Le mot « récit » désigne tantôt l'histoire, tantôt la narration ( La manière de raconter l'histoire ).

I ) Les Étapes de l'Histoire

La construction du récit comprend 5 étapes.

1°) Situation Initiale.

État d'équilibre : Cadre de l'histoire, personnages en présence.

2°) Complication.

Événement perturbateur qui rompt l'équilibre et déclenche l'action.

3°) Péripéties.

Événement, aventures, conflits et rebondissement qui nourrissent l'action.

4°) Résolution.

Force « rééquilibrante », événement qui met un terme à l'épreuve.

5°) Situation finale.

Nouvel équilibre atteint, qui met un terme à l'action.

II ) Les Forces agissantes de l'histoire

Les forces qui font l'action dans un récit ou une intrigue théâtrale se répartissent en 6 actants, qui forment le schéma actantiel. Ces actants correspondent à des personnages, des idées, des éléments matériel etc.

Le Destinataire →

( Fixe l'objet à atteindre et détermine l'action du sujet. )

L'objet

( Correspond au but de l'action )

→ Le destinataire

( Bénéficie de l'action, reçoit l'objet et sanctionne le résultat de l'action ).

L'adjuvant →

( Aide le sujet dans son action ).

Le Sujet

( Accomplit l'action pour atteindre l'objet ).

← L'opposant

( Fait obstacle l'action du Sujet ).

III ) Les Points de Vue de la Narration

Les informations que transmet le narrateur sur l'histoire peuvent parvenir par différentes voies, selon différents points de vue ( ou focalisations ). Ces points de vue varient selon le degré de savoir apparent du narrateur.

Point de vue omniscient.

( Ou focalisation zéro ).

N > P.

○ Le narrateur en sait plus que ses personnages ; il ne se limite à aucun point de vue déterminé.

Point de vue interne.

( Ou focalisation interne ).

N = P.

○ Le narrateur ne révèle que ce que perçoit un personnage donné ; les informations se limitent à celles que pourraient donner ce personnage.

Point de vue externe.

( Ou focalisation externe ).

N < P.

○ Les faits sont présentés du dehors ; le récit se limite à l'apparence extérieure des personnages ou des lieux ; le narrateur n'entre pas dans les consciences.

IV ) Les Rythmes du Récit

Il dépend du rapport entre temps de la narration ( TN ) et le temps de l'histoire ( TH ). Cinq cas se rencontrent.

Pause

TH = 0

Le temps de l'histoire est suspendu ( Description, portrait ).

Ralenti

TN > TH

La narration développe longuement ce qui prend peu de temps dans l'histoire.

Scène

TN = TH

On croit suivre les événements « en temps réel », comme au théâtre ( dialogue ).

Sommaire

TN < TH

La narration condense en peu de lignes des actions qui prennent du temps.

Ellipse

TN = 0

La narration passe sous silence un moment de l'histoire.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (4,20/ 5 pour 5 votes)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide