Les auteurs et les œuvres

Quelle est l'histoire de Perceval ou le Conte du Graal de Chrétien de Troyes ?
Les romans de chevalerie font partie des œuvres les plus célèbres de l'époque médiévale !

La source la plus importante concernant Perceval est le roman inachevé de Chrétien de Troyes, Perceval ou le Conte du Graal. Dans cet ouvrage, l'auteur nous raconte l'histoire du chevalier Perceval ainsi que celle de Gauvain, le neveu du roi Arthur.

La religion chrétienne est très présente dans cet ouvrage et influencera les œuvres postérieures. La thématique du bien et du mal y est très présente. Cet ouvrage est le cinquième roman de Chrétien de Troyes. Sa date de publication n'est pas certaine, mais on la situe généralement vers 1180 ou 1190.

Le roman est dédié au comte de Flandre, Philippe, le protecteur de l'auteur. Selon l'auteur, il a utilisé un manuscrit fourni par le comte Philippe pour composer son œuvre. Le roman se termine au bout de 9000 vers mais est manifestement incomplet. Inachevée, nous avons retrouvé de cette œuvre quinze manuscrits ou fragments.

Ainsi, cela représente 192 pages de texte original. Les suites, appelées "Continuations", ont été rédigées par d'autres auteurs. Cela représente environ 54 000 vers.

Chrétien de Troyes

Né vers 1130 et mort soit en 1180, soit en 1190, Chrétien de Troyes est un poète français que l'on considère comme le fondateur du cycle littéraire arthurien ainsi que l'un des premiers auteurs de romans de chevalerie.

Si l'on sait peu de choses de sa vie, nous pouvons affirmer que celui qui se présentait, dans Erec et Enide, comme Crestiens de Troies, serait né en Champagne. On place ses débuts en littérature vers 1160 avec des traductions, notamment L'Art d'Aimer et les Métamorphoses. Il travaille pour la cour de Champagne, du temps d'Henri le Libéral et de sa femme Marie de France.

Ses œuvres célèbres sont (les dates sont approximatives) :

  • Erec et Enide (1170),
  • Cligès ou la Fausse morte (1175),
  • Lancelot ou le Chevalier de la charrette (1175-1181),
  • Yvain ou le Chevalier au lion (1175-1181),
  • Perceval ou le Conte du Graal (1182-1190).

Ses romans reflètent les idéaux politiques de l'époque de Chrétien de Troyes. La culture du roman courtois s'y retrouve bien, avec des thèmes comme l'aventure chevaleresque, l'amour courtois et l'esprit de croisade, rappelé par la recherche du Saint Graal, relique christique.

Perceval est le premier roman où l'on fasse mention du saint Graal.

Les auteurs des Continuations

Il existe quatre continuations à l'histoire de Chrétien de Troyes. Elles sont attribuées à plusieurs auteurs.

Le premier d'entre eux est Wauchier de Denain, un écrivain français et traducteur qui écrit en langue d'oïl. Il aurait vécu au XIIIème siècle. On lui attribue la deuxième continuation avec certitude, mais pas la première semble avoir été écrite par plusieurs auteurs, c'est pourquoi nous parlerons de Pseudo-Wauchier.

Gerbert de Montreuil est l'auteur de la continuation de Gerbert, considéré comme la Quatrième Continuation. On sait extrêmement peu de choses sur lui, si ce n'est que son manuscrit est probablement inachevé.

Enfin, Manessier est l'auteur de la continuation de Manessier, aussi appelée Troisième Continuation, car elle aurait été composée avant celle de Gerbert. De même, nous avons peu d'informations. C'est dans ce texte que l'on trouve la fin du personnage de Perceval qui s'en va mourir dans les bois.

Le Graal : qu'est-ce que c'est ?

Le Graal est un objet légendaire du cycle arthurien et le retrouver est l'objectif principal de la quête des chevaliers de la table ronde. Ce n'est qu'à partir du XIIIème siècle que cet objet est associé au Saint Calice et qu'il prend donc le nom de Saint Graal.

Le Saint Calice est la coupe utilisée par Jésus pendant la Cène, son dernier repas, entouré de ses disciples. Elle sera ensuite utilisée pour recueillir le sang du Christ après sa crucifixion. Il y a eu plusieurs débats sur la nature de l'objet mais surtout sur ses attributs ésotériques.

Seul un être parfaitement pur peut trouver le Saint Graal et c'est bien pour cela que la quête est compliquée. Sa découverte annonce la fin des temps aventureux et le début du règne du christianisme dans le monde. On attribue à cette coupe des pouvoirs incroyables comme celui de donner la vie éternelle.

Les meilleurs professeurs de Français disponibles
Cristèle
5
5 (56 avis)
Cristèle
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Julie
5
5 (82 avis)
Julie
75€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (99 avis)
Albane
65€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (46 avis)
Koffi felicien
21€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chris
5
5 (132 avis)
Chris
96€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (60 avis)
Jérémy
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Julien
4,9
4,9 (49 avis)
Julien
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Patrick
5
5 (55 avis)
Patrick
65€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Cristèle
5
5 (56 avis)
Cristèle
50€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Julie
5
5 (82 avis)
Julie
75€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (99 avis)
Albane
65€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (46 avis)
Koffi felicien
21€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Chris
5
5 (132 avis)
Chris
96€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (60 avis)
Jérémy
25€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Julien
4,9
4,9 (49 avis)
Julien
60€
/h
Gift icon
1er cours offert !
Patrick
5
5 (55 avis)
Patrick
65€
/h
Gift icon
1er cours offert !
C'est parti

Le poème : Perceval ou le Conte du Graal

Qui est le personnage de Perceval dans la légende arthurienne ?
Perceval est un véritable héros qui passe pour celui ayant trouvé le Graal !

Une femme qui a perdu son mari et deux de ses fils se cache dans une forêt du Pays de Galles avec son dernier enfant, Percevaus (Perceval), et essaye, pour le préserver, de l'élever loin de la civilisation, dans l'ignorance complète du monde et de la chevalerie meurtrière.

Malgré toutes les précautions de la mère, Perceval rencontre un jour un groupe de chevaliers à la brillante armure. Il en est si enthousiasmé qu'il quitte aussitôt le refuge et sa mère malgré les supplications de celle-ci.

Il se rend à la cour du Roi Artus (roi Arthur) où une jeune fille lui prédit un grand avenir.

Perceval se fait remarquer par la rusticité de ses manières ; cependant, il sort vainqueur de son premier combat et s'empare de l'armure de son adversaire.

Malgré les railleries de sire Kay, il est fait chevalier et part pour l'aventure.

Gurnemanz (Gornemant), un vieux chevalier plein d'expérience prend Perceval sous sa protection et lui enseigne les façons courtoises. Il lui apprend aussi les vertus chevaleresques : épargner un adversaire vaincu, montrer de la retenue dans le discours, protéger les dames et fréquenter les églises.

Grâce à sa noble origine et à son ardeur, Perceval fait de rapides progrès et il peut bientôt voler de ses propres ailes.

Il s'en va donc à l'aventure et conquiert par sa beauté et son courage Blancheflor (Blanchefleur) qui devient son épouse. Mais elle non plus ne parvient pas à le retenir.

Après maintes péripéties, un soir qu'il cherchait un gîte, Perceval est reçu par le Roi Pescheor (Roi Pêcheur) dans un château où il vit une bouleversante aventure.

Des valets l'habillent d'écarlate et l'introduisent dans une vaste salle carrée au milieu de laquelle gît, à demi couché sur un lit, un homme vêtu de zibeline.

Pendant que Perceval s'entretient avec lui, il est témoin d'un spectacle étrange : Un valet qui tient une lance resplendissante de blancheur s'avance.

"A la pointe du fer de la lance perlait une goutte de sang et jusqu'à la main du valet coulait cette goutte vermeille".

Deux autres valets suivent avec des chandeliers en or. Puis vient une belle jeune fille richement parée. Elle porte un Graal d'or pur orné de pierres précieuses. Chrétien de Troyes souligne :

"Il vint alors une si grande clarté que les chandelles perdirent la leur, comme les étoiles quand le soleil ou la lune se lève".

Une autre jeune fille porte un tailloir ou plateau en argent.

L'étrange cortège va d'une pièce à l'autre tandis qu'on prépare un splendide souper.

A chaque plat, le cortège réapparaît avec le Graal, sans que les assistants semblent y faire attention. Bouleversé et intrigué, Perceval, se demande «À qui s'adresse le service du Graal». Mais, prisonnier de l'éducation reçue, il n'ose le demander ; car il se souvient des conseils de Gurnemanz qui lui a recommandé de réfléchir avant de parler et de ne pas poser de questions indiscrètes.

Alors, il se tait. Après le repas, le châtelain, qu'un mal mystérieux semble ronger, se fait porter dans sa chambre par quatre serviteurs. Perceval s'endort à son tour. À l'aube, en se réveillant, il trouve le château vide. Actionné par des mains invisibles, le pont-levis s'abaisse devant lui. Perceval reprend la route, mais il est bien décidé à élucider le mystère et surtout à retrouver un jour le Graal.

Peu de temps après, une dame d'aspect horrible, telle qu'on en voit dans les légendes celtiques, arrive à la cour et reproche à Perceval de ne pas avoir interrogé son hôte à propos du Graal, car la question aurait eu le pouvoir de guérir le roi blessé et en même temps aurait levé la malédiction qui pesait sur ses terres.

La partie suivante de la poésie parle du meilleur chevalier d'Arthur, Gauvins (Gauvain), qui a été défié en duel par un chevalier qui prétend que Gauvain avait tué son seigneur. Gauvain est en même temps un
contraste et un complément à la naïveté de Perceval et ses aventures nous présentent un chevalier courtois qui doit agir dans des situations contraires à la courtoisie.

Par la suite, on ne parle plus de Perceval que brièvement avant la fin de la partie achevée par Chrétien de Troyes : Après cinq années de vaines recherches, il rencontre un ermite, son oncle, qui l'instruit dans les voies de l'esprit et lui révèle que le Graal est un objet sacré contenant une hostie.

Apportée chaque jour en procession solennelle au père du roi, cette hostie lui permet depuis quinze ans de se maintenir en vie.

Après que Perceval a reçu les sages conseils de son oncle, le poème revient à Gauvain, mais il se termine bientôt.

Chrétien de Troyes n'est pas arrivé à ramener Perceval au château mystérieux. Il est mort la plume à la main, sans pouvoir achever son poème.

Pour terminer, voici un tableau récapitulatif des personnages que rencontre Perceval :

NomDescription
PercevalChevalier de la table ronde né dans une fratrie de chevaliers
La mère de PercevalPersonnage non-nommé qui élève Perceval dans l'ignorance de la chevalerie pour qu'il n'ait pas le même destin que son père et ses frères
Le Chevalier Vermeil de la forêt de QuinqueroiPremier adversaire de Perceval, celui-ci le tue et récupère ses armes
Gorneman de GorhautChevalier qui fait l'éducation de Perceval à la chevalerie
La demoiselle de la TenteAmie de l'Orgueilleux de la Lande, Perceval s'empare de force de son anneau au début puis la retrouve humiliée par son ami et la venge
La jeune fille qui ritDemoiselle de compagnie de la reine qui prédit à Perceval qu'il sera le meilleur des chevaliers
BlanchefleurNièce de Gorneman et future épouse de Perceval
AnguingueronEnnemi de Blanchefleur, il sera défait par Perceval
Clamadeu des IlesEnnemi de Blanchefleur, vaincu par Perceval
Le Riche Roi PêcheurCousin germain de Perceval, il l'accueille dans son château, lui offre une épée et un repas durant lequel Perceval entrevoit le cortège du Graal
L'Orgueilleux de la LandePersonnage qui humilie son amie. Perceval la venge et bat l'Orgueilleux en combat singulier
La cousineFemme qui pleure la mort de son ami décapité par l'Orgueilleux de la Lande
La demoiselle hideuseFemme personnifiant la Fortune, elle annonce la faute de Perceval et les malheurs qui en découlent
L'ermiteOncle maternel de Perceval et frère du riche roi pêcheur, il révèle à Perceval les secrets du Graal
GuenièvreFemme du roi Arthur
ArthurRoi de Bretagne, le plus renommé du monde. Oncle de Gauvain
GauvainChevalier de la table ronde et neveu du roi Arthur

Les Continuations

Qui sont les personnages de Perceval ou le conte du Graal du cycle arthurien ?
Les Continuations du conte du Graal parle des autres chevaliers de la table ronde et de leurs aventures ! (source : Gallimard Jeunesse)

Quatre poètes au talent inégal ont repris l'histoire là où Chrétien l'avait laissée et ont essayé de la conduire jusqu'au bout.

Première Continuation

La Première Continuation a ajouté au roman entre 9 500 et 19 600 vers (selon les manuscrits). Bien qu'elle ait été autrefois attribuée à Wauchier de Denain, cette hypothèse a été réfutée. C'est pourquoi on appelle parfois l'auteur de ce texte Pseudo-Wauchier. Il existe trois versions de ce texte :

  • Une version courte, la plus ancienne et mal reliée au roman de Chrétien de Troyes. Elle montre une tradition du Graal différente de celle de l'auteur originel, ce qui a fait penser à Roger Sherman Loomis qu'il s'agissait de la véritable tradition du Graal. Dans ce texte, on retrouve les aventures antérieures de Gauvain,
  • Une version moyenne qui est un roman indépendant mais imbriqué dans l'action principale. Elle se centre sur le chevalier Caradoc,
  • Une version longue qui est aussi un roman indépendant et qui nous parle des mésaventures du frère de Gauvain, Guerrehet (Gaheris ou Gareth), qui voyage sur un bateau tiré par un cygne.

Deuxième Continuation

Celle-ci est sûrement la véritable œuvre de Wauchier de Denain. Elle ajoute 13 000 vers à l'ensemble du Conte du Graal. Elle évoque le personnage de Perceval qui retourne au château mystérieux, le château du Graal. Puis il répare l'épée de Trébuchet, mais une petite fêlure demeure sur la lame de l'arme, ce qui montre que son âme n'a pas encore atteint la pureté parfaite.

La Continuation de Gerbert

17 000 vers ont été ajoutés dans la suite de Gerbert. L'auteur, d'habitude identifié comme Gerbert de Montreuil, a composé sa version indépendamment de Manessier et vers la même époque. Il avait écrit une fin, mais elle a été supprimée dans les deux copies subsistantes et, dans la tradition manuscrite, ce qui restait a été inséré entre la Deuxième Continuation et le travail de Manessier.

Il essaye de se rattacher aux finales des manuscrits laissées par Chrétien de Troyes et les autres. L'influence de Robert de Boron y est sensible. Il est remarquable que Gerbert inclue dans son récit un épisode complet de Tristan qui n'existe nulle part ailleurs.

La Continuation de Manessier

La Continuation de Manessier (appelée aussi Troisième Continuation parce que c'est sa place dans les manuscrits qui n'incluent pas Gerbert, mais cela prête à confusion) a ajouté 10 000 vers et (enfin) une fin.

Manessier a mélangé ensemble de nombreuses fins imprécises venant des auteurs antérieurs et il y a inclus plusieurs aventures faisant partie d'autres œuvres, en incluant la Joie de la Cour, un épisode sur Erec de Chrétien de Troyes ainsi que la mort d'Énide et de Calogrenant telle qu'elle est racontée dans la partie spécifique à la Queste del Saint Graal du cycle du Graal de Lancelot.

Le conte se termine par la mort du Roi Pêcheur (l'oncle de Perceval) et le couronnement de Perceval à sa place. Après sept ans Perceval s'en va pour mourir dans les bois. Manessier nous laisse supposer qu'il a emporté avec lui au ciel le Graal, la Lance et le Plat d'argent.

L'influence de Perceval

Quelles sont les œuvres dans lesquelles on retrouve le chevalier de la table ronde Perceval ?
Le personnage de Perceval a eu une grande destinée car il a traversé les époques ! (source : AlloCiné)

Même si le roman de Chrétien de Troyes n'est pas achevé, son œuvre a exercé sur influence considérable dans la littérature du Moyen Âge. Ce texte est l'origine de toutes les autres légendes concernant le Graal. Le Saint Graal est un élément mythique qui a beaucoup plu à l'imaginaire du public médiéval, très chrétien.

On retrouve le personnage de Perceval dans de nombreuses œuvres, qu'elles soient littéraires ou cinématographiques. L'une des plus célèbres des versions de l'histoire de ce personnage est Parzival de Wolfram von Eschenbach qui est l'une des plus grandes œuvres allemandes médiévales.

Des opéras ont été créés par Richard Wagner en suivant l'œuvre de Wolfram, notamment Parsifal et Lohengrin. Enfin, Perceval est indirectement présent dans les Mabinogion étant donné que le héros d'un de ces livres est Peredur, équivalent celtique de Perceval.

Le chevalier est bien évidemment présent dans la peinture et l'une des plus belles toiles concernant ce personnage est Le Chevalier aux fleurs de Georges-Antoine Rochegrosse.

Il est également présent dans les films, les séries et le théâtre. En France, il est surtout connu dans la série Kaamelott d'Alexandre Astier, dans laquelle Perceval est un chevalier naïf et extrêmement stupide qui est souvent l'un des ressorts comiques des épisodes dans lesquels il apparaît.

"Ben j'en ai marre. Ça revient à chaque fois sur le tapis ça. [Arthur: Quoi ça ?] Fédéré! D'habitude j'dis rien mais là zut! J'sais pas c'que ça veut dire. Moi j'veux bien faire des efforts pour comprendre les réunions mais faut que chacun y mette du sien aussi. Là on est partis pour une heure avec des fédérés par-ci des fédérés par-là, j'vais encore rien biter et ça me gonfle" - Franck Pitiot dans Kaamelott

Vous connaissez désormais tout ce qu'il faut savoir sur Perceval ou le Conte du Graal. Pour lire d'autres fiches de lecture, vous pouvez consultez nos autres articles. Vous avez également la possibilité de prendre des cours de français avec un professeur particulier sur le site de Superprof !

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,00 (5 note(s))
Loading...

Mathieu

Animé par la découverte et l'acquisition des connaissances, je suis passionné par les mythes et la culture populaire. J'aime l'écriture, les jeux vidéo et la tartiflette. La dalle angevine me donne soif de savoirs !