Définition de l’exercice

Il consiste en une dissertation littéraire prenant appui sur une ou plusieurs des oeuvres étudiées pendant l’année.

Le sujet porte sur une question devant être traitée grâce â une connaissance précise des oeuvres et plus généralement, en faisant appel à l’ensemble des connaissances acquises {connaissances sur les genres et l’histoire littéraires, lectures complémentaires, rapprochements avec d’autres formes d’expression artistique…}.

Méthode et étapes de travail

Dans l’ensemble la méthode ne se distingue pas fondamentalement de celle appliquée pour les sujets d’argumentation.

Etape de travail au brouillon

Analyser le sujet

  • s’assurer que le sens littéral de l’énoncé est compris;
  • dégager le thème de l’énoncé (délimiter le domaine d’argumentation);
  • dégager la thèse contenue dans l’énoncé (définir les mots-clefs et les articulations logiques essentielles)
  • dégager la problématique (les questions essentielles soulevées par l’énoncé).

Deux grandes catégories de questions

  • Question ouverte (répondre par oui ou par non)
    • Invitation à débattre, à délibérer : entraîne un plan concessif en deux parties (thèse ; antithèse)
    • Relation de concession entre la thèse (certes) et l’antithèse (mais)
  • Question fermée
    • Thèse implicite, présupposé dans la question : il faut développer la thèse
    • Plan thématique /  commentaire qui découle de la recherche des arguments

Rechercher arguments et exemples

Utiliser

  • le corpus de textes
  • les textes étudiés en 1ère ou 2nde
  • les lectures personnelles
  • éventuellement faire référence à d’autres formes d’expression artistique si le sujet s’y prête (cinéma…)

Attention

  • les arguments doivent être pertinents (il ne s’agit pas de dire tout ce que l’on sait d’une oeuvre ou d’un genre mais de répondre à une question posée)
  • les exemples doivent appartenir aux oeuvres étudiées concernées par le sujet ou au genre ou à l’époque défini par lui.

 Ordonner ces arguments et ces exemples en plan détaillé.

Le plan de l’essai doit comporter deux ou trois parties; les relations entre les différentes parties peuvent être de complémentarité (plan commentaire) ou de concession {plan dialectique). Dans ce dernier cas, il ne se distingue de la discussion que par le thème abordé.

L’essentiel reste la progression de l’essai d’une partie à l’autre ainsi qu’à l’intérieur de chaque partie et l’équilibre entre les parties ž progression du plus au moins évident

Les arguments avancés doivent être accompagnés d’exemples analysés et commentés.

N’oubliez pas qu’il s’agit de convaincre le lecteur.

Rédiger l’introduction et la conclusion

L’introduction comprend trois moments

  • entrée en matière : 
    • Resituer le contexte historique ou littéraire et annoncer le thème de la dissertation
  • énoncé du sujet et de la problématique : 
    • Poser l’énoncé du sujet et reformuler la problématique
    • Si citation, la reprendre entièrement ou partiellement (mots-clés)
  • annonce du plan
    • Question ouverte : thèse antithèse
    • Question fermée : grandes parties du plan commentaire

Ne pas détailler les arguments dans le brouillon

La conclusion en compte deux

  • récapitulation : résumé bref des principaux arguments
  • réponse claire et précise à la question posée

Rédaction du devoir

Les principes sont les mêmes que pour n’importe quelle argumentation.

Deux rappels s’imposent toutefois

  • faire des transitions entre les parties;
  • construire rigoureusement les paragraphes en respectant leur unité de sens.

Quelques conseils pour la rédaction

  • présentation importante : faire apparaître les parties en sautant des lignes
  • faire des paragraphes à l’intérieur des parties (unité de temps et de sens, alinéas)
  • marquer la progression par l’emploi de mots de liaisons
    • faire simple : d’abord, ensuite, enfin
  • ménager des transitions d’une partie à l’autre (surtout entre thèse et antithèse)
  • être précis dans les références et les exemples :
    • citer précisément le nom de l’auteur et de l’œuvre (titre souligné)
    • analyser l’exemple, ne pas se contenter de le citer
    • pas la peine de raconter tout un livre : retenir de l’exemple ce qui vient prouver l’idée avancée
  • soigner la qualité et la rigueur de l’expression

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucune note pour le moment)
Loading...

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide