Cours de Physique Seconde Première S Terminale S Tout Niveau Tout Niveau -PC DS – DM Vidéo Collège – Physique / Chimie Exos – Chimie Exos – Physique Résumés
Partager

Chronologie: physique de l’atome et des particules

Par Yann le 15/03/2017 Ressources > Physique-Chimie > Tout Niveau -PC > Histoire Sciences > Chronologie: physique de l’atome et des particules
Table des matières
    AntiquitéXIXèmeXXème


    L’idée d’ « atome », née pendant l’antiquité des réflexions du philosophe grec Démocrite d’Abdère est tombée pendant plusieurs siècles dans l’oubli, éclipsée par la théorie des quatre éléments d’Aristote. La théorie atomique émerge à nouveau au cours du XVIIème siècle mais ne s’impose réellement qu’à partir de XIXème siècle. Loin d’être l’ultime constituant de la matière qu’imaginait Démocrite l’atome est lui-même constituée de particules que les progrès techniques du XXème siècle ont permis de découvrir. Cette chronologie propose de retracer au travers de ses dates clées l’histoire de la découverte de l’atomes et des particules élémentaires.

    ANTIQUITÉ

     

    -440

    Naissance du concept d’atome
    Démocrite propose une théorie selon laquelle la matière est constituée de particules trop petites pour être visibles baptisées atomes.

    -430

    Théorie des quatre éléments
    Pour le philosophe Empédocle d’Agrigente la matière est constituée d’une combinaison de 4 éléments: l’eau, l’air, la terre et le feu. Portée par la renommée d’Aristote est accéptée pendant plusieurs siècles au détriment de la théorie atomique de Démocrite.

    -60

    Lucrèce soutient la théorie atomique
    Le philosophe romain Lucrèce défend dans son oeuvre « De la nature des choses » la théorie de démocrite selon laquelle la matière est composées d’atomes.
      

    XIXème SIÈCLE

     

    1808

    John Dalton actualise la théorie atomique
    John Dalton publie « A new system of chemical philosophy » où il reprend la théorie atomique de Démocrite et la développe en tenant compte découverte chimiques récentes.

    1813

    Système de symboles et formules chimiques
    Jons Jakob Berzelius propose un systèmes de symboles et de formules chimiques destinés à représenter les atomes ainsi que les corps composés. Ce système est encore celui utilisé actuellement.

    1869

    Effet Tyndall – explication de la couleur bleue du ciel
    John Tyndall découvre l’effet tyndall: lorsqu’une lumière rencontre des particules dont la dimension est proche de sa longueur d’onde alors elle est dispersée. Cet effet permet en particulier d’expliquer la couleur bleue du ciel.

    1880

    Découverte de la nature particulaire des rayons cathodiques
    Le physicien britannique William Crookes montre que les rayons cathodiques ne sont pas constitués d’ondes électromagnétiques mais d’un flux de particules électriquement chargées.

    1897

    Détermination de la masse de l’électron
    Joseph John Thomson détermine la masse de l’électron.

    1899

    Détermination de la charge de l’électron – Interprétation de l’ionisation
    Joseph John Thomson détermine la charge électrique de l’électron. Il soutient que l’ionisation correspond à la séparation d’électrons de leur atome.
      

    XXème SIÈCLE

     

    1904

    Modèle atomique de Thomson
    Joseph Thomson propose un modèle atomique ou les électrons sont dispersés dans de la matière positive comme des raisins dans un cake.

    1906

    Détermination du nombre d’électrons dans l’atome d’hydrogène
    Joseph John Thomson montre que l’atome d’hydrogène ne possède qu’un électron.

    1908

    Découverte de la série de raies de Paschen
    Louis Paschen découvre une série de raies d’émissions de l’hydrogène située dans le proche infrarouge et baptisée série de Paschen.

    1910

    Découverte de l’isotopie
    Joseph John Thomson identifie plusieurs isotopes du néon et obtient ainsi confirmation qu’un atome peut présenter différentes formes isotopiques.

    1911

    Modèle atomique de Rutherford
    Ernest Rutherford élabore un nouveau modèle de l’atome. Ce dernier serait constitué d’un noyau positif concentrant l’essentiel de la masse et d’électrons orbitant à ses confins. Noyaux et électrons étant séparés par du vide et constituant un édifice globalement neutre.

    1913

    Modèle atomique de Bohr
    Niels Bohr utilise la théorie quantique pour décrire les orbites électroniques, les excitations et désexcitation des électrons.

    1914

    Définition du numéro atomique
    Le physicien britannique Henry Gwyn Jeffreys Moseley définit la notion de numéro atomique: il correspond au nombre de charges positives du noyau atomique.

    1914

    Invention du mot proton
    Ernest Rutherford utilise pour la première fois le mot proton pour désigner la particule positive qui constitue le noyau de l’atome d’hydrogène.

    1914

    Confirmation expérimentale du modèle de Bohr
    Les physiciens allemand James Franck et Gustave Hertz confirment expérimentalement les orbites électroniques prévues par le modèle de Bohr.

    1923

    Association onde-particule de De Broglie
    Louis de Broglie suggère que chaque particule pourrait être associé à une onde.

    1926

    Modèle atomique de Schrödinger
    Ernest Schrödinger établit un modèle ondulatoire de l’atome dans lequel les électrons sont décrits sous forme d’onde. Ce modèle inclus l’équation d’onde de Schrödinger.

    1931

    Hypothèse de l’existence du neutrino
    Wolfang Pauli suppose l’existence d’une particule neutre, sans masse correspondant à l’énergie manquante lors de la désintégration béta. Enrico Fermi baptisera cette molécule neutrino.

    1932

    Découverte du neutron
    Le physicien James Chadwick découvre l’existence d’une particule neutre composant le noyau atomique: le neutron.

    1932

    Modèle de Heisenberg du noyau atomique
    Werner Heisenberg propose un modèle de noyau atomique composé à la fois de protons et de neutrons, il fait l’hypothèse qu’il s’exerce entre eux une force attractive permettant d’expliquer la stabilité des noyaux.

    1932

    Découverte du positron
    Le physicien américain Carl David Anderson découvre, en étudiant les rayons cosmiques, l’antiparticule de l’électron qu’il nomme positron (il est aussi appelé positon).

    1934

    Détermination de la masse du neutron
    James Chadwick et Maurice Goldhaber détermine la masse du neutron.

    1937

    Découverte du muon
    Carl David Anderson découvre une particule qui a d’abord été supposée être un pion mais qui s’est ensuite avéré être un muon.

    1939

    Détermination du moment magnétique du neutron
    Felix Bloch détermine le moment magnétique du neutron et en déduit que ceux-ci sont neutres mais constitués de particules plus petites électriquement chargées (qui s’avéreront plus tard être des quarks).

    1940

    Mise au point du bétatron
    Le physicien americain Donald William Kerst met au point le betatron, un accélérateur de particules qui permet de conférer aux électrons une vitesse proche de celle de la lumière.

    1946

    Invention du mot lepton
    Abraham Pais et Christian Moller inventent le terme de lepton pour désigner des particules telles les électrons et les muons qui ne sont pas sensibles à l’interaction forte.

    1947

    Découverte du pion
    Le physicien britannique Cecil Frank Powell découvre la particule subatomique nommée pi-meson ou pion.

    1952

    Découverte du méson K
    Les physiciens polonais Marian Danysz et Jerzy Pniewski découvrent le méson K (ou kaon) une particule dont la masse et la moitiée de celle du proton.

    1953

    Invention de la chambre à bulles
    Le physicien américain Donald Arthur Glaser invente la chambre à bulles qui permet de suivre le mouvement des particules chargées: sur leur trajectoire se forme une série de bulles.

    1954

    Mise au point du bevatron
    Les scientifique de l’université de Californie mettent au point le bevatron. Il s’agit d’un accélérateur de particules qui permet de fournir à des protons une énergie allant de 5 à 6 milliards d’électron-volt.

    1954

    Invention du mot baryon
    Abraham Pais invente le terme « baryon » pour désigner la classe de particules élémentaires sensibles à l’interaction forte.

    1955

    Découverte de l’antiproton
    Emilio Segré et Owen Chamberlain découvrent l’antiproton, une particule de même masse que le proton mais de charge électrique négative.

    1956

    Découverte des antineutrinos
    Les physiciens américains Frederick Reines et Clyde Lorrain Cowan découvre les antineutrinos

    1961

    Formulation du théorème de Goldstone
    Le physicien britannique Jeffrey Goldstone formule le théorème de Goldstone et prévoit l’existence d’une particule de spin 0, de masse nulle appelée Boson de Goldstone.

    1964

    Prévision de l’existence du boson de Higgs
    Le Physicien Peter Higgs prévoit l’existence d’une particule de spin 0 mais de masse non nulle appelée par la suite boson de Higgs.

    1972

    Formulation de la théorie de la chromodynamique quantique
    Le physicien américain Murray Gell-mann élabore la théorie de la chromodynamique quantique qui décrit le comportement des quarks

    1974

    Découverte du J-psi
    Samuel Ting et Burton Richer découvrent une nouvelle particule subatomique appelée particule J-psi. Cette découverte sera récompensé par le prix nobel en 1976.

    1977

    Découverte de la particule upsilon
    Le physicien américain Leon Max Lederman découvre la particule upsilon.

    1979

    Découverte des gluons
    Preuve de l’existence des gluons, particules par l’intermédiaire desquelles les quarks interagissent.

     

    Partager

    Nos lecteurs apprécient cet article
    Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

    Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,86 sur 5 pour 7 votes)
    Loading...

    Poster un Commentaire

    avatar
    plus récents plus anciens plus de votes
    ibrahim
    Invité

    super site donne répond a tout mes dm