Présentation générale

Jean Bruller est un écrivain français né le 26 février 1902 à Paris, et mort le 10 juin 1991 dans cette même ville.

D'abord illustrateur, il adoptera le pseudonyme littéraire Vercors au moment de la publication de son roman clandestin Le Silence de la mer, publié pendant l'Occupation en 1942.

Qui est l'écrivain Vercors ?
Un portrait de Jean Bruller, dit Vercors (Crédits : afp photo - AFP)
Les meilleurs professeurs de Français disponibles
1er cours offert !
Julie
5
5 (79 avis)
Julie
75€
/h
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (94 avis)
Albane
60€
/h
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (41 avis)
Koffi felicien
20€
/h
1er cours offert !
Julien
4,9
4,9 (46 avis)
Julien
60€
/h
1er cours offert !
Cristèle
5
5 (52 avis)
Cristèle
45€
/h
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (56 avis)
Jérémy
25€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (50 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (35 avis)
Louis
45€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (79 avis)
Julie
75€
/h
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (94 avis)
Albane
60€
/h
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (41 avis)
Koffi felicien
20€
/h
1er cours offert !
Julien
4,9
4,9 (46 avis)
Julien
60€
/h
1er cours offert !
Cristèle
5
5 (52 avis)
Cristèle
45€
/h
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (56 avis)
Jérémy
25€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (50 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (35 avis)
Louis
45€
/h
1er cours offert>

Biographie

Jean Bruller est né d'une mère française institutrice (Ernestine Bourbon) et d'un père d'origine juive-hongroise, Louis Bruller, qui fait le commerce de livres. Celui-ci lui a inspiré la nouvelle La Marche à l'Etoile, publiée sous l'Occupation.

La famille Bruller fut ainsi chassé des Vosges et émigra en Hongrie. Mais souffrant de la haine régnant en Hongrie, Louis Bruller choisit de s'installer à Paris en 1880. Il y fonde un commerce de livres populaires. A terme, il vendra ce commerce et fera fructifier son capital dans l'immobilier, en faisant notamment construire un immeuble parisien.

Jean Bruller, au sein de cette famille, se destine d'abord au métier de chercheur en ingénierie. Mais, après un diplôme d'ingénieur obtenu en 1923 à l'école des ingénieurs électriciens, il décide finalement de ne pas rejoindre l'industrie.

En 1921, il commence plutôt une carrière de dessinateur humoristique, illustrant des articles de la revue Sans-Gêne, signant sous le pseudonyme de Joë Mab. En 1923-1924, dans l'hebdomadaire Paris-Flirt, il commence une série de chroniques publiées sous le titre des Propos de Sam Howard.

En 1923, il fonde sa propre revue dont le nom rend hommage à Voltaire : L'Ingénu. Il y diffuse ses propres dessins et rédige ses propres chroniques appelées Les Propos d'un Huron. Cette expérience se finit en 1924, année où il suit une formation militaire à Saint-Cyr-Coëtquidan.

S'ensuivent six mois de service militaire, effectués à Tunis en Tunisie, jusqu'au printemps 1925. Lorsqu'il revient à Paris, il persiste comme dessinateur, en offrant ses services aux publicitaires. Ainsi, il travaille chez Fernand Nathan pour Citroën et illustre l'album Frisemouche fait de l'auto, qui raconte les aventures de la citroënette. Son premier album, qui mêle textes et dessins, est publié en 1926 et s'intitule 21 recettes pratiques de mort violente.

Il est mobilisé pendant la Seconde Guerre mondiale et se retrouve dans une caserne près de Romans, au pied du massif du Vercors. Une fois l'armistice signée, il entre dans la Résistance, encouragé en cela par Pierre de Lescure. C'est à ce moment-là qu'il prend le pseudonyme de Vercors, avant même que l'endroit devienne un haut-lieu de la résistance.

C'est à l'automne 1941 qu'il fonde, avec Pierre de Lescure, Les éditions de Minuits, maison d'édition clandestine, dont il crée lui-même le fameux logo étoilé. Par son biais, il fait publier sa nouvelle Le Silence de la mer, le 20 février 1942.

Qui sont les auteurs du Nouveau Roman ?
Le logo des Editions de Minuit, éditeur historique du Nouveau Roman

Durant ces années de guerre clandestine, il participe au Comité national des écrivains (CNE) et au Mouvement de la paix. Ces souvenirs sont relatés dans La Bataille du silencepublié en 1967.

Après la guerre, il participera également à la Commission d'épuration de l'édition, mais en démissionnera en raison de l'inégalité des sanctions imposées entre les écrivains collaborateurs de l'Allemagne nazie et leurs éditeurs, lesquels ne seront pas pénalisés. Il refuse aussi le principe de « liste noire », renvoyant les auteurs à leur propre conscience.

Il s'engage contre la torture pratiquée pendant la guerre d'Algérie et refuse la Légion d'honneur qu'on lui offre en 1957. En 1960, il signe le Manifeste des 21, qui rassemblent des écrivains et des artistes militant pour « le droit à l'insoumission dans la guerre d'Algérie ». Ce texte est publié dans le journal clandestin Vérité-Liberté, qui l'accueille dans sa rédaction.

Outre Le silence de la mer, Vercors est connu pour son roman philosophique Les Animaux dénaturés, parus en 1952 aux éditions Albin Michel, et qui sera adapté en pièce sous le titre Zoo ou l'assassin philanthrope en 1963.

Jean Bruller meurt à Paris au 58 quai des Orfèvres dans la nuit du 9 au 19 juin 1991. Son épouse, Rita Barisse, s'occupera de traduire en anglais certains de ses ouvrages.

Le Silence de la mer, une histoire de Résistance

Le Silence de la mer est une nouvelle publiée clandestinement aux éditions de Minuit en février 1942.

Elle donnera son nom au recueil qui regroupe également Désespoir est mortCe jour-làLe SongeL'ImpuissanceLe Cheval et la MortL'Imprimerie de Verdun et La Marche à l'étoile.

Résumé

Elle raconte l'histoire d'un officier allemand au début de l'Occupation, en 1941, qui est fasciné par la culture française. Devant réquisitionner la maison d'une famille où se trouvent un homme âgé et sa nièce, il tentera vainement de faire parler ses hôtes sur la base de monologues célébrant le rapprochement des peuples et la fraternité.

Ces trois personnages sont :

  • Jeanne, la nièce du vieil homme, qui est une jeune fille fière et déterminée
  • André, le vieil oncle de Jeanne, tout à fait respectable
  • Werner von Ebrennac, un officier allemand beau, intelligent, sensible, artiste, patriote, fasciné par la France, et qui se méprend sur les intentions de son propre pays

Publication

L'ayant rédigé au cours de l'été 1941, Vercors avait prévu de le diffuser via la revue La Pensée Libre, mais celle-ci est saisie par la Gestapo.

Avec Pierre de Lescure, il a alors l'idée de l'éditer selon leurs propres moyens. Ainsi naissent les Editions de Minuit, lorsque Le Silence de la mer est achevé d'imprimer, le 20 février 1942.

Le livre parvient jusqu'au général de Gaulle, alors à Londres. Il en ordonne une réédition pour que l'ouvrage profite d'une large diffusion. Le Silence de la mer connaît donc une édition londonienne en version intégrale, ainsi qu'une publication en feuilleton dans le journal des Français en exil, La Marseillaise. Il sera également présent en Algérie, au Sénégal, en Australie, et à New-York, sous le titre Les Silences.

Que raconte le roman Le silence de la mer ?
Edition originale du Silence de la mer, aux Editions de Minuit

Réception

Le Silence de la mer devient vite culte, notamment pour des raisons patriotiques et conjoncturelles.

Mais certains commentateurs y trouvèrent un décalage avec les réalités de la situation : le temps du silence était passé, la lutte devait advenir.

Arthur Koestler, dans un article de la Tribune de Londres en 1943, tance ainsi le personnage de l'officier allemand, peu crédible dans son ignorance des intentions de son pays. Certains verront ainsi en Vercors un collaborationniste.

Du reste, Vercors dédiera son livre à la mémoire de Saint-Pol-Roux, « un poète assassiné ». Il s'agit en réalité d'un poète admiré des surréalistes qui mourra de chagrin, après avoir vu sa maison pillée par les Allemands, sa servante violée par un soldat, sa fille violentée. Tout comme dans Le Silence de la mer, cette histoire fait référence à une résistance muette au bord des cris.

La Marche à l'étoile, pendant du Silence

Le Silence de la mer présentait l'impossibilité d'amour entre l'Allemagne et la France. La Marche à l'étoile signifie quant à elle le dégout du régime de Vichy, et la honte des hommes qui y ont cru.

Publié clandestinement aux éditions de Minuit en 1943, ce court roman raconte l'histoire de Thomas Muritz, originaire de Moravie, région de l'actuelle République tchèque. Thomas aime la France, sa culture, sa liberté, et ses idéaux humanistes. Il s'installe à Paris, devient Français, et perd même l'un de ses enfants au cours de la Première Guerre Mondiale.

Mais quand le régime de Vichy est instauré, la France l'affublera d'une étoile jaune et il finira exécuté par les mitrailleuses de gendarmes français.

Quelles étaient les injustices subies par les juifs dans les années 1930 ?
Exemple d'une étoile jaune, que les juifs devaient obligatoirement porter lorsque Hitler accéda au pouvoir.

Les Animaux dénaturés, 1952

Les Animaux dénaturés fait parti des fameux ouvrages écrits par Vercors, et fut publié en 1952.

Il met en scène des anthropologues qui partent à la recherche du « chaînon manquant », qui serait la créature intermédiaire entre l'être humain et le singe. Ils découvrent alors, non pas un fossile, mais une véritable population vivante, qu'ils nomment Paranthropus greamiensis, ou « tropi ».

L'histoire raconte alors comment les Hommes feront des « tropis » des sous-hommes qui doivent servir leurs propres desseins civilisationnels. Ils sont l'objet de multiples expériences scientifiques, de querelles au sujet de leurs droits, de malversations diverses et variées...

Liste de ses ouvrages

Albums

  • 21 recettes pratiques de mort violente précédées d'un Petit Manuel du Parfait Suicidé, chez l'artiste, 1926. Réédition : Rome, Portaparole, 2010.
  • Hypothèses sur les amateurs de peinture, 16 lithographies, chez l'artiste, 1927.
  • Un homme coupé en tranches, Paris, Paul Hartmann, 1929.
  • Le mariage de monsieur Lakonik, Paris, Paul Hartmann, 1930
  • Nouvelle clé des songes, avec vingt aquarelles de l'auteur représentant les rêves typiques, Paris, Creuzevault, 1934.
  • L'enfer, 27 aquarelles, Paris, Aux Nourritures Terrestres, 1935.
  • Visions intimes et rassurantes de la guerre, Paris, Aux Nourritures Terrestres, 1936.
  • Silences, huit estampes dessinées, gravées, imprimées et coloriées à la main, Paris, Aux Nourritures Terrestres, 1937.
  • La Danse des vivants (1932-1938) :
    • Les Relevés Trimestriels, 12 fascicules, 120 dessins, Paris, Aux Nourritures Terrestres, 1932, 1933 et 1934
    • Première suite aux Relevés Trimestriels, 20 dessins, Aux Nourritures Terrestres, 1935.
    • Les Relevés trimestriels no 15 et 16, 2 fascicules, 20 dessins, 1938.
  • La Danse des vivants, recueil des 160 dessins des Relevés trimestriels, édition critique établie par Alain Riffaud, Création et Recherche, Le Mans, 2000

 

Nouvelles

  • Le Silence de la mer, 1942.
  • La Marche à l'étoile, 1943 (inclus dans le recueil de nouvelles Le Silence de la mer).
  • Ce jour-là, 1943 (inclus dans le recueil de nouvelles Le Silence de la mer).
  • Le Songe, 1943 (inclus dans le recueil de nouvelles Le Silence de la mer).
  • L'impuissance (inclus dans le recueil de nouvelles Le Silence de la mer).
  • Le Cheval et la Mort, 1944 (inclus dans le recueil de nouvelles Le Silence de la mer).
  • L'imprimerie de Verdun, 1945 (inclus dans le recueil de nouvelles Le Silence de la mer).
  • Les Armes de la nuit, 1946.
  • Les Yeux et la Lumière, Albin Michel, 1948.
  • La Puissance du jour, Albin Michel, 1951.
  • Sur ce rivage, I - III, Albin Michel, 1958-1960.
  • Clémentine, 1959.
  • Sept sentiers du désert, Presses de la Cité, 1972.
  • Le Piège à loup, 1979.

Romans

  • Les Animaux dénaturés, Albin Michel, 1952.
  • Colères, Albin Michel, 1956.
  • Sylva, Grasset, 1961.
  • Quota ou les Pléthoriens avec Paul Silva-Coronel, Stock, 1966.
  • Le Radeau de la Méduse, Presses de la Cité, 1969.
  • Sillages, Presses de la Cité, 1972.
  • Comme un frère, Plon, 1973.
  • Tendre naufrage, Plon, 1974.
  • Les Chevaux du temps, Tchou, 1977.
  • Le tigre d'Anvers, Plon, 1986.
  • Le Grenier d'Armor, Michalon, 1997 (posthume).

Théâtre

  • Zoo ou l'Assassin philanthrope, 1963, adaptation théâtrale des Animaux dénaturés, Avant-Scène Théâtre no 316, 1964, Galilée, 1978.
  • Œdipe Roi, 1967.
  • Le Fer et le Velours, 1969.
  • Théâtre, 1978.

Traductions

  • Hamlet, de William Shakespeare, illustré par Jean Bruller, Vialletay, 1965.
  • Œdipe, de Sophocle, Perrin, 1970.
  • Chat !, de I. Orkeny, Gallimard, 1974.
  • Macbeth, de William Shakespeare, Galilée, 1978.
  • Ah ! Hollywood..., de Christopher Hampton, Actes Sud, 1985.
  • Pourquoi j'ai mangé mon père, de Roy Lewis, Actes Sud, 1990.
Besoin d'un professeur de Français ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 2,50/5 - 6 vote(s)
Loading...

Nathan

Ancien étudiant de classe préparatoire b/l (que je recommande à tous les élèves avides de savoir, qui nous lisent ici) et passionné par la littérature, me voilà maintenant auto-entrepreneur pour mêler des activités professionnelles concrètes au sein du monde de l'entreprise, et étudiant en Master de Littératures Comparées pour garder les pieds dans le rêve des mots.