Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Paysages, nature et portrait : devenez un photographe polyvalent !

De Samuel, publié le 08/11/2017 Blog > Art et Loisirs > Photographie > Apprendre à Tout Photographier Avec un Pro !

« La photographie est la littérature de l’œil. » Rémy Donnadieu, photographe professionnel, graphiste, illustrateur Drômois (Montélimar, France).

La photographie se définit comme la création d’images par l’action de la lumière. En grec, les racines étymologiques « photos » et « graphie » signifient respectivement « clarté, lumière » et « peindre, dessiner, écrire ».

C’est donc une branche des arts graphiques, qui traduit l’écriture de la lumière.

La photographie – procédé héliographique – serait née en France, vers les années 1820, sous l’impulsion de Joseph Nicéphore Niépce (1765-1833).

L’on ne fouillera pas dans les pages de l’histoire de la photographie, cependant, il est toujours bon de savoir d’où vient la technique photo qu’on utilise aujourd’hui.

Que l’on souhaite réussir une photo de nuit, une photo de paysage ou dompter l’art du portrait – faire des photos de famille, d’une personne, etc. -, on se demande souvent comment photographier ce que l’on voit : quel cadrage, comment exploiter la lumière naturelle ou artificielle, quelle focale et quel diaphragme choisir, comment gérer le temps de pose, maîtriser la mise au point, etc. ?

Les grands photographes le diront souvent : apprendre la photographie commence par apprendre à cadrer son sujet, c’est ensuite que viennent les bases de la photographie.

Pour cela, il n’y a pas de secrets : pour magnifier un visage, sublimer un paysage, il faut suivre des cours d’initiation à la photographie et faire des exercices pratiques pour s’entraîner.

Nous avons suivi les conseils de photographie professionnelle pour créer les meilleures photos.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Apprendre la photographie et tout le vocabulaire nécessaire !

Avant de démarrer tout chose, il convient de s’en approprier le vocabulaire de base.

Peut-on apprendre à jouer du piano si l’on ne maîtrise aucun de ces termes suivants : croche, noire, blanche, soupir, tempo, gamme, harmonie, accords, degré ? Assurément, non.

Prendre le Mont Saint-Michel la nuit avec un reflex numérique prendra quelques compétences de base. Avant d’égaler les artistes photographes, il faut connaître les termes techniques : temps de pose, obturation, diaphragme, ça vous parle ?

Pour acheter son appareil photo – parmi les appareils numériques ou la technique argentique -, il va falloir connaître un nouveau champ lexical, un ensemble de termes techniques.

C’est la raison pour laquelle nous avons choisi de dresser un abécédaire rapide du vocabulaire de base qu’il est fondamental d’assimiler avant d’apprendre à photographier comme Robert Doisneau (1912-1994) ou Henri Cartier-Bresson (1908-2004).

Quelques mots de base

  • Autofocus : système permettant de réaliser sa mise au point automatiquement,
  • Balance des blancs : réglage à effectuer pour compenser la température de couleurs, pour que le blanc d’une image ressorte bien sur la photo,
  • Bruit : ou grain, en photo argentique, un parasite laissant à l’œil de gros pixels non désirés,
  • Contre-jour : placement du sujet entre la source de lumière et l’appareil photo,
  • Déclencheur : bouton sur lequel on appuie pour prendre la photo,
  • Distance focale : distance entre l’objectif et le capteur,
  • Hyperfocale : technique de mise au point pour faire apparaître comme nets tous les éléments d’une image,
  • Obturateur : trappe battante, qui laisse la lumière « cogner » le capteur durant le temps de pose,
  • Sous/sur exposer : prendre une photo avec une lumière trop faible ou trop forte.

Un lexique en ligne plus fourni permettra d’améliorer ce cours.

Obturation

Mécanisme permettant de régler la durée d’exposition à la lumière : plus l’obturateur laisse passer la lumière, plus la photo sera lumineuse et plus il se ferme rapidement, plus la photo sera sombre.

Diaphragme

C’est un instrument d’optique qui permet de conditionner la quantité de lumière traversant l’objectif de l’appareil photo lorsqu’on déclenche la prise.

De fait, un diaphragme complètement ouvert donnera une photo très claire et inversement, une photo très sombre s’obtiendra avec un diaphragme fermé.

Avec la vitesse et la sensibilité, le diaphragme permet de gérer l’exposition.

En photographie, l’ouverture du diaphragme sert d’élément de base pour exprimer la correction d’exposition, et se note par des valeurs croissantes comme suit : f/x.

Celles-ci vont de f/1,4 à f/32 : plus la valeur est petite, plus l’ouverture du diaphragme est grande.

Le capteur

Un capteur est un composant du reflex numérique, permettant de traduire un flux lumineux – l’arrivée de la lumière sur l’objectif – en codage numérique.

En photographie numérique, le capteur sert à remplacer la pellicule utilisée en photographie argentique.

Sa taille est exprimée avec les lettres APS-C, pour « Advanced Photo System type C« .

Apprendre à photographier : profondeur de champ, cadrage et composition

Composer une photo signifie « remplir le cadre », c’est-à-dire identifier les belles images, tous les éléments que l’on veut figer sur papier.

Cadrage et composition d'un paysage : pas si simple ! D’après-vous, cette image du Lac du Salagou (Hérault) est-elle bien cadrée ?

C’est à ce titre que le cadrage photo fait partie de la base des cours de photographie, l’une des choses les plus importantes à respecter.

La composition sert à rendre lisible et compréhensible une image, de magnifier une situation – en évitant un élément indésirable, une voiture ou un bâtiment, par exemple – pour un meilleur rendu final.

La composition et le cadrage sont donc indissociables.

Devenir photographe n’est pas si difficile : quand on débute, on a le sentiment que c’est un savoir-faire ultra technique inabordable.

Mais pour mettre en valeur un paysage par exemple, une règle d’or de photo pour les nuls donnera de la graine de photographe à quiconque s’essaye : la règle des tiers.

Pour bien cadrer, il faut imaginer un quadrillage divisant l’objectif en trois parties horizontales et trois parties verticales, de sorte à ne réserver qu’un tiers supérieur pour le ciel, deux tiers pour le paysage, tout en plaçant son sujet sur un point fort de l’image.

Une fois cela appliqué, il faut cadrer dans la direction du regard de la personne photographiée ou de l’objet en mouvement, pour laisser du champ.

Cela s’appelle gérer la « profondeur de champ » : il s’agit d’ajuster l’ouverture du diaphragme et la vitesse d’obturation, pour rendre nets tous les éléments de l’image (maximiser la profondeur de champ) ou au contraire flouter l’arrière plan avec une grande ouverture de diaphragme (profondeur minimisée).

Et enfin, dernière chose importante : la lumière. Le temps d’exposition, selon le contexte, permet d’éviter que la photo soit surexposée – cramée – ou trop sombre.

Un temps d’exposition long conviendra aux photos de nuit tandis qu’une courte exposition conviendra avec beaucoup de lumière – en plein jour – sur des sujets en mouvement.

Un très bon site permet d’apprendre la photo en ligne : c’est Pose Partage. Le site met à disposition des tutoriels et des cours gratuits pour perfectionner son niveau.

C’est bien la théorie, mais alors comment prendre réellement un portrait ou un paysage en photo ?

10 astuces pour apprendre à photographier un portrait

L’une des règles premières en photographie de portrait, est de se tenir immobile avant de déclencher : bouger peut faire rater une photo.

Jouer avec les lumières pour photographier un portrait : pas en plein soleil... Règle fondamentale de photographie : ne pas shooter en contre-jour !

Retenir son souffle, poser ses bras, tous les moyens sont bons pour ne pas bouger avant d’engager le déclenchement de la photo.

Dans la photo, on utilise souvent un trépied, ce n’est pas sans raison. Voici nos astuces pour « tirer le portrait » de ses sujets avec un photographe pro.

  1. Faire la mise au point sur le regard du sujet,
  2. Mettre son appareil photo reflex en mode priorité ouverture (si l’on ne maîtrise pas le réglage en mode manuel),
  3. Choisir une grande ouverture, pour corriger les éventuelles impuretés de la peau,
  4. Laisser le plus de place possible devant le regard,
  5. Utiliser un réflecteur (un mur aux couleurs vives, par exemple) pour profiter de la colorimétrie du décor,
  6. Se placer à l’ombre et prendre le sujet dans la lumière,
  7. « Shooter » en position de 3/4 (pour les femmes) : le 3/4, de biais, amincit,
  8. Créer courbes, espaces et triangles dans la posture du modèle pour affiner la silhouette et mettre en valeur les formes,
  9. « Shooter » en face de l’objectif (pour les hommes) : la position de face donne l’impression d’une carrure plus imposante,
  10. Prendre son temps en séance photo, et « mitrailler » : choisir un cliché parmi des centaines vaut mieux qu’un parmi dix ou vingt,
  11. Utiliser la profondeur de champ, la lumière naturelle, l’environnement pour mettre en valeur le sujet,
  12. User de grivoiseries pour faire sourire le modèle et instaurer le plus de naturel possible.

Autre astuce : chercher le meilleur point de vue. Mieux vaut se mettre en dessous de la tête du sujet, ou au même niveau, mais jamais au dessus de lui.

Avec la règle des tiers à l’esprit, l’on ne doit pas centrer son sujet dans l’objectif : un modèle à droite ou à gauche d’un élément, regardant dans une autre direction que l’objectif va approfondir l’expression de la photo.

10 astuces pour apprendre à photographier un paysage

Quoi de mieux, pour faire un bon cadeau, qu’une belle photographie de paysage ?

Nul besoin d’être photographe de métier pour réussir ses photos nature ou immortaliser une situation rare (un animal, un souvenir de vacances, etc.).

Faire de belles photos de voyage : le Sahara, en pose longue. Quelques cours théoriques, et on sait que la luminosité de votre image change avec l’ouverture du diaphragme.

La plupart des appareils désormais, permettent de s’initier à la photo grâce à leur mode automatique.

Voici quelques conseils pour se familiariser et appréhender les paysages, être en quelques sortes un véritable saltimbanque des lumières.

  1. Observer la lumière d’un paysage pour comprendre les contours, l’atmosphère, les couleurs,
  2. Appliquer la règle d’or des tiers,
  3. Ne pas centrer l’horizon,
  4. Éviter la photo de plein jour : l’aube ou le crépuscule offrent de meilleures couleurs que le zénith,
  5. Scruter la météo : les couleurs et les contrastes apportés par les brumes du matin, la pluie, le vent – qui courbe les végétaux -, les nuages…,
  6. Utiliser un filtre polarisant, à fixer devant la lentille frontale de l’objectif : pour obtenir davantage de clarté sans passer par le logiciel de traitement d’images ex-post,
  7. Jouer ou non avec les avant-plan : un objet en premier plan peut saturer ou enrichir la photo, à voir selon les différentes sensibilités,
  8. Trouver le meilleur « spot » : les couleurs changent au cours d’une journée, même d’une heure seulement. Revenir au même endroit pour un shooting photo font partie des aléas des métiers de la photographie.
  9. Jouer avec les lignes de fuite : pour guider l’œil vers une direction volontairement déterminée,
  10. S’entraîner, s’entraîner et s’entraîner encore : on ne dit pas une photo ratée, on dit « c’est un brouillon, la prochaine sera meilleure ! ».
Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar