...J'ignore pour quel crime

La colère des dieux demande une victime.

Mais ils vous ont nommée. Un oracle cruel

Veut qu'ici votre sang coule sur un autel

(Agamemnon à Iphigénie, acte IV, scène IV)

L'Iphigénie de Racine a été donnée à l'Orangerie de Versailles, devant le roi et sa cour, le 17 août 1674, lors de plusieurs jours de fêtes destinées à célébrer la conquète de la Franche-Comté par Louis XIV.

Racine, pour composer son Iphigénie, s'est inspiré d'une tragédie d'Euripide (un poète grec du Vème siècle avant J.-C.) intitulée Iphigénie à Aulis. Dans la mythologie grecque, il existe plusieurs versions de l'histoire d'Iphigénie : l'une, reprise par Euripide, dit qu'Iphigénie est la fille du roi Agamemnon ; une autre prétend qu'elle est née des amours secrètes entre Thésée et Hélène, l'épouse du roi Ménélas, frère d'Agamemnon. Racine a fait preuve d'une grande originalité en conciliant dans sa pièce les deux versions du mythe d'Iphigénie : pour cela, il a créé un personnage féminin tragique, Ériphile, qui est en quelque sorte "l'autre Iphigénie", celle qui est la fille de Thésée et d'Hélène.

L' exposition tragique (acte I )

La belle Hélène, femme du roi Ménélas, a été séduite et enlevée per Pâris, prince de la cité de Troie. Aussitôt, les armées des Achéens (des Grecs) se sont massées dans le port d'Aulis, pour une expédition guerrière contre les Troyens. Mais les vents sont contraires, et la flotte achéenne est immobilisée à Aulis. Les dieux, consultés,ont fait connaître leur volonté : ils exigent que le roi Agamemnon leur sacrifie sa fille Iphigénie. Agamemnon, bouleversé, s'est finalement laissé convaincre par Ulysse, et a décidé de se soumettre à la volonté des dieux. Il a donc demandé à Iphigénie de venir à Aulis, en lui faisant croire qu'il voulait lui faire épouser le valeureux Achille. La jeune fille a pris la route au plus vite, accompagnée de sa mère Clytemnestre. Cependant, Agamemnon est rongé par les remords et par la douleur. Il envoie un messager au-devant des deux voyageuses pour leur dire de rebrousser chemin, mais il est trop tard : Clytemnestre et Iphigénie sont déjà aux portes d'Aulis.

Le nœud et le conflit tragique (acte II, III et IV)

Iphigénie est arrivée à Aulis en compagnie d'Ériphile, une jeune esclave qu'elle a prise sous sa protection. Ériphile a été abandonnée à sa naissance, et elle ignore qui sont ses parents. Elle est secrètement et passionnément amoureuse d'Achille, et ferait tout, en sa jalousie, pour empêcher Iphigénie de l'épouser. De son côté, Clytemnestre s'indigne : son époux ne veut pas qu'elle assiste au mariage prochain de leur fille. Arcas, le domestique d'Agamemnon, finit parv révéler la vérité : ce n'est pas à un noble mariage qu'Iphigénie est destinée, mais à un odieux sacrifice.

Le dénouement tragique (acte V)

Tout est prêt pour le sacrifice. Clytemnestre maudit son mari, Achille, qui aime Iphigénie, déploie tous les efforts pour sauver sa fiancée. Iphigénie, noble et stoïque, est prête à mourir pour obéir à son père, qu'elle aime et respecte. Calme et résolue, elle fait ses adieux à sa mère, et s'en va vers l'autel du sacrifice...Clytemnestre bientôt voit arriver Ulysse, qui lui apprend ceci : Iphigénie s'est sauvée ! Car, au dernier moment, le devin Chalchas a rétabli l'ultime vérité :  en fait, Ériphile est la fille illégitime d'Hélène et de Thésée, et c'est elle que les dieux réclamaient pour la sacrifice. Désespérée, Ériphile s'est poignardée elle-même sue l'autel. La fatalité a accompli son œuvre, et des vents favorables se sont levés, grâce auxquels les Achéens pourront enfin prendre la mer et aller livrer une guerre impitoyable à Troie.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide