Situation

Voir dans la fiche de synthèse Le Mariage de Figaro, Beaumarchais, acte 1 scène 1

Structure

Complicité entre les 2 F : S et LC (La Comtesse) (situation, rapport S/LC, habileté de S)

Portrait de LC (troublée, sensible, blessée)

Fct dramaturgique de la scène (intrigue, portée féminine de la pièce et le ton)

Analyse de chaque partie

Complicité entre les 2F : S et LC

La situation

Didascalie du début : « lit en alcôve… »→ Lieu symbolique et représentatif d’un lieu féminin, lieu de confidentialité, « ruban » → valeurs sentimentale (LC) ; lieu clos

La chasse → occupation des H (des aristocrates)

Situation féminine  les F vont parler des H car elles sont entre elles → complicité entre la maîtresse et la servante

Le rapport entre les F

  • Rapport maîtresse a servante : LC tutoie S ; S vouvoie LC, elle fait attention au langage qu’elle utilise, elle l’appelle Mme l.48 (malgré la complicité et la solidarité)
  • LC oriente la conversation → rapport hiérarchique respecté
  • Franchise, sincérité l.4

→ Double énonciation (sans spectateur il n’y a pas de théâtre)

→ Rapport d’affection  l.12 « Suzon », l. 39 « ma chère », l. 33 « ma pauvre Suzon »

L’habileté de S

S avoue tout à sa maîtresse → msg pas facile à dire, en plus S est une servante et LC sa maîtresse

→ rapport hiérarchique, alors que LC l’a bien pris

S minimise les projets du C « m’acheter » l. 7

l.38 « Pourquoi tant de jalousie » → évoque la jalousie du C et pas de LC → sorte d’arguments de S (pour montrer son habileté)

LC parle de Chérubin ; S devient bavarde l. 13 ; S veut rassurer LC, sans se mettre en avant afin que le msg passe bien

l.42 → progression de l’action (→aide de sa maîtresse)

LC finit par dire qu’elles ont besoin de F

Portrait de LC

F troublée

Son trouble et son ennervement→ didascalies  +l.1 « se jette ds une bergère » +l. 36-46-48, troublée car elle pense être trompée, elle passe d’un sujet à l’autre (interroge sur le comte, puis sur Chérubin, puis le comte….)

F sensible à l’amour de Chérubin, ambiguïté par rapport à Chérubin, LC demande à parler de Chérubin l.8-14-15 ; l.51 « rêvant » → elle pense a autre chose ; rêverie agréable / éventail utilisé → quand c’est au sujet de Chérubin

→ Mystère sur l’aspect de LC

F blessée, qui se culpabilise ; l.37 « il ne m’aime plus du tout » ; les 2 F sont ds la même situation → renforce la complicité ; situation fréquente au 18es. ; l. 42 : elle conclue

Avec « mais » qui montre l’opposition, elle est déterminée et montre sa décision, elle veut aidé S, et est déterminé à se battre, elle sait déplacer son propre malheur pour aider S

→ portrait nuancé, psychologiquement complexe, prs qui joue un rôle essentiel

Fonction dramaturgique de la pièce

L’intrigue : poursuite de l’acte 1 : mariage de F puis pb de Marceline l.35 et le pb de Chérubin ; les 3 pb sont évoqués et relancent l’action ; les F vont résoudre les pb

LC et S vont s’unir pour luter contre le comte

Portée féminine de la pièce (acte 2) ; S : servante ; LC : aristocratie ; puis Marcéline après ; personnalités riches ; S et LC complice  + 2 aspects ≠ de la société ; LC fait abstraction de ses pb pour résoudre ceux de S dc LC est en empathie avec S (elle comprend S) ; permet de nuancer le rapport social

Le ton de l’acte 2 : univers féminin clos (en huis clos : pièce fermée) ; lieu où les F sont entre elles ; les H sont à l’extérieur ; jeux des portes ds l’acte 2 ; pièce vive

Conclusion

Situation particulière car les 2 F devraient ê opposées (social et amoureux) mais sont complices. Les sentiments de ces F deviennent imp ; couple maîtresse/servante par rapport a F et le comte ; scène de comédie (légère…)

Elargissement : L’île des esclaves

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Clément M

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide