Synthèse et histoire des Trois Mousquetaires

Présentation d’Alexandre Dumas, un auteur prolifique

À quoi ressemblait Alexandre Dumas ? Photographie d'Alexandre Dumas (1802 - 1870)

Alexandre Dumas naît le 24 juillet 1802 à Villers-Cotterêts. Son père, Thomas Alexandre Davy de La Pailleterie, dit Dumas, est connu pour être le premier général d'origine afro-antillaise de l'armée française. Sa mère, Marie-Louise-Élisabeth Labouret, est aubergiste. Ses premiers souvenirs d’enfance sont heureux mais tout bascule lorsqu’il devient orphelin de père dès l'âge de 4 ans. Désormais, ce sont ses grands-parents maternels qui prennent en charge son éducation ainsi que celle de sa sœur, toujours à Villers-Cotterêts. Rapidement, c’est par l’écriture qu’Alexandre Dumas se fait remarquer, notamment par le directeur de son collège. D’abord engagé comme coursier dans une étude de notaire, il commence à entrevoir une carrière d’écrivain lorsqu’il rencontre Adolphe de Leuven, dramaturge et directeur de théâtre français, qui l’initie à l’art de la poésie et aux codes de l’écriture pour le théâtre. N’ayant pourtant aucune fortune, il décide de tenter sa chance sur Paris en s’y installant dès 1822. Même s’il trouve un poste de clerc de notaire, il ne quitte pas ses rêves d’écriture. Ainsi, après s'être imprégné de la culture littéraire en vogue (ayant une nette préférence pour Shakespeare et Walter Scott) et après avoir assidûment fréquenté les théâtres parisiens dans l’espoir de se créer un réseau, Dumas collabore à nouveau avec Adolphe de Leuven. Leur vaudeville, La Chasse et l'Amour connaît un beau succès. Cependant, c’est véritablement à partir de 1828 qu’Alexandre Dumas commence à acquérir une grande notoriété dans le milieu dans le monde de lettres, et ce malgré les nombreuses attaques racistes qu’il subissait à son égard (comme par exemple des caricatures peu plaisantes). Sa pièce, Henri III et sa cour, un drame historique représentatif de la grande révolution romantique qui était en cours, fut en effet auréolée d’un grand succès. C’est aussi à cette époque – à partir de son arrivée sur Paris – qu’Alexandre Dumas commence à enchaîner les conquêtes féminines. Il aura de nombreux enfants, dont le plus célèbre n’est autre que son homonyme Alexandre Dumas (dit « fils », pour les différencier), auteur de La dame aux camélias. Cependant, même si Alexandre Dumas doit les débuts de sa carrière au théâtre, c’est ensuite au roman qu’il se consacra. Étant même très à l’affut des attentes du public, c’est avec le style du roman feuilleton qu’il va indéniablement marquer les esprits, son œuvre la plus célèbre restant Les Trois mousquetaires. Décédé en 1870, sa notoriété a traversé les époques au point qu’en 2002, à l’occasion du bicentenaire de sa naissance, sa dépouille fut transférée au Panthéon de Paris.

Les Trois Mousquetaires a-t-il été adapté au cinéma ? Adaptation cinématographique des Trois Mousquetaires par Stephen Herek en 1994 et produit par les studios Disney. Source : cineserie.com

Vous cherchez des cours de français ?

Superprof

Histoire du livre Les Trois Mousquetaires

Sa publication

Ce roman (vu en cours de français) a donc été initialement publié en feuilletons dans le journal Le Siècle, de mars à juillet 1844. Son succès immédiat fut tel qu’il fit visiblement grimper les ventes du journal. Il faut savoir qu’Alexandre Dumas a su jouer des bonnes méthodes pour se faire connaître du public, car le genre du roman-feuilleton était véritablement le genre littéraire qui triomphait à l’époque. Il s’agissait de publier une histoire en la divisant par courts épisodes, délivrés de manière chronologique au rythme de la parution d’un journal. Chaque épisode s’achevait généralement par la mention à suivre, dans l’objectif de fidéliser le lecteur. Le succès de ce genre s’explique en grande partie par des raisons socio-historiques : l’essor et la démocratisation de la presse au XIXème siècle. En 1875, le tirage global des quotidiens parisiens était passé de 1,5 millions à 5,5 millions d'exemplaires, et celui des quotidiens provinciaux, de 0,5 à 4 millions. Le lectorat s’était notamment démultiplié grâce à l’alphabétisation croissante du peuple français. Par sa forme, nous pouvons dire que le roman-feuilleton est en quelque sorte l’ancêtre des actuelles séries télévisées. Or Les Trois Mousquetaires a eu un tel succès auprès du public que la même année, il fut également édité en un volume, puis réédité en 1846 avec des illustrations. Il est aujourd'hui largement étudié en cours de français.

Ses sources

Le jeune héros des Trois mousquetaires ; communément appelé « d’Artagnan », est basé sur le personnage historique de Charles de Batz de Castelmore d'Artagnan du régiment de Louis XIII des Cadets de Gascogne. Son nom est cité dans les mémoires et les correspondances de l'époque, notamment chez Madame de Sévigné. C’est à l’origine une idée de l’écrivain Auguste Maquet, avec lequel Alexandre Dumas collabora durant la quasi-totalité de sa carrière. Alexandre Dumas disposait d’une source historique : les Mémoires de M. D'Artagnan de Gatien de Courtilz de Sandras. Une œuvre posthume puisqu’elle datait de 1700, donc plusieurs années après la mort de d'Artagnan. Or Alexandre Dumas a choisi de placer son héros à la même époque, autrement dit sous Louis XIII, au XVIIè siècle. Bien que cela ne soit pas du tout une biographie, Alexandre Dumas ayant préféré la fiction, c’est un roman qui peut donc être considéré comme un roman historique. L’auteur a en effet pris soin de recréer, avec des détails précis et des personnages historiques, l’ambiance de cette époque. La grande Histoire nourrit la « petite » histoire, d’où la vraisemblance de la narration. Ce roman, typique du roman dit de cape et d’épée puisqu’enchaînant les péripéties et les effets de suspens, fut tellement apprécié du public qu’Alexandre Dumas en fit une suite, avec la parution de deux autres romans. L’histoire de ses héros se retrouve ainsi dans la trilogie suivante :

  • Les Trois Mousquetaires, publié en 1844
  • Vingt Ans après, en 1845
  • Le Vicomte de Bragelonne, écrit de 1848 à 1850

    Qui a interprêté le cardinal de Richelieu ? Le cardinal de Richelieu, interprété par Christoph Waltz, dans le film de Paul W.S. Anderson, en 2011. Source : unifrance.org

Les 3 Mousquetaires : résumé

Liste des personnages principaux pour suivre en cours de français :

  • D’Artagnan
  • Athos, Porthos et Aramis
  • Le cardinal de Richelieu
  • Milady de Winter
  • Lord de Winter, le beau-frère de Milady
  • Constance Bonacieux
  • Le comte de Rochefort
  • de Tréville, capitaine des mousquetaires
  • Le duc de Buckingham
  • John Felton

  L’intrigue se déroule en 1625 et se concentre sur les aventures d'un gascon désargenté de 18 ans : d'Artagnan, monté à Paris faire carrière. Dès son arrivée, les péripéties commencent puisqu’il est attaqué par deux inconnus qui sont en fait des agents du cardinal de Richelieu : Milady de Winter et le comte de Rochefort. En effet ce dernier lui dérobe la lettre de recommandation que son père lui avait écrite, à l’attention de M. de Tréville, capitaine des mousquetaires du roi. Lorsque d’Artagnan réussit enfin à le rencontrer, le capitaine ne peut donc pas lui offrir de place dans sa compagnie. En sortant, il enchaîne quelques maladresses envers Athos, Porthos et Aramis, trois mousquetaires du roi Louis XIII : les hommes se préparent ainsi à un duel. Sauf que la pratique étant interdite, les gardes du cardinal s’en mêlent. À partir de ce moment-là, d’Artagnan se range du côté des mousquetaires et les aide à mettre les gardes en fuite. Leur amitié commence, avec en prime la reconnaissance du Roi.

L’affaire des ferrets

Le jeune homme s'éprend de Constance Bonacieux, épouse de son propriétaire et lingère d'Anne d'Autriche. Constance lui révèle l'intrigue montée par Richelieu contre la reine, et lui donne pour mission de récupérer à Londres 12 ferrets, imprudemment offerts par Anne au duc de Buckingham, son amant. Le Roi avait demandé à la reine de paraitre avec ses ferrets au bal des Echevins, donné 12 jours plus tard, avec le conseil du Cardinal ; il fallait donc agir pour retrouver ces ferrets. De son côté, Richelieu charge Milady de Winter de s'emparer de deux ferrets, afin de compromettre la reine qui sera dès lors incapable de porter au bal la parure complète. D'Artagnan y part avec ses compagnons accompagnés de leurs laquais. Il laisse sur son chemin Porthos, aux prises avec un ivrogne dégrisé, puis Aramis, touché au bras, et enfin Athos, accusé d'être un faux-monnayeur. Il rejoint enfin l'Angleterre avec un laissez-passer volé au Comte de Wardes, l'y autorisant. Il parvient à rencontrer et à expliquer la situation au duc de Buckingham, qui ordonne alors à son joaillier personnel de faire deux ferrets identiques à ceux qui manquent. D'Artagnan retourne à Paris juste à temps pour le bal, et reçoit sa récompense.

L’enlèvement de Constance

Après cela, d’Artagnan apprend que Constance est emprisonnée et que son mari a été assassiné, sur ordre de Richelieu. Il retrouve ses amis, éparpillés sur la route, pour partir à sa recherche. Il va retrouver Porthos blessé à la cheville aussi bien que dans son orgueil, Aramis, heureusement écarté des ordres grâce à une lettre de Mme de Chevreuse, et enfin Athos qui va jouer et perdre, emprisonné dans une cave à vin. Ils rentrent à quatre à Paris, mais M. de Tréville leur apprend qu'ils partent en campagne et plus précisément à La Rochelle pour régler le siège en cours, et donc qu'ils doivent préparer leurs équipements. Il fait aussi part à d'Artagnan que le Roi lui accordera une place dans la compagnie des mousquetaires, après cette mission. C'est alors en cherchant à s'équiper qu'il rencontre Milady ainsi que son frère, Lord de Winter, qu'il provoque en duel.

Qui est Milady de Winter ? Milady de Winter, interprétée par Milla Jovovich, dans le film de Paul W.S. Anderson, en 2011. Source : unifrance.org

D’Artagnan, charmeur stratège. Milady, voleuse vengeresse.

Du fait de sa victoire qu’il conclut en le graciant, il et obtiendra de lui une rencontre avec Milady, qu'il va courtiser pour obtenir des informations. D’Artagnan obtient ainsi les faveurs de Milady, découvrant au passage qu'elle a été marquée sur son épaule d'une fleur de lys au fer rouge, signe qu’elle était une voleuse. En retour, blessée dans son orgueil et surtout paniquée de savoir que quelqu’un détient son secret, Milady tente de le faire périr par empoisonnement, puis par deux soldats lors d'une attaque au siège de La Rochelle. Une nuit, à la Rochelle, Athos, Porthos et Aramis rencontrent le cardinal qui les prend comme gardes du corps jusqu'à une auberge. Le soupçonnant de fomenter un nouveau complot, ils décident de l’espionner. Là il aura une entrevue avec Milady, qui sera ainsi entendue des trois mousquetaires du Roi. Richelieu lui demande de tuer le duc de Buckingham et en échange, Lady de Winter demande un papier afin de pouvoir tuer d'Artagnan sans encourir la Bastille. Pour tenir une preuve formelle de ce qu’ils ont entendu, Athos se rendra dans la chambre de Milady et lui dérobera le papier. Les quatre hommes décideront ensuite d'envoyer au Lord de Winter une lettre en informant des actions de sa belle-sœur et de demander à la reine par le biais de Mme de Chevreuse, où est Constance. Ainsi lorsque Milady part en Angleterre, elle est accueillie par son beau-frère qui l'enferme. Cependant, elle parvient à corrompre son geôlier, John Felton, et à faire assassiner le duc de Buckingham. Elle revient en France au couvent des Carmélites : le couvent où était maintenue Constance, pour sa sécurité. Milady la tue par empoisonnement juste au moment où d'Artagnan, Athos, Porthos et Aramis arrivent. Étudiez les plus grandes œuvres de la littérature en cours de français en ligne.

Dénouement

D'Artagnan, Athos, Porthos et Aramis, aidés par le lord de Winter et le bourreau de Lille - tous deux frères d'anciennes victimes de Milady - la capturent à Armentières et décide de la juger. Elle est condamnée à la peine capitale par décapitation de manière unanime. Ils se séparent puis les Mousquetaires rentrent à Paris, où d'Artagnan va être promu lieutenant par le Cardinal avec qui il se réconciliera, ainsi qu'avec Rochefort, l'homme de Meung. Porthos va se marier et Aramis entre dans les ordres.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (4,46/ 5 pour 35 votes)
Loading...

Alexandra

Ex professeure de français reconvertie en rédactrice web, je crois fondamentalement aux pouvoirs du chocolat, aux vertus de la lecture, et à la magie des envolées d’Edouard Baer !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Joumi Auteurs de commentaires récents
Joumi
Joumi
Invité
31 Mai.

Merci j’en avais super besoin