Comme vous le savez certainement, l'une des plus grandes difficultés du chinois réside dans ses sonorités et notamment ses tons. Il existe quatre tons différents en chinois, qui ne peuvent être comparés en rien avec nos accents en français ou même avec un accent tonique. Ces tons marquent vraiment une prononciation précise et s'ils ne sont pas respectés, le mot prononcé change immédiatement de sens. C'est pourquoi nous allons apprendre à les prononcer aujourd'hui.

Les quatre tons chinois

Il y a donc quatre tons en  cours de chinois, communément appelés :

  • premier ton [ˉ]
  • deuxième ton [ˊ]
  • troisième ton [ˇ]
  • quatrième ton [ˋ]

Comment s'entraîner à la prononciation pour les sinophones ? 一,二,三,四!

Ils sont donc numérotés de 1 à 4 et seules leurs prononciations distinctes les différencient. Ils sont représentés comme ci-dessus et sont placés uniquement sur la retranscription en pinyin, au-dessus de la première voyelle dans l 'autre alphabétique. Il existe une seule exception : lorsqu'on a le son "iu", le ton se place sur le "u" et non sur le "i".

Le premier ton

Pour apprendre à bien prononcer les tons, il faut se les représenter comme une sorte de mélodie. En fonction du ton que l'on utilise, il faudra avoir une prononciation aigüe ou grave. Le premier ton peut être considéré comme la note la plus aigüe : c'est un ton plat et sur une seule note. Pour le prononcer, il suffit donc de tenir une note aigüe pendant une seconde.

Le deuxième ton

Ce ton est un ton montant : il part d'une note centrale et monte vers l'aigu. On pourrait le comparer au ton que l'on emploie lorsqu'on pose une question en français. C'est un ton qui est assez bref et qui doit bien terminer sur une note aigüe.

Le troisième ton

Le troisième ton est un ton qui descend puis remonte et sa représentation est d'ailleurs assez claire. Dans un premier temps, on part d'une note assez grave pour descendre vers la note la plus grave de la partition, puis on remonte jusqu'à une note beaucoup plus aigüe. On pourrait en quelque sorte dire que l'on prononce la voyelle deux fois sur des tonalités différentes. Ce ton est un ton un peu plus long que les autres.

Le quatrième ton

Ce ton est assez tranchant et sec. Il part de la note la plus aigüe pour descendre vers la note la plus grave de façon très rapide. Il pourrait être comparé avec le ton de l'impératif en français, c'est pourquoi il est assez rapide et clair. Ce ton est très important en chinois et il faut bien savoir le marquer dans les phrases pour que le sens soit compris de votre interlocuteur en cours chinois.

Le cinquième ton (ou ton neutre)

Il existe un dernier ton en chinois, qui est un ton neutre, c'est-à-dire le ton que l'on prononce lorsqu'aucun des tons ci-dessus n'est présent. Il se prononce sans intonation particulière, mais comme on dirait n'importe quelle lettre en français.

Les exceptions

Il existe certaines exceptions qui changent la prononciation de certains tons. Voilà quelques-unes de ces exceptions.

Comment prononcer les quatre tons en mandarin ? L'armée de Terre.

Tout d'abord, dans certains cas, des caractères perdent tout simplement leurs tons d'origine pour rendre les mots plus simples, comme le caractère 们 (mén) par exemple. Tout seul, il doit se prononcer au deuxième ton mais lorsqu'il est combiné avec d'autres caractères, il perd son ton :

  • 我们 (wǒmen) -> nous
  • 你们 (nǐmen) -> vous
  • 他/她们 (tāmen) -> ils/elles

Ensuite, si deux troisièmes tons se suivent, alors le premier se transforme en deuxième ton, comme dans le mot "bonjour". 你好! se prononce níhǎo alors que le caractère 你 s'écrit bien 

Ces exceptions sont bonnes à connaître mais ne vous inquiétez pas si vous ne les retenez pas au début. Vous vous habituerez à elles au fur et à mesure et elles vous viendront ensuite naturellement.

L'importance des tons

Certaines personnes pensent qu'il n'est pas primordial d'apprendre les tons en chinois et que si l'on connaît les mots mais qu'on ne les prononce pas avec les bons tons, on pourra se faire comprendre. Je vous arrête tout de suite et vous prouve ce que je dis avec ce petit texte :

《 施氏食狮史 》





使

湿使


Voici la transcription phonétique de ce poème :

"Shī Shì shí shī shǐ"
Shíshì shīshì Shī Shì, shì shī, shì shí shí shī.
Shì shíshí shì shì shì shī.
Shí shí, shì shí shī shì shì.
Shì shí, shì Shī Shì shì shì.
Shì shì shì shí shī, shì shǐ shì, shǐ shì shí shī shìshì.
Shì shí shì shí shī shī, shì shíshì.
Shíshì shī, Shì shǐ shì shì shíshì.
Shíshì shì, Shì shǐ shì shí shì shí shī.
Shí shí, shǐ shí shì shí shī, shí shí shí shī shī.
Shì shì shì shì.

Je pense que les mots parleront pour moi et que vous comprendrez mieux pourquoi les tons sont si importants. En fait, si vous prononcez un mot avec le mauvais ton, vous ne prononcez pas simplement mal, vous prononcez un tout autre mot. Voici l'exemple le plus classique et sur lequel on s'appuie habituellement pour apprendre les tons :

  •  () -> maman
  •  () -> chanvre
  •  () -> cheval
  • 骂 () -> insulter
  •  (ma) -> particule interrogative

En cours chinois, à cinq prononciations correspondent donc cinq sens et cinq mots différents. Cela signifie donc que si vous ne prononcez pas le bon ton, vous ne pourrez pas du tout vous faire comprendre car un même pinyin avec le même ton peut être associé à des dizaines de caractères différents. Si vous n'êtes toujours pas convaincu, je vous invite à dire un mot simple à un chinois avec le mauvais ton : il ne vous comprendra pas !

Comment représenter les tons et les sonorités en chinois ? Le Stade à Beijing.

Représenter les tons à l'écrit

Il existe deux façons d'écrire les tons en cours de chinois : la première est celle que j'ai utilisée depuis le départ et que je trouve la plus simple car elle est très visuelle. Elle consiste à représenter les tons au-dessus d'une voyelle du mot, comme avec  () par exemple. La deuxième manière est de représenter le ton par le numéro correspondant (de 1 à 4), comme avec 妈 (ma1).

Voici un petit tableau récapitulatif pour vous aider :

Les tonsReprésentation graphiqueReprésentation numéraleExemple graphiqueExemple numéral
Premier tonˉ
1ma1
Deuxième tonˊ2ma2
Troisième tonˇ3ma3
Quatrième tonˋ4ma4

D'autre part, si vous voulez écrire le pinyin avec les tons sur votre ordinateur, vous trouverez des outils en ligne qui vous permettent de le faire. Sinon, vous pouvez toujours utiliser la numérotation des tons.

S'entraîner à prononcer les tons

Voici des mots courants avec lesquels vous pouvez vous entraîner à prononcer les tons en cours chinois :

  • 喝 (hē ou he1) -> boire
  • 茶 (chá ou cha2) -> thé
  • 你 (nǐ ou ni3) -> tu, te, toi
  • 不 (bù ou bu4) -> ne…pas

N'hésitez pas à vous entraîner à prononcer les tons en exagérant au maximum : cela peut vous paraître ridicule mais vous verrez que la seule manière efficace de les retenir et de bien les prononcer est de bien les ancrer dans votre cerveau dès le départ. Or, si vous exagérez, vous les retiendrez plus facilement mais au fur et à mesure que vous parlerez, vous les emploierez normalement et correctement.

Au départ, écoutez-les régulièrement et répétez-les le plus possible pour vous habituer à leurs sonorités et à leurs prononciations. Ensuite, essayez de vous entraîner avec un ami chinois qui vous corrigera si vous avez pris de mauvaises habitudes. En tout cas, sachez que les tons sont primordiaux en chinois !

再见!

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (1,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Joy

Interprète et traductrice en chinois, j'ai vécu à Shanghai pendant 3 ans où j’ai obtenu un Master en interprétation de conférence. J’ai pu me familiariser avec la culture chinoise tout au long de mon séjour en Chine. Après 10 ans d’étude du chinois, je parle, lis et écris le mandarin couramment.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide