Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Où trouver un prof de photo dans la ville rose ?

De Alexia, publié le 12/07/2018 Blog > Art et Loisirs > Photographie > Cours de Photo Toulouse : Où Apprendre ?

« Une photographie sans émotion est une photographie sans âme. » Rémy Donnadieu.

Débuter en photographie à Toulouse ou suivre un stage de photographie d’approfondissement ou encore être photographe professionnel peut s’acquérir sans diplôme, juste avec du temps et de l’entraînement.

Il y avait en France, en 2015, 25 000 photographes professionnels.

Si un cours photo paris est bien plus simple à trouver qu’à Toulouse – l’offre de profs y étant plus abondante -, voici où apprendre à faire de belles photos à Toulouse.

Faire de la photographie à Toulouse : quels intérêts ?

Nichée entre Pyrénées et Méditerranée, la ville rose est un théâtre à ciel ouvert pour suivre une formation photographie, tant il faut bien avouer que le paysage urbain est riche !

Du canal du midi en passant par la Place du Capitole ou le Pont Neuf qui enjambe la Garonne, de la colline de Pech David au quartier pittoresque des Carmes, etc., il y en a pour tous les goûts !

Voici, avant de présenter les endroits où s’adonner à sa passion pour le sixième art, nous avons pensé nécessaire de rappeler les intérêts de faire de la photographie en Haute-Garonne.

Sortez et photographiez les ruelles qui dorment... Sortir le soir dans les toulousaines : la photographie de nuit avec trépied, je n’y pensais pas !

C’est indéniable, nous n’avons pas tous les mêmes objectifs en terme de photographie : certains souhaitent exploiter leur sensibilité, d’autres veulent apprendre la photographie professionnelle…

Certains y voient un simple loisir et sont curieux de prendre des cours de photo pour sublimer leurs photos de voyage ou tout simplement apprendre les bases de la photographie.

D’autres, de niveau intermédiaire ou avancé chercheront à se perfectionner et progresser sur des points plus précis comme la balance des blancs, la photo de paysage, la pose longue, la profondeur de champ, la retouche photo ou encore la photographie de portrait en studio.

Ce perfectionnement de niveau est peut-être l’avant-dernier pallier avant de devenir professionnel et de réussir sa reconversion professionnelle.

L’intérêt est qu’en triant les meilleures photos prises à Toulouse, on peut également se former à l’informatique, notamment la retouche d’images avec le logiciel Photoshop et acquérir des compétences de graphistes, d’illustrateur ou d’infographiste.

C’est donc un art multitâches dont les compétences acquises sont connexes à d’autres métiers !

Les raisons de faire de la photo à Toulouse

La quatrième ville de France et son environnement permettent en effet de faire de la photographie de paysage tout autant que de prendre des photos urbaines pour immortaliser des événements inédits (mouvements sociaux, manifestations sportives et culturelles, photo mariage, photo architecture, etc.).

On peut trouver mille et une raisons d’apprendre à faire de la photo. En voici quelques-unes.

Principalement, la photo est un art que l’on peut pratiquer partout : on peut toujours réserver un petit espace pour son appareil reflex numérique dans son sac à dos.

Apprendre le temps de pose pour photographier la nuit est aussi important que la mise au point. Pour éviter le flou sur ses photos nature, un premier cours s’avère nécessaire…

Ensuite, tous les sujets de la vie courante sont potentiellement artistiques : dans le métro de Toulouse, dans les rues du centre-ville, à la salle de sport, à l’université, sur la Prairie des Filtres, sur les quais de la Daurade, etc…

De quoi se prendre pour un photojournaliste ou un sociologue en enquête d’observation !

Deuxième avantage, et non des moindres : faire de la photographie n’est pas très cher, comparé à d’autres pratiques artistiques telles que la musique, où il faudra débourser plus de 1 000 € pour acheter un instrument de musique (par exemple).

Si l’on trouve une belle luminosité ou que l’on optimise la lumière naturelle avec goût et soin, on pourra même vendre ses photos et arrondir ses fins de mois.

Les meilleures photos serviront alors de support pour alimenter son portfolio en ligne ou son blog de photo, sur lequel on dispense des trucs et astuces de photo aux débutants.

Plus l’on prend des photos, plus l’on va progresser en technique photo : la règle des trois tiers, cadrage et composition, jouer avec différentes vitesses d’obturation, choix de la lumière naturelle…

On va littéralement voir le monde sous un autre angle puisque l’on va prendre du temps pour observer les choses, à l’affût du moindre détail qui va sublimer une photo.

Autre raison de se mettre à la photographie : pour s’engager politiquement dans les associations et les mouvements sociaux.

Toulouse est une ville très militante, or la photo est un très bon support, parlant pour le spectateur, pour exprimer ce que l’on souhaite dénoncer, déplorer ou au contraire pour montrer de la joie et de l’émotion.

Quel que soit l’objectif du photographe apprenti, c’est enfin un excellent biais pour exposer ses propres photos et se faire connaître dans le milieu artistique toulousain.

Et si vous habitez ailleurs, voici les stage photo lyon.

Les cours privés de photo à Toulouse

Prendre des cours privés de photographie est une formule idéale pour apprendre cet art : l’apprenant reçoit un suivi personnalisé, apprend tout l’essentiel sur les aspects techniques, et exprime sa créativité sous l’œil hagard d’un professionnel.

Voici une courte présentation de l’offre de cours privés à Toulouse métropole.

Quelle cours de photographie privilégier dans la ville rose ? Une photo prise par l’un des « nouveaux talents » en lice du Studio Le Carré à Toulouse.

Studio Le Carré 

Le studio Le Carré dispose de deux antennes, l’une à Lyon, l’autre à Toulouse. La plateforme travaille conjointement avec un public particulier comme professionnel.

Des ateliers sont disponibles pour faire ses premiers clichés ou pour perfectionner et peaufiner sa technique.

  • Ainsi, on retrouvera pour un public débutant, un cours d’initiation à la photographie qui cherche à troquer le mode automatique par le mode manuel,
  • Pour les photographes en herbe un peu plus avertis, on pourra trouver des ateliers pour mieux comprendre la lumière, les éclairages ou les contrastes ou encore un cours dédié à la photo de nuit.

Les ateliers d’une durée de 4h sont divisés en deux cours de deux heures. Ces ateliers se déroulent en petit groupe restreint (10 participants maximum pour les cours collectifs).

Sachez qu’il est aussi possible de demander des cours individuels.

Mention spéciale pour l’apéro photo dont le concept est très simple.

Comment devenir photographe en midi-pyrénées ? Apprendre la photographie en s’amusant dans la ville rose.

A chaque nouvelle réunion (à peu près une fois par mois), les membres se réunissent et chacun peut présenter au groupe un « nouveau talent », c’est-à-dire une personne dont on apprécie le travail (artiste, photographe, modèle ou même vous !).

Le nouveau talent rentre alors en compétition avec ceux déjà présentés et les internautes seront amenés à voter pour déterminer le ou les vainqueurs !

Enfin, sachez qu’il est également possible de louer un studio photo pour 30 euros de l’heure (20 pour les étudiants) avec des tarifs dégressifs (100 € pour 4 heures).

On aime : Le système de l’apéro photo ainsi que les tarifs dégressifs des cours (23 € de l’heure pour un module de 4 heures à 17 € de l’heure en prenant 4 modules).

On aime moins : L’offre de cours est peut-être un peu limitée.

Adresse : 4, rue Benoit Arzac, 31 300 Toulouse.

Du côté de la capitale ? Même pour un week-end, prenez un cours de photo à Paris.

YA + KA

Rayonnant à l’international, YA + KA est présent également à Venise et New York où des stages sont proposés : parfait pour celles et ceux qui aiment à la fois voyager et photographier !

Là aussi, une multitude de possibilités pour le public :

  • Des ateliers pour que le débutant puisse bien appréhender les fonctionnalités de son appareil photo reflex ou hybride 77 €,
  • Des cours sur le logiciel de retouche photo Lightroom 57 €,
  • Des cours de photo de nuit 87 €,
  • Des ateliers pour maîtriser à merveille l’art du portrait 75 €,
  • De la photo studio 97 €,
  • Mais également des cours de photos pour enfants avec une pédagogie adaptée à leur jeune âge 47 €.

La plateforme est aussi spécialiste des prises de vue aérienne, comme en témoigne les nombreux ateliers qui y sont consacrés.

Que ce soit en avion ou même en montgolfière, il sera possible de s’initier ou de s’aguerrir à la technique de la prise de vue aérienne.

On aime : L’offre unique de cours que l’on ne retrouve pas chez la concurrence, les stages proposés à New York ou Venise.

On aime moins : Le prix parfois légèrement plus élevé qu’ailleurs sur les mêmes offres.

Comment photographier à contre jour ? Les cours de photographie sont variés chez Ya+Ka.

Je veux être photographe

Ce centre de formation photo possède une école de photographie dans la plupart des grandes villes de France : Paris, Lyon, Marseille, Lille, Rennes, Nantes, Bordeaux, Cannes, Nice, et bien entendu Toulouse.

Si vous souhaitez apprendre au moyen de cours particuliers, ce site dispense des cours et stages adaptés à tous niveaux :

  • Apprendre les bases de la photographie (prise en main, light painting, lumière et exposition, cadrage, profondeur de champ, retouche numérique, etc.),
  • Comprendre les réglages de son appareil photo,
  • Découvrir l’intérêt de chacun des différents modes de prise de vue,
  • Photographier un sujet en mouvement sans faire de flou.

Le professeur remet à chaque cours une fiche pédagogique avec glossaire et définition des termes fondamentaux pour comprendre le lexique afférent à la discipline (capteur, ouverture du diaphragme, vitesse d’obturation etc.).

Ce cours permet de débuter et de se familiariser avec la profondeur de champ, la vitesse d’obturation ou encore le sujet en mouvement.

Compter 270 € pour deux heures de cours particuliers, en formation individualisée ou à deux.

Apprendre la photo dans les associations toulousaines

Souvent moins chère que les cours particuliers car essentiellement sans but lucratif, l’association peut s’avérer être une bonne formule d’apprentissage de la photo.

Chaque cours permet d’aborder cet art passionnant avec une difficulté supplémentaire et de progresser toujours un peu plus. Voici quelques associations référencées sur la ville rose :

L’association Déclic 

L’association Déclic propose des formations en lien avec les trois grandes étapes de la photographie :

  • La prise de vue avec ce que cela comporte en terme de travail des lumières, de cadrage photo ou encore de connaissance de son matériel photo,
  • Le tri des photos,
  • Le développement en photographie argentique via un agrandisseur ou en photographie numérique par ordinateur.

Ainsi, on retrouvera 12 ateliers différents :

  • Comme un stage d’initiation photo sur deux jours pour les débutants (120 €),
  • Une formation photo numérique sur 3 week ends (340 €),
  • Et photo argentique sur deux week ends (240 €),
  • Ou un stage photo de deux jours d’éditing pour trier correctement ses photos après la prise de vue (120 €).

A ces coûts, une adhésion de 5 € est nécessaire, quelque soit le nombre de stages que l’on souhaite prendre. 

On aime : Les formations sur plusieurs jours travaillant la technique en profondeur.  

On aime moins : La structure fait plus penser à un atelier privé qu’à une association.

Adresse : 15, rue Devic, 31 400 Toulouse.

Ailleurs dans le sud de la France, apprenez la photo à Marseille.

Poussière d’image

La structure associative « Poussière d’image » existe depuis 2007 et a été créée pour un seul but : mettre en relation le maximum d’amoureux de la photographie.

Ici, de nombreuses activités sont proposées comme les soirées « discutons photo » qui mettent en avant l’analyse de clichés selon un thème imposé ou les soirées « carnet de voyage » pour que chaque adhérent puisse y présenter ses découvertes et ses coups de cœur.

On retrouve aussi bon nombre d’ateliers comme :

  • Atelier avec modèle pour apprendre à gérer et guider son modèle photo,
  • Atelier « la technique et vous » pour s’initier au traitement d’images et apprendre à retoucher ses plus beaux clichés,
  • L’atelier photo « travail d’auteur » pour apprendre à construire un projet photographique.

D’autres évènements plus exceptionnels sont aussi proposés comme les marathons photo une fois par an.

Photographiez les pépites toulousaines !

Tarif : Toutes les formations sont incluses dans la participation de 55 € pour l’adhésion annuelle.

On aime : La tarification très faible de l’adhésion étant donné la quantité et la qualité des ateliers ou soirées proposées. 

On aime moins : On cherche encore !

Adresse : 3, Place Guy Hersant, 31400 Toulouse.

Les formations de photographie professionnelle à Toulouse  

Devenir photographe professionnel ne s’improvise pas.

Apprendre la photographie pour en faire son métier est totalement différent des ateliers photos que l’on rangera plutôt dans les loisirs créatifs.

L’ETPA : Ecole de photo et game design

Devenez un photographe accompli grâce aux écoles privées. Pour une formation complète en photo, optez pour l’ETPA.

Forte de quarante ans d’expérience, l’ETPA est l’une des plus anciennes écoles de photographie de France.

Les possibilités de formation photographe se déclinent en trois branches :

  • BTS Photographie : Affichant un taux de réussite proche de 90 % sur la session de 2017, la formation propose un programme orienté vers la prise de vue et le traitement de l’image,
  • Formation « Praticien Photographe », qui permet de se spécialiser dans une branche (photo de mode, photographie animalière, reporter photographe…),
  • Année de spécialisation : Après les deux ans d’études, il est possible de suivre un cursus beaucoup plus ciblé sur une branche de la photographie.

L’école se démarque également par un équipement photographique de haut niveau avec entre autres des salles de tirage couleur et noir et blanc, que ce soit au petit comme au grand format. Quatre studios photo ainsi que des scanners professionnels sont également mis à disposition des étudiants.

On aime : La qualité des infrastructures de l’école.

On aime moins : Certains anciens élèves mettent en avant le prix trop élevé (environ 7 000 € à l’année) par rapport aux prestations de la formation.

Adresse : 50, route de Narbonne, 31 320 Auzeville-Tolosane.

Si l’on quitte Toulouse pour un court séjour, on peut aussi se former ailleurs : dans le Rhône, par exemple, où la photo à Lyon est en plein essor !

Le lycée de la photographie

Le lycée de la photographie propose également une formation en BTS Photographie.

Sur ces deux années de formation, l’objectif est de former les élèves à la prise de vue, que ce soit en studio ou en extérieur sur le terrain, le traitement de l’image, le développement et le tirage photo.

Mais la formation n’est pas uniquement centrée sur la photographie et ses techniques à proprement parler.

On retrouvera par exemple des cours de physique et de chimie pour mieux comprendre certains procédés, ainsi que des cours de gestion et de communication pour mener à bien un projet de A à Z et pour celles et ceux souhaitant ouvrir un magasin spécialisé. 

On aime : Le coût de la formation qui se rapproche de celui de la faculté.

Adresse : 7, rue Eugène Labiche, 31 200 Toulouse. 

L'appareil du grand-père, bien pour la décoration, pas pour devenir professionnel ! En cours, on aura aussi des conseils pour acheter un bon appareil reflex numérique.

Studio M à Toulouse

Les écoles Studio M – présentes à Toulouse, Montpellier, Lyon, Béziers et Paris – sont spécialisées dans les domaines des arts appliqués, de la photographie, des jeux vidéo et de l’audiovisuel.

Elles dispensent des formations professionnalisantes en photographie, mais également en communication visuelle, graphisme, design, création 3D et jeux vidéos, en son, en création mode, et en marketing et commerce de la mode.

L’école de photographie délivre quatre diplômes :

  • Bac Professionnel photographie,
  • BTS Photographie,
  • Plasticien photo,
  • Spécialisation photo de mode et publicité.

Le site toulousain se situe dans un local étendu sur 2000 m² – au métro Arènes – et l’inscription se fait sur dossier et entretien. Après cela, chaque étudiant est formé au métier de photographe selon la spécialité choisie.

Adresse : 54, rue du Pech 31100 Toulouse.

Coût de la formation : 650 € pour les droits de scolarité.

The Photo Academy

Cette école de photographie se situe au 4, rue Benoît Arzac, 31 300 Toulouse, mais l’école possède de nombreuses antennes en France et à l’étranger (Paris, Londres, New-York, Bruxelles, Genève, Toronto, Francfort, Berlin, Ottawa, etc.).

Il s’agit d’une école internationale de photo, disponible pour donner des cours de photo en petits groupes (cinq participants en moyenne), pour tous niveaux et à un prix de 80 € pour chaque cours de 3 heures 30 :

  • Réglages de l’appareil photo,
  • Ouverture et profondeur de champ,
  • Lumière et mise au point,
  • Atelier « les pierres du vieux Toulouse », etc.

Du cours d’initiation à la photographie à la formation en développement artistique et photographie professionnelle en passant par la formation à un logiciel photo (Lightroom, Photoshop), adultes, enfants et ados pourront multiplier les exercices pratiques pour améliorer leurs travaux personnels.

Les photos ne sont pas toujours parlantes ou bien cadrées, surtout en usant d’un smartphone du début des années 2010…

Avec une formation complète, non seulement chaque apprenant saura manier son appareil photo numérique, mais en plus il saura trouver le bon angle et la bonne lumière pour raconter une histoire en un coup d’œil.

Les prix, en plus, sont plutôt abordables et se rapprochent du cours à domcile : 145 € pour 4 heures d’introduction aux techniques studio et portrait photo, 25 € par heure pour une initiation photo, 280 € les 4 ateliers d’initiation photo, etc.

Apprendre la photographie à l’université

Celles et ceux qui ont encore l’âge et le temps d’être étudiant pourront postuler pour intégrer un master à l’université Jean Jaurès – ex Toulouse II le Mirail : le Master « Cinéma et audiovisuel, parcours image », afin de perfectionner ou découvrir les bases de la photographie et de l’informatique : cadre, lumière, images sur supports vidéo, informatique et cinéma argentique.

Des stages obligatoire de fin d’études permettent – officiellement – à l’étudiant de s’insérer sur le « marché du travail ».

Cette formation dure deux ans, et correspond donc au Master 1 et Master 2.

Attention : le site de la fac de Toulouse précise que pour être admis à ce master, il faut préalablement être titulaire de la licence « Arts, parcours création audiovisuelle » ou d’une formation équivalente dans le domaine des arts, des arts du spectacle, de l’architecture, du design, des arts plastiques, de l’informatique ou des beaux-arts.

Apprendre la photo sur des plateformes spécialisées

Privilégiez la photo architecture dans les grandes villes. Pour une graine de photographe, évoluez dans Toulouse, c’est une aubaine !

La plateforme Photoprof met en relation des photographes pro avec des amateurs cherchant à peaufiner leur technique ou tout simplement à apprendre les bases de la photographie.

  • Pour les débutants, un stage photo propose d’apprendre à troquer le confortable mode auto de son appareil pour le mode manuel (89 € pour 4 heures),
  • Pour les apprenants de niveau intermédiaire à avancé : 
    • On trouvera des stages de perfectionnement comme l’atelier de photo noir et blanc (75 € pour 3 heures),
    • La possibilité également de faire des photos de Toulouse by night (75 € pour 3 heures),
    • Ou encore de la photo de rue (75 € pour 3 heures).

Comment évoquer le cours de photo à Toulouse sans évoquer nos cours sur Superprof ?

Avec nos professeurs, on peut aussi trouver son bonheur grâce à une vingtaine de formateurs aux profils très hétérogènes (étudiants, photographes pro expérimentés ou encore des amateurs aux techniques éprouvés).

Sur Toulouse, le prix moyen d’une heure de cours est de 22 € avec une tarification allant de 10 € à plus de 30 € selon le professeur.

Les différences de tarifs s’expliquent bien souvent par l’expérience et la qualification du formateur.

Mais il faut également prendre en considération les déplacements induits entre les deux domiciles : éviter de choisir un prof de photo résidant à Balma-Gramont si vous habitez à Saint-Michel ou Saint-Cyprien, car des frais de déplacement pourront venir rehausser le tarif du cours.

Trouvez votre cours de photo à Lille.

En synthèse :  

  • Comme nous l’avons vu, apprendre la photo ne s’improvise pas. A Toulouse comme dans d’autres grandes villes françaises, on trouvera une formation photo riche et à destination de tous les publics,
  • Que ce soit pour s’initier via des ateliers de découverte ou encore approfondir certaines notions, il est facile de trouver chaussure à son pied. Le public souhaitant se professionnaliser n’est pas en reste, puisqu’il est possible de trouver de nombreuses formations post bac.

Dans le sud-ouest, les cours de photo bordelais ont le vent en poupe aussi !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar