"On ne choisit pas son sujet. Voilà ce que le public et les critiques ne comprennent pas. Le secret des chefs-d’œuvre est là, dans la concordance du sujet et du tempérament de l’auteur." G. Flaubert, Correspondance à Mme Roger des Genettes (1861)

Analyser un roman revient à lire un texte narratif en prose de façon approfondie, dont la finalité est de dégager le sens du récit.

Pierre d'achoppement des élèves en préparation du baccalauréat général (séries ES et L), l'analyse littéraire répond d'un processus méthodologique.

Dans cet article, Superprof se met dans la peau d'un professeur de français : voici comment analyser le roman littéraire.

Présenter l'ouvrage

Avant toute chose, il convient de présenter l'ouvrage.

Présenter l'ouvrage que l'on a à analyser : la base ! Ce texte est un roman autobiographique écrit par J-P. Sartre sur son enfance douloureuse et s'intitule "Les Mots" (1964).

Cela revient à mettre sur papier tous les éléments qui s'observent avant-même d'avoir lu le récit.

On va y trouver :

  • Le nom de l'auteur,
  • Le titre de l'oeuvre,
  • La date du livre,
  • La collection de l'ouvrage,
  • Le genre littéraire du récit (pensez à justifier),
  • Le registre littéraire dans lequel s'inscrit l'histoire (pensez à justifier).

Il s'agit d'une courte phrase ou d'un paragraphe bref.

Exemple :

Ce texte de Victor Hugo (1802-1885) s'intitule Les Misérables et a été écrit en 1862. Il a été publié aux éditions Flammarion et décrit la misère et la violence sociale qui s'exerce sur les populations pauvres de Paris et en France au 19ème siècle.

Ce roman s'inscrit dans le romantisme dans la mesure où il reflète la conception de V. Hugo sur la nature humaine. Mais, c'est aussi un roman d'inspiration réaliste, en ce qu'il cherche à décrire la réalité sociale de la France des années 1850.

Analyser la structure du roman

La structure du roman correspond au travail préliminaire de l'analyse littéraire.

Le roman se constitue d'actions articulées autour d'une intrigue. Pour développer son intrigue, l'auteur distribue des séquences, des passages formant une unité dans le temps, les lieux et les personnages.

C'est un peu comme les fondations d'une maison : tout comme le maçon ne peut construire les murs d'une maison sans poser les fondations, l'auteur ne peut écrire son histoire si la structure du roman est bancale.

La structure du roman obéit à une structure-type, que l'on appelle "schéma narratif", et qui comporte une série d'éléments de base communs à tous les récits.

Il s'agit de :

  • La situation initiale : on définit le cadre de l'intrigue (lieu, époque, personnages),
  • Les éléments perturbateurs ou modificateurs remettant en cause l'état initial (rencontres, événements inattendus),
  • Les péripéties, rebondissements et coups de théâtre modifiant la situation des personnages,
  • Un événement de résolution (résolution de l'intrigue),
  • La situation finale, heureuse ou malheureuse, positive ou négative, à la fin du récit.

Parfois, cette structure peut varier selon les œuvres et comporter par exemple la situation finale avant l'état initial.

En faire l'analyse permet d'enrichir l'étude du roman car elle montre au correcteur que l'on a bien compris le déroulement du livre et l'ensemble des actions qui le composent, le fil d'Ariane de l'ouvrage.

Vous devrez ensuite identifier les différentes formes de l'intrigue et les modes de narration.

L'intrigue et la narration

L'intrigue puise son sens dans son étymologie latine, intricare, et signifie complication, imbroglio. Il s'agit donc de décrire l'enchaînement des événements qui viennent perturber l'action centrale.

C'est ce que font les personnages pour gérer les situations auxquelles ils sont confrontés : souvent, un conflit, qui amène tel ou tel protagoniste à modifier son action.

Cela va permettre à l'auteur de captiver son lecteur.

Identifier l'intrigue du texte romanesque vise finalement à trouver le point culminant et les points forts du livre, qui impliquent le lecteur dans le récit.

On distingue trois types d'intrigue :

  • L'intrigue unique : elle présente l'histoire d'un personnage, de la situation initiale à la résolution de l'intrigue (situation finale),
  • L'intrigue complexe : plusieurs personnages dont les destinées se croisent. Plus les personnages sont nombreux, plus l'intrigue est complexe,
  • L'enchâssement : pour développer des intrigues secondaires imbriquées dans l'intrigue principale (un personnage raconte sa propre histoire et les modes de narration varient).

Afin d'organiser les événements selon un enchaînement logique, il faut à l'auteur choisir un mode de narration.

L'analyse littéraire s'attarde donc logiquement sur le mode de narration de l'oeuvre, afin de mettre en lumière l'histoire qui est racontée.

Le plus souvent, il s'agit d'une narration chronologique, détaillant les faits depuis leur genèse jusqu'à leur dénuement.

Les trois formes de narration sont :

  • Le narrateur-personnage : schéma caractéristique de l'autobiographie, c'est le narrateur lui-même qui raconte sa propre histoire, à la première personne du singulier. On donne l'impression que le roman est basé sur une histoire vraie,
  • La narration à la troisième personne : le narrateur n'intervient que ponctuellement dans le récit : il fait des aller-retour entre le moment de la narration et l'époque de l'histoire,
  • Le narrateur invisible : il est extérieur à l'histoire. La première personne n'apparaît jamais dans le récit.

Notez qu'une narration ne relate pas toujours les faits dans un ordre chronologique : il peut y avoir des retours en arrière, des ellipses dans le récit et des variations de vitesse du récit : la narration d'une longue période peut être contenue dans une seule phrase courte.

A présent, on va davantage rentrer dans le cœur de l'ouvrage.

L'étude de l'espace et du temps du roman

Pour mieux situer l'intrigue, il est essentiel de situer le cadre spatio-temporel de l'oeuvre.

Les repères spatio-temporels d'un roman : analyser le contexte socio-historique du livre. Contextualiser une oeuvre littéraire : au temps où écrit E. Zola, des ouvriers s'escrimaient à alimenter la locomotive à vapeur en charbon pour que les bourgeois puissent partir en vacances...

Tous les récits rapportent des événements, mythiques ou réels, inscrits dans le temps et dans l'espace. Ces repères spatio-temporels aident à caractériser l'intrigue et à comprendre les passages descriptifs.

Par exemple, on dira que la Peste (A. Camus) se déroule à Oran, en Algérie, au début des années 1940.

Ce peut-être une décennie entière, un jour particulier, une année, etc.

Le roman présente soit un espace ouvert et des lieux variés, ou un cadre fermé sur un seul et unique lieu.

Ce qu'il faut savoir faire, c'est définir la fonction des lieux dans le roman : par exemple, une scène se déroulant dans un cachot, la cellule d'un bagne afin de décrire l'isolement et l'enfermement.

On évoquera l'époque de la journée, par exemple la nuit, pour symboliser l'angoisse, le désespoir ou la cécité.

Enfin, ce peut être également une saison, à l'instar du printemps qui représente la renaissance de la nature, le bonheur (pour un roman dont le héros est heureux, du moins en situation initiale).

Enfin, les repères temporels sont constitutifs d'une bonne analyse littéraire.

En effet, comment comprendre un texte d'Émile Zola sur les Rougon-Macquart si l'on méconnaît le contexte économique et social de la Révolution Industrielle entre 1860 et 1900 en France ?

Si l'on a par exemple le roman Germinal (1885), il faut savoir interconnecter le roman avec le contexte socio-historique de l'époque : les grèves ouvrières, la condition sociale des mineurs et des "prolétaires", les luttes sociales, la montée du syndicalisme, la puissance de la bourgeoisie d'alors, les conditions de vie indigentes des ouvriers à la fin du 19ème siècle, etc.

L'analyse du corps du texte

Puisque l'on a vu les différentes formes de narration, il convient désormais d'identifier la façon dont l'auteur imagine son narrateur et sa position vis-à-vis du récit.

Cela signifie la focalisation ou le point de vue, la façon dont est raconté le texte romanesque.

C'est donc une partie fondamentale d'une fiche de lecture d'un roman.

La focalisation

Voici un court tableau pour bien visualiser les types de points de vue qui forment la trame d'un roman :

Point de vueType de discoursLe récitLe narrateur 
Focalisation externeParoles au style directe par les dialoguesDescription neutre et objective des faitsNarrateur invisible
Focalisation interneDiscours au style indirect libreDescription subjective du temps et de l'espaceNarrateur confondu avec les personnages
Focalisation "zéro"Interventions du narrateur visiblesDe nombreux aller-retours dans le temps et l'espaceNarrateur confondu avec l'auteur

Si l'auteur fait le choix du narrateur interne, alors le récit se trouve à la première personne. Le lecteur a accès aux pensées et aux sentiments du personnage.

Dans un point de vue externe, le narrateur est situé en position de témoin extérieur à l'action : l'histoire est racontée de façon extérieure, comme si une caméra filmait la scène, ce qui confère un aspect objectif à l'oeuvre.

On n'a donc pas accès aux sentiments ni aux pensées du personnage.

Enfin, le point de vue dit "zéro" : c'est le narrateur omniscient, celui qui a une vision d'ensemble de l'espace et du temps romanesques. 

Le narrateur connaît tout de ses personnages, y compris les pensées et sentiments des personnages, mais aussi leur histoire, leur passé, leurs traits de caractères : il en sait davantage encore sur eux que les personnages eux-mêmes.

Il donne son opinion personnelle sur l'action : cela permet à l'auteur d'avoir une vision étendue de l'intrigue et des personnages.

Le lecteur peut donc tout connaître sur tout.

Les figures de style

L'analyse romanesque implique, pour faire une bonne fiche de lecture, de comparer et d'analyser les procédés stylistiques de l'écriture.

Fondamentaux, ceux-ci servent à dégager un sens dans l'étude du texte.

Il s'agit de nombreuses figures de styles qui enluminent le texte : comparaison, métaphores, allégories, personnification, litote, prétérition, euphémisme, oxymore, pléonasme, gradation, répétition, hyperbole.

Parmi celles-ci, on recense cinq types de figures de style :

  • Les figures de répétition,
  • Les figures d'analogie,
  • Les figures d'exagération,
  • Les figures d'atténuation,
  • Les figures de construction.

Quelles figures de style V. Hugo emploie-t-il pour décrire la cruauté des hommes et l'injustice dans Le Dernier Jour d'un Condamné, par exemple ?

L'analyse des figures de style ouvre sur l'étude des champs lexicaux utilisés par l'auteur : en substance, ils donnent du relief à l'oeuvre.

Le rythme du texte

Enfin, n'oubliez pas d'analyser la construction et le rythme des phrases du texte.

Qu'elles soient longues ou courtes, simples ou complexes, les phrases et leurs constructions différentes aident à objectiver le style d'écriture du romancier.

Les phrases peuvent être simples (sujet + verbe + complément) ou complexes (phrase simple + propositions subordonnées), le rythme peut être binaire ou ternaire, accélérer l'action ou la ralentir.

Les personnages du roman

Qu'il soit inspiré d'une personne réelle ou le héros d'une fiction, le personnage tient une position centrale dans le roman.

En effet, le personnage principal sera souvent au centre de l'intrigue. Il peut y en avoir plusieurs, à l'instar de Jean Valjean, Fantine, Javert, Cosette, Marius ou les Thénardier dans Les Misérables (V. Hugo).

On a donc deux types de personnages :

  • Le(s) personnage(s) principal/aux,
  • Le(s) personnage(s) secondaire(s).

Ce(s) dernier(s) se trouvent en arrière-plan, en retrait mais sans que leur rôle ne soit négligé ou oublié. Même secondaires, il est important de les mentionner dans la fiche de lecture, car ils peuvent jouer un rôle fondamental dans le récit.

L'analyse des personnages a pour finalité de dresser leur portrait afin d'en expliciter leur rôle à travers le récit.

On dressera l'état civil en quelque sorte, tout ce que l'auteur livre à son lecteur sur les personnages-clés du récit : nom, âge, sexe, profession et origine sociale, expériences passées, etc.

L'analyse des personnages vise plusieurs questions : comment est-il décrit ? quel rôle joue-t-il ? pourquoi agit-il de la sorte ? a-t-il été témoin d'une scène essentielle à l'intrigue, quelle est son histoire ?, etc.

Il faut chercher à analyser ses trajectoires, l'évolution de son rôle à travers le récit, ses sentiments, son influence et son rôle selon son statut social et enfin, son interconnexion avec les autres personnages.

Ensuite, on se questionne sur les adjuvants et les opposants du personnage principal, le sujet du personnage et son objet.

Registres et résumé du roman

Enfin, voici la dernière étape à ne pas négliger dans votre fiche de lecture : le registre littéraire dans lequel s'inscrit l'ouvrage.

Ne pas avoir l'angoisse de la page blanche : comment trouver son niveau de langage ? Vous avez essayé d'écrire un roman d'anticipation ? Quel registre choisir ?

Il s'agit de mentionner brièvement quel est le registre d'écriture de l'auteur.

Chaque écrivain témoigne des courants littéraires de son temps : le romantisme et le réalisme au 19ème siècle, le naturalisme au début du 20ème siècle, le surréalisme à la moitié du 20ème siècle...

Chaque oeuvre s'inscrit dans tel ou tel mouvement littéraire et il est primordial de ne pas l'oublier pour en réussir l'analyse.

Aussi, les styles et registres littéraires : un roman peut être comique, pathétique, lyrique, tragique, héroïque, épique, écrit selon un registre de langue particulier (familier, courant, soutenu, vulgaire).

Enfin, terminez par un court résumé de l'oeuvre : en un paragraphe court, résumez l'intrigue, l'enchaînement des péripéties, les personnages et la situation finale.

Rédiger un résumé vous aidera à vous souvenir rapidement de l'ouvrage littéraire ! De quoi s'éviter des heures de relecture fastidieuses et stressantes avant l'épreuve de littérature au bac L !

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (3,67/ 5 pour 3 votes)
Loading...

Samuel

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide