Le commentaire composé est difficile (pour ceux qui le croient), car il consiste en la rédaction d'un texte, mais restreint à des règles. De plus, un commentaire doit comporter tout le vocabulaire attendu ! Mais ne vous inquiétez pas, ce cours va vous éclairer.

Tableau d'analyse littéraire

Avant toute chose, il vous faut, au brouillon, faire ce qu'on appelle un tableau d'analyse littéraire. Ce tableau comporte généralement 3 parties, mais je vais en ajouter une 4ème. Voici à quoi ressemble le tableau :

RepéragesOutils d'analyse littéraireInterprétationRegroupement
    

Peut-être avez-vous compris le fonctionnement de ce tableau. Je vais vous l'expliquer. Tout d'abord, on remplit la première colonne. Dans celle-ci entre tout ce qui concerne les phrases importantes, les discours … Ne lésinez pas sur la quantité, au contraire ! Une fois cela fait, passez à la colonne suivante : Mettez-y tout ce qui concerne les figures de style, les rythmes (ternaires …), les jeux de sonorités, figures de rhétorique, catégories lexicales et grammaticales … Cela fait, on arrive au degré supérieur : l'Interprétation ! Dans cette colonne, expliquez brièvement l'utilité ce tout ce que vous avez relevé, au fur et à mesure (ce travail de préparation doit durer 20 minutes, pas plus...). Cela fait, passez au regroupement. Dans cette colonne, rassemblez tous les éléments ayant un rapport entre eux. Cela doit permettre de dégager 2 ou 3 grandes parties, les axes (ou encore idées directrices du texte). Normalement, vous avez rempli le tableau en 20/25 minutes si le devoir dure 1 heure, 45 minutes si le devoir dure 2 heures, 1 heure si le devoir dure 3 heures … alors ne négligez pas cette étape ! C'est presque la plus importante, puisqu'il s'agit de la base de votre commentaire !

Introduction

1.La mise en contexte On choisit un domaine qui se rattache au texte et sert d'amorce ; l'analyse globale du texte. Attention : Évitez les généralités et les indications biographiques sans lien avec le passage ! 2.La présentation du texte On doit y retrouver : le nom de l'auteur, le titre de l'œuvre et le genre auquel elle appartient, la situation du texte dans l'œuvre, le thème du texte et éventuellement sa construction. Un mot ou une expression relie logiquement cette présentation à ce qui précède et à ce qui suit. 3.L'annonce du plan. Présentez les axes de lecture et leur enchaînement. On utilise la phrase précédemment élaborée pour exprimer le fil directeur. Exemple : Les auteurs classiques se présentaient volontiers comme de simples continuateurs des auteurs anciens. Ainsi La Fontaine emprunta t-il à Ésope à la fois le genre de la fable et les anecdotes qui les constituent. L'étude de ce texte nous permettra de montrer comment le poète parvient en quelques vers à dresser un tableau convaincant de la misère humaine et de ses contradictions. Ce faisant, il respecte les règles et les visées de l'esthétique classique, tout en imprimant à son poème une tonalité originale et personnelle. Maintenant que nous avons vu l'introduction , passons au développement. Pour rédiger, opérez comme pour une rédaction, mais en respectant ce plan : plan commentaire composé intro développement conclusion Les écueils : Un plan calqué sur le plan du texte Un commentaire qui explique le sens sans étudier en même temps les procédés d'écriture Des paragraphes sans citations ; des citations sans explication Les critères de réussite : Une bonne compréhension du texte (son sens et ses procédés d'écriture) Un plan convaincant Une bonne utilisation du vocabulaire de l'analyse  littéraire Une bonne maîtrise des techniques de la citation La transition est une phrase, ou 2, qui sert de lien entre 2 axes, pour ne pas que le correcteur perde le fil de votre commentaire. Ces phrases sont importantes et votre note dépendra en partie si votre texte suit une logique et une trame régulière, sans coupure vive. Pour développer, servez vous de votre tableau. Il contient théoriquement tous les éléments nécéssaires à votre commentaire, et vous évite de rechercher dans votre texte tel ou tel terme (d'où l'importance de faire beaucoup de relevés dans la colonne repérage). Attention aux repérages et aux figures de style que vous emploierez ! S'il n'y a pas d'explication après CHAQUE REPERAGE OU FIGURE DE STYLE EMPLOYE, il ne vaut rien, et c'est un argument de perdu, car un repérage ou une figure de style ne peut être utilisé QU'UNE SEULE FOIS !!! Gardez toujours à l'esprit votre idée directrice, il serait bête (et pourtant tellement fréquent) de développer un sujet étant totalement ailleurs de votre plan ... Voici un extrait de commentaire composé, il n'y a que l'introduction et l'axe I, mais il peut toujours vous donner une idée à quoi ressemble un commentaire composé ! --->ICI<--- Elle constitue à elle seule un paragraphe, et est très importante. En effet, le dernier regard que portera le correcteur sur votre copie sera sur la conclusion ! Faites en sorte qu'il garde de votre copie un bon souvenir en rédigeant correctement votre conclusion. La conclusion peut être représentée par un entonnoir auquel le gros goulot serait vers le bas. En effet, la conclusion est rédigée en 2 parties non séparées (alinéa, passage de lignes …) puisqu'elle doit rester sous la forme d'un seul paragraphe, et non de deux ; la première partie étant sous la forme d'un bref résumé de votre copie, et la deuxième servirait d'ouverture vers autre chose. La première partie consiste en un bilan de ce qui a été exposé et des conclusions auxquelles on est parvenu dans le courant du développement. : intérêt littéraire du passage étudié. Attention ! Ne pas répéter l'annonce du plan faite dans l'introduction ! La deuxième partie consiste, quant à elle, à une ouverture, un élargissement vers d'autres textes, ou vers des prolongements du thème dans d'autres arts ou à d'autres époques. Là encore, il conviendra d'éviter les généralités et de veiller à ce qu'il y ait un lien réel avec le texte étudié. Exemple : «La Mort et le Bûcheron», comme tant d'autres fables de La Fontaine, nous montre comment des sujets graves et même des constats désespérants peuvent être évoqués de façon plaisante par un poète qui vise avant tout, en bon classique, à plaire à ses lecteurs. Il parvient à marier sa culture classique à une observation précise de ses contemporains, et à laisser transparaître à la fois sa sympathie pour ses semblables et l'ironie qu'ils lui inspirent. La fable prend ainsi une tonalité très personnelle, qui explique sans doute le succès qu'elle rencontre dans la postérité : si les moeurs et les conditions ont changé, nous aimons toujours autant les textes qui nous racontent des histoires tout en conservant les marques de la personnalité singulière du narrateur. Et voilà, vous avez fini votre commentaire. Ce travail peut porter sur une fable, un roman, une nouvelle … A vous de retenir comment faire pour travailler le commentaire. Et sachez que le meilleur moyen de réussir son commentaire est de bien le travailler. Entraînez vous chez vous sur des textes de plus en plus difficiles ! Et le plus : A partir de la seconde, lors du commentaire composé, vous avez le droit de prendre tous les documents dont vous avez besoin !

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (4,29/ 5 pour 7 votes)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide