Au collège et au lycée, les élèves sont souvent obligés de lire des œuvres considérées comme classiques : de Molière à Camus, ces monuments de la littérature possèdent un réel intérêt mais ne sont souvent pas vraiment du goût des jeunes qui ne sont généralement pas dans une période de leur vie propice à apprécier les classiques. En revanche, il existe un style de littérature qui plaît énormément à la jeunesse (mais pas que) et qui permet d'introduire les élèves à le lecture : le genre fantastique. Si les noms qui nous viennent à l'esprit sont généralement Tolkien ou Rowling, le fantastique est pourtant un genre plus ancien et aux thématiques multiples. Superprof vous propose de découvrir la littérature fantastique de ses origines à aujourd'hui, en évoquant les thématiques principales de ce genre, les significations que peuvent avoir ces histoires de fictions, les techniques d'écriture du fantastique ainsi que les plus grands auteurs de fantaisie !

Les origines de l'art fantastique

Quelles sont les origines du genre littéraire de la fantaisie ? Les origines du fantastique se retrouvent sans surprise en Angleterre, patrie des plus grands auteurs de fantaisie ! (source : New Line Cinema)

Le registre fantastique consiste à brouiller les frontières entre explications rationnelles et interprétations surnaturelles des faits. il présente des événements insolites qui transgressent les lois du monde naturel et de la logique ordinaire. D'abord lié au merveilleux, le fantastique s'en démarque progressivement. Les origines du fantastique semblent remonter au roman gothique anglais, à la fin du XVIIIème siècle. A l'époque, ces romans se caractérisent plus par une atmosphère d'horreur plus que de fantaisie. C'est aussi à cette période que les auteurs écrivent sur des êtres surnaturels tels que les vampires, les fantômes ou même le Diable. Parmi les premières œuvres "fantastiques" gothiques, nous pouvons citer :

  • Le Château d'Otrante d'Horace Walpole,
  • Le Moine de Matthew Gregory Lewis,
  • Zofloya ou le Maure de Charlotte Dacre,
  • Les Mystères d'Udolphe d'Ann Radcliffe.

Le genre fantastique se développe de plus en plus au XIXème siècle dans les genres narratifs, en particulier dans la nouvelle. En France, ce style gothique donne naissance au romantisme frénétique, des œuvres inspirées de fantaisie, mais aussi d'horreur et de macabre.  L'un des précurseurs est Jacques Cazotte avec Le Diable Amoureux en 1772. Le fantastique naît véritablement au début du XIXème siècle en Allemagne, notamment par le biais du conte, comme les contes de Hoffmann, très sombres. Après qu'ils furent traduits en français, le fantastique se développe de plus en plus en France par la plume de Nodier, de Théophile Gautier et des auteurs encore plus célèbres comme Balzac et Maupassant. En Angleterre, durant l'époque Victorienne, de très grandes œuvres fantastiques (ou de sous-genres du fantastique) voient le jour comme Carmilla de Sheridan le Fanu, Dracula de Bram Stoker et Le Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde. La science-fiction voit également le jour avec H. G. Wells et Mary Shelley. Aux Etats-Unis, les auteurs sont également marqués par le gothique anglais, notamment Edgar Allan Poe avec ses nouvelles et contes. Nous pouvons également citer Hawthorne, Irving, Crawford et finalement H. P. Lovecraft qui donne une nouvelle dimension à l'horreur et qui inspira un certain Stephen King.

Les thématiques et significations du fantastique

Quels sont les grands thèmes de la littérature fantastique ? Le fantastique est une transgression des lois naturelles, une porte vers des mondes incroyables qui dépassent l'imagination !

Entre le naturel et le surnaturel

Le fantastique situe le monde familier des événements inquiétants et inexplicables. Ces faits sont-ils réels, imaginaires, surnaturel? Différentes hypothèses sont proposées, mais c'est généralement le doute qui l'emporte. Le fantastique joue sur cette hésitation pour créer chez le lecteur un sentiment de malaise et de peur.

Le conditionnement du lecteur

Le lecteur adhère à l'univers fantastique sous l'effet d'une mise en scène soignée. La description met en place un cadre spatio-temporel réaliste, qui cautionne des lieux propices à l'irruption de l'extraordinaire: sombres demeures, décors nocturnes, bruits suspects créant un climat de mystère.

Un atmosphère dramatique

Signes menaçants, meurtres, possessions diaboliques, symptômes de folie suscitent chez les personnages incompréhension, angoisse et terreur. La progression de l'énigme crée un effet de suspense. Parfois mêlé au registre tragique, le fantastique peut aussi intégrer l'humour noir, l'ironie ou le comique de la parodie. Le fantastique laisse une large place au monstrueux sous toutes ses formes: vampires, spectres, monstres... Tous les dérèglements des lois naturelles alimentent le fantastique: la monstruosité morale y côtoie celle du corps. Au sens large, le fantastique désigne tout ce qui, par l'imaginaire, transgresse les lois du monde réel. Il inclut alors le merveilleux, l'étrange et l'onirique. Globalement, le fantastique puise donc dans l'inconnu, ce qui existe peut être mais dont nous ne sommes pas sûrs (les légendes) :

"La plus vieille et la plus forte émotion de l’humanité est la peur ; et la forme de peur la plus ancienne et la plus forte est celle de l’inconnu" - H. P. Lovecraft

Le merveilleux

Le merveilleux repose sur l'acception du surnaturel :

  • Dans l'Antiquité gréco-romaine, le merveilleux païen crée un monde peuplé de dieux et d'êtres surnaturels qui exercent leurs pouvoirs magiques,
  • Le merveilleux chrétien introduit dans la littérature des apparitions et des miracles, mais aussi les thèmes diaboliques: créatures infernales, pactes avec le diable,
  • Le registre féerique invente aussi ses monstres: contes et légendes multiplient les créatures surnaturelles, fées et magiciens, lutins et loups-garous,

L'étrange

L'étrange, au contraire, dissipe le surnaturel au profit d'une explication logique : les phénomènes d'abord perçus comme incompréhensibles finissent par se soumettre à une interprétation rationnelle. Le texte fantastique est souvent fait pour créer un sentiment de peur ou d'angoisse en amenant des éléments inexpliqués à l'intrigue. "L'inquiétante étrangeté" dont parle Sigmund Freud est propre à ce genre, mais l'étrange en tant que tel finit toujours par révéler une solution logique et non surnaturelle.

Le registre onirique

Le registre onirique perçoit le monde à travers des visions comparables à celles du rêve. Les êtres et les choses subissent des transformations. L'inconscient fournit un riche matériau d'images, que les poètes (romantiques et surréalistes notamment) ont cherché à mettre en forme par l'écriture. L'onirique peut également faire référence aux cauchemars : c'est notamment le cas de l'oeuvre de Lovecraft qui fait beaucoup intervenir les rêves et les projections astrales.

Une interrogation religieuse

Dans les sociétés laïcisées, le religieux revient sous une forme littéraire. De nombreux récits fantastiques ouvrent sur une explication surnaturelle : les manifestations de l'au-delà posent la question de la vie après la mort. Qui plus est, le registre fantastique fait régulièrement intervenir le Mal (voire le Diable lui-même) ainsi que des éléments sexuels. Le fantastique est donc une transgression des croyances religieuses mais qui ne renie pas ses influences religieuses pour autant : Enfer, résurrection et démons ne sont pas des idées originales des auteurs fantastiques, elles-viennent des religions qui ont eu cours et notamment de la Chrétienté.

Une interrogation psychologique

Le narrateur a-t-il été l'objet d'une illusion, d'un cauchemar ou d'une hallucination ? Les récits fantastiques ouvrent sur les profondeurs du psychisme humain: la folie est au cœur des textes de Maupassant et Villiers de l'Isle-Adam. C'est également le cas de l'oeuvre de Lovecraft, comme dit précédemment.

Une critique de la science

La littérature fantastique, qui se développe en même temps que la science moderne, exprime les limites de celle-ci et souligne la persistance de l'inconnu au cœur du réel. Au XIXème siècle, les pouvoirs considérables de la technique moderne inspirent de nombreux scénarios fantastiques.

L'écriture du fantastique

Quelles sont les grandes œuvres fantastiques ? "Personne ne peut savoir si le monde est fantastique ou réel, et non plus s’il existe une différence entre rêver et vivre" - Jorge Luis Borges

Le registre fantastique illustre les pouvoirs de l'écrivain, qui dépasse le monde réel par la puissance de son imagination. Celui-ci délègue souvent la parole à un conteur. Le fantastique permet notamment de contourner la censure (ce qui n'est plus vraiment un problème aujourd'hui) en évoquant des sujets de façon métaphorique sous le couvert du surnaturel.

Le rôle du narrateur

Le rôle du narrateur est essentiel: le fantastique suppose le point de vue d'une conscience, un témoignage personnel qui accrédite les événements. Le narrateur peut être :

  • Un narrateur témoin extérieur au drame: il constate et analyse alors les réactions des personnages confrontés aux événements perturbateurs,
  • Un narrateur personnage, personnellement impliqué dans le drame: tantôt aveugle, tantôt lucide, il déchiffre partiellement l'énigme.

Dans les deux cas, il communique au lecteur ses doutes, ses peurs et ses hypothèses.

Une écriture de l'ambiguïté

Le narrateur utilise des termes et procédés qui traduisent l'incertitude :

  • Adverbes modalisateurs: peut-être, sans doute...,
  • Verbes exprimant le doute: il semblait, je crus voir...,
  • Modes de l'éventuel: conditionnel, subjonctif,
  • Phrases interrogatives ou exclamatives, marquant le doute ou la surprise.

Des récits courts

Le conte et la nouvelle sont les genres privilégiés du fantastique. La forme brève favorise la rapidité et la concentration; elle permet de maintenir la tension tout au long du récit, rythmé par des interrogations successives. Ainsi, Maupassant, Poe ou encore Lovecraft utilisent la nouvelle comme cadre du fantastique. Cependant, une oeuvre fantastique peut prendre la forme d'un roman, voire d'une saga : nous le voyons bien avec les auteurs fantastiques du XXème et XIXème siècle comme Rowling avec Harry Potter, Tolkien avec Le Seigneur des Anneaux, Lewis avec Le Monde de Narnia ou encore Pratchett avec Les Annales du Disque-Monde.

Quelques uns des plus grands auteurs fantastiques

Comment écrire un roman fantastique ? Aujourd'hui, le genre fantastique est très populaire, notamment grâce à des univers de fiction très poussés ! (source : Warner Bros)

Mary Shelley

Mary Shelley est une auteure britannique du XIXème siècle qui a révolutionné le genre du fantastique et le romantisme en incluant une part de science-fiction dans son oeuvre. En effet, cette femme de lettres très polyvalente est surtout connue pour son livre Frankenstein ou le Prométhée Moderne. Le livre raconte l'histoire du jeune Victor Frankenstein, un savant suisse qui a l’obsession de créer la vie à partir de chair humaine morte. Il y arrive, mais la vision d'horreur de sa créature le terrifie. Il s'enfuit mais la créature, abandonnée, cherche à se venger. Le thème principal de l'oeuvre est la transgression de la mort.

Bram Stoker

Abraham Stoker est également un auteur anglais de la deuxième partie du XIXème siècle qui a la particularité d'avoir relaté une légende de Valachie : celle du Vampire. Ainsi, en 1897, Stoker achève Dracula, une oeuvre qui, jusqu'à aujourd'hui, inspire tout le genre fantastique. Dracula raconte l'histoire de Jonathan Harker, clerc de notaire qui se rend dans le château du Comte Dracula pour affaires. Il découvre vite que Dracula est un vampire et se fait enfermer. Dracula voyage jusqu'en Angleterre et ainsi le Mal entre en Grande Bretagne. Avec le docteur Van Helsing, Jonathan part en croisade contre le monstre. Dracula s'inscrit dans les œuvres Néogothiques au même titre que d'autres œuvres contemporaines comme L'étrange Cas du Docteur Jekyll et de M. Hyde ou encore Le Portrait de Dorian Gray.

J. R. R. Tolkien

John Ronald Reuel Tolkien est un auteur du XXème siècle qu'il est quasiment impossible de ne pas connaître : il est l'auteur de la trilogie Le Seigneur des Anneaux, mais également de Le Hobbit ainsi que de Le Silmarillion. Professeur de langues, Tolkien aurait créé tout son univers de fantaisie autour des langues qu'il a inventé : celles des elfes, des nains et des orcs. L'univers qu'il a créé, celui de la Terre du Milieu, relate les aventures pour détruire l'Anneau de pouvoir au Mordor et ainsi empêcher le seigneur sombre Sauron de le récupérer. Tolkien est probablement l'auteur qui a le plus inspiré toutes les autres œuvres d'heroic fantasy dans le monde.

Terry Pratchett

Terry Pratchett est un auteur britannique connu pour ses romans de fantasy humoristique : Les Annales du Disque-Monde. Il est l'un des premiers auteurs à réussir à allier parfaitement fantaisie et satire, critiquant la société réelle par le biais de l'humour. Il fut très prolifique durant sa vie : la série du Disque-Monde compte plus de 30 livres racontant tous des histoires se déroulant sur un disque, lui-même porté par 4 éléphants se trouvant sur le dos d'une tortue voyageant dans l'univers. Son oeuvre incroyable n'est pas la plus connue du public français et pour la découvrir, il peut être intéressant de commencer par la saga de Rincevent (un personnage du Disque-Monde).

J. K. Rowling

Inutile de présenter l'oeuvre de Joanne Rowling : Harry Potter, les sept livres les plus vendus dans le monde. La série Harry Potter raconte les aventures de Harry, un jeune sorcier qui doit faire sa scolarité à l'école de sorcellerie Poudlard tout en luttant contre son ennemi juré, le mage noir Voldemort. Rowling est aujourd'hui l'un des auteurs britanniques les plus lus dans le monde avec Shakespeare et Agatha Christie. Sa série de livres a eu le mérite incontestable de permettre une expansion du fantastique à de nombreux publics et dans le monde entier, ce que Le Seigneur des Anneaux avait déjà bien entamé. Pour terminer, voici un tableau récapitulatif et non exhaustif des grands auteurs du fantastique et de leurs œuvres principales :

NomDatesŒuvres les plus célèbres
Jacques Cazotte1719-1792Le Diable Amoureux
Mary Shelley1797-1851Frankenstein
Sheridan Le Fanu1814-1873Carmilla
Bram Stoker1847-1912Dracula
Guy de Maupassant1850-1893Le Horla
Jean Ray1887-1964Malpertuis ; Harry Dickson
H. P. Lovecraft1890-1937L'Appel de Cthulhu ; Les Montagnes Hallucinées ; Dagon ; Le Cauchemar d'Innsmouth
J. R. R. Tolkien1892-1973Le Seigneur des Anneaux ; Le Hobbit ; Le Silmarillion
C. S. Lewis1898-1963Le Monde de Narnia
Robert E. Howard1906-1936Conan le Barbare
Anne Rice1941-vivanteEntretien avec un Vampire ; L'Heure des Sorcières
Stephen King1947-vivantÇa ; La Tour Sombre ; Carrie ; Salem ; Les Yeux du Dragon ; The Shining
Terry Pratchett1948-2015Les Contes du Disque-Monde
George R. R. Martin1948-vivantLe Trône de Fer
Neil Gaiman1960-vivantAmerican Gods
J. K. Rowling1965-vivanteHarry Potter
Stephenie Meyer1973-vivanteTwilight
Vous connaissez désormais tout ce qu'il faut savoir pour apprécier la littérature fantastique à sa juste valeur. Superprof vous propose de découvrir d'autres genres littéraires en consultant nos articles ou de vous améliorer en Français grâce à des cours particuliers avec des professeurs de français !

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (4,33/ 5 pour 3 votes)
Loading...

Mathieu

Animé par la découverte et l'acquisition des connaissances, je suis passionné par les mythes et la culture populaire. J'aime l'écriture, les jeux vidéo et la tartiflette. La dalle angevine me donne soif de savoirs !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide