Introduction

  • Contexte : Lumières, mvt φ européen a foi ds raison homme, propose idéal politique (hiérarchie sociale sur mérite)
  • Auteur :    emblématique du XVIIIe + symbole bourgeoisie libérale +anti cléricale + critique pvoir + démêlés à s’éloigne Paris, Ferney (conception monde à travers contes φ récits voyages) + y achève Candide
  • Œuvre :    critique surtout optimisme (φ justifie existence Mal mais déformée de Leibniz par Wolf, Pope) à travers périple héros : chassé château + découvre malheurs monde + dvpe esprit critique
  • Extrait :    incipit présente traditionnellement perso ds § successifs mais ironie face univers idyllique
  • En quoi cet incipit se démarque-t-il d’un conte ordinaire ?                                                     Etudiez le registre satirique dans cet extrait                                                                                Dans quelle mesure cet incipit annonce-t-il l’ensemble de l’œuvre ?

Une exposition traditionnelle : le portrait des personnages principaux

Candide

  • héros (superlatifs absolus → éloge)
  • enfant (chp lex simplicité (mis en valeur par ‘tout’) + ‘petit’ + présenté comme élève)
  • sans origines (mystère famille → enfant naturel + seul prénom + extérieur baronnie)

La baronnie

  • baron (chp lex puissance + possessifs → domination 1 homme + superlatif (relatif))
  • baronne (chp lex respect + sujet vbes action (pronominal) → maîtresse de maison + superlatif absolu)
  • enfants (‘grasse’, ‘fille’ + ellipse narrative + ‘fils/père’ à liés mère/père + ‘digne’, importance paraître → figure de l’héritier)

Pangloss

  • comme un Dieu (‘précepteur’ associé aussitôt à ‘oracle’ → laudatif  + superlatif absolu → hyperboles)
  • que parole (chp lex parole (‘prouvait’, disait’…), vbes imparfait → son habitude)
  • faire-valoir baronnie (chp lex enseignement → le précepteur + seul C. écoute → ‘décor’)

Le début traditionnel d’un conte merveilleux

Le cadre spatio-temporel

  • incipit (‘icelui’ → temps lointain + ‘il y avait’ à formule traditionnelle)
  • lieu et temps reculés (insistance château + relations féodales → M-âge ?)

Le merveilleux de l’enfance

  • alliance richesse/pouvoir  (baron, réunit 2 → 1er bonheur de classification)
  • idéalisation réel (classification bonheurs → naïveté, voc enfantin + superlatifs (aussi comparatifs supériorité) à voc laudatif)

Candide, héros d’un conte ?

  • personnage benêt (simple esprit + extérieur baronnie → personnage exclu famille)
  • sit° initiale idyllique (tous bonheurs liés au château + 3ème et 4ème sont vrais → rappelle situation certains contes avant élément perturbateur)
  • incarne monde de enfance (point vue déformé (emphase : ‘château, province, terre’))

La satire de Voltaire : une ironie destructrice

La noblesse (critique puissance + illusion)

  • richesse (rapprochements → confondre vrai/faux)
  • pouvoir (‘+ puissants’ + simplicité argument (‘car’…) → puissance repose sur éléments assez ordinaires → décalage réalité/apparence)
  • considération (‘Monseigneur’ (honorifique) ≠‘riaient’ (rel° camaraderie) → pas hiérarchie réelle)
  • naissance (titres au lieu prénom → importance noblesse + ‘71’  ≠ épithètes valorisants → importance hiérarchie)

Satire de Pangloss et de l’Optimisme

  • néologisme (1er terme → métaphysique Leibniz + accumul° termes faussés par ‘nigo’)
  • démonstration pseudo- φ (thèse, arguments, exemples, p présent (causal) → voc logique)
  • cible explicite (‘meilleur mondes possibles’ → Leibniz + ‘point effet’ → Wolf + ‘tout est bien’ → Pope → vise φ optimistes)
  • raisonnement vain (liens cause, arbitraires + prop° sans rapports juxtaposées → presque inversion logique → pseudo logique, comique)
  • parasite (préoccupations physiques +  proposition supplémentaire dans discours → flatte baron)

Effet du discours sur Candide

  • imitation (mm voc → point vue C. + ‘car’, ‘il concluait’, ‘par conséquent’ → logique de P chez C.)
  • bonheurs ordonnés (rappelle ‘meilleur des mondes’+ voc relatif baronnie → vision bornée)
  • C pur de cœur (pudeur + ‘être Cunégonde’ → naïveté)

Conclusion

  • Voltaire dresse le tableau d’une famille noble allemande, et de deux personnages pourtant exclu de la baronnie ce monde fermé destiné à disparaître, Candide, héros simple, sans jugement, sans passé, et Pangloss, précepteur-oracle
  • A travers la parodie d’un conte, le jugement faussé du héros porte la critique de ce monde merveilleux, infantilisant et illusoire
  • Ainsi, l’ironie de Voltaire permet à cette galerie de portraits caricaturale, satire de l’aristocratie, à cette parodie de discours philosophique de devenir une véritable critique du monde borné dont Candide est la victime, mais aussi l’admirateur
  • L’ironie présente dans l’ensemble du texte en constitue l’intérêt principal ; ainsi, l’auteur peut adopter le point de vue du héros, tout en s’en détachant. Le récit en est d’autant plus vif.  Candide annonce également la recherche du bonheur à travers la dynamique de l’intrigue amoureuse ici mise en place
  • Autres mondes meilleurs des mondes possibles : Eldorado (imaginaire), la métairie (≠, car conclusion et sagesse → + constructif)

Ingénu : pas attaque directe mais plutôt mise en valeur d’un type d’homme sans préjugés

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide