Jean Claude CARRIERE, La controverse de Valladolid

Introduction :

- texte écrit en 1992, à l'occasion du cinq centième anniversaire de la découverte de l'Amérique. Il "réinvente" une controverse historique, dont on ne connaît pas la teneur exacte mais qui eu lieu en 1550, sur le point de savoir si les Indiens avaient une âme, et donc s'ils pouvaient être utilisés ou non comme esclaves par les Colombs. Devant  le légat du pape, chargé de définir la position officielle de l'Eglise, s'affrontèrent le philosophe Sépulvéda et le dominicain Las Casas, qui avait vécu plusieurs années en tant qu'aumônier dans les Amériques.
- genre : la controverse → plusieurs formes : téléfilm, pièce de théâtre et, ici, récit = dialogue argumentatif, dans lequel un narrateur raconte une scène de délibération.

Question possible :

Comment le dialogue permet-il de mettre en valeur l'affrontement entre deux points de vue antagonistes sur les Indiens ?

Plan possible répondant à la question :

I- La forme du dialogue argumentatif

1- le choix du présent de narration
2- la répartition de la parole
3- l'indication très discrète de certaines attitudes

II- Des points de vue antagonistes sur la nature des Indiens

1- la position d'arbitre du cardinal
2- la thèse esclavagiste de Sépulvéda

a- la volonté de Dieu
b- l'infériorité intellectuelle des Indiens
c- l'infériorité spirituelle et artistique des Indiens

3- la thèse humaniste de Las Casas

a- les dogmes chrétiens
b- l'art des Indiens

III- Deux stratégies argumentatives différentes

1- Sépulvéda : c'est lui qui a la parole ; il prétend convaincre le légat en intellectuel et logicien
2- Las Casas : il devrait laisser parler son adversaire mais ne peut d'empêcher de réfuter Sépulvéda, en extériorisant son émotion.

Conslusion :

- bilan : texte intéressant puisqu'il permet de voir à l'oeuvre non seulement deux pensées sur l'autre, mais aussi deux façons d'argumenter. Choix du dialogue argumentatif : le projet de Carrière n'est pas de dénoncer l'esclavage mais de laisser se déployer les deux argumentaires esclavagiste et humaniste, afin que le lecteur puisse se situer par rapport à) eux et prendre conscience de la distance historique, de l'évolution des consciences depuis le 16e s.

- ouverture : décision ambigüe du légat du pape, telle qu'elle est narée dans les dernières pages du récit de Carrière : interdire l'esclavage des Indiens qui ont une âme, mais permettre l'esclavage des Noirs qui n'en ont pas → début de la traite des Noirs.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide