Introduction p.39

× Presque plagiat du texte de Bougainville. Diderot ne crée pas le personnage mais l’emprunte à Bougainville. Cependant il fait parler le vieillard : le discours est son invention

×Attitude du vieillard :

-   contrairement aux autres Tahitiens, pas étonnement mais mépris "regards de dédain"

-   inquiétude marquée "gémissait"

Discours argumentatif :  harangue

Thèse  : l'arrivée des occidentaux ne peut que nuire aux Tahitiens en les dénaturant

Destinataires

×Bougainville (But : qu'il parte sans revenir)

× Les Tahitiens

Registre : polémique (violence verbale du Tahitien)

Critique de la notion de propriété

× La notion de propriété est opposée à la façon de vivre des Otaïtiens : idéal de vie communautaire "ici tout est à tous" p.40

× Dans le domaine amoureux, opposition entre la communauté des femmes et l'idée de propriété de l'homme sur la femme.

Conséquence : pas de partage ž  jalousie ž  conflits

Deux procédés essentiels

× Hyperboles dénonçant la sauvagerie des occidentaux "folles", "féroces", "haïr"

× Même construction des phrases : deux temps avec "et" = valeur d'opposition ž  antithèse

Le vieillard récuse le droit de Bougainville à la possession du territoire et à l'esclavage.

"Nous sommes libres, et voilà que tu as enfoui dans notre terre le titre de notre futur esclavage" p.41

Argumentation

×Bougainville n'est qu'un homme

"Tu n'es ni un Dieu ni un démon" p.41

× Reprise des arguments des occidentaux

åJe découvre une nouvelle terre = j'en suis possesseur

"Parce que tu y as mis le pied !"

Réfute par un argument de réciprocité et pose un droit :

la terre appartient au premier occupant

å Loi du plus fort "tu es le plus fort […] contrée"

Démontre la contradiction dans la logique occidentale : disproportion entre punir le vol d'une "misérable bagatelle" et voler "toute une contrée"

åL'occidental ne pourrait pas souffrir d'être esclave : toujours argument de la réciprocité

× Argumente en rappelant qu'il s'arroge un droit qu'il refuse aux autres, mais menace aussi de révolte

"Tu crois donc que l'Otaïtien ne sait pas défendre sa liberté et mourir?"

× Critique le droit de propriété et le colonialisme, puis propose un autre droit : droit naturel fondé sur l'égalité des hommes.

Rhétorique

-         antithèses

-         abondance de questions oratoires "Qui est-tu donc…?"

ž     dirigées vers le destinataire qui est pris violemment à partie

ž     cherche à provoquer doute, honte, culpabilité, que Bougainville se remette en cause

-         abondance de phrases exclamatives

ž     exprime le sentiment du locuteur (colère, indignation)

-         "et"  dénonce les contradictions chez les occidentaux

Fin du discours, le vieux Tahitien démontre la supériorité des mœurs Tahitiennes sur les mœurs occidentales par une série d'oppositions systématiques ; "Laisse nous nos mœurs, elles sont plus sages et plus honnêtes que les tiennes"

Argumentation

× Opposition valeurs de repos/travail

La société tahitienne a su se limiter au besoin et valorise le repos.

La société occidentale s'est écartée du nécessaire

-         "besoin superflus" oxymore

-         création de besoins imaginaires "biens imaginaires" ž  conséquence : ne cessent de travailler

× Opposition entre la santé et la maladie

-          Le vieillard se donne en exemple pour montrer sa robustesse, les Tahitiens sont "droits, sains et robustes"

-         Les occidentaux sont faibles et portent des maladies vénériennes

× Oppose le plaisir à l'idée de crime

Conception de la sexualité des tahitiens : plaisant, nécessaire et utile

-               plaisir innocent et naturel "innocents Otaïtiens" p.44

-               besoin comparé à l'acte de manger

-               utile "enrichir la nation et la famille d'un nouveau citoyen" p.45

Conception de la sexualité de l'Occident

Notion de péché dans le plaisir ž  sexualité = crime

Cause : la religion"homme en noir"

Conséquence : pudeur, honte, remords, perversité

× Opposition entre la générosité et le vol, le meurtre

Société tahitienne hospitalière, généreuse : donnent aux occidentaux tout ce qu'ils veulent

Comportement des occidentaux lorsqu'un Tahitien a volé des "œufs de serpents" : meurtre

Rhétorique : hypotypose

Hypotypose= description vivante, saisissante pour que le lecteur aie l'impression d'assister à un tableau vivant

4 tableaux décrivant Tahiti avant et après le passage des occidentaux

× 1er tableau – p.43

"je le tends… 90 ans passés"

style coupé= juxtaposition de propositions brèves (S+V+C)

ž     rythme vif, mouvement rapide : représente la santé, vitalité, robustesse

× 2nd tableau – p.46

style coupé (vivacité) - spectacle de fête, d'allégresse

× 3ème tableau

Bonheur de la femme qui attend les caresses

× 4ème tableau – p.43-44

utilisation du futur : orienté vers l'avenir

termes forts et péjoratifs "exterminer"

ž     désastre futur

è 3 tableaux du bonheur passé des Tahitiens, qui sont opposés à un tableau prophétique du mal qui va leur arriver.

× Manière de s'adresser à Bougainville :

-         phrases impératives, utilisation de l'ordre

-         menace "pourquoi les ai-je apaisés? Pourquoi les ai-je contenus?"

-         se place à un niveau supérieur : refus de soumission, de la position d'esclave ž  expression de sa liberté

-         interpellation, apostrophe : le prendre à parti pour le faire culpabiliser "malheureux"

-         périphrase proche de l'insulte "empoisonneur de nations"

-         périphrase dévalorisante "homme en noir" (prêtre)

-         périphrase "tes petits œufs de serpents" (perles, verroterie) référence biblique au serpent

ž     symbole du mal, de la tentation donnée par les occidentaux aux Tahitiens

-         répétitions, anaphores (insistance) "pourquoi", "vois"

Fin du discours : mode subjonctif

Souhait, appel à la mer pour que la nature se venge de ceux qui se sont éloignés d'elle

Conclusion

Le discours oblige le lecteur occidental à adopter le point de vue des victimes

Diderot exprime son point de vue :

-         critique violente du colonialisme

-         critique de l'association péché/sexualité (morale religieuse en occident)

Le discours du Tahitien peut-il être assimilé à celui de Diderot ?

ž      les points de vue se rejoignent sans se confondre : le vieillard fait l'éloge de l'ignorance "inutiles lumières"

Discours mis à distance par le dialogue de A et B :

× commentaire de A : point de vue critique

jugement "abrupt et sauvage" mais note des "tournures européennes"

ž     pas authentique, pure fiction écrite par un européen

× réponse de B : tournures dues à la traduction d'Orou

ž     justifie l'authenticité du discours par un personnage fictif

è Ironie de Diderot qui rappelle que tout n'est que fable et fiction.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide