langue, figures de style, connotations). Cependant, en général, ce n'est pas le vocabulaire qui pose un problème de compréhension mais bien le rapport entre les mots.

Il n'est pas fou de se donner 1h de son temps (sur 4h) pour bien faire le travail de compréhension. Centrer vos idées sur les mots de l'énoncé vous permettra d'être exactement là où il faut être  et de focaliser votre attention sur les grands thèmes de l'épreuve.

Il peut exister plusieurs types d'énoncés :

  • Une affirmation à commenter (ex : "Œdipe, un héros tragique"),
  • Une question rhétorique (ex : "Pensez-vous que la poésie soit une invitation au voyage ?"),
  • Une citation d'auteur (ex : "Le monde entier est un théâtre et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs" - William Shakespeare).

Si l'énoncé est une citation, le travail est un peu différent. Prenons un exemple concret :

"Tous les livres se lisent comme on s'endort" - Louis Aragon

Pas de termes compliqués dans cette phrase. La difficulté porte évidemment sur l'analogie, apparemment paradoxale, entre la lecture et le sommeil. Plaisir, apaisement, fuite? Qu'en est-il alors des notions de concentration, d'apprentissage, de prise de conscience associées aux livres?

Notez d'emblée tout ce que le sujet vous inspire comme idées parallèles ou opposées, voire comme jugements. Terminez en reformulant le libellé.

Par exemple: "La lecture offre-t-elle, comme le sommeil, une fuite hors du réel, une parenthèse salutaire ou au contraire, permet-elle d'appréhender le réel avec plus d'acuité?" De cette façon, vous déterminez le thème (le rôle des livres) et le problème (opposition entre la littérature qui "fait rêver" et celle qui montre, dénonce, s'engage).

Une fois cette phase terminée, il est indispensable de revoir attentivement la citation donnée et de la comparer à votre formulation afin d'éviter tout contresens. Ainsi, dans notre exemple, on peut se demander si Aragon, écrivain militant, faisait ici l'apologie de la littérature d'évasion. Pourtant, si le sommeil est indispensable à l'équilibre, l'endormissement signifie bien l'abdication de la volonté.

La recherche du contexte de cette phrase semble indispensable pour l'éclairer !

Éviter le hors-sujet

En définissant parfaitement autour de quels termes le sujet tourne, vous vous évitez un danger terrible : faire un hors-sujet, la hantise de tous les étudiants et élèves qui se rendent compte de leur erreur après avoir passé 4h dans une bulle.

Une bonne copie est une copie dans laquelle l'élève a compris le sujet. Pour que le correcteur puisse voir ce genre de chose, il est nécessaire d'avoir de l'organisation, un esprit clair et de savoir dans quelle direction aller dès le début.

Un bon conseil dont il faut se rappeler : un énoncé n'est jamais une question de cours. C'est à dire qu'il n'est pas utile de ressortir tout le cours que vous avez appris par cœur. Il va falloir sélectionner dans ces connaissances les arguments dont vous avez besoin pour disserter !

Pour éviter le hors-sujet, il existe plusieurs méthodes. La première est celle de reformuler l'énoncé. Cela vous obligera à réutiliser les mots clés et donc à délimiter le périmètre littéraire dans lequel vous allez devoir travailler. La seconde est un travail personnel : il s'agit de choisir dans ses connaissances ce qui n'est pas utile et le bannir automatiquement de son chemin de pensée.

Un hors-sujet peut vous faire passer d'un 15 à un 5, même si la copie est globalement bonne alors soyez attentifs !

Trouver les arguments nécessaires à la rédaction

Comment construire un argumentaire pour une dissertation littéraire ? On ne vous demandera pas d'avoir tout lu, mais lisez autant que vous le pouvez !

Distinguer opinion et argument

Dans la dissertation, il faut utiliser des arguments pour prouver ou étayer notre raisonnement logique. Ainsi, les critères d'opinion n'ont pas leur place dans ce type d'exercice et voici comment ne pas faire l'erreur de les utiliser !

L'argument est un raisonnement à l'appui d'une affirmation. C'est ainsi que l'on parle de l'argument du pari dont se sert Pascal pour prouver aux libertins qu'il faut parier que Dieu existe, suivant en cela leur raisonnement logique.
Dans la dissertation littéraire, l'argument est une justification, une idée abstraite et générale en lien avec la thèse. Il est illustré par des exemples puisés dans les lectures.

Il faut le distinguer de l'opinion. Celle-ci est soumise au critère d'appréciation (bon / mauvais / juste / injuste...). L'argument est, quant à lui, soumis au critère de validité. Le développement textuel est plus long, organisé selon un ordre précis et structuré grâce aux connecteurs.

Opinion : Je pense que Zola n'avait pas pour but de faire rêver ses lecteurs.

Argument : Dans cette seconde moitié du XIXe siècle, la théorie littéraire "veut rendre la nature", selon des critères scientifiques. Ainsi, Zola, s'appuyant sur les travaux de Cl. Bernard et influencé par le positivisme de Comte, devient un expérimentateur et se livre à un travail analytique sur les tempéraments. En montrant tout, il souhaitait en outre améliorer la société.

Argumenter est donc ce qui vous permettra de convaincre que votre cheminement de pensée est le bon et que vous avez compris le sujet proposé !

Réunir ses connaissances sur le sujet

Après avoir défini les mots-clés du sujet, il faut commencer à réfléchir à ce qui va faire partie de l'argumentation !

Pour cela, un petit exercice de Brainstorming est nécessaire :

  • Notez d'abord toutes les idées qui vous viennent à l'esprit. Soyez spontané tout en essayant de saisir les facettes du problème,
  • Pour susciter ces idées, vous pouvez, selon le sujet, vous poser les questions traditionnelles: place de la problématique dans le temps et dans l'espace; le pourquoi et le comment. Le but est de noter un maximum d'idées, même celles qui ne seront pas exploitées,
  • Il faut aussi penser aux exemples qui vont accompagner ces idées. Établirez le lien entre elles et vos connaissances littéraires.

En utilisant un exemple qu'est Madame Bovary, on pourrait opposer romantisme et naturalisme. On pourrait également retenir le personnage d'Emma Bovary, victime de la littérature à l'eau de rose dont Flaubert dénonce les dangers.

Notez sur le papier toutes ces idées, exemples et contre-exemples afin d'avoir toutes vos connaissances sur votre brouillon sans pour autant rédiger. Cela vous aidera grandement pour ensuite les réutiliser dans le plan !

Répondre à une problématique

Une problématique est une question que le dissertant doit lui-même établir et qui va servir de point de départ aux réponses qu'il va apporter au sein du développement argumentatif. Elle doit figurer dans l'introduction et sa présence est obligatoire : autant s'y faire !

Exemples de problématiques sur de multiples sujets :

  • En quoi la poésie est-elle une invitation au voyage ?
  • Quelles sont les fonctions des réécritures ?
  • Le genre romanesque impose-t-il une transcription des pensées du personnage au lecteur ?
  • Quels sont les effets d’un personnage repoussant sur le lecteur ?
  • Quels sont les fonctions possibles d’un personnage non humain dans un roman ?
  • Comment la poésie provoque-t-elle des émotions ?
  • Quels sont les objectifs du genre comique au théâtre ?

Définissez vous-même votre problématique, entre précision et vue d'ensemble mais en restant surtout très proche du sujet de l'énoncé pour ne pas se perdre !

La structure de la dissertation : une donnée cruciale

Ranger les idées par catégories

L'énoncé du sujet implique souvent le plan de votre travail. On peut vous demander de "démontrer, justifier, discuter, développer, examiner, expliquer, comparer, commenter". Certains de ces termes sont synonymes et supposent la même démarche.

Comparer est sans doute l'opération la plus intéressante qui consiste à examiner plusieurs objets (oeuvres, auteurs, personnages, siècles, mouvements ou encore, opinions) sous un même rapport pour en faire ressortir différences et ressemblances. Il faut donc déterminer des points précis de comparaison.

Expliquer, c'est tirer au clair, faire comprendre. Souvent, il faut s'interroger sur les causes. Expliquer ne va pas sans développer, c'est-à-dire décrire les différents aspects de la problématique.

Vos idées doivent être classées par parties et selon la démarche que vous souhaitez utiliser !

Quelles sont les étapes nécessaires pour réussir à disserter en littérature ? Lao Tseu a dit : "Le vrai voyageur n'a pas de plan établi et n'a pas l'intention d'arriver.” N'écoutez pas Lao Tseu.

Le plan et ses différentes formes

C'est le moment de construire l'armature du texte, en envisageant le plan du travail. Il n'existe pas de recette pour choisir le plus adéquat. Chaque sujet demande une adaptation. On peut cependant retenir que:

Les consignes "expliquer, développer, démontrer, justifier" appellent un plan thématique qui consiste en un approfondissement progressif, ou un plan analytique (description de la situation, causes, conséquences /solutions)

Les énoncés "discuter, examiner, comparer et surtout commenter" permettent un plan dialectique (thèse-antithèse-synthèse qui permet de dépasser l'opposition par une troisième thèse).

Le plan détaillé comporte les axes principaux (les parties) et les sous-parties (les paragraphes). Chaque sous-partie contient une idée principale, elle-même justifiée par des arguments et illustrée.

En prenant un exemple, voici comment pourrait se former la structure argumentative de la dissertation :

PartieRôleExemple
ÉnoncéLe sujetQuel est le but de La Fontaine en écrivant les Fables ?
IntroductionIntroduire, contextualiser, définir les termes du sujet, problématiser, présenter le planPrésentation de Jean de la Fontaine, de ses Fables, définition du but d'un auteur, problématique ( Quel est l’enjeu réel des fables écrites par La Fontaine ?)
ThèsePrésenter les arguments allant dans un sens précisLes Fables de La Fontaine servent à plaire
Antithèse/Thèse n°2Présenter de nouveaux arguments allant dans une autre directionLes Fables de La Fontaine servent à instruire
Synthèse/Thèse n°3Présenter des arguments allant dans une autre direction ou réunissant les deux argumentairesLa raison d'être des Fables : des récits plaisants mais instructifs
ConclusionRépondre à la problématique, bilan général, ouverture du sujetDerrière des apparences de divertissement, les Fables sont de la littérature de sagesse, ouverture sur les autres auteurs de Fables

Chaque plan est différent et ne dépend que de vous, mais cela peut vous donner une vision globale de ce qu'il faut faire et des possibilités que vous avez en termes de structure - c'est à dire des possibilités infinies !

La rédaction de la dissertation

L'introduction

Une dissertation doit toujours commencer par une introduction dans laquelle il faut poser clairement le sujet et préparer le développement. C'est une étape cruciale qu'il faut rédiger avec soin pour entraîner l'examinateur dans votre raisonnement et l'inviter à en découvrir plus.

L'introduction comporte trois parties: le sujet amené (thème), le sujet posé (la citation et votre reformulation), le sujet annoncé (annonce des parties de votre plan). Apportez le plus grand soin à cette partie qui doit retenir l'attention du lecteur et lui garantir la cohérence de votre raisonnement.

Voici les différentes étapes qui doivent constituer une introduction :

  • La définition des termes du sujet,
  • La contextualisation de l'énoncé (époque, mouvements littéraires, genres),
  • La présentation du ou des auteurs (s'il y en a),
  • La présentation des œuvres (s'il y en a),
  • La problématique,
  • L'annonce du plan.

Pour la rédiger, il faut partir du principe que le lecteur de votre copie ne connait pas le sujet et ainsi tout expliquer de A à Z. L'entrée dans le sujet ne doit donc pas être trop brusque. Pour un devoir de 5 à 6 pages, l'introduction doit faire entre quinze et vingt lignes environ. Elle peut être rédigée avant le développement ou après, en même temps que la conclusion.

Le développement

Quand l'armature est construite, que vos arguments et exemples sont choisis et vérifiés, il vous reste à rédiger le plus gros du travail.

Commencez par le développement en suivant le plan détaillé. Chaque paragraphe contient une idée principale, une argumentation qui la justifie et deux (ou plus) exemples analysés. Veillez à mettre en évidence la progression du raisonnement grâce aux articulations logiques et aux transitions.

Le développement est constitué de parties qui doivent suivre votre raisonnement, comme dit plus haut. Ces parties doivent être visibles pour l'examinateur sans avoir besoin de noter les titres de celles-ci.

En termes de forme, passez toujours deux lignes entre l’introduction et le développement, le développement et la conclusion. De plus, il est plus lisible et agréable de lire une argumentation construite en paragraphes : les pavés ou blocs de textes trop longs gênent la lecture, préférez l'aération du texte. A la fin de chaque paragraphe, passez à la ligne.

Il est conseillé de ne pas rédiger le développement au brouillon, faute de temps. Rares sont les examinateurs qui acceptent les brouillons en tant que copie valable !

La conclusion

La conclusion est un bilan complet de votre argumentation: elle doit faire apparaître vos réponses aux questions du départ.

Cette dernière pierre à l'édifice est ce qui va rester en tête de l'examinateur à la fin de la lecture de votre copie. Si elle est bien rédigée, convaincante et qu'elle répond clairement à la problématique, votre note n'en sera que meilleure.

Concrètement, il est possible de structurer la conclusion de cette façon :

  • Brève synthèse des arguments évoqués dans le développement,
  • Réponse à la problématique annoncée en introduction,
  • Ouverture du sujet à une autre problématiques pouvant être étudiée (mais en lien).

Elle peut donc se terminer par un élargissement: idée neuve, tremplin vers une nouvelle dissertation. Ce n'est pas une condition sine qua non, mais c'est très apprécié et fortement conseillé au fur et à mesure que vous avancez dans les années d'études.

Elle ne doit surtout pas n'être qu'un résumé de tout ce que vous avez dit dans la copie, ce serait une terrible erreur et cela n'a aucun intérêt !

Conseils de rédaction (liens logiques, nous de modestie, fautes, transitions)

Il existe quelques astuces pour bien réussir la rédaction de la dissertation.

La première est l'utilisation de transitions entre les parties/arguments. Il s'agit d'une simple phrase qui permet de lier les deux thématiques entre elles et d'amener une nouvelle réflexion de façon plus fluide. La transition entre parties différentes est indispensable: elle résume ce qui précède et annonce la suite en rappelant le sujet.

La deuxième est l'utilisation de liens ou connecteurs logiques. Ceux-ci peuvent être implicites (ponctuation,paragraphes, différences de temps) ou explicites (adverbes, conjonctions de coordination ou de subordination). Pensez aux mots de liaison qui sont très utiles dans une argumentation !

La troisième est celle de l'utilisation de pronoms bien spécifiques. Oubliez le "Je", la dissertation doit s'écrire de façon détachée. Pour ce faire, il peut être intéressant d'utiliser le "Nous" de modestie, permettant ainsi d'inclure le lecteur dans l'analyse.

Enfin, pensez à votre orthographe ! Une copie truffée de fautes est illisible, agaçante, voire insupportable à lire, ce qui peut faire perdre des points. La bonne utilisation des temps, les accords et l'usage de mots de vocabulaire toujours différents ne peuvent que vous aider à avoir une bonne note.

Les vérifications à faire à la fin de l'exercice

Quels sont les éléments qui doivent figurer obligatoirement dans une dissertation de français ? Pas besoin d'avoir une mémoire d'éléphant pour disserter, il suffit de bien travailler !

Se poser les bonnes questions

En relisant votre travail, posez-vous les questions suivantes:

  • Les affirmations sont-elles fondées et bien en rapport avec le sujet? Les sources sont-elles valables?
  • Peut-on formuler une ou des objections à ces affirmations? (Il faut alors y répondre)
  • Les exemples sont-ils bien choisis et suffisamment développés?
  • L'exposé est-il équilibré? (développement de chaque partie)
  • Les transitions sont-elles claires et cohérentes pour le lecteur?
  • L'introduction annonce-t-elle l'ensemble du travail? Donne-t-elle envie au lecteur de poursuivre?

Après avoir répondu à toutes ces interrogations, vous serez sûr d'avoir donné votre maximum et d'avoir suivi toutes vos consignes personnelles. Si la note est mauvaise, ce sera de la faute du professeur...

Quelques conseils de dernière minute

En termes de vérifications, pensez à revoir la correction grammaticale et lexicale du texte ainsi que le niveau de langue que vous avez utilisé. Il serait dommage de perdre des points ou de ne pas embarquer votre examinateur à cause d'un malheureux "tampis" ou d'un terrible "au jour d'aujourd'hui" !

De plus, pensez à soigner la présentation de votre copie afin qu'elle soit agréable à lire et que vous puissiez en être fier.

Enfin, organisez votre temps pour être sûr d'avoir au moins une demi-heure pour vous relire. L'organisation est la clé du succès dans une épreuve de ce genre. Même si vous pensez avoir le temps nécessaire pour faire l'épreuve, faire vos courses et faire une sieste, souvenez-vous qu'on ne s'attend jamais à manquer de temps. Une copie peut être gâchée par une rédaction interrompue par le temps, même lorsque l'épreuve dure ce qui peut sembler une éternité sur le papier.

Avec tous ces conseils, vous pouvez devenir le maître de la dissertation en un rien de temps. Il ne vous reste plus qu'à vous plonger dans vos cours et vos lectures et le tour est joué !

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 2 votes)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide