Introduction

Présentation de l'auteur:

Paul Eluard est un poète français du XXème siècle et un pilier du surréalisme. Il a notamment écrit Capitale de la douleur, Liberté, … Il est connu pour son engagement dans la résistance durant la seconde guerre mondiale. Beaucoup de ses poèmes ont été inspiré par les femmes, dans sa vie il en a aimé deux: Gala et Nusch. Sa phrase la plus connue est: « La Terre est bleu comme une orange. »

Présentation de l'œuvre:

Capitale de la douleur est un le premier et le plus important recueil poétique de Paul Eluard. Il est dédié à sa femme et muse: Gala.

Situation du passage:

Le poème La courbe de tes yeux est l'avant dernier du recueil. Il est placé sous le signe de la joie d'aimer et du partage amoureux. C'est un blason (=célébration d'une partie du corps aimé) que Paul Eluard réinvente pour célébré Gala.

Lecture du texte

Reprise de la question:

Nous allons voir ce qui fait l'originalité de ce poème surréaliste.

Annonce du plan:

Dans un premier temps nous allons voir que ce poème est entre lyrisme et surréalisme, puis dans un second temps nous allons voir la conception de l'amour et de la femme.

Lecture analytique

I°/ Un poème entre lyrisme et surréalisme

1) Lyrique

  • Le poète parle de lui: « je » (v.4), « mon » (v.1,15), « tes » (v.1,5,14).

  • Il parle aussi de son amour (un amour érotique). La sensualité est évoqué, tous les sens du poète sont en éveilles: l'odorat « Sourires parfumés » (v.7) ou « Parfums éclos d'une couvée d'aurores » (v.11), la vue « Sources des couleurs » (v.10), l'ouïe « Chasseurs des bruits » (v.10), le toucher « Douceur » (v.2).

2) La forme

  • Ce poème a une forme particulière, c'est un vers libre (car c'est mélangé: 12, 8, 12, 12, 10, 10, ...) et il y a trois quantiles. De plus le rythme est un peu fou car au début un phrase représente une strophe puis après c'est une phrase représente deux strophes (alors que normalement c'est une phrase pour un vers).

3) Une succession d'images

  • Il y a beaucoup de métaphores: « Qui gît toujours sur la pailles des astres,/ Comme le jour dépend de l’innocence » (métaphore filé, v.12/13), …

  • C'est un poème très mystérieux: «Berceau nocturne et sûr » (v.3), « Feuilles de jour et mousse de rosée » (v.6).

  • Ce poème défie aussi la logique: « Comme le jour dépend de l’innocence/ Le monde entiers dépend de tes yeux purs ».

II°/ La conception de l'amour et de la femme

1) L'amour est un refuge

  • Le poème suit le thème de la courbe et du cercle: Il y a beaucoup d'assonances en [ou]: courbe (cf. vers 1, 2, 4, 5, 6, 7, 8, 10, 11, 12, 13, 15). Ce ne sont pas les seuls jeux mélodieux ([r].....).

  • Le poète est dans une sphère, il est protégé, un peu comme dans un berceau. Pour lui l'amour est comme un refuge, il le protège.

  • Le poème en lui même est une boucle: Le vers 15 revient au vers 1, il ferme le poème par un retour au vers 1: « Et tout mon sang coule dans leurs regards. / La courbe de tes yeux fait le tour de mon cœur, ». Il y a un chiasme entre ces 2 vers.

  • Le poète accepte sa dépendance à l'amour: « Et si je ne sais plus tout ce que j'ai vécu / C'est que tes yeux ne m'ont pas toujours vu. » (v. 4/5), il n'a pas de passé avant elle.

2) Le pouvoir de l'amour

  • Par la magie de l'amour le couple s'ouvre sur le monde: « monde entier » (v.14), « ciel » (v.9), « mer » (v.9), « astres » (v.12).

  • L'amour est aussi un peu comme une naissance: « berceau » (v.3), « éclos » (v.11), « couvée » (v.11), « paille » (v.12). L'amour est comme un renouveau, la paille évoque la naissance de Jésus, il remet les conteurs a 0.

  • L'amour fait passé la vie de la nuit au jour, thème de la lumière: « berceau nocturne » (v.3) → « jour » (v.6), « lumière » (v.8), « ciel » (v.9), « couleurs » (v.10), « astres » (v.12).

Conclusion

Bilan:

Ce poème est surréaliste, avec énormément d'images. Il mêle abstrait et concret, dès le titre (« La courbe de tes yeux (concert) fait le tour de mon cœur (abstrait) »). Paronyme: « roseaux / rosée » (v.6/7) → Surréalisme

Il y a aussi une grande unité du à la femme et à l'amour.

Nous voyions ainsi que la grande force d'Eluard est la suggestion.

Ouverture:

Eluard n'est pas le seul à penser que la femme est très importante pour l'homme. Aragon a dit: « La femme est l'avenir de l'homme » en partageant les idées d'Eluard, mais ce n'est pas le seul. Jean Ferrat a fait une chanson de cette maxime en reprenant cette pensée.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Clément M

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide