Je vous propose dans cet article quelques conseils pour optimiser vos performances en DS, c'est à dire obtenir la note la meilleure compte-tenu de ce dont vous êtes capable. Evidemment, tout le monde n'a pas le niveau pour rentrer à  Polytechnique mais tout le monde peut progresser jusqu'à son meilleur niveau! Je donnerai d'abord quelques conseils sur la préparation du DS puis sur la façon d'organiser son temps pendant le devoir, sur la présentation de la copie et enfin sur le contenu de cette copie, c'est à dire la façon de la rédiger.

On ne prépare pas son DS la veille

Comment ne pas céder au stress des révisions ?
Lorsque vous travaillez dur pour apprendre vos leçons, ne cédez jamais au stress même si vous pensez que le cours est trop dur à comprendre. C'est seulement quand vous serez stressé que vous retiendrez encore moins de choses. Gardez votre calme et vous appréhendrez mieux votre devoir.

Et oui, ça il faut le dire clairement : un DS se prépare à l'avance sinon on mélange tout, on pense se souvenir de tout mais cette connaissance est si superficielle qu'elle ne permet pas  une application à des situations différentes de celles étudiées dans le cours.

Prenez du recul par rapport à ce cours. Apprenez-le déjà au fur et à mesure, en y passant le temps nécessaire c'est à dire jusqu'à ce que toutes les démonstrations vous semblent claires. Vous devez être capable de les refaire sans vos notes! Le critère est simple non!

Apprenez les formules que le professeur vous a demandé de savoir par cœur, en les recopiant éventuellement sur une fiche, sans oublier d'indiquer les hypothèses d'application de ces formules.

Quelques jours avant le DS, passez en revue tout le cours à réviser et reprenez les parties qui ne sont plus très claires dans votre esprit. Regardez également les exercices corrigés en classe et vérifiez que vous êtes capable de les traitez sans problème. Si un devoir à la maison traite des mêmes sujets, relisez sa correction également.

La veille, on revoit encore tout cela. On ne se couche pas à 1h du matin évidemment. Comment voulez-vous avoir l'esprit clair en manquant de sommeil? Et si on a révisé comme cela, par étapes, on doit dormir comme un bienheureux, sûr de sa réussite le lendemain.

Les meilleurs professeurs de Physique - Chimie disponibles
1er cours offert !
Houssem
5
5 (105 avis)
Houssem
70€
/h
1er cours offert !
Anis
4,9
4,9 (78 avis)
Anis
80€
/h
1er cours offert !
Greg
5
5 (95 avis)
Greg
120€
/h
1er cours offert !
Grégory
5
5 (83 avis)
Grégory
105€
/h
1er cours offert !
Ahmed
4,9
4,9 (78 avis)
Ahmed
40€
/h
1er cours offert !
Pierre-thomas
5
5 (40 avis)
Pierre-thomas
80€
/h
1er cours offert !
Sébastien
5
5 (71 avis)
Sébastien
60€
/h
1er cours offert !
Antoine
4,9
4,9 (73 avis)
Antoine
60€
/h
1er cours offert !
Houssem
5
5 (105 avis)
Houssem
70€
/h
1er cours offert !
Anis
4,9
4,9 (78 avis)
Anis
80€
/h
1er cours offert !
Greg
5
5 (95 avis)
Greg
120€
/h
1er cours offert !
Grégory
5
5 (83 avis)
Grégory
105€
/h
1er cours offert !
Ahmed
4,9
4,9 (78 avis)
Ahmed
40€
/h
1er cours offert !
Pierre-thomas
5
5 (40 avis)
Pierre-thomas
80€
/h
1er cours offert !
Sébastien
5
5 (71 avis)
Sébastien
60€
/h
1er cours offert !
Antoine
4,9
4,9 (73 avis)
Antoine
60€
/h
1er cours offert>

Organiser son temps

Dès que vous avez le sujet en main, lisez-le rapidement en diagonale pour repérer les éventuelles questions de cours. Comme bien-sûr vous connaissez parfaitement votre cours (sinon, relisez bien le paragraphe précédent de ce document), vous commencerez par ça. Puis vous traiterez les parties qui vous inspirent le plus à priori.

Ne bloquez pas trop longtemps sur une question même si évidemment il faut chercher un peu. Passez à l'exercice suivant si les questions s'enchaînent et que vous ne trouvez pas l'une réponse et que du coup vous ne pouvez plus continuer. Comme la plupart des sujets sont volontairement trop long, il est rare qu'un élève s'ennuie pendant l'épreuve !

Par contre, démarrez tous les exercices et problèmes car leurs débuts sont souvent assez simples. C'est toujours quelques points de gagnés !

Une copie avenante, bien présentée

Comment rendre une belle copie ?
La qualité et la propreté de votre copie compte beaucoup dans la note et dans l'appréciation de votre correcteur. En effet, on peut plus facilement passer sur des fautes d'innattention chez un élève qui a soigné sa copie que chez un élève dont on a du mal à déchiffrer les phrases.

Tout ce qui clarifie votre copie et facilite sa correction vous sera favorable et c’est absolument normal :
le correcteur qui doit corriger un grand nombre de copies sur un laps de temps très bref ne passera pas cinq minutes à essayer de déchiffrer vos hiéroglyphes!

Donc votre copie doit être lisible, elle doit comporter une marge pour les commentaires du professeur, les feuilles doivent être numérotées.

Attention aux fautes d’orthographe également. Les phrases peuvent devenir incompréhensibles si il y a accumulation de fautes de grammaire, de conjugaison, vous risquez donc de ne pas vous faire comprendre, d’où une perte de points !

Encadrez les résultats qui correspondent à la réponse à la question posée.

Si vous avez une courbe à tracer, faites le soigneusement car ce tracé vous apportera des points et n’oubliez pas d’y indiquer l’abscisse, l’ordonnée, l’échelle, les unités et le titre.

Une copie intelligemment rédigée

Commencez tout exercice ou problème en résumant l’énoncé sur un schéma, qui indiquera en particulier les notations imposées et éventuellement celles choisies par vous et dont vous aurez besoin dans vos démonstrations.

Quelques conseils pour une démonstration claire et efficace :

  • Précisez le but et les hypothèses ;
  • Indiquez toutes les étapes du raisonnement même si certaines vous semblent simples.

Cela ne veut pas dire qu'il soit nécessaire d'en écrire des pages et des pages; la rédaction doit être "nécessaire et suffisante"; vous ne serez pas noté à la page !
Faites bon usage des mots “or”, “car”, “mais”, “donc” ....
Ne vous contentez pas d’un “on a” ou mieux “on a que” comme si c’était les formules magiques; indiquez le nom de la formule, de la méthode, du théorème, du principe utilisé.
Ne dites pas “d’après Descartes” mais “d’après la formule de Descartes de la réfraction” car Descartes n’est pas un bon copain à vous!
Indiquez les hypothèses que vous utilisez à chaque étape.

Quand vous utilisez une approximation, dites-le et expliquez pourquoi.

Pour finir, quelques conseils en vrac

Quels sont les risques en cas de triche à un examen ?
En cas de triche avérée, vous risquez d'être recalé à l'examen en cours et de vous voir interdire de participer à d'autres examens pendant plusieurs années.
  • N'oubliez pas votre calculette; elle peut vous servir pour les calculs mais pas pour rentrer vos formules. Sachez qu'elle est interdite à certaines épreuves et le professeur ne vous le dira pas forcément à l'avance ! ;
  • Vous serez jugé  par un examen ou un concours donc il serait ridicule de tricher ou de copier ! On est bien d'accord là-dessus n'est-ce-pas ! ;
    En plus vous risqueriez gros : pas de passage en seconde année pour un élève de 1ère année par exemple.
  • Quand on vous rendra la copie corrigée, il faudra bien regarder vos erreurs et faire un bilan sur le type de fautes. Les erreurs d'étourderie sont rares. Les autres, il faut apprendre à les éviter pour progresser !

Un peu d'aide pour les cours

Voici quelques aides pour les cours que vous pouvez rencontrer. Si vous souhaitez des conseils plus spécialisés, n'hésitez pas à nous les demander en commentaires !

En chimie

L’atomistique

L’atomistique est peut-être le domaine le plus important que vous allez traiter (souvent, le premier). C’est en se référant à lui que vous saurez ensuite pourquoi telle molécule se dissout dans tel solvant et non un autre, pourquoi telle fonction réagit sur tel atome, pourquoi tel métal est plus réducteur qu’un autre, pourquoi tel ion existe et pas avec un électron de plus.

La chimie aqueuse

Qu'est-ce que la chimie aqueuse ?
La chimie aqueuse est l'analyse des composés chimiques contenant de l'eau. Il en existe une grande quantité.

La chimie aqueuse vous présentera différents types de réactions chimiques simples, dont la réaction acido-basique est le modèle vu en classe de lycée. Commencez toujours par écrire la réaction et sa constante. En oxydoréduction, il faut écrire les demi-réactions d’oxydoréduction et la loi de Nernst. En solubilité, sachez faire un bilan de matière et discriminer le cas « présence de solide » (Qr=Kr) et le cas « absence de solide » (Qr<Kr). Quel que soit le chapitre, pensez toujours à faire un tableau d’avancement. Le concept est simple, mathématique : vous avez trop peu d’équations pour trop de données manquantes. Le tableau d’avancement vous offre une inconnue unique. Reconnaissez instinctivement une réaction totale d’une réaction équilibrée. Si un produit est un gaz qui s’échappe par exemple, la réaction sera totale. Les solutions binaires sont basées sur les diagrammes de Clapeyron. Apprenez bien à les interpréter, et faites le lien avec le chapitre consacré au magmatisme en Sciences de la Terre.

La chimie organique

La chimie organique est souvent négligée alors que ces chapitres ne requièrent que peu de réflexion. Toute la chimie organique est basée sur un principe simple : un élément électronégatif, donc nucléophile, va réagir avec un élément électrophile selon les règles d’acidité de Lewis. Tous les mécanismes à apprendre reposent sur ce concept. Reproduisez-les plusieurs fois pour bien saisir quel élément réagit sur quel autre et pourquoi. Dessinez les cases quantiques vides et les doublets non liants pour vous aider, ainsi que les charges formelles, voire partielles en cas d’hésitation. Pour les mécanismes, il faut absolument tracer à l’aide de flèches les attaques qui ont lieu. Prenez l’habitude de nommer les réactions, par exemple pour l’addition électrophile aromatique : 1) Formation de l’électrophile 2) attaque du cycle sur l’électrophile et perte d’aromaticité 3) Réaromatisation Séparez bien les contraintes stériques des contraintes de charges.

Classez les atomes et fonctions rencontrées selon leur réactivité, à l’aide des chapitres traitant d’atomistique, pour connaître la priorité des réactions possibles. Plus important encore est le principe de Hammond, qui explique notamment que l’on formera la molécule la plus stable, autant du point de vue de la charge que des contraintes stériques. Les exercices de synthèse vous offrent ponctuellement certains intermédiaires. Plus ici qu’ailleurs, lisez l’intégralité de l’énoncé pour gagner du temps.

La thermochimie

La thermochimie, qui peut sembler être un jeu de mathématiciens au premier abord, est bien une discipline qui permet l’étude des réactions chimiques. Séparez bien l’utile du théorique. Elle consiste en l'étude des réactions chimiques selon la température.

En Physique

Les mathématiques

L’électricité et la mécanique se basent sur les connaissances du programme de lycée. Savoir résoudre des équations différentielles linéaires du premier et du second ordres est tout à fait indispensable. On fera avantageusement le lien avec le cours correspondant en mathématiques, si possible avec l’aide des professeurs.

Les méthodes

Faire des exercices ne doit pas être une perte de temps. Il faut élaborer une méthode, l’appliquer, la manipuler au gré des exercices. Le cours doit être su avant, sinon comment l’appliquer, comment comprendre ce que l’on fait ? Il faut faire des exercices jusqu’à avoir le sentiment (idéalement) que plus aucun exercice de ce genre ne vous arrêtera. Un cours de physique ne s’apprend pas par cœur, il se comprend, depuis sa problématique jusqu’à son aboutissement : la résolution des problèmes posés. Cela passe par les démonstrations, à savoir refaire. Ce n’est rébarbatif que si on se l’imagine de façon puérile. Une démonstration aide à la compréhension, et est demandée autant à l’écrit qu’à l’oral ! Les démonstrations sont le cœur des théories scientifiques. Etre ingénieur, chercheur, ou enseignant nécessite de pouvoir non seulement comprendre une démonstration, mais également en élaborer dans son domaine de recherche. Seul un professeur peut vous expliquer clairement un cours que vous ne saisissez pas, un problème que vous ne résolvez pas. N’hésitez pas à leur demander, sans oublier qu’il y a plusieurs professeurs dans votre établissement et que chacun a ses domaines de prédilection. Les jeux de mots sont très utiles dans cette matière qui présente, notamment pour la mécanique des fluides, de nombreuses formules à apprendre.

En mathématiques

Quel que soit le concours, l’énoncé a été travaillé par un professeur. Ne dissociez jamais les questions sans y avoir été invité. Il y a une logique dans l’ordre des questions. Vous devez élaborer une démonstration à l’aide des éléments que l’on vous donne et vous a donné en cours. Surtout, suivez le plan et gardez en tête le cheminement ! Si une question est posée brutalement, référez-vous aux méthodes apprises en cours, si un exercice est composé de nombreuses questions, c’est que l’on vous apporte une méthode inédite, à utiliser ! Il faut aborder toutes les parties du sujet pour montrer que vous êtes capable quel que soit le domaine. L’abstraction ne doit pas vous bloquer. Un jeu de société, un livre ou un jeu vidéo, comme beaucoup d’autres éléments de votre vie, vous entraînent dans des mondes totalement abstraits, et généralement, vous en redemandez. Oui, les mathématiques sont abstraites, mais nos générations manipulent cet état quotidiennement ! La seconde difficulté majeure des mathématiques est la « complexité combinatoire ». On associe facilement deux pièces de puzzle, mais les mathématiques vous demandent de savoir réaliser des montages de dix éléments, puis cent, puis mille, et même en trois dimensions, et bien plus parfois ! Apprendre par cœur des montages aide, mais connaître ses éléments de base, comprendre ceux qui sont plus complexes, apprivoiser ses outils, acquérir un savoir-faire, sont les étapes indispensables à celui qui veut réussir son travail d’apprenti mathématicien. Rassurez-vous ! Vous serez toujours guidé, d’abord par votre professeur tout au long de vos années, puis par les sujets même de concours. On ne vous demandera jamais de monter plus de quelques pièces ensemble sans vous aider !

L’algèbre linéaire

L’algèbre linéaire, autrefois enseignée dès les classes de primaire, est une théorie unificatrice de tous les domaines que vous avez étudiés : géométrie, polynômes, … Soyez clairs avec les définitions, nombreuses, qui seront le pilier de vos connaissances. D'abord abstraits, l’algèbre linéaire demandera de vous un effort de dés abstraction. Il faut réussir à percevoir clairement la nature de chaque objet manipulé et son rapport avec les autres objets. N’ayez plus peur des démonstrations. La démonstration est le travail du mathématicien. Si vous l’esquivez, vous ne remplissez pas votre part du contrat. La démonstration est un processus complexe mais qui doit suivre, pour être valable, la logique la plus élémentaire. Distinguez bien ce fil logique. Si vous faites cet effort de compréhension, vous arriverez à saisir la beauté d’un raisonnement mathématique. J’emprunte à mon professeur sa métaphore : il s’agit d’un exercice de mécano mental. Vous avez des centaines d’outils, de méthodes, de matières premières. Vous avez un but. Comment allez-vous assembler vos connaissances pour parvenir à construire pas à pas l’édifice ? Pour un mathématicien, il ne s’agit plus de suivre un plan, mais de l’imaginer d’abord. Les cours dispensés en classe préparatoire vous donnent l’occasion de saisir la pensée mathématique, d’apprendre à décrypter son langage et vous offrent les bases pour que vous puissiez vous-même l’utiliser pour atteindre vos objectifs. C’est toute la force des classes préparatoires : on ne vous apprend pas simplement à manipulez des outils et des connaissances, mais aussi et d’abord à saisir leur intérêt en vue d’une utilisation consciente et réfléchie. C’est votre future indépendance intellectuelle que l’on vous offre, à chacun de la saisir. De façon plus pragmatique, ce sont les démonstrations qui vous permettront de lier entre eux les théorèmes étudiés. Vous pourrez ainsi distinguer ceux qui sont utiles pour résoudre des exercices et ceux qui servent d’intermédiaires de démonstrations aux premiers. Classez alors les théorèmes en fonction de leur objet d’étude, de leur objectif, et de leur puissance.

Le calcul, l’analyse

Nombres complexes, formules classiques, dérivation, intégration, sommes, limites, polynômes, trigonométrie… Vous êtes en territoire connu, ou presque. Cependant, ces notions sont maintenant appliquées à des travaux importants, œuvrant principalement dans le domaine des probabilités. De nombreux exercices apporteront les automatismes nécessaires à la résolution rapide des exercices de calcul.

Les probabilités

Les probabilités sont un outil extrêmement puissant et fréquent en biologie, puisqu’elles permettent de simplifier les systèmes étudiés de manière réaliste.

De même que pour l’algèbre linéaire, séparez bien les différents niveaux d’étude : expérience, modélisation, possibles et univers, événements, probabilités, variables aléatoires sont diverses notions à savoir bien définir, regrouper, classer. Distinguer bien la nature de chaque objet étudié ! Une fois ces éléments classés, partez toujours de la base de la pyramide avant d’arriver au sommet. On commence par modéliser une expérience, on donne des exemples de possibles, on les rassemble pour obtenir l’univers. En fonction du type d’univers obtenu, on caractérise l'événement. L'événement est le centre de tout exercice de probabilité. C’est lui que l’on apprend à manipuler. C’est seulement après avoir saisi l'événement que l’on doit s’intéresser à sa probabilité. Rappelez-vous donc de revenir à l'événement lors d’un calcul de probabilité. Apprenez bien les lois usuelles, ainsi que leur variante « centrée ». Face à un problème abstrait, ramenez-vous si possible à du concret : un dessin, un graphique, font souvent office de clés de résolution.

Besoin d'un professeur de Physique - Chimie ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,40/5 - 5 vote(s)
Loading...

Clément

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.