Sujet

Après vous être demandé quelles diverses formes peut prendre le monologue, vous vous interrogerez sur ses diverses fonctions dans une œuvre théâtrale. Vous appuierez votre réflexion sur les textes de votre connaissance.

Introduction

Nous  connaissons l’importance du monologue, sa définition est assez simple, nous pourrions en dire que c’est une tirade prononcée par un personnage seul ou qui se croit seul, ou bien par un personnage écouté par d’autres, mais qui ne craint pas d’être entendu par eux, dans le cas d’une scène à plusieurs personnages, c’est ce dernier caractère qui distingue le monologue de l’aparté, définition de Schérer, La dramaturgie classique. Ainsi nous pouvons dire que le monologue a une place reconnue, importante au théâtre, depuis le XVIème siècle. Nous verrons quelles diverses formes il peut prendre et les diverses fonctions du point de vue de l’action des personnages et du public qu’il occupe dans une œuvre théâtrale en prenant appui sur les monologues célèbre  de notre théâtre

Le monologue du point de vue de l’action

1 – une scène d’exposition

Le monologue s’apparente à une nécessité dramatique qui permet de mettre en place une intrigue. Du point de vue de la scène d’exposition, il constitue une bonne alternative au dialogue de deux personnages, un maître et son confident par exemple, cela éclaire la situation et pose les enjeux de la comédie ou de la tragédie. Racine par exemple commence par un long monologue dans les Plaideurs, il recourt à ce procédé et confie à son « héraut », Petit Jean le soin d’informer le spectateur et le lecteur. On peut ainsi le considérer comme une commodité permettant de condenser en deux heures une action qui s’étend sur une journée ou parfois plus.

2 – anticiper l’action par le monologue

L’action est parfois grâce au monologue suspendu, ainsi Anouilh dans le prologue d’Antigone, l’action à venir est dérouler immédiatement enlevant de cette manière tout suspense et mettre en avant l’idée de fatalité que l’on retrouve dans un extrait du chœur, « c’est reposant la tragédie… il n’y a plus d’espoir ».

3 – créer l’action par le monologue

Le téléphone chez Cocteau, simple accessoire banal permet de suivre la progression  de l’action il s’agit dans ce cas de figure d’un faux monologue.

Nous voyons donc qu’il peut servir d’exposition, suspendre l’action ou l’anticiper, dans certains cas même il peut s’agir d’un faux  monologue qui crée l’action, nous pouvons mettre ces trois idées respectives dans le monologue du point de vue de l’action, cependant il permet aussi d’éclairer le personnage, il remplit une fonction par rapport aux caractères.

Le monologue du point de vue des caractères des personnages

1 – l’expression des sentiments par le monologue

Le monologue a une autre fonction du point de vue des personnages, il éclaire les sentiments en permettant l’expression lyrique d’un sentiment. Nous pouvons citer à égard, l’acte III de la scène 5 du Mariage de Figaro, « voici l’instant de la crise… », Figaro conclut son monologue d’une exceptionnelle longueur, il est en état de choc après l’infidélité dont il croit Suzanne coupable, il se retourne sur sa vie passée en faisant un bilan. C’est en fait dans ce retour sur lui-même que l’action progresse et que les sentiments les plus profonds sont dévoilés, libérés, le spectateur comprend le personnage et le voit tel qu’il est vraiment hors de ses relations à autrui.

2 – une délibération par le monologue

Nous pouvons illustrer cette idée d’une délibération par le monologue en citant Rodrigue dans le Cid de Corneille, le héros analyse un état d’âme ou une situation complexe. Il oscille entre honneur et son amour, déchiré entre les deux, que faut-il faire ? Doit-il venger son père en se battant contre le père de Chimène et perdre l’amour de sa maîtresse ou perdre son honneur en renonçant à la vengeance. « j’attire ses mépris en ne me vengeant pas ». Chimène ne pourra plus l’aimer mais il conservera son estime et lui son honneur. A la fin de la scène la résolution est prise. Nous voyons que le monologue est le lieu privilégié de la délibération avec soi-même face à un choix difficile, il permet un dialogue intérieur qui conduit à une prise de décision.

Conclusion

Le monologue est indispensable et essentiel au théâtre il joue un rôle premier au niveau de l’action, il sert d’exposition, il suspend ou anticipe l’action et la créée. Du point de vue des personnages, il éclaire les sentiments et dévoile et privilégie la délibération, il peut en outre donner le ton et conférer un statut de témoin aux spectateurs dévoilant et élargissant à la salle l’espace scénique.  Ainsi, il n’est pas moins conventionnel que le dialogue de théâtre, on lui offre une place privilégiée dans la création théâtrale, il prend en outre  en charge les fonctions de ces autres conventions du théâtre que sont l’aparté et la tirade.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide