Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

La Sélection des Médias d’Actualité Anglophones pour Apprendre l’Anglais

De Simon, publié le 31/03/2017 Blog > Langues > Anglais > Sur Quel Site Lire les News en Anglais ?

Il n’est vraiment pas aisé de passer certains caps dans ses apprentissages pour devenir bilingue.

Verbes irréguliers, orthographe guimauve pour une prononciation marshmallow, present perfect, expressions idiomatiques figées, argot anglo-saxon : autant d’éléments qui ne peuvent être assimilés en une heure d’anglais.

Alors que faire pour ne pas stagner à un niveau intermédiaire et pour doper ses acquis ?

Tous les professeurs d’anglais vous le diront : en parallèle de leur propre enseignement, le meilleur moyen d’apprendre à parler anglais est de lire et d’écouter l’anglais régulièrement. Il n’y a pas de meilleure école de langue !

Effectivement, qui ne conseillerait pas, pour apprendre le français, la lecture d’échantillons de textes francophones ?

Et pour ce qui est de la lecture, nous allons voir quels sites d’information pourraient vous être utiles dans votre apprentissage de la langue anglaise sur un mode interactif.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Pourquoi apprendre l’anglais facilement avec l’actu ?

Avant de partir à la découverte des principaux supports médiatiques de l’antique Commonwealth britannique, voyons quel est l’intérêt de la manœuvre.

L’actualité est-elle partout la même ?

Oui, mais à une nuance près : partout, elle est dans une langue vivante différente. Français, hindi, grec, hébreu, portugais, polonais, suédois, norvégien, allemand, italien, néerlandais ou encore langues germaniques : sans les merveilles du satellite et de l’Internet, les informations s’arrêteraient à la frontière.

Suivre l’actualité dans sa langue d’apprentissage, plutôt que dans sa langue maternelle, est un excellent moyen de se mettre à la place des anglophones et de se débrouiller de mieux en mieux avec leur lexique.

Si vous voulez maîtriser la grammaire anglaise, rien de mieux que d’écouter une webradio, de regarder la télévision et de lire les journaux de Nouvelle-Zélande ou autre – même si rien ne vaut une immersion grâce à un séjour linguistique en Angleterre.

C’est la confrontation au réel, le test d’anglais par excellence, permettant d’acquérir et d’évaluer son aisance à s’exprimer.

Explorez la Cornouaille, Westminster et Buckingham depuis chez vous grâce à la technologie ! Décryptage | Soyez au moins un podcasteur hebdomadaire pour comprendre chaque semaine les dernières nouvelles internationales | source : stocksnap.io

Pour tenir sur la durée, et ne pas vous décourager dès le premier jour, n’hésitez pas à vous munir d’un dictionnaire français-anglais (ou, plutôt, d’un dictionnaire anglais-français) et d’un outil du type Google Translation.

Prendre peu à peu confiance en soi est un objectif à atteindre rapidement pour développer ses compétences linguistiques.

Vous verrez : vous aurez mieux que le British Council, et ceci « at home » ! Rien ne vaut cela pour réviser le TOEIC, le TOEFL et le BULATS, parallèlement aux exercices de grammaire disponibles en ligne ou dans des manuels scolaires.

Remarquez aussi que l’info déploie souvent bien plus de saveurs in English qu’en langue française, y compris lorsqu’elle concerne la francophonie.

Eh oui, Brassens chantait : « Sans le latin, la messe nous em***de ». Il n’y a qu’à remplacer « latin » par « anglais », puis « messe » par « actu »… et vous aurez tout compris !

BBC : numéro 1 en la matière ?

De façon assez unanime, lorsque l’on songe à apprendre l’anglais via un site d’information, la première réponse est pratiquement toujours : la BBC.

Nous nous souvenons tous de nos professeurs d’anglais suppliant leurs élèves de se rendre régulièrement sur le site du média anglais pour y écouter la radio, lire des articles ou tout simplement pour se rendre sur la rubrique « Languages » du média en ligne (avec des cours d’anglais).

Un site extrêmement polyvalent donc, et dont la fiabilité n’est plus à prouver. Cela fait probablement de la BBC la solution n° 1 et universelle pour apprendre la langue de Shakespeare sur un site d’info condensé.

Le meilleur site pour apprendre à parler anglais en ligne.
Intéressons-nous tout d’abord à cette fameuse partie « Languages » qui a aussi fait la réputation de la BBC en ligne.

Pour les apprentis souhaitant consolider leurs fondamentaux, elle propose plusieurs outils adaptés et même plusieurs langues. Mais concentrons-nous sur l’anglais.

La BBC permet premièrement d’apprendre l’anglais via l’ensemble des bases qu’il est nécessaire de connaître : la lecture, l’écriture, la grammaire, la syntaxe, l’expression orale et la compréhension orale.

Et pour les curieux de phonétique et de prononciation (c’est toujours un plus), la BBC prend également le temps de vous enseigner les différents accents que l’on peut retrouver dans la langue anglaise : British, irlandais, gallois, gaélique, écossais…

Enfin, trois autres méthodes attirent également notre attention :

• des tutoriels vidéo pour apprendre l’anglais avec des cours anglais ;
• l’apprentissage de la langue via le vocabulaire sportif (toujours ludique comme nous le verrons plus bas, et mieux que tout English Dictionary) ;
• ou encore une catégorie « enfants » pour les parents qui voudraient enseigner les rudiments de l’anglais dès le plus jeune âge – toujours avec des cours d’anglais… et des citations en anglais !

Évidemment, au-delà de cette rubrique « Languages », le site de la BBC en lui-même est une mine d’or pour y apprendre un anglais à la fois soutenu, riche et standard. L’actualité internationale y est traitée, mais aussi des récits de voyage pour assimiler tout en rêvant. N’hésitez pas non plus à écouter la radio de la BBC.

ESPN pour apprendre l’anglais par le sport

Pourquoi pas, après tout ?

Les exemples de personnes ayant appris l’anglais (celui-ci sera moins soutenu que celui de la BBC, nous vous le concédons), par le sport et par passion pour ce dernier, sont nombreux.

D’ailleurs, il est indubitablement plus aisé d’apprendre la langue et de pratiquer l’anglais par passion que par nécessité ! À tous les dingues de sport, nous donnons rendez-vous sur ESPN ou sur les réseaux sociaux du groupe pour pouvoir lire les nombreux articles édités par le célèbre média sportif US chaque jour. Vous ne le mettrez pas sur un CV en anglais, mais bon…

Comment apprendre à parler anglais en regardant les informations sportives.
Les fans de sport américain en auront évidemment autant qu’ils voudront, qu’il s’agisse de NBA, de base-ball, de Foot US, de hockey, de courses de voitures ou d’émissions plus cérébrales.

Les amateurs de sports US sont de plus en plus nombreux en France, mais ils n’en restent pas moins minoritaires, il est vrai. La lecture d’articles sur la NBA, la NFL et autres ligues US ne concernera que peu d’étudiants d’anglais somme toute.

Dans ce cas précis, nous vous recommandons vivement les pages football d’ESPN, qui traitent également tous les jours de l’actualité des championnats anglais et espagnols !

Quelle que soit l’activité sportive qui vous intéresse, il vous faut par ailleurs savoir qu’ESPN possède des éditorialistes de grande qualité, toujours à la pointe de l’actualité et dans les coulisses des événements sportifs majeurs.

L’information y est donc de qualité et parfaitement retranscrite, pour un apprentissage de l’anglais tout compte fait très ludique.

Et pour que celui-ci soit plus didactique encore, le média propose de nombreux reportages vidéo pour travailler votre compréhension orale et votre phonétique en parallèle de vos cours d’anglais. L’idéal pour être à l’aise !

CNN et ses reportages

Média américain, CNN a toujours été connu pour sa propension à se rendre aux quatre coins du monde afin d’y réaliser des reportages que d’autres médias ne peuvent sans doute pas faire.

Une réputation que CNN a glanée en 1991, lors de la guerre du Golfe, première grande conflagration entre les États-Unis et l’Irak. La chaîne américaine était alors le seul média occidental à être présent sur place et à rendre compte de ce conflit.

Près de vingt-quatre années plus tard, CNN est le média international que nous connaissons tous aujourd’hui, capable de commenter et de décrire l’actualité aux États-Unis et sur l’ensemble de la planète.

Comment apprendre l'anglais en regardant les reportages généralistes sur CNN ?

Bref, edition.cnn.com est un lieu de choix pour les étudiants en anglais qui préféreront apprendre et approfondir la langue via l’actualité et l’information chaude. Vous y découvrez différents accents anglais, et des opinions tout à fait respectables.

Sur le site de CNN, vous vous apercevrez notamment qu’il est possible de « filtrer » l’info par continent. Asie, Europe, Amérique… Allez directement à ce qui vous intéresse le plus et découvrez les articles complets des éditorialistes et reporters de CNN. Le langage y est moins soutenu que sur le site de la BBC peut-être, mais tout aussi riche en revanche.

Enfin, si nous souhaitons aussi mettre en avant CNN comme site d’information utile à l’apprentissage de l’anglais, c’est avant tout pour sa rubrique « Video ».

En passant votre souris sur l’onglet, vous aurez par la suite le choix de vous orienter vers une catégorie de « Must Watch Videos », soit les vidéos d’info qui font le plus de bruit actuellement sur internet – le buzz quoi –, ou tout simplement en cliquant sur « Shows ».

Ici, c’est aux reportages de CNN à travers la planète que vous aurez droit et c’est peut-être cela le plus intéressant pour vous chers étudiants. Découvrez-y des histoires originales et parfois uniques, narrées par des journalistes et reporters professionnels. Accents américains et anglais s’y entremêlent d’ailleurs souvent. Idéal pour façonner votre compréhension orale, votre phonétique (pour améliorer son accent en anglais) et vos cours d’anglais.

La référence : The New York Times

À l’image de la BBC (que l’on cite encore une fois, décidément !), le New York Times, ou Times pour les intimes (attention cependant à ne pas le confondre avec le titre de presse britannique du même nom), fait partie des « éléphants » du journalisme mondial.

Fondé en 1851 aux États-Unis, le journal s’est, à l’heure de l’avènement du numérique, lui aussi dupliqué sur le web pour proposer à ses lecteurs le www.nytimes.com !

Le New-York Times : la référence de la presse en anglais.

Voici pour le pitch d’introduction qui ne visait au final qu’à affirmer une chose : le New York Times, c’est une information et un anglais de très haute qualité.

À partir de là, pour vous qui souhaitez étudier l’anglais et son histoire à travers l’actualité et la lecture, plutôt que par la littérature des temps jadis, il faut savoir que s’attaquer au New York Times, c’est s’attaquer à une belle montagne.

Si on prend le mot au pied de la lettre, il faut avouer que Donald Trump l’a fait et y a réussi, mais nous n’avons pas tous ses dollars et ses réseaux !

Sans blague, ceci est loin d’être une mauvaise chose, puisqu’il est souvent plus que recommandé d’améliorer son anglais et son vocabulaire via un média aussi sérieux que celui-ci dans son approche de la langue et du journalisme.

En clair, le New York Times fait partie de ces sites d’information qui vous tirera inévitablement vers le haut si vous y multipliez les lectures attentives d’articles.

Si le site web du New York Times a gardé cet en-tête austère que l’on trouve aussi sur le quotidien papier, le contenu ne l’est évidemment pas.

Pour faire simple, quels que soient vos sujets de prédilection en matière d’actualité, vous trouverez certainement chaussure à votre pied. Exercez-vous ainsi à l’anglais grâce aux différentes rubriques disponibles : politique, économie, world, opinion, tech, sciences et santé.

Mais mieux encore, et c’est peut-être là que le New York Times attirera votre attention, le média web a su prendre un virage très moderne en ligne en proposant des rubriques beaucoup plus lifestyle et donc ludiques pour les étudiants en anglais tels que vous : sports, arts, style ou food.

Une touche magazine un peu plus simple à aborder et qui sera un parfait complément dans votre assimilation de la langue et dans l’objectif de devenir bilingue en anglais.

Dans la même veine, mais du côté de l’Europe, vous trouverez The Telegraph, The Guardian et le très célèbre Times britannique.

Le Huffington Post pour des articles plus « digestes »

Si comme nombre d’internautes aujourd’hui vous passez plusieurs heures par jour à surfer d’article en article pour connaître les dernières news insolites, culture ou politiques que les réseaux sociaux nous relayent sans cesse, alors vous trouverez probablement le parfait compromis entre actualité racoleuse et sérieuse sur le www.huffingtonpost.com.

Contrairement aux autres médias présentés plus haut, le « Huff » est d’origine française, créé en 2012 spécialement pour le web, en association avec le groupe Le Monde.

Quels sites consulter pour progresser en anglais.
Si nous vous recommandions plus haut, notamment avec la BBC et le New York Times, des sites à très haute qualité d’information, au niveau d’anglais élevé, pour que cela vous tire vers le haut, le niveau de langue et de compréhension des articles est indéniablement un peu plus accessible sur The Huffington Post. Vous pourrez par exemple y découvrir des articles sur la gastronomie anglaise.

Le journal en ligne n’hésite pas à surfer sur l’ambiguïté de traiter à la fois sujets sérieux et informations insolites dans sa rubrique « Entertainment ». Une manière pour vous de lire des sujets de grande importance, défrayant la chronique, et d’autre plus digestes, tout en travaillant un anglais plus simple pour vous.

Un e-learning au naturel du même acabit sera possible avec le Daily Mail, qui propose une version numérique spéciale : le Mail Online.

Une autre possibilité offerte par la presse écrite est de s’exercer à la traduction. On n’y pense que rarement, mais la version compte parmi les exercices les plus formateurs, permettant d’avoir une compréhension écrite accrue.

Traduire, c’est aussi pouvoir soumettre sa production à la correction d’un prof d’anglais diplômé.

La radiophonie : le branché vintage

Après avoir évoqué la petite lucarne et le papier journal, même s’il se recycle volontiers sous forme digitale, il ne nous reste plus qu’à évoquer l’audio !

Grâce au 3.0, fini la galère des ondes courtes ou longues ! N’importe quelle station digne de ce nom a désormais sa page dédiée, pour une écoute facilitée.

Pour réussir sa classe préparatoire, la fac ou HEC, rien ne vaut des entraînements réguliers où trouver de quoi valider ses crédits ECTS après l'orientation post-bac. Écoutez une radio en ligne | Mieux que l’Éducation nationale pour le progrès non-stop ! | source : unsplash.com

Avec des coupures musicales pour reposer votre attention, vous pourrez également écouter à l’antenne jazz, hip hop, disco funk et plus d’un jingle pour le plaisir de vos oreilles.

Euronews Radio, Voice of America, CBS Radio News, Radio Newark, America’s News Network : une simple saisie sur un moteur de recherche vous mènera jusqu’aux directs et podcasts, le plus souvent gratuitement.

Dans ce domaine, on peut trouver des pépites, comme la radio-Internet English Waves qui, si elle est 100 % anglophone n’en est pas moins animée depuis la France ! Le seul inconvénient est qu’il faut s’y abonner pour profiter de tous les programmes.

Et la presse des petits pays anglophones ?

Quitte à les vouloir étrangères, pourquoi ne pas aller puiser ses sources plus loin ?

Jusqu’à présent, dans notre rétrospective, nous sommes passés par les États-Unis et par le Royaume-Uni. Et vaguement par la France.

Autant dire que cette liste ne peut paraître que bien maigre quand on constate que l’English tongue est la langue officielle de 53 États, de l’ONU, du Commonwealth of Nations et de l’UE, parlée par 400 millions de natifs et maîtrisée comme langue étrangère par 1,4 milliard d’êtres humains…

Hooligans de Chelsea, éviction des libéraux, limites du pouvoir législatif, crise financière dans les îles Britanniques, coalition contre le taux de chômage, réforme de l'immigration à Édimbourg, référendum abordé par la Chambre des Lords, dirigeants du Parlement, intention budgétaire du Premier ministre britannique : l'actu est dense en Écosse et Irlande du Nord ! Australie | La couronne anglaise rayonne encore à l’autre bout du monde | source : visualhunt.com

Évidemment, nous n’allons pas essayer de répertorier de façon exhaustive tous les organes d’information de tous ces pays… mais simplement passer en revue quelques bons moyen de mieux comprendre le prétérit simple ou encore la phrase interrogative et toutes ses subtilités…

Les amateurs de rugby trouveront leur joie chez les Maoris, avec le décalage horaire qui leur permettra de savourer des news en avant-première (ou en retard ?), comme avec le portail du New Zealand Herald.

À l’opposé, dans l’hémisphère nord, pas très loin de la colonie francophone du Québec, il sera possible de se familiariser avec l’esprit canadien grâce à CBC News.

Et nous pourrions trouver une infinité d’autres exemples similaires partout dans le monde, sur tous les continents, y compris en Asie avec l’Inde et en Afrique avec la pointe méridionale de cette région.

Ce sera l’idéal pour ne plus être surpris par les accents les plus étranges, mais aussi pour percer la mentalité de tel ou tel pays, tout en apprenant à connaître ses spécialités, ses traditions, ses us et ses coutumes.

Vous finirez par devenir un expert en sociolinguistique, et peut-être même par vous spécialiser dans certaines langues régionales !

Perfectionner son anglais des affaires grâce aux médias alternatifs

Sans forcément aller jusqu’à devenir un fidèle lecteur de blogs de réinformation du style de celui fondé par Steve Bannon pour soutenir médiatiquement la campagne de Trump, il y a mille et une façons non conventionnelles d’apprendre une langue.

Les réseaux sociaux en général sont un excellent support de communication et d’interaction pour écrire couramment une langue vivante.

La chaîne de vidéos gratuites en ligne YouTube est une mine d’or pour un cours en ligne improvisé régulier. Parfois, il y a des sous-titres, ce qui peut être bien pour l’anglais débutant.

Naturellement, les contenus en langue de Shakespeare sont très nombreux. Il y aura des reportages pour tous les goûts, et ce sur tous les sujets qui comptent au XXIe siècle : la crise, les primaires américaines, l’État islamique, le terrorisme, la corruption, tel projet de loi en discussion en Irlande, les migrants, le cessez-le-feu en Syrie, etc.

Les agences de presse et observateurs d'outre-Manche comptent parmi les meilleurs de la presse internationale, mieux que Le Parisien, Le Nouvel Observateur, La Tribune, Le Figaro magazine ou Les Échos. Rumeurs | Les cancans sur le prince William ou sur le prince de Galles en titre sont encore plus savoureux en VO !

Un cours de langue audiovisuel 2.0 est possible sur de tels sites, notamment en trouvant des sketchs humoristiques. Vous verrez : vous pourriez finir par les mémoriser par cœur !

Il est effectivement notoire que des séquences filmées en version originale sont d’une grande aide pour avoir une parfaite prononciation en anglais.

En parallèle, quitte à devoir dénicher d’autres sites de vidéos, les passionnés de football n’auront aucune difficulté à suivre les matchs de la Premier League ou de la Ligue des Champions grâce aux commentaires familiers et spontanés des présentateurs (c’est aussi possible grâce aux ondes radio).

Que vous souteniez Liverpool ou Manchester City, vous trouverez votre bonheur !

Conclusion pour de l’anglais gratuit grâce aux infos

Après la masse d’informations que nous venons de vous servir, il est temps de récapituler les différentes possibilités que vous avez de renforcer votre connaissance de l’anglais.

Il y a quatre grands domaines à explorer pour améliorer son anglais, à associer impérativement les uns avec les autres :

  1. La télévision sur le web ;
  2. La presse écrite reproduire sur Internet ;
  3. La radio en ligne ;
  4. Et les médias alternatifs, dont les réseaux sociaux.

En parallèle, nous ne pouvons que vous inviter à suivre des cours d’anglais et, pourquoi pas, à dénicher des exercices de grammaire en ligne destinés… aux élèves de Grande-Bretagne ! Une piste qui peut être explorée dans beaucoup d’autres disciplines, comme la géographie.

De même, en fréquentant des forums, vous pourrez sans mal vous trouver un correspondant. Via e-mail ou sur Skype, c’est un entraînement qui vous permettra de vous corriger de bien de vos défauts de rédaction ou d’élocution, les deux seuls points laissés dans l’ombre par l’actualité numérique en anglais !

Eh oui, l’anglais est la langue la plus parlée dans le milieu professionnel, alors ne manquez pas la chance qui vous est offerte par le web !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,60 sur 5 pour 10 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz