Roman écrit par Chrétien de Troyes, auteur médiéval, entre
1176 et 1181 à la demande de Marie de Champagne.

L'auteur était exténué car Marie de Champagne exigeait
beaucoup et ne laissait presque pas de liberté à propos de l'histoire. Il n'a
donc pas terminé son roman qui a été complété de son plein consentement par
Godefroi de Lagny.

Le roman met en scène Lancelot qui part en quête pour
délivrer la reine Guenièvre, prisonnière de Méléagant.

C'est un très bon exemple de la fine'amor (amour courtois).
Ce terme désigne une série de règles qui régissent le rapport entre un amant et
sa dame. La dame est toujours de rang supérieur à l'amant, et celui-ci doit
accomplir des prouesses et des sacrifices pour montrer son caractère
extraordinaire et son dévouement à sa dame.

Dans ce roman, la reine Guenièvre est la dame aimée par
Lancelot, enlevée par Méléagant. Lancelot part la chercher, mais pour pouvoir
le faire il doit accomplir des prouesses et réaliser des sacrifices, épreuves
qui construisent un parcours initiatique.

Les épreuves les plus importantes du livre sont celles à
caractère sacrificiel. Ainsi, l'une d'elles donne le nom du roman "la
charrette", car Lancelot se trouve devant la nécessité de monter dans la
charrette, signe d'opprobre médiéval, pour pouvoir sauver sa dame. En montant
il perd son honneur et devient un paria aux yeux du code de la chevalerie. Mais
le code courtois lui exige de se sacrifier pour sa dame et il finira par monter
dans la charrette, après une hésitation de deux pas, qui montreront son
caractère faillible. La deuxième épreuve sacrificielle est la traversée du pont
de l'épée, qui lui permettra d'aller dans le monde de l'au-delà pour sauver sa
dame.

Lancelot, sous l'apparence évidente de l'amant courtois est
une figure christique, et ce roman est à la fois un roman courtois et une
allégorie christique, car en sauvant la reine Lancelot rétablit l'équilibre du
monde. De plus, certains voient dans la soumission de Lancelot des valeurs
importantes de la religion chrétienne: l'humilité, la soumission et le
sacrifice de soi. Ce thème sera traité de façon encore plus évidente dans Perceval
ou le Conte du Graal
, que Chrétien de Troyes écrira vers 1191 sans
l'achever.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (3,00/ 5 pour 5 votes)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide