Roman écrit par Marcel Proust entre 1908-1909 et 1922
et publié entre 1913 et 1927 à travers sept tomes, dont les trois derniers
parurent après la mort de l'auteur.

Plutôt que le récit d'une séquence déterminée d'événements,
cette œuvre s'intéresse à la mémoire du narrateur : ses souvenirs et les
liens entre eux, d'où le titre qui n'est pas Le temps perdu (à l'instar
du Paradis perdu de Milton), mais bien À la recherche du temps
perdu.

Le roman est publié en sept volumes :

1 - Du côté de chez Swann (à compte d'auteur en 1913,
puis dans une version modifiée en 1919)

2- À l'ombre des jeunes filles en fleurs (1919 et
reçoit le prix Goncourt la même année)

3 - Le côté de Guermantes (1921-1922)

4 - Sodome et Gomorrhe I et II (1922-1923)

5 - La prisonnière (posth. 1925)

6 - Albertine disparue (posth. 1927 ; titre
original : La Fugitive)

7 - Le Temps retrouvé (posth. 1927)

Il faut garder à l'esprit en considérant ce découpage que
son écriture et sa publication se sont faites parallèlement, et que la
conception même que Proust avait de son roman a évolué au cours de ce
processus. Ce découpage est donc plus le fruit des circonstances du moment
qu'un reflet de choix de l'auteur.

Le premier volume commence par une évocation de l'afflux de
souvenirs qui assaillent le narrateur dans l'état de demi-sommeil, où la
conscience de soi est suffisamment endormie pour ne pas mettre au pas de la
raison les rêveries les plus improbables. Le narrateur reconstruit ainsi une
image très parcellaire de son enfance dans le village de Combray, sur la base
de ces souvenirs involontaires que des sensations similaires lui font revenir.
Ce n'est que par un effort de volonté qu'il parvient finalement, en s'appuyant
sur la singulière évocation que lui apporte le goût d'une petite madeleine
trempée dans le thé, à extraire de parts endormies de sa mémoire une image
complète des sensations et sentiments de son enfance. Cette première partie,
intitulée Combray, présente tous les motifs du travail sur la mémoire
qui fera la trame du roman tout entier, pour trouver son aboutissement dans Le
Temps retrouvé.

Un amour de Swann, la deuxième partie de Du côté
de chez Swann, est souvent publié séparément. Cet ouvrage raconte les
péripéties sentimentales de Charles Swann avec Odette de Crécy. Comme il est
assez court et indépendant du reste de l'œuvre, on le considère souvent comme
une bonne introduction à la Recherche et on l'étudie à ce titre dans les
établissements scolaires. Le lecteur d'âge moyen ou jeune adulte retrouve
nécessairement un peu de lui-même dans ce portrait de Swann amoureux qui voit
son amour attisé par les contrariétés qu'il rencontre.

 Synopsis

Il est difficile d'essayer de résumer la Recherche
sans tomber dans la caricature, comme dans le sketch des Monty Python
organisant un « Concours du meilleur résumé de Proust en 15
secondes ». On rappellera simplement, à titre d'aide-mémoire, les
principaux éléments du cadre narratif.

Le narrateur, jeune homme hypersensible né dans une famille
bourgeoise parisienne vers la fin du XIXe siècle,
veut devenir écrivain. Cependant la tentation mondaine le détourne longtemps de
son objectif premier. Attiré par le mirage de l'aristocratie ou des lieux de
villégiature à la mode (comme Balbec, ville de la côte normande dont Cabourg
est le modèle), il grandit en même temps qu'il découvre le monde, l'amour,
l'existence de l'homosexualité. La maladie et la guerre, qui le couperont du
monde, lui feront prendre conscience de l'extrême vanité de la tentation mondaine
et de son aptitude à devenir finalement écrivain pour fixer le temps perdu.

Éléments de réflexion

La démarche de Proust est paradoxale : dans la
recherche, l'étude de sa vie personnelle dans ses moindres détails, dans un
milieu très spécifique (la haute bourgeoisie et l'aristocratie française du
début du XXe siècle) il accède à
l'universel.

La philosophie, l'esthétisme de l'œuvre de Proust ne peuvent
cependant être extraits complètement de leur époque :

- la philosophie de Bergson,

- l'impressionnisme,

- la musique de Debussy,

- l'affaire Dreyfus.

Son style reste très particulier. Ses phrases très longues,
si elles rappellent le style du duc de Saint-Simon, l'un des auteurs qu'il cite
le plus souvent, nécessitent un souffle particulier pour rejoindre le point
final. Ses contemporains témoignent que c'était à peu s'en faut la langue
parlée de l'auteur, qui était pourtant asthmatique.

Ce style particulier traduit une volonté de saisir la
réalité dans toutes ses dimensions, dans toutes ses perceptions possibles, dans
toutes les facettes du prisme des différents intervenants. On rejoint les
préoccupations des impressionnistes : la réalité n'a de sens qu'à travers
la perception, réelle ou imaginaire, qu'en a le sujet.

Le prisme n'est pas uniquement celui des différents acteurs,
mais il est également celui de l'auteur qui se trouve dans différents angles de
vue avec le temps qui passe, le point de vue du moment présent, le point de vue
du moment passé, le point de vue du moment passé tel qu'il le revit au présent.

L'œuvre ne se limite pas à cette dimension psychologique et
introspective mais analyse aussi, d'une manière souvent impitoyable, la société
de son temps : opposition entre la sphère aristocratique des Guermantes et
la bourgeoise parvenue des Verdurin, auxquelles il faut ajouter le monde des
domestiques représenté par Françoise. Au fil des volumes, l'œuvre reflète
l'histoire de son temps, depuis les controverses de l'affaire Dreyfus jusqu'à
la guerre de 1914-1918.

Cette complexité rapproche le cycle de A la recherche du
temps perdu de « romans-monde » comme la Comédie humaine
ou les Rougon-Macquart.

Personnages principaux

le narrateur

sa mère

Albertine

Françoise

Charles Swann : inspiré par Charles Haas (1833-1902)

Odette (Madame
Swann)

Gilberte
Swann

Robert de Saint-Loup

le baron de Charlus

la duchesse de Guermantes : inspirée notamment par Mme
Straus et par la comtesse Greffulhe

Madame Verdurin

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide