Introduction

  • Contexte : Lumières, mvt φ européen a foi ds raison homme, propose idéal politique (hiérarchie sociale sur mérite)
  • Auteur :    emblématique du XVIIIe + symbole bourgeoisie libérale +anti cléricale + critique pvoir + démêlés à s’éloigne Paris, Ferney (conception monde à travers contes φ récits voyages) + y achève Candide
  • Œuvre :    critique surtout optimisme (φ justifie existence Mal mais déformée de Leibniz par Wolf, Pope) à travers périple héros : chassé château + découvre malheurs monde + dvpe esprit critique
  • Extrait :    incipit présente traditionnellement perso ds § successifs mais ironie face univers idyllique
  • En quoi cet incipit se démarque-t-il d’un conte ordinaire ?                                                     Etudiez le registre satirique dans cet extrait                                                                                Dans quelle mesure cet incipit annonce-t-il l’ensemble de l’œuvre ?

Une exposition traditionnelle : le portrait des personnages principaux

Candide

  • héros (superlatifs absolus → éloge)
  • enfant (chp lex simplicité (mis en valeur par ‘tout’) + ‘petit’ + présenté comme élève)
  • sans origines (mystère famille → enfant naturel + seul prénom + extérieur baronnie)

La baronnie

  • baron (chp lex puissance + possessifs → domination 1 homme + superlatif (relatif))
  • baronne (chp lex respect + sujet vbes action (pronominal) → maîtresse de maison + superlatif absolu)
  • enfants (‘grasse’, ‘fille’ + ellipse narrative + ‘fils/père’ à liés mère/père + ‘digne’, importance paraître → figure de l’héritier)

Pangloss

  • comme un Dieu (‘précepteur’ associé aussitôt à ‘oracle’ → laudatif  + superlatif absolu → hyperboles)
  • que parole (chp lex parole (‘prouvait’, disait’…), vbes imparfait → son habitude)
  • faire-valoir baronnie (chp lex enseignement → le précepteur + seul C. écoute → ‘décor’)

Le début traditionnel d’un conte merveilleux

Le cadre spatio-temporel

  • incipit (‘icelui’ → temps lointain + ‘il y avait’ à formule traditionnelle)
  • lieu et temps reculés (insistance château + relations féodales → M-âge ?)

Le merveilleux de l’enfance

  • alliance richesse/pouvoir  (baron, réunit 2 → 1er bonheur de classification)
  • idéalisation réel (classification bonheurs → naïveté, voc enfantin + superlatifs (aussi comparatifs supériorité) à voc laudatif)

Candide, héros d’un conte ?

  • personnage benêt (simple esprit + extérieur baronnie → personnage exclu famille)
  • sit° initiale idyllique (tous bonheurs liés au château + 3ème et 4ème sont vrais → rappelle situation certains contes avant élément perturbateur)
  • incarne monde de enfance (point vue déformé (emphase : ‘château, province, terre’))

La satire de Voltaire : une ironie destructrice

La noblesse (critique puissance + illusion)

  • richesse (rapprochements → confondre vrai/faux)
  • pouvoir (‘+ puissants’ + simplicité argument (‘car’…) → puissance repose sur éléments assez ordinaires → décalage réalité/apparence)
  • considération (‘Monseigneur’ (honorifique) ≠‘riaient’ (rel° camaraderie) → pas hiérarchie réelle)
  • naissance (titres au lieu prénom → importance noblesse + ‘71’  ≠ épithètes valorisants → importance hiérarchie)

Satire de Pangloss et de l’Optimisme

  • néologisme (1er terme → métaphysique Leibniz + accumul° termes faussés par ‘nigo’)
  • démonstration pseudo- φ (thèse, arguments, exemples, p présent (causal) → voc logique)
  • cible explicite (‘meilleur mondes possibles’ → Leibniz + ‘point effet’ → Wolf + ‘tout est bien’ → Pope → vise φ optimistes)
  • raisonnement vain (liens cause, arbitraires + prop° sans rapports juxtaposées → presque inversion logique → pseudo logique, comique)
  • parasite (préoccupations physiques +  proposition supplémentaire dans discours → flatte baron)

Effet du discours sur Candide

  • imitation (mm voc → point vue C. + ‘car’, ‘il concluait’, ‘par conséquent’ → logique de P chez C.)
  • bonheurs ordonnés (rappelle ‘meilleur des mondes’+ voc relatif baronnie → vision bornée)
  • C pur de cœur (pudeur + ‘être Cunégonde’ → naïveté)

Conclusion

  • Voltaire dresse le tableau d’une famille noble allemande, et de deux personnages pourtant exclu de la baronnie ce monde fermé destiné à disparaître, Candide, héros simple, sans jugement, sans passé, et Pangloss, précepteur-oracle
  • A travers la parodie d’un conte, le jugement faussé du héros porte la critique de ce monde merveilleux, infantilisant et illusoire
  • Ainsi, l’ironie de Voltaire permet à cette galerie de portraits caricaturale, satire de l’aristocratie, à cette parodie de discours philosophique de devenir une véritable critique du monde borné dont Candide est la victime, mais aussi l’admirateur
  • L’ironie présente dans l’ensemble du texte en constitue l’intérêt principal ; ainsi, l’auteur peut adopter le point de vue du héros, tout en s’en détachant. Le récit en est d’autant plus vif.  Candide annonce également la recherche du bonheur à travers la dynamique de l’intrigue amoureuse ici mise en place
  • Autres mondes meilleurs des mondes possibles : Eldorado (imaginaire), la métairie (≠, car conclusion et sagesse → + constructif)

Ingénu : pas attaque directe mais plutôt mise en valeur d’un type d’homme sans préjugés

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Clément M

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide